Tchernobyl: un million de morts en 20 ans?

Partagez cet article avec vos amis:

Un million de mort suite à Tchernobyl, c’est le chiffre avancé par une publication de l’Academie des Sciences de New-York basée sur une compilation de 5000 articles.

Analyses d’après P.Langlois:

Selon un livre publié en 2010 par la New York Academy of Science et intitulé «Chernobyl: Consequences of the Catastrophe for People and the Environment», il y aurait eu 985 000 morts qui sont attribuables à cet accident (1986-2004), sans compter les innombrables personnes malades et les enfants nés déficients et/ou difformes. Ce livre est le résultat d’une étude couvrant 5 000 articles écrits par des médecins et spécialistes russes qui ont été au cœur de ce drame et ont soigné les populations. ( Vous pouvez télécharger le livre ici).

Ce constat de pratiquement un million de décès contraste avec les quelques milliers de morts officiellement «reconnus» par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (International Atomic Energy Agency, IAEA). L’Éditrice du livre, la docteure Janette Sherman, une médecin toxicologiste, explique dans une entrevue pourquoi une telle différence, et nous révèle un petit secret peu connu, comme quoi l’IAEA et l’OMS ont conclut un accord dans les années 1950 afin de ne pas publier de rapport sans le consentement mutuel des deux organisations. Ces organisations auraient négligé bien des données, en se fondant sur 200 à 300 articles, alors que le livre de la New York Academy of Science s’appuie sur 5 000 articles et rapports de recherche.

Par ailleurs, concernant l’accident nucléaire de Fukushima au Japon, une autre médecin spécialisée dans les effets biologiques des radiations nucléaires, la docteure Helen Caldicott a donné une conférence de presse à Montréal le 18 mars dernier, dont voici le lien

Les chiffres qu’elle donne et leurs conséquences sur la santé humaine et sur tous les êtres vivants de cette planète nous donnent froid dans le dos!

Par exemple, dans chaque réacteur endommagé, on retrouve 1000 fois plus de produits radioactifs que la la bombe atomique lâchée sur Hiroshima au Japon en 1945. Et il y a 10 à 20 fois plus de matériel radioactif dans les piscines, à côté des réacteurs, pour refroidir le carburant nucléaire utilisé dans les 40 dernières années. Madame Caldicott parle de «chiffres diaboliques». Elle poursuit avec les effets sur les humains des différents éléments radioactifs émis à Fukushima. (…)

Suite et source de cet avis (+ débat).

En savoir plus:
Télécharger le rapport de l’Academie des Sciences sur les conséquences humaines et pour l’environnement de Tchernobyl
Télécharger le rapport du bilan de Tchernobyl par l’AIEA
Débat et informations sur le bilan de Tchernobyl: coût global et bilan humain et sanitaire
Les décès par quantité d’énergie produite des énergies fossiles et nucléaires
Suivi de la catastrophe de Fukushima

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *