Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Accident nucléaire au Japon, un Tchernobyl nippon?

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 701

Accident nucléaire au Japon, un Tchernobyl nippon?

Message non lupar Christophe » 12/03/11, 10:18

Vu que la situation s'aggrave "pas mal", je reprends mon dernier message de ce sujet: https://www.econologie.com/forums/seisme-du- ... 10575.html

Christophe a écrit :Ca sent pas très bon (du tout) au Japon coté risque ou alerte nucléaire !!!

Le toit du réacteur nucléaire de Fukushima s'est effondré

MINUTE PAR MINUTE - Un nuage blanc s'élève au-dessus de la centrale, où une explosion s'est produite. Les télévisions nippones conseillent aux riverains de se calfeutrer.

9h25 : Le toit et les murs du bâtiment du réacteur de Fukushima se sont effondrés, a annoncé la préfecture locale.

Les télévisions nippones conseillent aux riverains de se calfeutrer, dans un périmètre «plus large que les 10 km de zone évacuée». Les experts et les journalistes de la chaîne conseillent aussi aux personnes à l'extérieur de se protéger les voies respiratoires avec une serviette mouillée et de se couvrir au maximum pour éviter les contacts directs de la peau avec l'air.

9h00 : Une explosion a été entendue à la centrale nucléaire de Fukushima N°1, dans le nord-est du Japon, et un nuage blanc s'élève au-dessus du site. Plusieurs employés ont été blessés par la déflagration.

(...)

Image



http://www.lefigaro.fr/international/20 ... ppones.php

Vidéo de l'explosion: http://www.youtube.com/watch?v=KPQ9qgry9C8

Réacteur nucléaire de Fukushima: la NHK conseille de se calfeutrer chez soi

TOKYO - La télévision publique NHK a conseillé aux Japonais de se calfeutrer chez eux et de fermer leur fenêtre dans un périmètre "plus large que les 10 km de zone évacuée", samedi après l'explosion survenue dans un réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima N°1.

Les experts et les journalistes de la chaîne conseillaient aussi aux personnes à l'extérieur de se protéger les voies respiratoires avec une serviette mouillée et de se couvrir au maximum pour éviter les contacts directs de la peau avec l'air.

Une explosion s'est produite entre 15H30 et 16H00 dans le réacteur N°1 de la centrale nucléaire Fukushima N°1, située à 250 km au nord de Tokyo, au lendemain d'un séisme de magnitude 8,9 qui a dévasté le nord-est du Japon.

TOKYO ELECTRIC POWER

(©AFP / 12 mars 2011 09h47)


http://www.romandie.com/ats/news/110312 ... 685yw6.asp

C'est bien pire que ce que je pensais, un tchernobyl japonnais est il en cours???

Et avant l'effondrement on avait déjà ca :

Un niveau de radioactivité mille fois supérieur à la normale

12 mars 2011

«Simple principe de précaution», avaient affirmé, hier après-midi, les autorités, en procédant à l'évacuation de quelque 6.000 personnes résidant dans une zone de trois kilomètres de rayon autour des centrales nucléaires de Fukushima (nord-est). Mais neuf heures après la première secousse, la pression est montée d'un cran, lorsque le Premier ministre a demandé aux habitants d'évacuer dans un rayon de 10 kilomètres autour de la centrale Fukushima numéro un. Et ceci en raison d'une fuite radioactive. Auparavant, un niveau de radioactivité mille fois supérieur à la normale venait d'être détecté dans la salle de contrôle du réacteur numéro1 de la centrale. A l'extérieur, le niveau de radioactivité était huit fois supérieur à la normale et ne présentait alors pas de danger pour la santé, selon la télévision publiqueNHK. Située à 250 kilomètres au nord de Tokyo, la centrale alimente en partie la capitale.

Onze réacteurs à l'arrêt

Parmi les 55 réacteurs nucléaires en fonctionnement au Japon dans 17sites, onze se sont automatiquement arrêtés après les violentes secousses. Un départ de feu a été signalé dans un bâtiment abritant une turbine dans la centrale nucléaire d'Onagawa, située dans la préfecture de Miyagi. Mais il a été éteint rapidement et aucune fuite radioactive n'y a été détectée. La centrale la plus importante, Kashiwazaki-Kariwa, dans la préfecture centrale de Niigata, plus éloignée de l'épicentre, restait quant à elle opérationnelle. Quelque 4,4millions de foyers étaient toutefois privés d'électricité dans le nord-est.


http://www.letelegramme.com/ig/generale ... 232608.php

Attention c'est le toit du BR (Batiment réacteur) pas le toit du réacteur qui s'est effondré...mais vu la radioactivité y a forcément des fuites autre part et peut être le core??? Si le batiment est effondré ca risque de poser quelques soucis supplémentaires pour intervenir...

Devant l'urgence, le japon va-t-il employer des liquidateurs comme les russes l'ont fait en 1986? :?


Et j'ajoute:

Après le séisme, le Japon dans la crainte d'un accident nucléaire

SENDAI, Japon (AP) — Le Japon a lancé samedi une importante opération de secours militaire au lendemain du séisme de magnitude 8,9 et du tsunami qui ont frappé la côte nord-est du pays, faisant des centaines de morts. Dans la zone touchée, la crainte d'un accident nucléaire grandissait, les autorités redoutant la fusion d'un réacteur à la centrale de Fukushima Daiichi, où les murs d'un bâtiment se sont effondrés.

Selon le Premier ministre nippon Naoto Kan, quelque 50.000 soldats vont participer aux efforts de secours et de recherches après le séisme qui a provoqué un tsunami de sept mètres de haut, qui a déferlé sur la côte nord-est, engloutissant sur son passage villes, aéroports et autoroutes.

Le bilan officiel s'établissait pour l'heure à 413 morts, 784 disparus et 1.128 blessés. A cela s'ajoutait entre 200 et 300 corps qui selon la police ont été retrouvés le long de la côte à Sendai, la plus grande ville proche de l'épicentre du séisme. Un nombre encore indéterminé de cadavres risquaient aussi d'être ensevelis sous les décombres alors que les secours n'avaient pas encore atteint les zones les plus touchées.

Plus de 215.000 personnes étaient hébergées dans 1.350 abris temporaires dans cinq préfectures du pays, selon l'agence de police nationale. Depuis le séisme, plus d'un million de foyer étaient privés d'eau, pour la plupart dans le nord-est du pays.

A la désolation s'ajoutait l'inquiétude grandissante à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, où le système de refroidissement de deux réacteurs ne fonctionnait plus.

A la suite de la surchauffe, une fusion était possible pour l'un des réacteurs, selon Ryohei Shiomi, un responsable de la commission de sécurité nucléaire japonaise. Mais même en cas de fusion, cela n'affecterait pas les populations en dehors d'un rayon de 10 kilomètres, a-t-il dit. La majeure partie des 51.000 personnes vivant dans la zone exposée ont été évacuées, a-t-il dit.

Les craintes se sont accrues après l'effondrement d'un mur dans la centrale. On ignorait dans l'immédiat si le bâtiment endommagé abritait le réacteur et un responsable de la préfecture de Fukushima Masato Abe n'a pas voulu dire si une explosion s'était produite. Un responsable japonais rapportait que la compagnie gérant la centrale estimait que plusieurs employés avaient pu être blessés.

Les images de la télévision japonaise montraient les murs d'un bâtiment effondrés, laissant voir la structure métallique encore debout. Des petits nuages de fumée blanche s'échappaient de la centrale.

La pression s'était accumulée dans le réacteur de la centrale, pour atteindre le double du niveau normal, et l'Agence japonaise de sécurité nucléaire et industrielle avait fait savoir à la presse que des "vapeurs radioactives" étaient relâchées pour faire baisser la pression. Les autorités disaient être en train de mesurer les niveaux de radioactivités dans la zone.

Le réacteur concerné a déjà laissé échapper de la radioactivité. Les opérateurs de l'unité 1 de la centrale Fukushima Daiichi ont détecté des niveaux de radioactivité huit fois supérieurs à la normale à l'extérieur de la centrale et un millier de fois supérieurs à la normale à l'intérieur de la salle centrale de l'unité 1. AP


http://tempsreel.nouvelobs.com/actualit ... eaire.html

Comme la salle de la centrale n'existe plus, elle vient de s'effondrer, la radiactivité est désormais à l'exterieur...

Un séisme qui va faire du mal au lobby et au développement du nucléaire, je pense...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 701

Message non lupar Christophe » 12/03/11, 10:27

Mince cet article parle bien des murs du réacteur ???

Le toit et les murs du réacteur se sont effondrés, d'après la télévision japonaise, qui recommande aux riverains de se calfeutrer.

Une explosion s'est produite à la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, annonce la chaîne de télévision NHK samedi 12 mars. Le toit et les murs du bâtiment du réacteur se sont effondrés, avance encore la chaîne, une information confirmée d'après elle par l'opérateur de la centrale Tokyo Electric Power (Tepco).

(...)

Une fusion peut-être en cours dans la centrale

L'Agence de sécurité nucléaire et industrielle a estimé un peu plus tôt qu'une fusion pourrait être en cours dans le réacteur N°1 de la centrale nucléaire Fukushima N°1 dans le nord-est du Japon, suite aux dommages causés par le très violent séisme de vendredi, selon les médias.


Un porte-parole de la compagnie Tepco a cependant affirmé qu'un tel phénomène "n'était pas en cours" et que la compagnie tentait "de faire remonter le niveau d'eau", pour refroidir le réacteur.

Cette installation est située à 250 kilomètres au nord de Tokyo.


http://tempsreel.nouvelobs.com/actualit ... shima.html

Si il y a fusion, il y a risque, comme à Tcherno d'explosion nucléaire non?

C'est pour cela que le gouvernement russe avait d'ailleurs sacrifié à la hâte tant de liquidateurs...pour éviter l'emballement du magma et une explosion atomique (qui aurait été plus "sale" qu'une explosion militaire) !

ps: la carte ci dessus doit être revue puisqu'il y a bien une 2ieme centrale endommagée (et pas qu'un peu)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 701

Message non lupar Christophe » 12/03/11, 10:45

MAJ de l'article du Figaro.

Des liquidateurs nippon en route?

10h14 : Des «super pompiers» vont être envoyés à la centrale nucléaire de Fukushima, annonce le porte-parole du gouvernement japonais.

10h13 : La radioactivité reçue en une heure par une personne se trouvant sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima correspond à la limite de radioactivité à ne pas dépasser annuellement, indique l'agence Kyodo.


Le "live" des dépeches sur le monde: http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/ar ... id=1491461
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 701

Message non lupar Christophe » 12/03/11, 10:53

Infos essentielles de la page du monde en quasi live:

10h37

Selon l'Autorité de sûreté nucléaire française, la situation à la centrale nucléaire de Fukushima N°1, dans le nord-est du Japon, présente essentiellement un risque de fuite d'éléments radioactifs, plutôt que d'explosion nucléaire. "On n'est pas a priori sur un risque d'explosion de type Tchernobyl, mais plutôt sur un risque d'endommagement du réacteur, sans exclure qu'il y ait relâchement de radio-éléments" (ou éléments radioactifs) explique Olivier Gupta, directeur général adjoint de l'ASN. "Mais on n'en est pas là encore à ma connaissance, on est ici face à problème de maîtrise du refroidissement, comme à Three Mile Island, alors que Tchernobyl c'était un problème de maîtrise de la réaction nucléaire".


Oui sauf que la non maitrise du refroidissement entraine la non maitrise de la réaction nucléaire !!

Suis pas un spécialiste du nucléaire mais je pense qu'il faut aussi distinguer 2 périodes bien distinctes à Tchernobyl : l'avant et l'après "ouverture" du réacteur ! Avant c'était un problème de surchauffe pour éviter le core fusion (comme actuellement au japon), après c'était un probleme d'emballement pour éviter l'explosion nucléaire !

A Tcherno il n'y avait (je pense) pas de fuites nucléaires avant le soulèvement du toit du réacteur !

La 1ere (et la seule à ma connaissance) explosion de Tchernobyl était une explosion par pression dans le réacteur, pas une explosion nucléaire au sens propre du terme même si elle était salement radiactive évidement !

D'ailleurs faut savoir que Tchernobyl a rejeté bien plus de radioactivité qu'une explosion nucléaire contrôlée: Hiroshima et Nagasaki ont été reconstruit en quelques années...Pripiat il lui en faudra quelques dizaines de miliers !!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 701

Message non lupar Christophe » 12/03/11, 10:58

Pour info, la centrale de Daiichi-Fukushima avait 40 ans !

Reuters publie également une interview d'une responsable de Stratfor, compagnie spécialisée dans l'évaluation des risques politiques. "Une augmentation non contrôlée de la température pourrait transformer le coeur du réacteur en une masse en fusion qui pourrait faire fondre la cuve du réacteur".

"Cela pourrait conduire à une fuite radioactive incontrôlée dans la structure de confinement qui entoure le réacteur", ajoute cette personne. Selon la télévision publique NHK, cette structure de confinement a d'ores et déjà été endommagée.


Toutefois, la prudence doit rester de mise, tant les informations nous provenant du site de Fukushima sont parcellaires. Un haut responsable de l'Autorité de Sûreté Nucléaire, joint pour LeMonde.fr, nous confirme qu'il est très difficile de savoir, à l'heure actuelle, quels sont les risques réels. En l'état, selon lui, il est impossible de parle d'un "Tchernobyl 2".
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 701

Message non lupar Christophe » 12/03/11, 11:04

Vidéo de l'explosion en meilleure qualité: http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-12721498

Ca ne ressemble pas du tout à un "laché volontaire de vapeur" !!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2025
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 65

Message non lupar Maximus Leo » 12/03/11, 11:08

Les coordonnées Google Earth de la centrale :

37° 25' 20.96" N
141° 01' 59.01 E

On peut y voir les bâtiments avant l'explosion et peut-être se faire une idée sur les zones touchées. Sur les images télé on ne voit pas grand chose, mais on voit où se situe l'explosion.

Le nuage est parti vers le nord, le long de la côte est de Honshu, ensuite il y survolera Hokkaïdo puis les îles Kouriles russes.

M.L.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 12/03/11, 11:14

Le vent emporte la radioactivité plutôt vers le Pacifique, et donc accident avec moins de conséquences, sauf revirement du vent !!
Mais radioactivité très forte mais 100 fois moins que à Tchernobyl (dose mortelle en heures et jours et pas en minutes) !!

Le pire c'est le pays qui ne fonctionne plus dans tout le nord avec les morts !
Mais heureusement que les constructions étaient réellement antisismiques force 6 à 7 !!

Contre les tsunamis, il faudrait interdire toutes les côtes à moins de 20m d'altitude sur toute la planète !!


Le nucléaire a du plomb dans l'aile à l'échelle mondiale.
0 x
Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2025
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 65

Message non lupar Maximus Leo » 12/03/11, 11:15

Christophe a écrit :Vidéo de l'explosion en meilleure qualité: http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-12721498

Ca ne ressemble pas du tout à un "laché volontaire de vapeur" !!

C'est une détonation, probablement d'hydrogène, donc probablement plus de refroidissement du coeur. Dans quel état est l'enceinte de confinement ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 701

Message non lupar Christophe » 12/03/11, 11:17

dedeleco a écrit :Le vent emporte la radioactivité plutôt vers le Pacifique, et donc accident avec moins de conséquences, sauf revirement du vent !!
Mais radioactivité très forte mais 100 fois moins que à Tchernobyl (dose mortelle en heures et jours et pas en minutes) !!


Pour l'instant, rien ne dit que le pire n'est pas devant !!

Une chose est certaine par contre: les japonnais sont sans doute mieux organisé et on plus de moyens que les russes n'en avaient en 1986 !

dedeleco a écrit :Le nucléaire a du plomb dans l'aile à l'échelle mondiale.


Tout à fait, mais heureusement qu'le service publicité d'Areva nous lave le cerveau régulièrement !
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités