Calcul d’estimation de la consommation des pellets

Quelle sera ma future consommation de pellets et surtout son coût par rapport au mazout?

Chauffage aux granulés de bois (ou pellets): les questions à se poser avant de choisir ce mode de chauffage?

Votre consommation de pellets va dépendre, évidement, de vos besoins énergétique. Si vous les connaissez, alors il sera facile d’estimer votre consommation de pellets.

Pour ceci, nous avons développés en détails plusieurs méthodes sur la page bien dimensionner sa chaudière bois que nous résumons ici.

Méthode 1: faire une étude thermique complète et complète

Une étude thermique vous donnera une consommation estimée en kWh par an.

Il suffira alors de diviser par 5 pour obtenir environ vos besoins en kg granulés.

Exemple: une maison de 150 m² qui a un besoin énergétique de 100 kWh/m².an aura besoin de 150 * 100 = 15 000 kWh par an soit 15 000 / 5 = 3000 kg de pellets = 3 Tonnes par an de granulés (ou 1500 L de mazout équivalents, voir méthode 2)

A lire aussi:  Aides financières et crédit d'impôt pour les pellets?

Méthode 2: utiliser votre consommation actuelle de gaz ou de mazout

L’équivalence est très simple: 2kg de pellets = 1 L de mazout = 1 m3 de gaz.

Exemple: si votre consommation est de 2500 L de mazout ou 2500 m3 de gaz, vous aurez besoin de 2500*2 = 5000 kg = 5 Tonnes par an de granulés.

Combien je gagnerai par rapport au mazout?

Tout dépend du prix auquel vous trouverez vos pellets et les prix sont variables (voir Pourquoi choisir les pellets de bois ?).

Supposons que vous toucherez les pellets à 200€/T livrée (prix généralement constaté en 2007) et le mazout à 0,65€ pour 1000L.

Les prix des kWh seraient donc les suivants:
– 0,04€ par kWh pour les granulés
– 0,065€ par kWh pour le mazout.

En passant au granulés, vous pouvez donc réduire votre facture d’énergie au kWh de 0,065€ à 0,04€, c’est à dire de près de 40%!

Autrement dit votre facture d’énergie pourra être presque divisée par 2, mais attention à la stabilité du prix des pellets cas ils ne sont pas (encore) régulés et ceci contrairement aux énergies fossiles. Voir la discussion futur prix des pellets?

A lire aussi:  La production des pellets en Europe

En savoir plus: Pourquoi choisir les pellets de bois ?
-Lire la suite du dossier Pellets de Bois: Silo, stockage et alimentation automatique des granulés de bois
– Article précédent: Bien dimensionner une chaudière à pellets

7 commentaires sur “Calcul d’estimation de la consommation des pellets”

  1. Bonjour,
    Je dois rénover une maison ancienne d’ environ 70m2 sur 3 niveaux, avec rénovation et isolation intérieure.
    Disposez-vous de statistiques pour évaluer la consommation moyenne sur la région frontalière de Lorraine/Luxembourg pour un hiver ?
    Je dois décider du mode de chauffage avant de commencer les travaux.
    Merci par avance de votre aide.

  2. je vais me permettre une petite rectification :
    fioul domestique : 10 kWh de PCI/litre ;
    gaz naturel : 10 kWh de PCI/m³ ;
    propane : 12,8 kWh de PCI/kg ;
    bois en bûches à 20 % d’humidité : 3,8 kWh de PCI/kg ou 1 500 à 2 000 kWh de PCI/stère en fonction de la densité du bois ;
    plaquettes forestières ou bois déchiqueté à 25 % d’humidité : 3,5 kWh de PCI/kg ou 900 kWh de PCI/m³ ;
    granulés de bois : 4,6 kWh de PCI/kg.
    il serait d’apprendre à calculer
    le pellet bois n’est quasiment pas plus rentable que les énergies fossiles ,pire encore il développe en brulant autant voire plus de CO2

    1. Co2 qui a été capté par ce même bois lors de sa croissance. Libérer ce CO2 n’augmente donc pas la quantité de carbone à la surface du globe. Comparer ces émissions de CO2 à celles émises par la combustion d’énergies fossiles (qui relâche à la surface de la Terre du Carbone qui était enfoui) n’est pas opportun.
      Vous même relâchez du CO2 en respirant. Son impact environnemental est nul : le carbone contenu provient de votre alimentation, qui l’a capté dans le CO2 de l’air lors de la photosynthèse …

      Bref, la combustion de bois n’augmente pas la quantité de CO2 dans l’atmosphère (sauf dans le cas d’une déforestation)

  3. Nath
    c’est la qualité de la combustion et de la filtration qui font la différence. C’est ce que l’on m’a appris… Si quelqu’un peut m’en apprendre plus et dans le détail je suis preneure. C’est vrai que je n’en sais pas assez sur le sujet et que je me demande depuis bien longtemps pourquoi les gouvernements subventionnent le chauffage au bois (ou ses dérivés) dans le cadre de la réduction des gaz à effet de serre ?
    Je vous écoute. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *