nano-spike CO2 éthanol

Transformer du CO2 (+ eau + électricité) en carburant éthanol par catalyse « nano-spike »!

Partagez cet article avec vos amis:

La catalyse Nano-Spike; découverte de l’Oak Ridge National Laboratory faite un peu…par hasard! Le procédé permet d’obtenir de l’éthanol à partir de CO2, d’électricité et d’eau en présence d’un nano-catalyseur spécifique dénommé Nano-Spike. Le rendement annoncé sur l’électricité est de 60 à 70% ce qui est acceptable à condition d’utiliser de l’électricité renouvelable (le procédé n’a que peu d’intérêt si l’électricité consommée rejette plus de CO2 que la réaction n’en capture!)! A terme, il permettra de mieux stocker et donc réguler la production d’électricité renouvelable! Vivement l’industrialisation!

(…)Le nanochimiste Adam Rondinone et ses collègues du laboratoire d’Oak-Ridge, du ministère américain de l’Énergie, ont découvert un procédé permettant de transformer le CO2 en éthanol combustible — et tout ça par hasard.

« Nous n’en étions qu’à étudier la première étape de la réaction quand nous avons remarqué que le catalyseur réalisait toute la réaction de lui-même », explique Rondinone. Le chercheur décrit ainsi les ingrédients de son expérience : on prend une pincée de nanoparticules de cuivre qu’on saupoudre sur une surface de particules de carbone enrichies d’azote. Les particules de carbone forment des « nanospikes », c’est-à-dire de minuscules paratonnerres, larges de quelques atomes seulement à leur sommet, et capables de créer un fort champ de tension électrique (un nanomètre = un milliardième de mètre).(…)

Ce mélange très réactif produit dans un espace réduit devient un catalyseur qui, sous l’effet d’un courant électrique, transforme directement le dioxyde de carbone en éthanol.
D’après les chercheurs, l’efficacité du procédé est de 63 à 70 pour cent, et ne produit donc que peu de déchets. De plus, il est économe en énergie, puisqu’une tension de 1,2 volt seulement suffit à lancer la réaction.(…)

Grâce à la relative simplicité du dispositif (matériaux peu chers, faible consommation électrique, production d’éthanol à température ambiante), Rondinone et ses collègues croient néanmoins à une application industrielle de leur procédé. Par exemple, il permettrait de stocker le surplus d’énergie produit par les panneaux solaires ou les éoliennes en le transformant en éthanol. « Cela pourrait aider à lisser les irrégularités de production des énergies renouvelables. »

En savoir plus: l’annonce sur le site officiel de l’Oak Ridge National Lab

En débattre sur les forums: Catalyseur Nano-spike: CO2 + eau + électricité = éthanol

D'autres pages pour vous sur le même sujet: