recyclage automobile

Recyclage automobile et le marché d’occasion des pièces auto

En France, plus d’un million de véhicules, jugés trop vieux par leur propriétaire ou hors d’usage, sont déposés à la casse chaque année. Ils sont généralement remplacés par des automobiles neuves. Une fois dans les centres de démolition, ils sont recyclés et les pièces réutilisables sont envoyées sur le marché de l’occasion. Le remplacement des vieilles voitures par de nouvelles autos a-t-il un impact négatif sur l’environnement ? Comment se déroule le recyclage des véhicules ?

Garder et réparer sa voiture autant que possible : quelle importance pour l’environnement ?

Les anciennes voitures sont généralement considérées comme d’importantes sources de pollution, alors que les modèles neufs sont jugés plus propres. Il ne suffit cependant pas de s’appuyer uniquement sur les rejets à l’échappement d’un véhicule pour juger de son niveau de pollution. Cela représente une infime partie du bilan écologique d’une voiture.

La production d’une auto neuve génère une empreinte carbone importante, voire désastreuse. Une étude réalisée par Toyota en 2004 démontre que 28% des émissions polluantes d’une voiture tout au long de sa vie proviennent de sa fabrication. Une étude japonaise antérieure à celle de la firme de construction automobile évaluait l’empreinte écologique liée à cette opération à 12%. Il faut ajouter aux émissions de gaz à effet de serre, les déchets et les autres dégâts sur l’environnement (déforestation, perte de la biodiversité, etc.) causés par la production d’une nouvelle voiture. La déconstruction du véhicule dont on se sépare génère également une certaine quantité de pollution. Ajouté à l’empreinte environnementale de la construction d’une automobile neuve, le calcul devient très lourd.

Concrètement, on estime qu’il faut entre 100 000 et 150 000 km pour rentabiliser l’achat d’un véhicule neuf sur les économies de CO2. Cela fait partie du calcul de l’énergie grise d’une voiture.

A lire aussi:  Loi Travail El Khomri: le pétrole bloqué, l'arme de destruction économique massive?

On se rend vite compte que changer de véhicule est donc uniquement avantageux pour les constructeurs. Cette action est plutôt dévastatrice pour la planète. Garder sa vieille voiture et la réparer autant que possible semble donc plus écologique que d’acheter une auto neuve tous les 3 ou 4 ans voir moins pour des questions fiscales !

On notera par ailleurs qu’il existe plusieurs manières originales de recycler des voitures en utilisant des anciennes pièces automobiles en objet de décoration !

Reportage sur marché des pièces auto d’occasion en Normandie :

La prime à la casse : quel impact sur l’environnement ?

La prime à la casse, également appelée prime à la conversion, permet aux automobilistes de se débarrasser de leur vieille voiture et de se procurer un véhicule qui rejette moins de CO2. Ce dispositif mis en place par le gouvernement français a donc pour but de réduire la circulation des véhicules polluants et leur impact sur l’environnement. Cette politique qui est censée permettre de limiter les émissions de gaz à effet de serre est pourtant dangereuse pour la planète.

L’aide financière apportée par l’État incite les automobilistes à la mise en casse des anciennes voitures et favorise l’achat d’un nouveau véhicule dit propre. Alors que la fabrication d’un seul véhicule neuf génère un important taux de CO2 et un trouble à l’environnement. En voulant dépolluer le parc automobile, le système de prime à la conversion augmente plutôt le réchauffement climatique.

A lire aussi:  Choisir un vélo: vélo de course

Que faire de sa voiture si elle est déclarée comme épave par un expert ?

Un véhicule ayant subi d’importants dégâts matériels peut être catégorisé comme « épave » lors d’une expertise demandée par votre compagnie d’assurance. Cela signifie que la voiture est techniquement irréparable ou économiquement irréparable. Si vous acceptez la mise en épave du véhicule, celui-ci sera confié à un organisme professionnel de démolition par votre assureur. Ce qui permet, dans certains cas, d’obtenir l’indemnisation de l’assurance pour son épave

Pour cela, vous devez accepter l’offre d’indemnisation de votre compagnie d’assurance. Vous remettrez ensuite les clés et la carte grise du véhicule à cette dernière et vous devrez signer une déclaration de cession pour mettre fin au contrat d’assurance en cours. Notez qu’il est possible d’effectuer un report du contrat d’assurance si vous achetez un autre véhicule ou vous pouvez opter pour sa résiliation ou sa suspension.

Que deviennent les voitures mises à la casse ?

Un véhicule en fin de vie déposée à la casse doit être recyclé et valorisé à environ 95% de sa masse. Selon la réglementation, sur 1,1 tonne, la quantité de déchets obtenus ne doit pas dépasser 55 à 60 kilogrammes. Ces automobiles contiennent, en effet, un grand nombre d’éléments qu’il est possible de récupérer et de réutiliser sous forme de matières premières ou de pièces détachées d’occasion.

Des PME sont sur le marché du recyclage automobile industriel depuis de nombreuses années :

Pour recycler le maximum d’éléments, il est nécessaire de démolir la voiture. L’opération doit être réalisée par un centre agréé par la préfecture. Les normes étant devenues très strictes ces dernières années, de nombreuses casses ont dû fermer. Il reste néanmoins quelques casses automobiles en France. Les différentes étapes du recyclage des véhicules hors d’usage sont :

  • la dépollution : elle consiste à extraire les éléments potentiellement dangereux contenus dans les automobiles. Il s’agit des fluides (huiles, liquide de frein, carburant, etc.) des batteries, des filtres à particules et des pots catalytiques.
  • Le désossement ou déconstruction : c’est le démantèlement de la voiture et le tri des matières et des pièces réutilisables (moteurs, phares, boîtes, rétroviseurs, etc.) qui seront ensuite commercialisées.
  • Le broyage : il consiste à broyer le reste du véhicule (la carcasse) et à séparer les métaux ferreux et non ferreux. Ceux-ci servent à construire de nouvelles carrosseries.

Pour profiter de la prime à la conversion, de plus en plus de personnes abandonnent leur vieille voiture pour acquérir un modèle neuf et jugé plus propre. Cette action est loin d’être si  bénéfique que cela pour la planète, puisqu’elle a, très souvent, un impact négatif sur l’environnement sur le cycle complet !

Une question réparation ou recyclage ? Visitez le forum des transports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *