Pompes à chaleur géothermiques : 6 choses que vous devez savoir

Vous vous êtes finalement décidé à adopter les énergies renouvelables. C’est une bonne résolution ! Là, vous pensez tout de suite à l’énergie solaire. C’est une excellente option, mais sachez que les pompes à chaleurs permettent également de réjouir aussi bien votre portefeuille que mère nature. Dans cet article, nous vous invitons à découvrir 6 choses que vous devez savoir sur les pompes à chaleurs géothermiques.

1 – Quel est le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur (PAC) est un dispositif qui puise dans l’environnement de l’énergie gratuite, propre et renouvelable (pour l’immense majorité des PAC, l’origine est le soleil indirectement) pour la redistribuer dans un logement. Concrètement, une PAC capte la chaleur extérieure à partir de l’eau par hydrothermie, du sol via la géothermie ou de l’air par aérothermie. Elle transforme ensuite cette chaleur à une température assez élevée avant de la restituer dans l’habitat via l’air chaud pulsé ou l’eau chauffée qui circule dans un plancher chauffant ou dans des radiateurs. Il est par ailleurs possible d’utiliser le dispositif en complément ou en remplacement d’un système de chauffage existant.

Grâce à des capteurs souterrains, une pompe à chaleur géothermique peut donc récupérer les calories naturellement présentes dans votre jardin pour chauffer l’intérieur de votre maison. Néanmoins, ce dispositif peut également fonctionner à l’inverse selon le cas. Dans ce contexte, la PAC dite réversible extrait les calories d’un local pour les rejeter à l’extérieur afin de le rafraîchir.

géothermie
Principe d’une pompe à chaleur par géothermie (de type eau-sol)

2 – Les différents types de pompes à chaleur géothermiques

On distingue principalement deux types de pompes à chaleur géothermiques. Il s’agit de la PAC géothermique verticale et de la PAC géothermique horizontale.

A lire aussi:  Luminaire LED solaire : l’alternative encore plus économique de l’éclairage LED

L’échangeur géothermique vertical n’a pas besoin d’une grande surface pour fonctionner convenablement. Il est donc possible de l’installer dans un petit jardin urbain. Cependant, le dispositif coûte un peu cher en raison des forages à réaliser. Il faut en effet introduire sous le sol des tuyaux munis de sondes pour extraire les calories jusqu’à 100 m de profondeur.

Quant à l’échangeur géothermique horizontal, il est moins onéreux que son homologue vertical. Le réseau de tuyauterie est ici enfoui sous le sol à environ un mètre de profondeur. Pour pouvoir récupérer les calories qu’il faut, les tuyaux de captage doivent s’étendre sous une surface assez large. Autrement dit, vous devez avoir un grand jardin pour pouvoir mettre en place ce système.

3 – Plus économique que le chauffage électrique classique

Il existe plusieurs PAC géothermiques sur le marché. Chacune d’elle dispose d’un Coefficient de Performance (COP) assez élevé. Le COP n’est rien d’autre que le rapport entre l’énergie électrique consommée et la chaleur restituée par la pompe. Ce coefficient peut varier et aller jusqu’à 7 selon les équipements.

Autrement dit, pour un COP de 3 ou 4 par exemple, votre PAC géothermique peut produire l’équivalent de 3 à 4 kWh de chauffage en consommant seulement 1 kWh d’énergie électrique. Ainsi, après l’installation du dispositif, si vous ne modifiez pas vos habitudes de chauffage, vous pouvez diviser votre consommation d’énergie électrique de chauffage par 3 ou 4.

En conséquence, vous réduisez drastiquement le montant de vos factures de chauffage. Quelle économie ! Avouez, c’est très intéressant n’est-ce pas ? En plus des 75 % d’économie que vous pouvez faire sur vos factures, vous pouvez même percevoir des récompenses en euros sur votre compte CO2 (dispositif sûr agréé par l’État). Eh oui, tout simplement parce que la PAC géothermique vous aurait permis de réduire votre émission de CO2.

A lire aussi:  Bénéficier d'un éclairage écologique et design avec l'ampoule LED E27

4 – Les PAC géothermiques, une solution écologique pour les logements

La PAC géothermique est une alternative à la consommation des énergies fossiles comme :

  • L’électricité ;
  • Le fioul ;
  • Le gaz naturel ;
  • Le propane.

Le système des PAC géothermiques permet d’exploiter l’énergie calorifique stockée sous la surface de la Terre. Choisir de se chauffer avec un tel équipement, c’est opter pour une énergie non polluante et respectueuse de la nature.

Aucune énergie fossile n’est utilisée. Il faut noter qu’on peut, à la place du réseau électrique et de la consommation de l’énergie produite par les centrales nucléaires, installer des panneaux pour exploiter l’énergie solaire. De plus, cette technologie favorise le non-rejet de CO2 dans l’atmosphère. L’environnement est donc préservé.

Sur la base des études de l’ADEME, l’agence considère que cette solution présente les meilleures perspectives de croissance. De plus en plus de foyers français adoptent la géothermie. En 2020, pas moins de 2 millions d’habitants devraient être équipés d’une PAC géothermique.

5 – Un excellent confort thermique avec la pompe à chaleur géothermique

Les PAC géothermiques offrent de bonnes performances. Elles garantissent un excellent confort thermique, surtout parce qu’elles permettent une montée en température très rapide. De plus, ces installations ne nécessitent généralement pas l’ajout d’un système d’appoint, sauf en cas de grand froid. Adaptées aux climats rigoureux, les PAC géothermiques sont d’ailleurs compatibles avec les anciens radiateurs.

6 – Un investissement élevé permettant des aides de l’État

L’installation d’une PAC géothermique nécessite de lourds travaux. Pour effectuer le raccordement du dispositif (forage + installation de la pompe), il faut mobiliser plusieurs professionnels. C’est pour cela que le prix de la pose représente un investissement conséquent. Néanmoins, les économies d’énergie que l’on réalise avec le dispositif permettent de compenser rapidement.

Pour optimiser votre rendement énergétique, vous devez faire appel à un installateur certifié QualiPAC. Ainsi, vous évitez les conceptions approximatives qui pourraient nuire à votre confort thermique. D’ailleurs, solliciter un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est souvent obligatoire pour bénéficier de la plupart des aides de l’État.

Parmi les aides de l’État qui incitent les ménages à adopter de plus en plus les énergies non polluantes, on peut citer :

  • L’écoprêt à taux 0 % ;
  • La prime Énergie 2020 ;
  • Le Crédit d’impôt ou MaPrimeRénov 2020 ;
  • L’accompagnement EDF ;
  • Le taux de TVA réduit ;
  • Les aides des collectivités territoriales ;
  • L’aide de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat).

Avec ces aides, l’installation d’une PAC géothermique devient plus abordable pour les ménages.

En définitive, les PAC géothermiques sont une excellente alternative aux énergies fossiles. En choisissant d’installer ce dispositif, vous préservez l’environnement à votre manière. En prime, vous bénéficiez d’un excellent confort thermique et d’une bonne réduction de votre facture de chauffage. Et même si l’adoption de la PAC géothermique s’avère un investissement onéreux, plusieurs aides de l’État permettent de réduire grandement les coûts !

Une question? Un doute? Le forum chauffage est là pour vous aider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *