Principaux résultats du moteur pantone

Partagez cet article avec vos amis:

Comment fonctionne le procédé et quels sont les principaux résultats ?

Le principe de fonctionnement

Le principe de fonctionnement est simple : la chaleur habituellement perdue des gaz d’échappement vient « prétraiter » les gaz d’admission afin de casser les molécules d’hydrocarbures en molécules plus petites. On aboutit donc à une meilleure combustion dans le moteur donc à une dépollution très importante. En effet; plus le carburant est légér plus facile est sa combustion donc meilleur est sa dépollution. Jusqu’à plus de 90% sur les particules imbrulées par exemple.

Voici le résumé de mon projet de fin d’études :

Le procédé de P.Pantone est un procédé de reformage de vapeurs d’hydrocarbures et d’eau avant injection dans la chambre de combustion. Ce procédé récupère dans un échangeur, la chaleur des gaz d’échappement, entièrement perdue dans un moteur classique, afin de traiter les gaz d’admission circulant dans un espace annulaire.
Le principal avantage de ce procédé est une forte dépollution, en effet la réaction casse les molécules d’hydrocarbures en molécules plus petites pour obtenir un gaz plus volatil dont la combustion est plus facile et donc plus propre. Le but de ce projet est d’effectuer une première caractérisation du procédé par la conception d’un banc d’essai qui permettra de quantifier les performances du système. La partie théorique définit les bases d’explication du phénomène de conversion se produisant dans le réacteur en s’aidant de constatations expérimentales ou par une méthode entièrement théorique.
D’après les résultats prometteurs observés en dépollution et son adaptation relativement facile sur tout système brûlant des hydrocarbures, nous espérons qu’une étude complémentaire continuera la compréhension du procédé pour l’améliorer en vue d’une industrialisation. Celle-ci participerait grandement à la dépollution des énergie fossiles, en ce sens elle leur enlèverait leur principal inconvénient : une combustion polluante.

Les résultats en montage 100% pantone

Le principal résultat est donc la dépollution des gaz d’échappement. L’innovation majeure du systeme est le fait d’agir « avant » la combustion, alors que les choix actuels des constructeurs se placent exclusivement pendant et après la combustion. « Pendant » c’est à dire par une maîtrise de plus en plus poussée ( par une électronisation poussée ) de l’injection du carburant, de la forme des chambres de combustion… « Après » c’est à dire par une dépollution des gaz d’échappement via des pots catalytiques et autre artifices visant à « purifier » les gaz pollués, ces appareil nécessitent généralement des matériaux et procédés complexes. Ainsi, au lieu de dépolluer les moteurs en aval ne serait-ce pas plus intelligent d’agir en amont afin de ne pas créer cette pollution ? Le procédé que j’ai étudié est une telle solution agissant en amont et empéchant ainsi, au moins en partie, la création de cette pollution.

Le dopage à l’eau: moteur Gillier-Pantone ou GP

Il existe une variante au montage 100% pantone: c’est le montage Gillier Pantone qui consite à ne faire passer que de l’eau dans le réacteur et à mélanger le flux sortant du réacteur à l’air d’admission du moteur. C’est donc un dopage à l’eau. Ce procédé a été testé pour la 1ere fois en 2001 par un agriculteur du centre de la France: Mr Gillier, d’où l’appelation moteur « Gillier-Pantone » ou GP. Ce montage s’avère particulièrement efficace sur les moteurs Diesel qui montrent une baisse systématique de la consommation d’au moins 20% en utilisation courante. Les fumées noires sont aussi diminuées de manière importante (40% mesuré sur une ZX-TD d’un ami) et les moteurs « claquent » moins, ce qui est caractéristique d’une meilleure combustion.
Certains agriculteurs ont monté ce principe sur leur(s) tracteur(s) et on constaté des baisses de consommation allant jusqu’à 60%. Une moyenne entre 30 et 40% est communément admise. Ces résultats doivent néanmoins être pris avec précaution : a ma connaissance, aucun passage sur banc d’essai de puissance, n’a pu confirmer scientifiquement cette réduction de consommation.

Pourtant les tracteurs, et engins industriels, modifiés sont de plus en plus nombreux et, il n’y a pas plus pragmatique qu’un agriculteur ou qu’un chef d’entreprise…

Voici l’expérience d’un moteur dopé à l’eau par une Mairie.

Conclusions

Ne serait-il pas aux institutions gouvernementales de s’intéresser sérieusement à cette technologie afin de préserver l’environnement et les ressources?

Nos medias et politiques nous matraquent de catastrophismes, de pics de pollution et d’effet de serre…et contre les pics de pollution, les politiques propose des solutions « rustines » (1 journée sans voiture par an, circulation alternée, taxes dans les centres urbains…) sans jamais s’attaquer, ou presque, à la réelle source du problème: la combustion fossile polluante.

Pourtant, comme vu plus haut, le procédé de dopage à l’eau, développé de manière industrielle, permettrait, sans doute, de fortement diminuer la pollution locale des centres urbains.

Plus généralement nous parlons beaucoup de l’effet de serre, les ouvrages traitant du sujet sont innombrables…Mais combien s’investissent pour essayer de résoudre réellement le probleme ? Combien proposent et appliquent de réelles solutions visant à diminuer la consommaiton d’energie fossiles, sources du probleme de l’effet de serre ? Par exemple, les efforts notables des constructeur pour faire des moteurs plus sobres sont effacés par une masse et des équipements de véhicule toujours plus energivore ! Ceci sans parler de l’accroissement « trés rapide » du parc automobile mondial…Pourtant, le montage du dopage à l’eau pourrait peut-être viser à diminuer cette consommation fossile, ou du moins à utiliser le pétrole plus rationnelement.

Finalement, nous pensons que l’inertie de notre société, dont les pilliers financiers reposent sur les énergies fossiles alègrement taxées par les Etats du monde entier, est immense! Nous l’avons vu en 2004 : une baisse de consommation des carburant de 1% entraine une perte seche pour l’Etat français de 1 Milliard d’euros…le blocage des innovations éconologiques vient peut être de la…tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *