La Bourse est-elle « zéro intelligence »?

Partagez cet article avec vos amis:

Une simulation scientifique le montre : un logiciel aléatoire d’achat/vente des valeurs boursières obtiendrait les mêmes résultats que les traders réels.

L’affaire nous vient du Santa Fe Institute, au Nouveau Mexique, dans l’unité de recherche du professeur Doyne Farmer. Des chercheurs curieux : ils ont conçu un logiciel d’achat/vente des valeurs boursières expurgé de toutes données rationnelles, économiques et financières, bref aléatoire. « Zero intelligence », disent-ils. Ils l’ont testé sur la Bourse de Londres, sur 11 titres, pendant 21 mois, soit 6 millions d’ordres d’achat et de vente.

Résultat : le logiciel insensé reproduit le marché réel avec une précision comprise entre 76 et 98%. Comme si, au fond, la Bourse était pilotée par des crétins, des aveugles ou en faisant rouler les dés.

Valeurs boursières

Bien sûr, ce n’est pas le cas. Les traders n’opèrent pas au hasard. Alors quelle est l’explication? D’après Doyne Farmer, les mouvements des marchés dépendent moins des stratégies des courtiers que de la structure et des contraintes du système lui-même. Un porte-parole du Stock Exchange de Londres en convient d’ailleurs volontiers : « C’est un petit travail intéressant qui reflète ce que nous constatons nous-mêmes. »

On sait quelle emprise ont pris les Bourses sur nos vies. D’abord pour les porteurs, dont c’est une source de revenus, mais aussi pour les investissements, pour l’emploi et pour l’ambiance générale dans nos sociétés. On sait que les plans sociaux, désormais, ne dépendent plus seulement de la bonne marche d’une entreprise, mais du niveau d’avidité d’actionnaires invisibles. On apprend ici que le système obéit globalement à une « intelligence zéro ». Bienvenue chez les dingues.


Source : NovaPlanet

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *