DPE logo

Optimiser les performances énergétiques de sa maison avant de la vendre

Proposer son bien immobilier sur le marché immobilier est une action qui doit toujours donner lieu à quelques menus ou grands travaux. Il s’agit d’une nécessité, dans la mesure où les acheteurs seront plus enclins à acheter une maison en bon état, et offrant des performances énergétiques intéressantes.

La question est de savoir quels travaux sont les plus pertinents pour vendre vite et bien. À l’heure où chacun est encouragé à agir en faveur d’un environnement moins pollué, il est normal que la performance du bien immobilier soit de plus en plus déterminante dans la décision d’achat. Voici toutes les bonnes raisons d’optimiser les performances énergétiques de sa maison avant de la vendre.

Les maisons écologiques ont la cote

Face aux conséquences de la pollution et du réchauffement climatique dans la vie des hommes, le mouvement en faveur d’une planète plus propre prend de l’ampleur chez les particuliers.

Un diagnostic immobilier positif, pour une vente optimisée

Certaines maisons sont énergivores, et donc polluantes, en plus d’être chères à entretenir. Les acheteurs qui sont plus enclins à moins dépenser et moins polluer préfèrent alors se tourner vers les logements aux normes en matière de performance énergétique.

A lire aussi:  Dossier noir des énergies renouvelables

Tous les secteurs y compris celui de l’immobilier sont touchés par cette prise de conscience, et les différents diagnostics immobiliers qui sont obligatoires pour louer ou vendre comprennent des diagnostics permettant de détecter les passoires thermiques. Il s’agira alors du DPE, le diagnostic de performance énergétique. Il est pratiqué par un diagnostiqueur certifié, et il est valable pour une durée de 10 ans. Ainsi, si votre dernier diagnostic immobilier est plus ancien, il conviendra d’en refaire un. S’il entre dans le cadre des 10 ans, mais que vous avez fait faire des travaux d’optimisation énergétique dans votre maison, il sera préférable de refaire un DPE, afin de présenter des données plus positives et valorisantes à vos potentiels acheteurs.

Notez que le DPE vise à informer le futur propriétaire sur la consommation énergétique du bien qu’il envisage d’acquérir sur plusieurs points : le chauffage, le système de refroidissement et la production d’eau chaude sanitaire. C’est donc à ce niveau-là qu’il vous faudra envisager des travaux de rénovation énergétique !

A lire aussi:  Chauffage thermodynamique, pompe à chaleur: bilan financier et écologique

La performance énergétique est une réelle plus-value à la vente

Face à l’obligation d’affichage de la classe énergétique de son logement dans les annonces immobilières, les vendeurs ne peuvent plus semer le doute sur cette information auprès des potentiels acquéreurs. Cela a fortement impacté le marché immobilier, puisque la note affichée dans le Diagnostic de Performance Énergétique impacte désormais le prix auquel les biens immobiliers sont proposés.

À savoir que les logements notés A et B sont 5 à 11% plus chers que ceux qui sont classés D. Dès lors qu’une maison est classée F ou G, sa décote du prix de vente peut être comprise entre 6 et 19% par rapport aux maisons classées D.

Plus le classement du bien se rapproche de A, plus les vendeurs peuvent se permettre d’exiger un bon prix, et vendre entre 14 et 27% plus cher qu’une maison classée D. L’argumentation de vente pourra alors s’articuler autour du confort de la maison, des économies que les habitants pourront réaliser sur leurs factures d’énergie, et notamment le coût engagé par le vendeur dans le cadre de la récente rénovation énergétique.

A lire aussi:  Essais et calcul du COP réel d'une climatisation réversible Airton

La possibilité de se faire aider lors des travaux

Le prix de la rénovation énergétique des biens peut atteindre des sommets en fonction des besoins du logement. Cela ne doit toutefois pas constituer un frein à la réalisation des travaux, car certains d’entre eux font l’objet d’aides de l’État.

En bénéficiant de ces aides, il sera possible de rénover sa maison à moindre coût. En fonction de la nature des travaux, ces aides peuvent se traduire par une réduction de TVA de 5,5%, un écoprêt à taux zéro, ou encore d’une aide financière émanant de l’ANAH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *