Les Membres du Parlement paient pour l’air qu’ils polluent

Partagez cet article avec vos amis:

La Grande-Bretagne vient d’annoncer un plan qui promeut l’utilisation d’energies propres dans les pays en voie de developpement. L’originalite de cette initiative reside dans son financement : chaque fois qu’un ministre ou un membre du gouvernement voyage en avion, son ministere devra payer une taxe. Ce nouveau plan sera mis en action le mois prochain avec au moins trois ministeres participants, le  » Department for the Environment, Food and Rural Affairs  » (DEFRA), le Ministere des Affaires Etrangeres (FCO) et le « Department for International Development  » (DFID). Ces ministeres sont ceux dont les employes voyagent le plus. Ils pourraient financer ce fond a hauteur de 500.000 livres chaque annee. Un organisme independant sera charge de calculer la somme due a chaque voyage en fonction du nombre de kilometres parcourus et de l’altitude.

En effet la communaute scientifique s’accorde a dire qu’un avion en service pollue plus a haute altitude qu’a basse altitude. Ce financement sera utilise pour des projets tels que des fours solaires en Inde ou l’amelioration du systeme d’isolation dans les foyers en Afrique du Sud. Les ecologistes se disent satisfaits d’une mesure qui se veut responsable par rapport aux emissions de CO2.

Le « Department for Transport  » (DfT) ne fait pas aujourd’hui officiellement partie de ce nouveau plan. Certains hauts responsables de l’administration britannique ne souhaitent pas attirer l’attention sur le role des transports dans le Changement Climatique puisque les emissions en provenance des voitures et des avions augmentent.

Le DEFRA espere cependant faire participer le DfT au plus tot. John Gummer, Ancien Ministre conservateur de l’Environment, a declare l’idee excellente et novatrice cependant cela ne doit pas, selon lui, masquer l’augmentation des emissions du secteur de l’aviation et l’immobilisme gouvernemental autour de ce probleme.

Source : http://news.bbc.co.uk

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *