économie verte

Qu’est-ce que l’économie verte ?

L’économie verte est une discipline visant l’évolution des modes de production et de consommation vers des pratiques dont l’impact sur l’environnement et l’écosystème est assez minime. Elle fait appel à une prise de conscience sur l’intérêt de préserver la terre et ses ressources naturelles. Dans sa plus simple signification, elle encourage la réduction des émissions de polluants dans les milieux naturels, la préservation des espaces naturels, la gestion durable des ressources naturelles…

Qu’est-ce que l’économie verte ? Quels sont les métiers de l’économie verte et quels sont ses enjeux ? Découvrez les réponses à vos questions dans ce petit guide.

Comprendre l’économie verte

Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement dit de l’économie verte, qu’elle entraîne l’amélioration du confort et du bien-être des humains, ainsi que l’équilibre social. De plus, elle permet de réduire significativement les risques liés à l’environnement ainsi que la pénurie des ressources.
L’économie verte interpelle plusieurs secteurs d’activité à savoir le bâtiment, l’agriculture, la pêche, l’industrie forestière, l’énergie, le recyclage, l’industrie manufacturière, ainsi que les transports et la finance, comme sur Matchbanker.

L’intérêt de cette discipline ne se rapporte pas seulement au bien être de la planète. L’économie vise la naissance de nouveaux emplois et de nouvelles professions. Notons surtout qu’elle suscite l’acquisition de nouvelles compétences afin d’exercer les métiers traditionnels.

La mission de l’économie verte ?

Il est important de préciser que l’économie verte n’est pas seulement en rapport avec la nature. La quasi-totalité des emplois relatifs à l’économie verte est présente dans diverses branches de l’économie. Ces emplois ont pour objectif d’amoindrir la consommation d’énergie et des matières premières. L’idée est également de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi de minimiser toute forme de déchets et de pollution.

A lire aussi:  10 clichés sur la richesse

Dans une telle dynamique, il est question de protéger et de restaurer les écosystèmes, mais aussi d’encourager la biodiversité. Le but de l’économie verte est d’assurer le maintien en équilibre du capital de ressources de la nature. En le faisant, elle cherche à s’assurer l’équité en matière de répartition des ressources pour l’humanité et les générations futures. La discipline est en corrélation avec les modes de consommation et de production des biens. Dans ces différents processus, on devra inclure les contraintes tant sociales qu’environnementales.

Les principaux métiers de l’économie verte

En raison de la transition écologique et énergétique, les métiers existants se voient évolués. Tous les domaines d’activité en sont concernés. Que ce soit l’agriculture, l’énergie ou encore les transports, on distingue deux types de métiers liés à l’économie verte. Il s’agit notamment des métiers verts et des métiers verdissants.

On entend par métiers verts, les métiers directement relatifs à l’environnement. Il s’agit du secteur de la biodiversité, du secteur écologique, des risques et pollutions, de l’eau, des déchets. Les métiers en relation avec la gestion énergétique et les énergies renouvelables sont également concernés. En font aussi partie, la chimie verte et les biocarburants. Ces secteurs ne représentent qu’une part infime des emplois du secteur.

Les emplois figurant dans les métiers verdissants sont plus nombreux que ceux des métiers verts. Il est important de préciser que les métiers verdissants n’ont pas toujours un lien étroit avec la préservation de la nature. Cependant, ils prennent en compte les compétences environnementales de plus en plus importantes.

A lire aussi:  Les Néobanques sont-elles plus éthiques en matière d'investissement ?

De fait, ils influeront sur l’écologie et l’environnement. D’après l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France et la CIDJ, premier pourvoyeur d’emploi dans le secteur, 100 000 emplois pourraient être créés dans les énergies renouvelables à l’horizon 2025.

Quelles formations pour travailler dans l’économie verte ?

Vous souhaitez, vous aussi, faire carrière dans les métiers liés à l’économie verte ? Pas de panique, car de nombreuses formations vous permettront d’y arriver sans encombre. Il vous sera, bien évidemment, possible de solliciter les études de courte ou de longue durée. 2 ans après le bac, vous pouvez obtenir un BTS des métiers des services à l’environnement ou un BTS technico-commercial énergie et environnement. Un BTSA en gestion et maîtrise de l’eau et en gestion et protection de la nature.
Avec un bac + 3, vous pouvez obtenir un DUT environnement avec pour mention « génie biologique option génie de l’environnement. Vous pouvez également poursuivre avec de nombreux bachelors ou un master dans une université ou une école d’ingénierie ou de commerce.

Plusieurs de ces filières présentent des spécialisations de 3e cycle au sein des instituts spécialisés. Le parcours au sein de ces écoles peut se faire en 2, 3 ou 4 ans en immersion totale dans les problématiques environnementales.

Vous devez aussi savoir que les métiers les plus porteurs sont ceux relatifs à l’agriculture bio, la maîtrise de l’énergie, la gestion des déchets, la production d’énergies renouvelables, la gestion des eaux usées ainsi que les transports.

Pourquoi opter pour l’économie verte ?

En optant pour une activité liée à l’économie verte, vous contribuez au bien-être de la terre. Cela représente un véritable atout. Dans un premier temps, vous devez savoir que, peu importe votre domaine d’activité, vous pouvez inclure ou profiter des bienfaits d’une telle approche.

A lire aussi:  Le retour du Charbon

Si vous exercez, par exemple, dans le domaine de la construction, vous pouvez opter pour des maisons écologiques qui sont plus rentables que les maisons classiques. En ce qui concerne les ressources énergétiques, les économies réalisées à partir de l’utilisation de l’énergie renouvelable ne sont plus à prouver. Il en est de même dans le cadre de l’agriculture où l’économie verte appelle à l’usage des produits biologiques pour une alimentation 100% bio. Optez pour une économie verte et vous apporterez votre part à l’édifice d’un milieu propre et sans danger.

Pour conclure

Selon l’Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement, aujourd’hui, pour tout l’ensemble des secteurs d’activité, l’économie verte représente environ 4 millions d’emplois en France. Il importe de préciser que ce chiffre a fait l’objet d’une progression de 20% depuis 2004.D’ici 2030, 24 millions de personnes dans le monde pourraient exercer dans ledit secteur. Global Green Economy Index a mesuré la performance de 130 pays et classe celle de la France 10e position. La France entend devenir un acteur puissant dans le secteur de l’économie verte.

Une question ? Visitez le forum de l‘économie écologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *