cafètiere italienne

Les avantages et inconvénients du gaz naturel

Le gaz naturel est l’une des énergies les plus utilisées en France pour cuisiner, se chauffer ou pour vos équipements sanitaires. Composé de méthane, il est formé à partir de l’altération de matières organiques se trouvant sous la terre ou à l’intérieur du sol marin. Le point sur les atouts, mais aussi les inconvénients de cette énergie fossile pour vos installations.

Le gaz naturel, quels avantages ?

Le premier avantage est d’ordre économique. En effet, le gaz naturel fait partie des énergies les moins coûteuses du marché. D’où l’intérêt de nombreux Français envers cette énergie fossile. En effet, ses coûts d’exploitation sont moins élevés que les autres énergies (électricité, propane, fioul, etc.).

Chauffer votre habitat au gaz naturel vous assurera ainsi des économies d’énergie considérables. D’ailleurs, le prix gaz naturel au kWh se définit selon la zone tarifaire de votre maison. Il est également fixé en fonction de la catégorie de consommation et du coût au tarif réglementé.

Outre l’économie réalisée au niveau des dépenses énergétiques, le gaz naturel a également l’avantage d’être pratique. En effet, il se branche directement à votre maison via les canalisations. Grâce à ce système, collecte, traitement, emballage et livraison du produit final jusqu’aux clients deviennent inutiles.

Un autre attrait du gaz naturel c’est qu’il permet de préserver l’environnement ainsi que l’air respiré plus propre. Ce qui signifie qu’il émet moins de polluants dans l’atmosphère que les autres types d’énergies fossiles. Par exemple, en termes de production d’électricité, il produit jusqu’à 60 % de CO2 en moins par rapport au charbon.

Autre atout, cette énergie fossile convient à différents types de logement. Aussi bien pour un projet de construction (maison neuve) que pour des travaux de rénovation, c’est une excellente alternative. D’ailleurs, lors de la rénovation d’un habitat, utiliser le gaz naturel aide à améliorer ses performances énergétiques.

A lire aussi:  La Mauritanie et le pétrole

En outre, le gaz naturel permet un usage en toute sécurité, étant donné sa grande légèreté. Lors d’une fuite, il s’évapore rapidement dans l’atmosphère, évitant ainsi le risque d’incendie.

Le gaz naturel, quels inconvénients ?

Le principal inconvénient du gaz naturel c’est qu’il est limité, étant donné qu’il s’agit d’une énergie fossile. En outre, on le trouve assez rarement. En effet, ce gaz est enfermé à l’intérieur de gisements au nombre restreint. Selon les estimations, les réserves oscillent entre 55 et plus de 200 ans.

Tout dépend des techniques d’extraction appliquées. C’est-à-dire l’avènement constant de nouveaux outils et techniques simplifie l’exploitation des gisements. Autre inconvénient, la majeure partie du gaz naturel est issue des formations géologiques classiques.

Le processus d’extraction de l’énergie est alors facilité. Cependant, ces sources sont aujourd’hui difficiles à trouver. Ce qui vous oblige à utiliser les ressources non classiques pour avoir une quantité suffisante de gaz naturel.

Aussi, c’est une source d’énergie non renouvelable. Ce qui veut dire qu’elle est tarissable. Les réserves en gaz naturel permettent une exploitation jusqu’en 2070. Au-delà de cette prévision, il faudra en importer.

Outre cela, le gaz naturel émet de l’oxyde d’azote et du gaz à effet de serre même s’il est le plus propre des combustibles fossiles. Les impacts néfastes sur l’environnement peuvent être conséquents, comme des changements climatiques et le réchauffement de la terre.

Autre problème, cette énergie fossile est assez difficile à stocker et à transporter. En effet, il est quatre fois plus volumineux que l’essence. Ainsi, des espaces de stockage adaptés sont requis. Ce qui générera des frais supplémentaires.

A lire aussi:  L'énergie et les problèmes du pétrole

En outre, le traitement du gaz naturel constitue un long processus. Il faut du temps et de la main-d’œuvre pour l’éliminer correctement. Cette étape est obligatoire avant que vous puissiez utiliser ce combustible chez vous ou qu’il soit mis sur le marché.

Stockage gaz naturel

Quelle différence entre le gaz naturel et le biogaz ?

Le biogaz et le gaz naturel sont deux énergies assez similaires, essentiellement composées de méthane. Leur performance énergétique est d’autant plus égale. La seule différence concerne le mode d’extraction. Pour le gaz naturel, l’extraction semble lourde et l’énergie est dite fossile.

Ainsi, afin de l’obtenir, la destruction de certains milieux naturels est nécessaire. Après le processus d’extraction, il sera traité dans des centres spécialisés. Le but est de supprimer toute présence de dioxyde de carbone de soufre. Un produit y est ensuite ajouté pour le rendre odorant afin de détecter plus facilement les fuites.

Sous l’effet de la chaleur et de la pression, cette énergie fossile se niche à l’intérieur des formations rocheuses poreuses, formant ainsi des poches gazeuses. Il sera par la suite retiré des gisements avant d’être utilisé.

Quant au gaz vert, il s’obtient par combustion de matières organiques (détritus agroalimentaires, déjections animales, etc.). Le processus est appelé la méthanisation. Le biogaz est un autre type de gaz dit renouvelable. Les matières utilisées pour produire cette énergie sont disponibles en grande quantité.

En outre, le gaz vert assure le même rôle que celui naturel. Il est parfaitement compatible avec le réseau de gaz que vous utilisez. C’est une énergie peu polluante.

À propos des tarifs des fournisseurs de gaz, ils sont basés sur le coût par kWh des Tarifs Réglementés de Vente (TRV). Cela concerne aussi bien le gaz naturel que le biogaz. C’est la meilleure façon de proposer des tarifs relativement attractifs. Néanmoins, chaque fournisseur est libre de déterminer ses prix. L’idéal est de consulter directement les sites des fournisseurs.

A lire aussi:  CITEPA: inventaire des émissions par les grandes installations de combustion en France

Comment choisir son fournisseur de gaz naturel ?

Le meilleur fournisseur de gaz naturel n’est pas le même pour tous les consommateurs. Les prestations fournies, le type d’énergie proposé, le tarif du gaz ou la qualité du service client sont autant de paramètres importants. Concernant le coût au kWh de gaz, il varie selon le fournisseur. Il est essentiel de bien choisir le prix, car il fixera le coût de votre consommation.

Un autre critère essentiel se rapporte au type d’offre. Il s’agit de déterminer s’il s’agit d’un tarif indexé ou fixe. En choisissant une offre à prix indexé, c’est-à-dire avec une réduction, le coût sera moins élevé que ceux réglementés.

Le choix du fournisseur est aussi déterminé par la constitution du gaz naturel ou l’usage quotidien de votre énergie. Pour ce dernier, c’est en fonction de vos dépenses quotidiennes en énergie (cuisson, chauffage, etc.).

Aussi, sélectionnez votre fournisseur de gaz en fonction de la qualité du service client. D’ailleurs, chez certains, le biogaz vert est à 33 %. Autrement dit, il s’agit de déterminer si le professionnel répond correctement à vos questions ou s’il est disponible rapidement. Enfin, un fournisseur professionnel doit fixer ses horaires en fonction de votre rythme de vie.

Une question sur le gaz naturel ? Posez la sur le forum des énergies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *