surendettement

Crise énergétique et explosion des factures d’énergie : comment vous sortir du surendettement ?

Même si le taux de surendettement est en baisse courant 2022, le nombre de personnes en situation de détresse financière est toujours inquiétant et va considérablement augmenter avec l’explosion des prix des énergies ! Les emprunts s’accumulent, les abonnements se multiplient, les factures s’allongent et plongent de nombreuses personnes dans un gouffre financier. Vous êtes à bout de souffle et rêvez d’une vie meilleure ? Voici quelques conseils pratiques pour vous libérer définitivement du surendettement.

Évaluez vos dépenses et découvrez où vous pouvez faire des économies

Pour une bonne gestion de votre argent, il est important que vous sachiez où il va. Autrement dit, vous devez connaître vos dépenses dans les moindres détails. Ainsi, en tenant compte des ressources dont vous disposez pour couvrir vos charges, vous pourrez davantage anticiper, gérer sagement vos imprévus et réaliser des économies.

Par ailleurs, il est important de catégoriser chaque dépense. À cet effet, vous devez calculer le pourcentage de vos revenus que vous pouvez allouer à chaque catégorie de dépense. C’est le moment de faire le tri de vos charges. Analysez-les et vérifiez si les dépenses sont raisonnables par rapport à vos revenus. Ceci vous permet de savoir exactement ce que vous économisez chaque mois, et dans quelle mesure l’améliorer.

surendettement rachat de prêts

Le rachat de prêts pour réduire vos paiements mensuels

Parmi les nombreuses méthodes utilisées pour sortir définitivement du surendettement, le rachat de prêts est sans doute l’une des plus efficaces. Encore appelée regroupement de crédits, cette démarche permet aux particuliers ayant contracté plusieurs prêts (personnels ou autres) de réduire leurs mensualités. Le premier avantage de cette méthode est le regroupement de tous vos crédits en un seul. Au lieu d’accumuler des dettes à payer, vous n’en aurez qu’une seule.

Quelle que soit la taille des dettes contractées, le rachat de prêts vous fera bénéficier d’un taux d’endettement plus avantageux. Les banques octroient généralement sur la base de plusieurs facteurs (type de crédit, âge, revenus professionnels, confiance dans la capacité de remboursement client…). En fonction des conditions de prêts du moment, le nouveau taux d’intérêt peut être réduit par rapport à ceux des anciens crédits. Sur les crédits hypothécaires par exemple, la réduction du taux d’intérêt peut vous permettre d’économiser jusqu’à plusieurs milliers d’euros. C’est ce qui vous permettra d’avoir des mensualités moins élevées et une vie plus sereine.

A lire aussi:  Plus d'équité et de solidarité dans l'économie: une équation de l'équité économique?

En cas de charges mensuelles très élevées, vous pouvez bénéficier du rachat de prêts en suivant un processus classique. D’abord, il faut comparer les offres de rachat de crédits disponibles pour choisir la meilleure. À ce niveau, insistez plus sur la durée de remboursement, le taux d’intérêt et les mensualités. Ensuite, constituez votre dossier de demande de rachat de crédits. En pratique, il est recommandé de solliciter l’expertise d’un intermédiaire bancaire pour augmenter les chances d’acceptation de votre demande.

Établissez un budget et respectez-le le plus fidèlement possible

En pratique, vous n’avez pas besoin d’être un professionnel pour définir un bon budget. Vous pouvez vous en sortir en suivant quelques astuces pratiques.

Commencez par calculer vos revenus

L’établissement du budget commence toujours par le calcul des revenus. Si vous avez plusieurs sources de revenus, prenez vos fiches de paie et additionnez vos revenus mensuels. Cela n’est pas valable pour les travailleurs indépendants. Si vous vous retrouvez dans cette catégorie, regardez les revenus de vos 2 derniers trimestres pour faire une estimation.

Listez vos dépenses fixes et variables

À cette étape, faites deux listes pour vos dépenses, une pour les charges fixes et la seconde pour celles qui sont variables. Les dépenses fixes sont celles que vous faites au quotidien. Elles prennent en compte non seulement les dépenses relatives au logement, mais aussi celles liées à la voiture (assurance, carburant, parking…). Vous devez également inclure sur cette liste votre épargne mensuelle réservée comme cagnotte d’urgence.

Quant aux charges variables, ce sont des dépenses non indispensables à votre vie quotidienne. Il s’agit des dépenses liées au shopping, aux sorties et loisirs, aux abonnements en salle de sport… qui peuvent changer d’un mois à l’autre. Veillez surtout à définir une catégorisation pour chaque dépense effectuée. En procédant ainsi, vous évitez les risques de confusion.

A lire aussi:  CO2 Solidaire

Calculez le revenu total disponible

Après la liste des dépenses, faites leur addition pour avoir une idée du montant total de vos dépenses. C’est la différence du montant total des revenus avec la somme des dépenses qui vous donne le revenu total disponible. Concrètement, c’est l’argent qui vous reste après que toutes les dépenses ont été effectuées. C’est ce montant qui sera économisé et qui vous aidera à atteindre des objectifs à long terme.

Respectez le budget que vous avez établi

Pour en finir avec le surendettement, il ne suffit pas de définir son budget. Identifiez premièrement les raisons pour lesquelles vous devez respecter votre budget. En effet, en précisant ces différents enjeux, vous aurez plus de facilité à vous soumettre aux objectifs que vous vous êtes fixés. Ils doivent surtout être réalistes et atteignables.

Pour honorer votre budget, vous devez également vous préparer à faire face aux dépenses inutiles. Vous devez faire preuve de discipline afin d’éviter les dépenses autres que celles prévues dans le budget. Enfin, il faut éviter les crédits sous toutes leurs formes. En pratique, il vaut mieux des paiements comptants et immédiats que des crédits renouvelables.

Envisagez la consolidation de dettes ou un prêt personnel

La consolidation de dettes est un excellent moyen de secours pour les personnes en détresse financière avec de grosses dettes. Elle consiste à rembourser les dettes accumulées sur les marges de crédit, des découverts, et des prêts à taux élevé comme des prêts sur salaire. Ce moyen permet aux personnes qui accusent un grand retard dans le remboursement de leurs prêts de souscrire un nouveau prêt pour régler leurs arriérés.

Ce dernier prêt est généralement plus avantageux que tous les précédents. Vos mensualités sont réduites à un seul versement. Envisagez donc aussi cette possibilité pour alléger vos versements mensuels. Toutefois, pour bénéficier de la consolidation de dettes, vous devez constituer un dossier assez solide.

A lire aussi:  Le bétisier durable

Par ailleurs, à défaut d’une consolidation de dettes, vous pouvez opter pour un prêt personnel. Contrairement à la consolidation des dettes, le déblocage des fonds est facile et on ne vous exige aucun justificatif. De plus, il est utilisable pour toutes les dépenses.

se sortir du surendettement

Établissez un plan pour rembourser vos dettes le plus rapidement possible

En théorie, vous pouvez vite rembourser vos dettes et vous simplifier la vie si vous adoptez un bon plan de remboursement. Pour être efficace, le plan de remboursement doit se baser sur 3 choses. Commencez par faire un bilan de vos dettes. Prenez en compte toutes les dettes, et surtout les taux d’intérêts de chacune d’elles.

Ensuite, il faut prioriser les dettes à régler. À cet effet, il est recommandé de prioriser celles qui vont provoquer de fortes pénalités bancaires. Ayez un œil sur votre taux d’endettement. Pour connaître sa valeur, il suffit de diviser l’ensemble des charges par vos revenus, et de multiplier le résultat obtenu par 100. Enfin, il faut économiser et réduire les dépenses habituelles, tout en privilégiant celles qui sont plus utiles.

Renégociez les taux d’intérêt de vos prêts pour réduire les mensualités

Dans l’optique de sortir de votre situation de surendettement, vous avez également la possibilité de renégocier le taux d’intérêt d’un ou des prêts que vous avez contractés. Les renégociations de taux d’intérêt se font directement avec les banques ayant accordé les prêts, qui peuvent les accepter ou non.

Elles peuvent donner lieu à l’obtention de meilleures conditions d’emprunt, avec des taux plus faibles qu’à l’origine. En pratique, vous pouvez surtout bénéficier des allègements de mensualités.

Une question financière ? Posez la sur le forum de l’économie et de l’écologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *