Projet Moonlite: réduire l’impact sur l’environnement des bitcoins

Partagez cet article avec vos amis:



Les monnaies cryptographiques ont-elles un impact sur l’environnement ?

Si vous lisez un tant soit peu la presse financière, l’essor spectaculaire connu ces dix dernières années (et surtout en 2017) par le cours du Bitcoin, la fameuse monnaie inventée par le « pseudonyme » Satoshi Nakamoto, ne vous aura pas échappé. Peut-être même faites-vous partie des ambitieux qui ont réalisé d’excellentes plus-values en achetant et vendant ces devises virtuelles sur le Forex ou un autre site de crypto-trading. Mais n’avez-vous jamais envisagé l’impact écologique des « mineurs » de Bitcoins ?

Le “minage” de devises cryptographiques n’a pas de conséquence écologique dans le sens traditionnel du terme. Toutefois, même si les mineurs ne creusent pas à proprement parler la terre pour en extraire les ressources, le Bitcoin n’est pas sans créer sa propre empreinte environnementale. C’est cette conclusion qui a donné naissance au projet Moonlite.

Miner des Bitcoins, qu’est-ce que ça veut dire ?

Pour parler simplement, miner des Bitcoins, cela veut dire authentifier et légitimer les transactions à l’aide de son propre potentiel informatique. En effet, la force du réseau Blockchain lui vient du fait qu’il n’est pas soumis à une autorité centralisée, comme une banque, mais laissé entre les mains des membres du réseau. Une démarche quasi-infaillible, dit-on, puisqu’il faudrait, pour frauder, duper chaque échelon de la blockchain et chaque ordinateur du réseau.

Comment devient-on mineur de Bitcoins ?

Si vous pensiez avoir trouvé une mine d’argent facile, détrompez-vous : l’opération n’est pas sans effort. Sans parler de l’étape qui consiste à découvrir et comprendre le processus, la mise en place passe par un large investissement dans l’équipement informatique et une volonté de surveiller le cours du bitcoin en permanence.

Quelle est l’empreinte énergétique des Bitcoins ?

A l’origine, n’importe quel informaticien en herbe pouvait se lancer dans le minage de Bitcoins. Actuellement, le réseau est presque entièrement constitué de centres de traitement consacrés au minage à grande échelle. Résultat : on estime que la consommation d’énergie du seul réseau Bitcoin équivaut à celle la consommation nationale de la Bulgarie, sans parler du refroidissement des appareils.

Qu’est-ce que le projet Moonlite ?

Il s’agit de construire un centre de traitement de données en Islande. On y minerait non seulement les transactions Bitcoins mais aussi de nombreuses autres monnaies cryptographiques, comme Litecoin ou Dash, à la plus grande échelle jamais réalisée. L’énergie utilisée pas ces centres sera entièrement renouvelable (éolienne et géothermique). Les températures naturellement basses du pays permettront en outre de réduire le besoin d’infrastructures de refroidissement.

Projet Moolite de minage de bitcoins écologique

Quitte à envisager la construction d’une organisation dont l’objectif sera exclusivement de miner des crypto devises, Moonlite prévoit la programmation de logiciels entièrement sur mesure et ultra efficaces pour assister à la gestion et à l’opération du centre.

La solution reste cependant imparfaite, puisque le représentant de la compagnie d’électricité islandaise HS Orka, constate que « si le projet se réalise, notre production (nationale) d’énergie ne suffira pas à l’alimenter. » En effet, l’énergie islandaise est principalement hydroélectrique et éolienne. Si ces énergies renouvelables suffisaient jusqu’alors à alimenter sa petite population, elles ne feront pas le poids face aux 840 gigawatt-heures estimés du centre de minage de Bitcoins.

Les Bitcoins restent donc une grande consommation d’énergie mais des optimisations logicielles sont en cours de développement!


En savoir plus, participer au débat, comment acheter des crypto-monnaies de manière fiable en Europe? Les crypto-monnaies vont-elles bouleverser la société?

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *