moteur central vélo électrique

Comparatif vélo électrique, VTT et VTTAE en 2021 : technologies, performances, prix

Avec plus de 514 000 unités vendues sur le territoire français, le marché des vélos à assistance électriques (VAE ou VTTAE) a connu une croissance d’environ 25 % entre 2019 et 2020. Cette croissance élevée durant la crise du Covid-19 s’explique par trois principales raisons : la protection sanitaire que fournit un moyen de transport individuel, l’efficacité de la technologie des vélos électriques qui est désormais très mature et leurs prix plutôt abordables. En effet, en cherchant un peu, on trouve des modèles à moins de 500€ neufs en 2020. Que faut-il retenir sur les différentes technologies de VAE disponibles sur le marché ? Et quelles sont les fourchettes de prix proposées pour ces bicyclettes électriques ?

Le point sur les technologies du marché des vélos électriques

De plus en plus répandu dans les villes françaises, le vélo à assistance électrique a déjà séduit plus d’un particulier par sa technologie qui le différencie du vélo classique. Le vélo électrique – également appelé e-bike, vae ou vttae – est doté d’un moteur électrique auxiliaire alimenté par une batterie rechargeable. Ce système électrique apporte un complément de puissance à l’effort que le cycliste fournit, permettant ainsi de rouler à une vitesse nettement supérieure à celle d’un vélo classique et surtout avec beaucoup moins d’effort. La règlementation impose que les pédales ont besoin d’être actionnées pour que l’assistance électrique se fasse, qu’elle est limité à 25 km/h (l’assistance s’arrête au delà) et que la puissance du moteur doit être de 250W (350W en pointe ponctuelle). L’autonomie quant à elle dépend fortement de l’utilisation, c’est à dire du terrain et du cycliste. Elle se situe entre 30 km pour les modèles les plus basiques (c’est à dire les moins cher) et jusqu’à une petite centaines de km pour les modèles les plus couteux…voir plus, pour ceux fait maison comme les 2 présentés en photo ci-dessous.

La crise du Covid a modifié les habitudes de transport de beaucoup de travailleurs urbains voulant éviter les transports en communs bondés de monde. Beaucoup de Françaises et Français ont ainsi choisi le vélo électrique pour retourner au travail

Il existe aujourd’hui différentes technologies de vélo électriques, en fonction de l’emplacement du moteur. Parmi les modèles les plus connus, on distingue :

  • Les VAE à moteur dans la roue avant : de plus en plus rares,
  • Les VAE à moteur dans la roue arrière : c’était le standard il y a quelques années et le choix actuel pour les modèles low cost, un modèle custom est présenté ci-dessous
  • Les VAE à moteur central dans le pédalier : le standard actuel pour les vélos moyens et haut de gamme, un modèle custom est présenté ci-dessous.
A lire aussi:  Téléchargement: Désulfater, récupérer et regénerer une batterie plomb usée

Moteur brushless avant

Il s’agit du modèle de VAE dont le moteur est monté sur, ou plutôt « dans » la roue avant. Cette technologie était assez répandue il y a quelques années en France et dans le reste du monde car c’est la plus simple à monter. Généralement utilisée dans les modèles d’entrée de gamme, elle offre l’avantage d’être accessible à des tarifs raisonnables. Avec le moteur intégré au moyeu de la roue avant, ce modèle de vélo donne au cycliste la sensation d’être tiré vers l’avant. Plus facile à entretenir, le montage de moteur à l’avant peut présenter des soucis d’adhérence sur chaussée glissante ou mouillée, ainsi qu’un effet gyroscopique combiné à une lourdeur de la direction qui peut être dérangeant lors de la prise en main du vélo (effet « Solex »)…

Un montage en moteur avant limite ainsi la puissance que le moteur peut passer à la roue, notamment pour les cotes ou passages difficile. Il n’existe aucun VTT avec moteur électrique dans la roue avant !

Attention il est aussi plus facile de voler une roue avant qu’arrière ! Méfiance donc !

Les montages avant en vélo électrique sont donc devenus, de plus en plus rares et si vous avez le choix, à tarif équivalent, privilégiez un moteur arrière.

Moteur arrière brushless

Ce modèle de VAE intégrant le moteur dans la roue arrière est en quelque sorte une version plus avancée du vélo électrique. En effet, l’expérience de cyclisme reste presque identique, puisque la bicyclette est propulsée par la roue arrière. Ce système électrique offre une conduite plus rigoureuse et plus confortable, avec une excellente adhérence et tenue de route. Certains passionnés montent même leur vélo en biplace avec cette technologie.

L’inconvénient avec ce type de vélo électrique, c’est que la répartition des masses peut être équilibrée : le poids se retrouve sur la roue arrière, surtout si la batterie est en montage sur le « porte bagage ». Une partie importante du poids total étant à l’arrière, la roue avant a souvent tendance à se soulever, notamment dans les montées et accélération.

A lire aussi:  Vélo électrique à recharge solaire
vttae decatlhon
VTT à Assistance électrique « Mad Max » customisé : c’est un VTTae Decathlon Rockrider sur base Btwin 6.0 à moteur arrière. Le propriétaire a rendu ce VTT biplace et a renforcé la fourche d’origine et monté des freins à disques hydrauliques (les freins d’origine étaient à patin). En outre, des pièces ont été imprimées en 3D pour VTT électrique. Vous trouverez plus d’informations sur ces 2 liens.

Moteur central dans le pédalier de type « Bafang » ou « Bosch »

Le dernier montage possible et le plus récent et technologiquement abouti, est le VAE avec moteur dans le pédalier. C’est le montage qui est la norme depuis quelques années pour les VTT à assistance électrique (VTTae). Il est très apprécié pour son excellente stabilité et régulation de la puissance, du couple moteur et donc de l’assistance.

Contrairement aux 2 autres montages, la puissance du moteur passe intégralement dans la chaine. La position centrale du moteur permet d’équilibrer les masses, ce qui améliore le confort à la conduite et optimise la tenue de route. De plus, le système électrique étant associé au boîtier de pédalage, l’énergie du moteur est directement transmise au pédalier. Cela permet de garantir un niveau de confort à l’assistance plus élevé. Ce type d’électrification peut facilement atteindre les 70, 80 voire 90 Nm contre 65 Nm pour les systèmes dont le moteur se situe au niveau de la roue.

VTTAE
VTTae : VTT électrique à moteur central, sur base Viper 3.0 tout suspendu cadre alu, monté en biplace. Ce VTTae a une batterie haute capacité de plus 1000 Wh permettant 120 à 140 km d’autonomie en mode mixte off-road et route. Une telle capacité est introuvable sur le marché de VTTae en série, même ceux à plus de 5000€ ! C’est l’avantage des montage custom. Pour plus d’information, vous pouvez contacter ici l’heureux propriétaire de ce VTTae biplace

Pour ce qui est des points faibles, ce modèle de VAE n’en possède presque pas sauf peut être une usure prématurée sur certains modèles de la boite de vitesse intégrée au pédalier. Les premiers modèle étaient réputés pour être plus bruyant que les autres types de vélos électriques, mais ce problème a été corrigé sur les modèles récents.

Son prix plus élevé constitue le seul bémol de cette technologie : les VTTae peuvent dépasser les 5000€ et est donc souvent proposé sur les modèles haut de gamme.

Le point sur le marché en France : vélo électrique à 500 € VS vélo à 5000 €, quelles différences ?

En général, les vélos à assistance électrique sont accessibles à un prix moyen situé entre 1500 et 2000 € sur le marché français. On peut trouver en promo des modèles à moins de 600€ voir moins de 500€. Le prix exact d’un VAE peut varier d’un fabricant à l’autre en fonction de la technologie utilisée et de la qualité du matériel. Ainsi, les acheteurs se retrouvent face à une fourchette de prix très variée qui dépend notamment de la capacité de la batterie donc de l’autonomie qui peut varier de 30 km à 90 km pour la plupart des vélo électrique du marché. Ainsi on trouve les gammes suivantes :

  • À partir de 500 €, le marché des low cost
  • Entre 800 et 1400 €, gamme intermédiare
  • Entre 1400 et 3000 €, gamme premium, les premier VTT sont dans cette gamme.
  • Au-delà de 3000 €,  haut de gamme. Les prix peuvent dépasser les 7000 €, ce qui, avouons le est un peu abusif !
A lire aussi:  Motos électriques: Quantya Strada, Blade XT, KTM Freeride Electric, Yamaha EC-O2

Les modèles proposés à partir de 500 € sont généralement très basiques et peu résistants et endurant (autonomie de 30-40 km au mieux). Par contre, avec un budget de 800 à 1400 €, il est possible de s’offrir un VAE de qualité moyenne bien adapté à la ville avec une autonomie de plus de 60 km . Cependant, les modèles disponibles pour cette fourchette de prix utilisent en général des technologies d’assistance plus anciennes.

Pour avoir un modèle plus performant situé dans la gamme premium, il vous faut un budget compris entre 1400 et 3000 €. Pour cette tranche de tarifs, les fabricants proposent des VTT électriques avec des équipements de très bonne qualité.

Pour ce qui est des VAE proposés à des tarifs qui dépassent les 3000 €, ce sont des modèles très haut de gamme. Il s’agit notamment des vélos électriques à forte puissance dotés d’une technologie très récente et des équipements de pointes. Avec ce type de vélo, la puissance n’est plus limitée à 250W ainsi il est possible pour le cycliste d’atteindre jusqu’à 45 km/h avec assistance en fonction de la puissance du moteur.

Mais attention, dans ce cas on passe dans la catégorie des Pedelec, dont la règlementation est plutôt contraignant : immatriculation, casque et assurance vélo sont nécessaires ! Un comble qui limite fortement le développement des vélos à assistance électriques rapides…Surtout lorsqu’on voit certaines trottinettes électriques ultra dangereuse dépasser les 80 km/h, sans casque, sans assurance et sans plaque !

Une question ? Visitez notre forum vélo électrique si vous voulez parler de votre expérience du vélo électrique ou que vous avez un projet d’achat (ou de conversion)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *