nid hirondelle abandonné

Biodiversité : aidons les hirondelles à ne pas disparaitre

Arrivées entre avril et début mai, les hirondelles ont fait leur retour en Europe cette année, mais pour combien de temps encore ? Ces petits oiseaux, d’une 20ène de grammes seulement, ont pourtant une importance au niveau de la biodiversité. Elles sont de précieuses alliées dans la lutte contre les moustiques qui de plus en plus peuvent être porteurs de maladies vectorielles. Mais leurs populations diminuent d’année en année, alors comment leur venir en aide ? Nous allons tenter de vous donner quelques pistes avec cet article.

Comment les reconnaitre ?

Pour pouvoir les aider, il faut dans un premier temps savoir les identifier !! En Europe, on retrouve 5 espèces d’hirondelles différentes. Les deux plus répandues étant l’hirondelle rustique et l’hirondelle de fenêtre. La première est facilement reconnaissable à sa couleur bleuté ainsi qu’à la tâche rouge présente sur sa tête et sous son bec. Sa queue possède deux longues plumes appelées rectrices qui lui donnent un aspect plus échancré que celle des autres espèces européennes. En vol on peut également facilement apercevoir les tâches blanches assez caractéristiques qui parsèment les plumes de sa queue.

hirondelle rustique

Si l’hirondelle des fenêtres a elle aussi une partie du corps de couleur bleutée, c’est la couleur blanche de sa gorge et de son ventre qui permet de l’identifier. Elle se rencontrera plus volontiers en ville, alors que l’hirondelle rustique colonise plus aisément les bâtiments agricoles. Pour autant il est possible de rencontrer l’hirondelle rustique en milieu citadin et inversement.

hirondelle des fenêtres sur une plage

On peut aussi citer l’hirondelle de rivage qui niche dans des « terriers » creusés dans les falaises meubles, l’hirondelle des rochers et l’hirondelle Rousseline. Ces trois espèces sont très rares en Europe. En France ces cinq espèces sont protégées !! Détruire leurs nids peut exposer à de lourdes amendes pouvant aller de 1000 à plus de 12000 euros selon le statut d’occupation du nid, et la destruction ou non de ses occupants.

Les hirondelles ne passent pas l’hiver en Europe, elle partent en migration entre fin Aout et mis Septembre pour se rendre en Afrique. Elle reviennent ensuite occuper leurs nids au printemps suivant. Les hirondelles sont très fidèles, elles reviennent chaque année au même endroit. Ainsi il vous sera plus facile de leur venir en aide si elles occupent déjà votre terrain ou votre habitation. Ou à minima s’il y a des colonies d’hirondelles dans votre ville ou votre village. Pour autant, la pose de nids adaptés amène parfois de jolies surprises.

A lire aussi:  Téléchargement: Stockage et production d'énergie à partir du corps humain.

nid d'hirondelles

Les hirondelles et l’écologie

Déclin des populations d’hirondelles, réchauffement climatique et écologie sont étroitement liés. En effet les causes de leur disparition ramènent à des soucis écologiques majeurs. On retrouve par exemple l’utilisation de pesticides qui est directement responsable de la raréfaction des insectes qui sont la principale source de nourriture des hirondelles. Les pesticides impactent aussi la santé humaine.

La multiplication des matériaux de construction lisses et dépourvus de possibilités d’accroche (tels que le verre et l’acier par exemple) limite aussi l’installation des populations d’hirondelles. Il peut être intéressant de se tourner plutôt vers des matériaux naturels qui favoriseront également l’isolation de votre maison.

D’autre part les hirondelles sont un puissant « insecticide » naturel. Intégrées dans un projet de permaculture, elle permettront, au même titre que les coccinelles, de vous débarrasser d’une partie des insectes nuisibles de votre jardin (moustiques, mouches et mouchettes principalement). Une cohabitation qui peut donc se révéler intéressante pour l’homme également.

Mais alors comment leur venir en aide ?

On l’a vu précédemment, détruire leurs nids est formellement interdit. Mais il est par contre possible de laisser de la boue à disposition des hirondelles pour qu’elles puissent construire leur habitat. Il est aussi possible de leur installer des nids déjà fabriqués et prêts à être utilisés. En effet la confection d’un nid demande beaucoup d’énergie à l’hirondelle, il lui sera plus facile de restaurer ou d’améliorer un nid que vous lui aurez mis à disposition. On trouve des nids en vente facilement sur internet, mais si vous êtes bricoleur et que vous disposez d’un peu de temps devant vous il est aussi possible de le fabriquer vous même. La vidéo suivante explique comment :

Il n’est par contre pas possible de donner à manger aux hirondelles. En effet, elles se nourrissent d’insectes chassés en plein vol. Il est cependant possible de les aider en bannissant de votre jardin pesticides et insecticides. L’occasion de s’intéresser au concept du potager du paresseux. D’autre part, vous pouvez aussi semer ou planter dans votre jardin des graines et arbustes attirant les insectes. C’est le cas par exemple des mélanges de graines de fleurs sauvages ou encore de l’arbre à papillon (de son vrais nom Buddleia Davidii).

A lire aussi:  Les Jap's Rods

N’oubliez pas que l’hirondelle est un oiseau assez craintif. Evitez donc autant que possible les fortes nuisances sonores à proximité de leurs nids pendant leur période d’occupation. En cas de travaux sur votre façade, il vous faudra attendre l’automne pour leur réalisation. Dans le cas où les nids doivent être déplacés il vous faudra obtenir l’accord de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) dont vous dépendez. Les nids devront ensuite être replacés tels qu’ils étaient avant travaux. Mais pensez également à vous montrer discrets dans vos observations pour éviter de perturber le nourrissage des petits. Les oiseaux n’apprécieront pas forcément d’être épiés constament, ou de subir cris d’enfants, aboiements ou fermeture de volets intempestive à proximité du nid.

Bien souvent, ce sont les déjections des hirondelles qui posent souci. Sachez que vous pouvez en diminuer fortement la nuisance par l’installation d’une planchette située à une 40ène de cm sous le nid. Il vous suffira ensuite de nettoyer cette planchette après le départ de vos colocataires à plumes chaque automne. Attention cependant à ce que votre installation ne favorise pas la prédation par les chats. La vidéo suivante reprends en images ces quelques pistes pour cohabiter pacifiquement avec les hirondelles !

Enfin, il peut aussi arriver que vous trouviez une hirondelle blessée, ou un jeune tombé du nid. L’hirondelle étant un oiseau protégé, il vous est normalement interdit de la capturer, de la déplacer, et de la conserver à votre domicile. Bien sur si l’oiseau que vous venez de trouver court un danger de prédation immédiat, le mieux reste de le ramasser et de le placer dans une boite en carton fermée, agrémentée de trous d’aération, le temps d’alerter un centre de protection. En revanche si aucun danger immédiat ne menace l’oiseau, il faut alors le laisser sur place et commencer par contacter un centre de protection qui donnera la marche à suivre. En France, le principal interlocuteur reste la LPO : ligue protectrice des oiseaux, ce sont eux qu’il faut contacter en priorité.

A lire aussi:  Les propriétés moléculaires de l'eau

Pour aller plus loin…

Les hirondelles sont régulièrement confondues avec un autre oiseau, lui aussi protégé : le martinet noir. On le reconnait à sa couleur grise. Le martinet connait les mêmes soucis que l’hirondelle : raréfaction des proies, difficultés de nidification… Il est essentiel de veiller à sa préservation. La cohabitation entre colonies d’hirondelles et de martinets ne pose en général pas souci. La vidéo suivante permet de plonger au cœur d’une colonie Suisse de martinet noirs

En France chaque année, des opérations de comptage ont lieu pour les espèces menacées telles que les hirondelles et le martinet. Ainsi par exemple, en Normandie, une enquête de la LPO qui avait été entamée l’an passé est reconduite en 2022. Parfois ce sont aussi les mairies qui proposent des activités en faveur des populations d’oiseaux de leur commune. C’est le cas de la mairie de Périgueux qui a mis en ligne sur son site, un plan d’action pour cette année. Votre commune aussi propose ce type d’activités ? Venez en parler sur notre forum sur l’écologie !

Si rien n’existe dans votre commune, alors c’est peut être l’occasion de lancer votre propre action ? Cela peut être une action de sensibilisation auprès des habitants de votre ville ou village, ou même auprès de votre mairie. Il est aussi possible d’agir chez sois, pour faire de son propre terrain un refuge LPO. Bon à savoir : cette initiative n’est pas réservée aux particuliers, elle peut être mise en place par une école, ou encore par une entreprise soucieuse de faire entrer la biodiversité dans ses activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *