Pollutions globales versus pollutions locales!


Partagez cet article avec vos amis:

Ne plus tout « mélanger » aurait le mérite d’envisager les meilleurs remèdes pour faire face à un futur devenu angoissant !

Certes, la partie est perdue contre le réchauffement climatique et il ne reste plus à l’homme que le devoir de s’en protéger, de s’y adapter au mieux et de ralentir un phénomène devenu fatal…

Alors faire la différence entre les pollutions « globales »  et les pollutions  » locales » devient très pertinent dans le contexte d’aujourd’hui !

Les pollutions globales et leurs remèdes sont d’abord l’affaire des trafics mondiaux, maritimes, aériens : Ok!

Et à leur propos il est certain que l’usage des énergies fossiles sera très longtemps encore incontournable et effectif dans un contexte où la pénurie n’est pas aussi préoccupante que prévue durant le siècle précédent.



Pollution locale

Donc pas de solutions qui ne passent par une réduction drastique des trafics internationaux et plus encore intercontinentaux.

(Et ne pas se tromper avec « l’offre électrique » qui ne fait que déplacer les pollutions!)

De leur côté, les pollutions locales offrent, du moins en théorie, davantage de perspectives de correction des tendances…

Mais avant tout il nous faut repenser l’économie et ses lois (profits max et autre low-cost)…

Avant tout il nous faut prendre sérieusement en compte  l’ Humain et  rendre ce dernier déterminant des nouveaux défis macro et micro économiques…

De nouvelles analyses de résultats sont nécessaires, intégrant  la prise en compte de l’impact du fonctionnement de chaque entreprise sur la Planète  (prélèvements, rejets), pour décréter ses résultats nets finaux et en venir à une appréciation comptable des

Alors, viendra le temps de repenser la structure de la ville, d’envisager le défi d’y mieux respirer, d’y mieux manger, et pour reprendre (et compléter) quelque formule célèbre, de construire la ville à la campagne et inversement d’implanter la campagne dans la ville!

Les stratégies de « proximité » entre producteurs et consommateurs, entre domicile et travail, pourront avec encore plus de pertinence prendre un vrai essor!

Mais, ne pas se tromper, toute activité qui passe d’artisanale à industrielle est porteuse de pollutions multiples, car devient nécessairement perturbatrice d’équilibres locaux fondamentaux!



Ensuite se méfier encore et toujours plus des enjeux économiques tels que connus aujourd’hui.

Ainsi dans le contexte actuel, les critères de « réussite », économiques, sociaux, écologiques sont-ils à repenser impérativement et complètement comme appartenant un tout indissociable ! Il y a peut-être là de nouvelles chances pour qu’apparaissent des valeurs plus humanistes que la sacro-sainte croissance, les profits, rentabilité et autres taux de crédits, qui    aujourd’hui encore constituent l’alpha et l’oméga de notre condition humaine…

Débattre de ce texte sur les forums: pollution globale ou locale?

Pollution globale

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *