Le rendement d’une centrale nucléaire

QUESTION : Quel est le rendement d’une centrale nucléaire?

REPONSE : le rendement d’une centrale nucléaire est de l’ordre de 30%.

EXPLICATIONS : Ceci signifie que 70% de l’énergie « atomique » issue de la fission de l’uranium 235 est « gâchée » en chaleur dans les tours de refroidissement.

Pour une centrale de 2 réacteur de 1,3 GW électrique, ceci correspond à une perte thermique de l’ordre de 6 GW et une puissance atomique de 8,6 GW.

Ces 6 GW sont « évacués » dans les tours de refroidissement des centrales françaises, il y a une tour par réacteur (vous pouvez donc savoir facilement le nombre de réacteurs d’une centrale en comptant le nombre de tours).

Les besoins en chauffage d’une maison moderne sont grosso modo (lissée sur l’année) de 60 W par m2. Soit pour une maison de 100 m2, 6 kW.

L’énergie thermique « perdue » d’une seule centrale à 2 réacteurs correspond donc au chauffage d’un million de maisons!

En supposant (ce qui n’est pas le cas mais c’est pour l’image) que cette énergie était récupérable sous forme de cogénération, 14 à 16 réacteurs nucléaires suffiraient à chauffer la France entière sans plus aucune consommation de chauffage ni électrique ni fioul ni gaz!

A lire aussi:  Nucléaire urbain: illusions de Boris Pregel, physicien atomiste visionnaire en 1961...

En savoir plus:
La cogénération nucléaire est-elle possible?
Carte de France des centrales nucléaires
La carte des centrales nucléaire dans le monde
Forum de l’énergie nucléaire
– Suivi de l’accident nucléaire au Japon suite au séisme du 11 mars 2011
Toutes vos questions sur l’énergie nucléaire à un spécialiste du nucléaire
La puissance d’un réacteur nucléaire
Le facteur de charge nucléaire et éolien

7 commentaires sur “Le rendement d’une centrale nucléaire”

  1. le nombre de  » tours de refroissement  » ne correspondant pas au nombre de reacteurs ,ex : la centrale de « Bugey »
    possede 4 reacteurs « REP de 900 MW  » ; deux reacteurs ( bugey 2 et 3 ) n’ont pas de tours de refroidissement et deux reacteurs rep de 900 mw (bugey 4 et 5 ) possedent deux tours de refroidissement par reacteur ; autre exemple : centrale du Tricastin ,deux tours de refroidissement pour
    4 reacteurs , donc ,aucun rapport entre le »nombre de tours de refroidissement / nombre de reacteur « .

  2. On devrait installer une dizaine de petits réacteurs nucléaires en plein Paris . Ils ne seraient mis en marche qu’en hiver et la chaleur ”perdue” (70%) serait envoyée dans le réseau de chauffage urbain . Comme j’habite en province, je me fous pas mal du risque d’accident nucléaire à Paris .

  3. Euh il y a une différence entre énergie (kWh) et puissance (kW) et dans l’exposé évoquant l’énergie perdue par une centrale nucléaire et celle qui pourrait être utilisée par l’habitat, il y a un sacré mélange !

  4. De nombreuses centrales nucleaires se contentent de deverser la chaleur residuelle dans une riviere, un lac ou un ocean au lieu de disposer de tours de refroidissement. De nombreuses autres centrales electriques, comme les centrales au charbon, disposent egalement de tours de refroidissement ou de ces grands plans d’eau. Cette similitude existe parce que le processus de transformation de la chaleur en electricite est presque identique entre les centrales nucleaires et les centrales au charbon. Le rendement d’une centrale nucleaire est determine de la meme maniere que pour les autres machines thermiques, puisque, techniquement, la centrale est un grand machine thermique. La quantite d’ energie electrique produite pour chaque unite d’ energie thermique donne a la centrale son rendement thermique, et en raison de la deuxieme loi de la thermodynamique, il existe une limite superieure au rendement de ces centrales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *