Choisir un vélo pour la Ville 2

Partagez cet article avec vos amis:

Quel vélo pour la ville ? par Isidore Prévalet

Lire la 1ere Partie.

VTT, MTB ou Mountain Bike

La mode du VTT a permis de mettre sur le marché des vélos robustes et très intéressants pour les déplacements urbains. Les VTT ont plusieurs gros avantages. Ils proposent un troisième plateau à l’avant : cela élargi encore la gamme des vitesses utilisables. Par ailleurs, leurs pneus de grosses sections associés à des freins puissants (cantilever ou, encore plus puissants, les V-Brake) permettent d’améliorer notoirement le confort, la tenue de route et le freinage dans toutes les conditions. Leur mécanique réclame le même niveau de compétence que les vélos de route. Vous trouverez par ailleurs plus de pièces adaptables pour modifier votre monture. Il sera par exemple plus facile de choisir des pneus. Les gammes de pneumatiques sont incroyablement plus larges en VTT.
Le standard en VTT adulte est une dimension de roue de 26 pouces de diamètre. En largeur, on trouve généralement des 2.00 mais les gammes les plus étendues se trouvent dans une fourchette de 1.80 à 2.20 de large.
Les prix d’achat des VTT sont assez élevés. Même un VTT de piètre qualité et ancien se négocie autour des 50/60 €. Le choix est d’ailleurs beaucoup plus faible comparé aux vélos de course.
Les cadres sont souvent résistants et il est possible d’équiper ces vélos de porte bagages, de garde boues volumineux (pensez aux pneus larges qui brassent énormément d’eau) et même de porte bébé. Au final, les VTT sont surtout handicapés par leur poids. Il n’est en effet pas rare de rencontrer des exemplaires affichant 17 ou 18 kilos. Dans ces conditions, on comprend vite l’utilité du troisième plateau pour mouliner dans les montées…
Les pneus de grosses sections offrent du confort mais il nécessiteront aussi plus d’énergie pour vaincre leur résistance au roulement.
Le VTT c’est surtout le vélo des « roule toujours », très rustique, que l’on pourra charger sans appriori, intuable le plus souvent, mais dont le champs d’action restera limité à quelques kilomètres autour de chez vous.

VTT avec suspensions et fourche en Ville ?
On peut utiliser tous les types de VTT en ville. Sachez toutefois que les suspensions ne servent à rien et que ni une fourche télescopique ni une suspension arrière n’apporte un confort supplémentaire sur le goudron très lisse des villes.

Le vélo pliant.

Le pliant c’est un vélo à part. C’est un vélo minimaliste qui réponds à un besoin supplémentaire : être transporté facilement sans personne dessus. Ainsi le vélo pliant se justifie si vous faites une partie de votre trajet en train ou en voiture. Par exemple vous pouvez garer votre auto à l’entrée d’une ville et finir en vélo. Le vélo pliant est assez rare et l’achat doit souvent se faire neuf. Un vélo élémentaire (faible qualité, monovitesse…) sera peu cher (comptez facilement 80 à 100 €). Il existe toutefois des vélos pliants de très bon niveau qui se plient sur plusieurs points, avec une bonne gamme de vitesse et des freins performants. Par contre les prix peuvent monter très vite (jusqu’à 1000 € sans forcer !). Exemple: le plus petit vélo pliable du monde. Choisissez un pliant avec des roues dont vous pourrez trouver facilement des pneus et des chambres à air. Evitez les dimensions trop exotiques ! Votre entretien n’en sera que plus facile.
Pour finir, le vélo pliant est sans doute le seul vélo « urbain » dont il est difficile de dresser le portrait robot car il existe une multitude de modèles sans réellement de trame commune au niveau de l’équipement. Soyez prudent dans le choix et prenez votre temps : le meilleur côtoie le pire.

vélo pliable ou pliant
Le vélo pliant est difficile à trouver à petit prix. Préférez toujours les modèles avec des équipements dont vous trouverez facilement des pièces détachées (freins, pneus…).

Le vélo de « la Poste ».

Symbole du vélo urbain dans toute sa splendeur, les vélos des facteurs regroupent une somme d’avantages : très confortable, permettant une charge importante, endurant… La difficulté de ces vélos est de parvenir à en dénicher un ! Il semblerait que l’on puisse en acheter des neufs auprès de Peugeot ou Valdenaire (le fournisseur de La Poste change parfois) mais le prix doit en faire reculer plus d’un. Ces vélos restent toutefois d’excellentes machines pour la ville avec une ergonomie très étudiées, des freins fantastiques et un entretien des plus ridicules. Par contre ils sont assez lourds (pour pouvoir résister à la charge du courrier) et il réclame donc une certaine habitude (pressés s’abstenir…la vitesse pur est hors de question). Ils sont par contre tout à fait indiqués pour ceux qui veulent emmener un enfant à l’école. Par ailleurs, leur système d’éclairage est efficace et protégé des chocs extérieurs (chose peu courante avec d’autres vélos). On retiendra aussi que ces vélos sont plus maniables que stables (plus facile pour la ville) et sont très encombrants avec tous leurs tubes, paniers et porte bagage. Si vous faites énormément de kilomètres, par tous les temps et que la vitesse n’est pas une priorité : un vélo de ce type vous rendra de très grands services.

Vélo de la Poste
Un vélo de la Poste est toujours très lourd mais incroyablement résistant et confortable. Trouvable pour quelques euros dans les ventes publiques des domaines.

Le BMX

Certains le nomment Bi-Cross. C’est un vélo de petit gabarit équipé de roues de 20 pouces. On voit le plus souvent des jeunes utiliser ce type de vélo pour faire des figures. Les BMX ne sont pas aussi inintéressant qu’on pourrait le croire. Le petit gabarit permet de les transporter et de les ranger facilement. Par ailleurs ils sont plus rigides que les vélos pliants qu’ils pourront remplacer avec efficacité surtout pour les cyclistes les plus…turbulents ! Les BMX n’ont qu’une seule vitesse et cela réduit leur possibilité. Par contre l’ensemble des équipements est traditionnellement rustique (en acier) et l’endurance est de premier ordre. Au niveau du prix, il est rare de trouver un BMX d’occasion. Pour les modèles neufs, on trouve des entrée de gamme correct à partir de 200 € et on peut là encore monter vers des sommets en matière de prix (800 € voir plus). Retenons que les BMX sont des machines pour s’amuser. Ce sont des vélos de passionnés pour, comme j’en ai déjà vu, aller au bureau avec le matin et finir la journée en séance de street ou sur un champ de bosses !

Vélo BMX
Le BMX est intéressant pour sa robustesse et sa petite taille. Attention toutefois car il n’a qu’une vitesse et le confort est plutôt spartiate. A réserver aux personnes de petite taille, jeune… et turbulent !

Le vélo couché.

Le vélo couché est apparu il y a de très longues années mais il fait une grosse percée depuis quelque temps seulement. Autant le dire tout de suite : le vélo couché (ou Bent) n’est vraiment pas adapté à la pratique urbaine sauf si votre ville comporte beaucoup de pistes cyclables. Il est beaucoup trop bas (comprendre discret), les automobilistes le découvrent au dernier moment dans une file de voitures. Le vélo couché n’est pas assez maniable en ville. Par ailleurs, en agglomération on fait des suites d’accélérations et de freinages et le vélo couché n’est pas conçu pour cela. Il est impossible de se mettre en danseuse quand on cherche un maximum de puissance. Finalement c’est un modèle à oublier pour la ville à moins que vous ne soyez un fervent défenseur du bent.

Vélo couché
Le vélo couché est surtout conçu pour faire des kilomètres et pas pour rouler en ville et s’arrêter tous les 500 mètres après avoir remonté une file en demeurant quasi invisible pour les autos.

Conclusions.

Que retenir de tout cela ? Il faut tout débord chercher SON utilisation du vélo en ville. Avez-vous des objets ou des enfants à transporter ? Etes-vous un continuel pressé ? Vous préférez un vélo polyvalent pour l’utiliser aussi le week-end et pour des balades en familles ?
Ceci déterminé, faites le tour des vélocistes et des grandes surfaces de sport autour de chez vous, des divers trocs, brocante… Regardez les vélos neufs et d’occasion ainsi que leurs prix. En quelques semaines vous serez « dans le coup » prêt à dénicher votre vélo. Au pire Econologie.com et ses forums restent ouverts nuit et jour pour les questions ultimes.

Vélo urbain
En ville le mieux est de s’équiper de pédales plates (sans cales pieds) pour pouvoir poser le pied à terre très vite.

En savoir plus: fabriquer un vélo électrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *