banque verte

Banque verte : de quoi s’agit-il ?

La banque verte est un concept relativement récent, mais dont on entend de plus en plus parler. Cette expression fait référence à certaines catégories d’organismes financiers qui militent en faveur de l’écologie. Dans ce guide, Econologie.com vous explique ce que veut dire réellement ce concept. Nous vous présentons également quelques-unes des banques vertes présentes en France.

Banque verte : définition du concept

Une banque verte est un établissement financier qui n’a pas pour objectif unique la maximisation de son profit à tout prix. Il a aussi pour vocation d’œuvrer pour la préservation d’environnement et le respect de la planète. Cet élan s’observe aussi bien dans la façon dont l’entreprise (la banque) fonctionne en interne, qu’au niveau des projets qu’elle finance.

La banque verte est parfois appelée banque éthique dans un sens plus large. En plus d’agir en faveur de la planète, les banques éthiques s’investissent également pour le bien commun (la satisfaction des citoyens). Cela se fait parfois au détriment d’autres activités lucratives qui sont ainsi exclues de par leur nature « non éthique ».

Il existe actuellement en France quelques banques éthiques ou écologiques, mais le concept fait de plus en plus parler de lui. Elles se présentent comme d’excellentes alternatives aux banques classiques, avec un mode de fonctionnement transparent qui attire de plus en plus de clients. Si vous recherchez une banque en ligne pro qui finance des projets durables, vous pouvez ainsi vous tourner vers un établissement vert ou éthique. Leurs conditions d’octroi de crédit sont le plus souvent très souples pour encourager les initiatives en faveur de la planète. Ce sont pour la plupart des organismes financiers en lignes, encore appelées néo-banques.

A lire aussi:  Les Gilets Jaunes ont rendu 600 Millions € en frais bancaires aux Français pour 2019!

Les caractéristiques d’une banque verte

Trois principales caractéristiques permettent de reconnaître une banque verte et dans une certaine mesure une banque éthique :

  • la réduction de son empreinte carbone,
  • le financement de projets de transition écologiques ou énergétiques,
  • le soutien à l’économie locale.

Une banque verte est une entreprise qui met tous les moyens en œuvre pour réduire son empreinte carbone. Cela passe par la réduction de la consommation électrique de ses serveurs, la réduction du gaspillage de papier dans ses locaux et la dématérialisation de nombreux services et prestations. La commercialisation de produits financiers fabriqués avec des matériaux biodégradables comme le bois est aussi une action allant dans ce sens. Certains établissements financiers verts mettent également à la disposition de leurs agents des moyens de déplacement électriques pour réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Le financement des projets de transition écologique est également l’une des caractéristiques majeures des organismes financiers éthiques et verts. Ils orientent la majeure partie de leur flux d’argent vers des besoins de financement ayant trait à des initiatives écoresponsables et vertueuses. Plusieurs instruments financiers destinés aux particuliers, aux professionnels et aux institutions leur permettent d’atteindre cet objectif : livrets d’épargnes spécifiques, obligations vertes…

A lire aussi:  L'escroquerie monétaire, la monnaie virtuelle et l'inflation

Les banques vertes sont aussi connues pour être de réels soutiens pour l’économie locale. Ils participent à l’équilibre du territoire en proposant leurs produits financiers (le crédit principalement) aux acteurs économiques locaux. Les très petites entreprises, les microentreprises et les collectivités territoriales peuvent en effet bénéficier de l’accompagnement de ces établissements.

Les banques éthiques et vertes s’activent également de manière directe auprès de leurs clients pour les sensibiliser aux enjeux du développement durable. Elles font cela à travers des campagnes périodiques ciblées et diffusées via divers canaux de communication modernes.

Quelles sont les banques vertes présentes en France ?

Actuellement en France, les néo-banques qui ont opté pour une politique écologique et éthique ne sont pas nombreuses. On en compte actuellement moins d’une dizaine :

  • Hélios, la banque en ligne française qui propose un concept innovant (les fonds déposés par les clients sont utilisés pour financer des projets des initiatives écoresponsables, tout projet polluant étant systématiquement exclu),
  • OnlyOne, la néo-banque qui offre un accompagnement personnel à ses clients pour qu’ils adoptent des gestes écologiques,
  • Bunq, la banque engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique,
  • Monabanq, la néo-banque du groupe Crédit Mutuel CIC,
  • Green-Got, le nouvel établissement qui permet à ses clients de payer et d’être payés avec une empreinte écologique réduite.
A lire aussi:  Le monde d'après le Coronavirus : ce qui changera et pas ?

Vous recherchez la meilleure banque en ligne pour créer un compte dans le cadre de vos activités ou pour demander du financement pour un projet durable ? Le meilleur moyen de trouver une néo-banque qui répond à vos besoins spécifiques est d’utiliser un comparateur de banques. Vous pouvez ainsi évaluer toutes les possibilités qui s’offrent à vous et faire un choix pertinent. Les comparateurs de banques en ligne vous font gagner du temps et vous aident à souscrire une offre avantageuse, avec parfois des offres spéciales à la clé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *