Le carrelage écologique, limiter l’énergie grise des matériaux


Partagez cet article avec vos amis:

Le carrelage écologique, limiter l’énergie grise des matériaux de construction

Suite à notre article sur l’écoconstruction responsable, voici un article sur un matériau spécifique à la construction ou rénovation: le carrelage écologique.

Le carrelage est le revêtement de sol préféré des Français avec plus de 100 millions de m² déjà posé dans l’hexagone. Le marché européen dispose d’ailleurs d’usines pouvant produire plus 900 millions de m² de carreaux chaque année. Cet engouement pour la céramique n’est pas sans incidence sur l’environnement. Comme toute industrie, la fabrication du carrelage entraîne de la pollution et une énorme consommation énergétique. Pour faire face à ce problème, les principaux acteurs du domaine s’efforcent désormais de réduire l’impact de leur production sur l’environnement.

Pour que cela fonctionne, encore faut-il que les particuliers s’orientent vers ces produits plus respectueux de la nature. Si ce matériau vert a échappé à votre attention, voici quelques explications.



Le carrelage classique est-il un matériau polluant ?

Le carrelage moderne ou grès cérame, est un revêtement de sol qui a souvent été présenté comme non polluant, car il est élaboré à partir de produits naturels. Si la composition du carrelage n’est pas agressive pour l’environnement, sa fabrication l’est beaucoup plus.
L’industrie du carrelage peut être dangereuse pour la nature en raison de :

  • La pollution de l’eau nécessaire à la fabrication.
  • La création de carrières.
  • La grande quantité d’énergie nécessaire à la cuisson des carreaux.

Cette énergie grise est un problème pernicieux, car le grand public ne perçoit pas directement les effets de la production du carrelage. L’Institut pour la Conception Écoresponsable du Bâti (ICEB) estime que le poste carrelage d’un bâtiment moderne produit 20kg équivalent CO2 par m². Ramené à la surface de carrelage posée chaque année, l’impact environnemental est considérable.

Pour l’habitant, l’impact du carrelage sur la santé est plus difficile à estimer. Il existe pourtant un risque lié aux colles et joints pour carrelage qui contiennent des composés organiques volatils, les fameux COV.

Carrelage écologique

Existe-t-il un carrelage écologique ?

Rassurez-vous, vous avez désormais la possibilité de vous orienter vers un carrelage écologique. Si ce matériau n’est pas encore entré dans les mœurs, son utilisation progresse chaque année car les particuliers sont plus soucieux de la qualité de leur environnement. Il existe diverses possibilités pour limiter l’impact écologique du poste carrelage d’une construction ou d’une rénovation.



  • Les matériaux certifiés écoresponsables. Le carrelage écologique le plus fréquemment rencontré est identique au carrelage classique. Sa fabrication est en revanche plus respectueuse de la nature à plusieurs égards. Les matériaux sont issus de sources vérifiées et installées dans des zones non protégées. L’émail de ce carrelage ne fait pas appel à des produits toxiques comme le plomb, le cadmium ou l’antimoine. L’eau et les déchets de fabrications sont recyclés en grande partie.
  • Le carrelage recyclé. Selon l’ICEB, le carrelage dispose d’une durée de vie moyenne de 50 ans. Les rénovations constituent ainsi chaque année d’énormes quantités de déchets. Les géants du carrelage récupèrent désormais ces déchets qu’ils recyclent pour faire du nouveau carrelage. Ce revêtement est parfois couplé aux pratiques citées ci-dessus pour réduire encore plus l’impact environnemental.
  • Le carrelage composite. Le carrelage minéral composite, ou CMC, est constitué de 70% à 80% de minéral et de 20% à 30% de synthétique. Lorsque ce minéral est issu du recyclage et que ce synthétique est écologique, on obtient un carrelage très respectueux de la nature. Ce type de carrelage peut en outre être équipé d’un adhésif pour une pose facilitée sur un sol propre et lisse.
  • Le verre recyclé. Puisque les mosaïques et pâtes de verre sont très populaires dans les salles de bain et les piscines, pourquoi ne pas privilégier celles qui sont issues du recyclage ? Le verre, qui met plus de 1000 ans pour se dégrader dans la nature, est un matériau recyclable à l’infini. On trouve du carrelage en verre réalisé à partir de verre recyclé, qui permet de réduire l’empreinte écologique d’une construction.

Quels labels pour garantir le respect de l’environnement ?

Le carrelage écologique est identique au carrelage classique, dans ses coloris, ses textures et ses formats. Puisqu’on ne peut pas le différencier visuellement d’un carrelage traditionnel, les pouvoirs publics ont décidé de mettre en place un arsenal réglementaire permettant d’informer le consommateur sur le produit qu’il désire acheter : l’Ecolabel.
De nombreux fabricants adhèrent pour tout ou partie de leurs gammes à ce label dont on ne parle pas beaucoup, mais qui existe pourtant depuis 1992. L’Ecolabel impose certaines limitations aux fabricants de carrelage :

  • Les matières premières doivent provenir de sources vérifiées, elles-mêmes respectueuses de la nature.
  • Les émaux ne doivent pas contenir de matériaux dangereux pour la nature, les ouvriers et les habitants.
  • L’eau de fabrication et d’extraction des matières doit être recyclée à 90% minimum.
  • Les déchets de fabrication doivent être recyclés à hauteur de 70% minimum.
  • Les rejets dans l’atmosphère de composés polluants (fluor, dioxyde de soufre, oxyde d’azote) est également limité.

On estime que le carrelage Ecolabel constitue actuellement 30% du marché français.

Certains fabricants vont même plus loin en se dotant d’une certification ISO 14001. Ce label indépendant atteste de la bonne conduite écologique de la production, de la recherche/développement et des transports. Une entreprise ISO 14001, devra par exemple, privilégier le transport fluvial au lieu de la voie terrestre.

A l’international, l’indication la plus importante et reconnue dans de nombreux pays est le certificat Leadership in Energy and Environmental Design (LEED). Les restrictions de ce certificat sont similaires à celles de l’Ecolabel et étendues à de nombreux domaines de la construction.



Carremage ecolabelisé

Limiter l’impact écologique du carrelage grâce à ses matériaux annexes

Si vous êtes décidé à utiliser un carrelage écologique, sachez que vous pouvez aller plus loin en apportant la même attention aux produits annexes. Demandez à votre partenaire travaux de privilégier des colles et joints eux aussi écologiques. Ces produits sont facilement disponibles et permettent de réduire davantage l’énergie grise d’un bâtiment.

Ces matériaux protègent en outre la santé des habitants, car ils sont dépourvus de COV. Ils ne polluent donc pas l’air de la maison sur le long terme. La grande majorité des fabricants de colles et de produits pour joints proposent des alternatives écologiques dans leurs gammes.

Est-il plus onéreux d’utiliser un carrelage écologique ?

Il est pour l’instant légèrement plus onéreux d’utiliser du carrelage écologique. Ce surcoût n’étant pas très important, il se fera sentir pour ceux qui désirent s’orienter vers un carrelage entrée de gamme. Les devis comportant du carrelage moyen de gamme ou haut de gamme ne devraient pas ressentir l’augmentation impliquée par des matériaux plus écologiques.

Les marques Mapei, Marazzi, Refin ou encore Mirage proposent toutes des produits estampillés Ecolabel. La marque française Novoceram propose quant à elle des carreaux encore plus écologiques dont les déchets sont recyclés à 95% et l’eau à 100%.

Vous pouvez poser vos questions sur votre projet ou sur l’utilisation des éco-matériaux sur notre forum maison et travaux

Commentaires Facebook

2 commentaires sur “Le carrelage écologique, limiter l’énergie grise des matériaux”

    1. C’est par m2 de carrelage donc si on ne pose du carrelage qu’au sol c’est équivalent aux m2 habitables (évidement) mais dans une salle de bain ou une cuisine où les murs peuvent être carrelés c’est donc plus si on le rapporte à la surface habitable…Exemple: une cuisine de 10 m2 habitable carrelé au sol et aux murs à 20 m2 de carrelage aux murs équivaut à 30*20 / 10 = 60 kg de CO2 par m2 habitable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *