Industriels et moteur gillier pantone

Pourquoi les industriels ne s’intéressent-ils pas plus au dopage à l’eau Giller-Pantone?

Les bons résultats pratiques d’une injection d’eau vis un système Gillier Pantone sont indéniables, pour preuve le montage réalisé à la Mairie de Vitry. Pourquoi ce système n’est-il actuellement pas plus développé par les industriels?

Voici quelques pistes de réflexion

  • Ils s’y intéressent mais la commercialisation n’est pas encore prévue
  • Reproductibilité ou stabilité des résultats difficiles à maitriser
  • Mauvaise compréhension du système
  • Fainéantise intellectuelle
  • Peur de l’establishment
  • Système dans le domaine public, difficilement brevetable
  • Système trop simple pour intéresser les ingénieurs (un dopage abouti à des résultats équivalents ou meilleurs que le développement de l’injection diesel haute pression dont le développement a pris plus de 10 ans et millions d’heures d’ingénieure).
  • Mauvaise image du système relayé par Pantone mais également par certains « acteurs » (formations de certains groupements « bio » très douteuses).
  • N.I.H. (Not Invented Here) voir ici
  • Inerties industrielles ou surtout mentales
  • Amélioration de la durée de vie non profitable aux industriels des moteurs (qui seuls ont les moyens de réellement développer ce genre de système)
  • Applicable sur les moteurs anciens non favorable au rachat de nouveaux moteurs
A lire aussi:  Injection d'eau sur Citroën Zx-Td

Ajouter d’autres pistes de reflexion: pourquoi l’injection d’eau est boycottée par les industriels?

2 commentaires sur “Industriels et moteur gillier pantone”

  1. Bonjour,
    pardon mais la plupart des hypothèses étaient déjà farfelues à l’époque, et le sont encore davantage aujourd’hui non ?
    _ « s’y intéressent mais commercialisation pas encore prévue » : aucune source n’était mentionnée en 2008 pour détailler les démarches éventuelles. Si les constructeurs s’y intéressent, ont ils fait des mesures ou demandé des justifications ? Peu plausible en 2008 donc.
    On est en 2020… Les constructeurs se disputent le moindre gain conso et émission de CO2. Et toujours pas de moteur pantone. Cette hypothèse devraient donc être écartée à double titre.
    _ « reproductibilité mauvaise « : probablement, mais n’est ce pas la définition de « ça ne marche pas bien « ? Comment expliquer alors que ça marche chez le bricoleur dans son garage et pas en laboratoire ?
    _ « mauvaise compréhension du mécanisme » : probablement, mais ce qui est expliqué et bien documenté devrait aujourd’hui être compris non ? Et si ça n’a pas été compris, n’importe quel test en laboratoire convaincant aurait du depuis longtemps forcer le moteur sur le marcher.
    _ « système trop simple » ou « dans le domaine publique » ? Vous êtes sérieux ? Vous pensez vraiment que c’est un argument valable pour les ingénieurs et industriels ? On a conservé des roues et des pneus que je sache : c’est simple et dans le domaine publique.
    _ Inerties industrielles : argument plausible à un moment donné. Il est en effet délicat d’engager une évolution majeure. Toutefois, en 2019, cet argument ne tient plus. La preuve : en 10 ans, on passe du 100% thermique à l’hybride, puis au 100% électrique soit 2 refontes majeures d’architecture. On aurait donc largement pu lancer un moteur pantone en 5 ans chez un industriel s’il était fiable.
    _ « amélioration de durée de vie néfaste au constructeur » : possible (on a déjà vu des cas d’obsolescence programmée ou entretenue) mais assez peu plausible au sens où la concurrence est bien trop élevée pour se permettre une telle entente collective. Regardez les campagnes de rappel qui se font descendre en masse, ou bien KIA qui a grimpé en flèche sur les marcher grâce à sa garantie 7 ans. Maintenir cet argument relève plus de la théorie du complot.

    Que pensez vous de mes arguments et comptez vous mettre à jour cet article en conséquence ?

    Salutations

    1. Bonjour Damien, merci pour ces remarques.

      Ton commentaire est une mise à jour à lui tout seul, pour le faudrait peut être demander aux constructeurs et industriels pourquoi ils ont boycotté l’injection d’eau (sauf BMW: https://www.econologie.com/brevets-bmw-injection-eau-analyses/ ) et un système qui permet de sortir des gaz d’échappement plus propres que l’air ambiant: https://www.econologie.com/mesures-depollution-moteur-pantone/

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *