panne électrique

Coupures d’électricité éventuelles en France : pourquoi et comment y faire face ?

Ces dernières semaines, on ne parle plus que de ça… Les fameuses coupures d’électricité qui pourraient survenir cet hiver ! Même si le risque de coupures d’électricité semble s’éloigner avec la douceur du climat hivernal actuel, il est parfois difficile de s’y retrouver devant toutes ces informations. Et surtout, il peut être inquiétant de ne pas savoir comment se prémunir au mieux des effets immédiats de ces coupures sur notre mode de consommation très dépendant de l’électricité.

Cet article se veut donc être un bilan de la situation, mais surtout, force de propositions pour traverser l’hiver avec plus de sérénité si la situation annoncée devait avoir lieu dans les mois qui viennent.

Mais quels sont les causes techniques de ces coupures ?

Pour comprendre l’origine des éventuelles coupures annoncées pour cet hiver 2022, il est intéressant de faire un point sur la production d’électricité en France actuellement. En effet, en y regardant de plus près, on se rend compte que près de 70% de l’énergie électrique produite est d’origine nucléaire (68.4% pour être précis). Ces chiffres sont donnés par l’ agence ORE (Opérateurs de Réseaux d’Énergie) qui fédère l’ensemble des acteurs français de la distribution d’énergie et de gaz.

Or la France fait face actuellement, à un problème technique sur une partie de ses centrales nucléaires. Le parc français est doté de 56 centrales dont vous pourrez retrouver la carte ci dessous. Sur l’ensemble de ces centrales, une quinzaine sont encore à l’arrêt en cette mi-Décembre 2022. Une période de l’année où, notamment à cause du froid, la demande d’énergie est souvent la plus forte. Certaines de ces centrales subissent une opération de maintenance prévue et programmée. D’autres sont à l’arrêt suite à la découverte de micro-fissures touchant le tuyau principal de refroidissement du cœur nucléaire. Un phénomène de corrosion sous contrainte, qui aurait pu entrainer un accident nucléaire s’il n’avait pas été découvert à temps. Une bonne chose donc, que les opérations de maintenance en question. Le problème étant plutôt situé dans la diversité encore trop faible de nos sources d’approvisionnement électrique.

Carte des réacteurs nucléaires présents sur le territoire français
Par Sting and Roulex_45 and Domaina, CC BY-SA 3.0, Lien Wikipédia

Bon à savoir :

  • Ce phénomène de corrosion a été découvert pour la première fois sur la centrale de Civaux à l’automne 2021.
  • Il semble toucher les centrales les plus récentes, et a été découvert depuis sur 7 réacteurs des centrales de Civaux, Chooz et Penly.
    Les segments de tuyaux plus longs de ces centrales auraient entrainé de plus fortes contraintes mécaniques sur ceux-ci.
  • Les fissures peuvent atteindre 5.6 mm de profondeur et plus d’1m de long.
    Elles ont nécessité l’appel aux 500 sous traitants français, ainsi qu’à des renforts soudeurs Américains et Canadiens !!
  • Source : «  Nombre record de centrales à l’arrêt : les causes d’un cas sans précédent, Article de France inter « 

Délestages possibles, par qui et dans qu’elles conditions seront-ils mis en place ?

En France, l’approvisionnement en électricité peut être schématisée comme suit :

schéma représentant l'approvisionnement en électricité en France
Schéma inspiré de celui mis en ligne par TotalEnergies

Un délestage est une interruption volontaire et momentanée de la fourniture d’électricité sur une partie du réseau électrique (définition Enedis). Cela peut avoir lieu lorsque la demande en électricité est trop forte. Les délestages sont alors organisés par le distributeur d’électricité (Enedis) afin d’éviter une coupure généralisée à tout le réseau électrique. De telles coupures ne sont bien sur pas sans conséquences. Ainsi, des conditions très précises ont été définies pour les organiser :

  • Les coupures ne devraient pas durer plus de 2h dans une même journée
  • Elles seraient organisées dans les heures de forte demande d’électricité, soit pendant les créneaux suivants :
    Entre 8h et 13h et entre 18h et 20h.
  • Les usagers seraient alors prévenu la veille à partir de 17h de la survenue d’une coupure de courant dans leur secteur géographique le lendemain.
  • Les coupures ne devraient normalement pas affecter à plusieurs reprises les mêmes utilisateurs.
  • Seront exclus de toutes coupures : les casernes de pompiers, gendarmeries, commissariats, hôpitaux, ainsi que certains sites industriels sensibles.

Cependant il semble important de rappeler que ces délestages ne devraient survenir que dans le pire cas de figure. Une fois toutes les autres possibilités épuisées. Dans ces autres possibilités, il nous semble intéressant de citer l’achat d’électricité à des pays voisins de la France. En effet, le réseau d’électricité français est relié à ceux des pays suivants :

Suite au Brexit, un projet de raccordement est également en cours avec l’Irlande.

Organisation : le maitre mot pour vivre d’éventuelles coupures en toute sérénité !

Nous le verrons plus loin dans cet article, quelques investissements pourront se révéler intéressants pour vous simplifier la vie en cas de coupures de courant dans votre logement.

Cependant, sans avoir à passer par la case « paiement », un certain nombre de conseils peuvent déjà vous aider à traverser un épisode de coupure sans catastrophes. Le premier étant de vous organiser avant la survenue de la coupure. En effet, RTE, le gestionnaire du transport d’électricité a mis en ligne son application écowatt.

A lire aussi:  Les facteurs de charges: nucléaire et éolien

Cette dernière propose de s’inscrire à un service de notifications permettant d’être prévenu des coupures la veille de leur survenue. Elle ne s’arrête pas là, proposant également une « météo de l’électricité » jour par jour et heure par heure permettant aux utilisateurs d’optimiser leur consommation électrique en fonction de la demande. Cette « météo » prend la forme de signaux de différentes couleurs :

  • signal vert : pas de surconsommation d’électricité
  • signal orange : tension sur le système électrique, sans effort, risque de passer au signal rouge déclenchant des coupures d’électricité
  • signal rouge : fortes tensions sur le système électrique, mise en place de délestages pour éviter un blackout complet

Pour le moment à  la date du 9 janvier 2023 et à notre connaissance, il n’y a eu aucune alerte Orange écowatt : quelques réacteurs ont redémarré depuis début décembre 2022 et la douceur de l’hiver explique cela. D’autres réacteurs vont redémarrer courant janvier 2023 et en février 2023 ce qui devrait, sauf soudaine et intense vague de froid, éloigner le risque de coupures.

Les prix de gros de l’électricité sur le marché EU deviennent également beaucoup plus raisonnables, hier matin à 4h, ils étaient même négatifs en Belgique :

prix SPOT éco2mix négatif Belgique 8 janvier 2023
Les prix de gros de l’électricité très bas ce 8 janvier 2023 et même négatifs en Belgique, un comble ! Source : éco2Mix RTE

En cas de coupure de courant, l’un des premiers éléments affectés dans votre maison, c’est bien sur l’éclairage et tous vos appareils domestiques.

Un point crucial est le chauffage : aucun appareil de chauffage, sauf le poêle à bois buches, ne peut fonctionner actuellement sans électricité. Et le risque de coupure électrique est fortement lié aux basses températures du fait du chauffage électrique extrêmement présent en France (convecteurs mais aussi pompes à chaleurs…qui sont bien moins écologiques qu’on nous le fait croire…).

Une fakenews largement diffusée depuis quelques semaines vous fait croire qu’on peut chauffer un logement avec quelques bougies et des pots de fleur : c’est complètement faux, la puissance calorifique d’une bougie est de quelques dizaines de watts et il faut des milliers de Watts pour chauffer un logement quand il gèle, exception faite des trop rares maisons passives. Néanmoins cette solution pourra vous réchauffer…les mains…

Sur l’éclairage, et suivant les horaires de coupures, il suffira parfois de profiter de l’éclairage naturel. Cependant pour plus de confort en début de matinée, ou en fin d’après midi, un éclairage artificiel restera sans doute indispensable. L’occasion dans un premier temps de sortir de vos placards bougies et lampes à piles. Avec quelques conseils cependant. Pour ce qui est des lampes à piles, prévoir un stock de piles rechargeables, pourra vous épargner des rachats successifs pas très économiques, ni très écologiques. L’éclairage à la bougie a lui un certain charme, mais attention, il faut avant tout penser sécurité !

Ainsi il faudra éviter :

  • De risquer une intoxication avec les gaz émis par vos bougies, suivant la taille de votre logement, limitez entre 10 et 20 bougies (non, cela ne suffira pas à vous chauffer autre chose que les mains…et éventuellement les orteils…)
  • De disposer vos bougies dans des récipients inadaptés, le risque d’éclatement en cas de verre chauffé peut par exemple se révéler particulièrement dangereux.
  • De déposer vos bougies à proximité de surfaces inflammables ! On fera notamment attention à ne pas les poser trop près des murs, ou sous une surface qui pourrait chauffer puis prendre feu (dans une étagère par exemple).
  • Il faudra aussi prendre garde aux divers éléments tels que rideaux, cheveux, plantes ou encore à vos enfants et animaux de compagnie qui pourraient les renverser ou se brûler. Bien sûr, bougies et sapins de Noël ne font (toujours pas) bon ménage…
  • Inutile de rappeler qu’il ne faut jamais laisser allumée une telle source d’éclairage en votre absence !
  • Une fois ces éléments vérifiés, vous serez parés pour retrouver le charme de l’éclairage de nos ancêtres. Une solution intéressante : les torches de jardin vendues dans nombre de magasins d’articles décoratifs. Elles peuvent facilement être déplacées dans la maison pour suivre vos déplacements. Elles peuvent aussi fort bien s’insérer dans les interstices d’une majorité de radiateurs, ce qui fournit un moyen stable pour les installer à conditions que les murs de votre domiciles soient faits de matériaux difficilement inflammables.

torche de jardin, éclairage à la bougie

  • Pensez à vérifier que vous avez bien à disposition briquets ou allumettes, sans quoi l’allumage risque vite de se révéler compliqué, surtout s’il doit se faire dans le noir. Un petit coup d’eau sur l’allumette avant de la jeter à la poubelle vous évitera aussi de mettre accidentellement le feu à celle ci 😉
  • Cependant, certains d’entre vous ne seront sans doute pas prêts pour cette solution nostalgique mais avouons le, manquant parfois de praticité. Nous vous invitons à poursuivre notre article pour une solution d’éclairage d’appoint à installer très simplement !

Un autre élément dont il nous semble aujourd’hui impossible de nous en passer : le téléphone portable. Le plus important ici nous semble-il, serait de vous rappeler le numéro d’urgence global qui sera probablement le seul accessible en cas de coupures : ainsi, depuis vos téléphones portables, il vous faudra composer le 112.

A lire aussi:  Europe: émissions de CO2 par pays et par kWh électrique

N’hésitez pas à le relayer autour de vous, voir à l’afficher dans vos commerces, sur vos réseaux sociaux, ou encore dans les locaux de votre entreprise, un petit rappel des consignes de sécurité ne fait jamais de mal .Et pour la majorité d’entre vous qui se demande sans doute surtout comment pouvoir continuer de profiter de leur appareil de manière ludique, voici quelques conseils simples à mettre en place :

  • Une fois encore, l’organisation a son importance. Ainsi, étant prévenus à l’avance en cas de coupure de courant, il faudra penser à recharger vos appareils en dehors de celles ci. C’est bien sur valable pour votre téléphone. Même si pour les plus têtes en l’air d’entre vous, nous aurons à proposer quelques solutions de secours un peu plus loin dans cet article en cas d’oubli.
  • Il est possible également d’anticiper les coupures en téléchargeant à l’avance du contenu hors ligne. Ainsi, si votre jeux préféré risque de ne pas pouvoir être utilisé hors réseau, d’autres applications, notamment de vidéos à la demande, ou encore de streaming musical proposent la possibilité de télécharger un ou plusieurs contenus sur votre appareil afin de pouvoir y accéder ensuite sans avoir recours à internet.
  • Si vous ne pouvez vous empêcher de communiquer par SMS avec votre famille ou vos voisins, c’est peut être l’occasion de tester l’une des applications assez peu connues de communication Bluetooth. Ces applications, fonctionnant en « peer to peer », permettent de communiquer avec les autres appareils situés à proximité et possédant également l’application. Tout cela sans recourir ni au réseau du téléphone, ni à internet. C’est le cas par exemple des applications Bridgefy ou encore Briar. Les principal inconvénients restant la portée réduite, et le besoin que l’application ait été installée par l’utilisateur que l’on souhaite joindre.
  • Enfin, le mode « économie d’énergie » de votre smartphone peut permettre à celui de tenir plus longtemps sans devoir être rechargé. En effet ce mode baisse en général la luminosité de l’appareil, et coupe certaines applications (telles que Messenger par exemple) qui s’exécute en permanence en tâche de fond.

Enfin il est possible aussi que vous vous inquiétiez de la conservation de vos aliments. En effet réfrigérateurs et congélateurs sont assez énergivores et les suppléer en électricité en cas de coupure sera très vite couteux. Mais rassurez vous, des solutions existent malgré tout :

  • Tout d’abord, éviter à tout prix d’ouvrir les portes de vos appareils tout le long des coupures, ainsi que juste après celles ci. En effet, ces appareils sont conçus pour pouvoir conserver leur fraicheur en cas de coupures de courtes durées (quelques heures) à condition de rester hermétiquement clos. Il suffira alors de vérifier ensuite que les aliments n’ont pas subit de coup de chaud ou de décongélation trop importante, mais ça ne devrait pas être le cas de la majorité de votre stock.
  • Bon à savoir : il ne faut jamais recongeler un aliment qui a été décongelé tel quel, mais il est tout à fait possible de le cuisiner et de recongeler la préparation après cuisson !
  • Ici encore il sera intéressant d’anticiper les coupures : en sortant d’avance les aliments à consommer pendant les heures de coupures par exemple. Une bonne solution au vu des températures actuelles, peut alors être de les stocker tout simplement en extérieur. Placés dans des récipients hermétiques, et dans une caisse installée proprement sur votre balcon ou votre terrasse, vos aliments ne risqueront rien pendant les quelques heures qui pourraient séparer leur sortie du réfrigérateur de leur consommation.

La lutte contre les veilles électriques tout à fait négligée

Pour réduire les risques de délestage, il nous apparait qu’on ne communique pas assez sur les consommation inutiles et celles des veilles.  Ainsi un petit calcul de coin de table permet d’estimer que le production d’un réacteur nucléaire de 1 GW correspond à environ et seulement, 30W pour chacun des 30 Millions de foyers français.

Et 30W c’est la puissance de veille de moins de 10 appareils domestiques !

En cette période de tensions sur la production électrique, il est plus qu’utile que chacun débranche les appareils qu’il n’utilise pas, surtout lors d’absence. Pourquoi laisser allumer votre box internet quand vous êtes au travail par exemple ?

Une bonne habitude à prendre pour la suite car cette période de tensions sur le réseau électrique pourrait devenir la norme dans les prochaines années…

Quelques bonnes astuces technologiques peuvent aussi vous aider :

Si malgré les conseils donnés ci dessus, la crainte des coupures de courant reste une source d’inquiétude pour vous, plusieurs solutions un peu plus techniques (tout en restant largement abordables et simples d’utilisation) sont possibles pour y faire face. Tout d’abord, nous avons évoqués ci dessus les appareils à piles, dans le même concept, il est possible de penser… aux batteries.

A lire aussi:  Nucléaire: les réserves mondiales d'Uranium

Ainsi, comme nous l’avions expliqué plus en détail dans un précédent article traitant du choix de batteries pour une installation solaire, la batterie est un dispositif permettant de stocker puis de réutiliser de l’énergie en l’absence de toute connexion au réseau électrique. Dans le commerce, on trouve désormais facilement des petites batteries légères, dites Powerbank, et simples d’utilisation au rayon « accessoires pour smartphones ».

En cas de coupure de courant, disposer de cette solution de secours, accessible pour une vingtaine d’euros seulement pourrait vous permettre :

  • De charger votre smartphone (ou tout petit appareil peu énergivore et rechargeable à l’aide d’un cordon USB)
  • Mais aussi d’alimenter une lampe d’appoint, à condition que celle ci soit munie d’une alimentation USB. Là encore vous trouverez assez facilement votre bonheur au rayon « gadgets électroniques ». Pour les bricoleurs il est aussi assez simple de fabriquer ce type d’éclairage à l’aide de rubans LED vendus dans une majorité de magasin aujourd’hui.
  • A noter que l’éclairage LED est en général assez puissant, tout en consommant très peu d’énergie. Un ruban LED branché sur une batterie externe pourra tenir aisément plusieurs heures ! Restera à bien penser à recharger les batteries avant et après les coupures.

Dans la même optique, un onduleur 230V sur batterie peut permettre d’alimenter un éclairage d’appoint pendant plusieurs heures à condition d’utiliser des ampoules LED basse consommation et de limiter au maximum le chauffage électrique, cuisson comprise. Avec l’avantage, cette fois, de permettre une alimentation avec prise secteur. Mais voyons plutôt ici ce qu’est un onduleur, et les autres services qu’il peut vous rendre. En effet, il représente un investissement tournant autour des 50 à 100 euros pour un modèle basique, il serait dommage de ne s’en servir qu’une seule fois…

  • Pour expliquer ce qu’est un onduleur, il faut dans un premier temps rappeler les notions de courant continu (CC) et de courant alternatif (CA). Le courant continu, est le courant qui peut être fourni par une source d’énergie, telle qu’une batterie, ou des panneaux solaires par exemple. Le courant alternatif est celui utilisé par nos appareils ménagers. C’est celui qui est fourni par nos prises de courant classiques.
  • L’onduleur est un appareil qui se présente sous forme de boitier muni de plusieurs interfaces de connexion. Il permet de convertir le courant continu d’une batterie en courant alternatif utilisable comme réseau d’appoint. Il doit donc être placé entre la source de courant continu et l’appareil à alimenter en courant alternatif. Dans la réalité des faits, certains onduleurs possèdent une batterie intégrée.
  • Il y a quelques années, les onduleurs pur sinus ou true sinus coutaient très cher mais ce n’est plus le cas, donc il faut privilégier cette version d’onduleurs car les onduleurs premiers prix à sinusoïde modifiée peuvent endommager certains de vos appareils, comme les frigo ou circulateurs de chauffage.
  • D’autre part, si vous travaillez sur pc de bureau, l’onduleur peut également vous rendre quelques services. Bien que les modèles basiques ne permettent pas de faire tourner un ordinateur portable plus de quelques minutes, c’est néanmoins suffisant pour permettre en cas de coupure d’électricité, de sauvegarder votre travail et d’arrêter correctement votre machine.
  • Enfin, si vous souhaitez alimenter à l’aide d’un onduleur, des appareils plus puissants, cela reste possible. Cependant il vous faudra investir dans du matériel beaucoup plus couteux !

Si votre budget le permet, d’autre solutions permettent aussi de fournir de l’énergie sans raccordement au réseau Enedis. Là encore, elle sont pour la plupart, peu abordables s’il s’agit de les utiliser uniquement dans le cadre de coupures de courant épisodiques. Mais si le sujet de l’autonomie électrique vous passionne, alors générateurs d’électricité ou installations solaires peuvent peut être vous intéresser. Bon à savoir :

  • Une installation solaire n’est plus strictement réservée aux heureux propriétaires d’une maison. Des solutions existent maintenant pour que votre installation solaire puisse s’adapter aux propriétaires d’un appartement (ou aux locataires ayant l’accord de leur propriétaire). La faisabilité de l’installation dépendra par contre fortement de la spécificité des lieux (présence d’un balcon, d’un accès au toit, etc)
  • Il existe des générateurs d’électricité portables que l’on peut trouver à partir de 300 euros. Cependant, ils ne permettront de faire tourner que des appareils peu énergivores. Mais cela peut par exemple permettre d’utiliser un ordinateur portable, ou un sèche-cheveux en cas de coupure. Pour les amateurs de camping, ils peuvent se révéler être un bon investissement qui pourra être réutilisé lors des beaux jours…

Vous avez d’autres idées ou astuces à partager ? N’hésitez pas à le faire dans les commentaires, ou sur notre forum des énergies !

Enfin, il est possible qu’aucunes coupures n’aient lieu cet hiver (ce que nous espérons tous). Mais les conseils donnés ci-dessus peuvent se révéler utiles également en cas de coupures de courants accidentelles non liées à une surcharge sur le réseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *