Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astucesLa viande en France et dans le monde: production, conso...

Consommation et alimentation durables et responsables, trucs et astuces au quotidien pour réduire ses consommations d'énergie et d'eau, ses déchets...Mieux manger: préparations et recettes, trouver des aliments sains, de saison et locaux, informations sur la conservation alimentaire...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 700

La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar Christophe » 14/02/11, 10:26

Topic pense bête (sans jeu de mot) sur la consommation de viande.

Deux documents sur l'élevage, la production et consommation de viandes en France et dans le monde. Ceci par type de viande avec des comparatifs entre les pays et évolution historique:

a) Consommation de viande en France et historique

b) Consommation et production des types de viandes dans le monde


Documents de synthèse trouvés dans le sujet: surbouffe et malbouffe

ps: voir ou revoir aussi la-remballe-de-la-viande-dans-les-supermarches-t4852.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5975
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 325

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar sen-no-sen » 07/02/17, 18:50

Un article interessant de J.M Jancovici qui rappel,chiffre à l'appui que c'est bien en grande partie dans nos assiettes que ce joue la lutte contre le réchauffement climatique et par extension la limitation de l'écocide.

Si l’année 2016 a été la plus chaude depuis le début des relevés de température (en 1860), ce n’est pas uniquement aux transports, à nouveau sous le feu de l’actualité en ce moment, que l’on doit ce résultat. Dans le monde, les transports engendrent 15% de nos émissions (6% pour les voitures, 4% pour les camions, et 2% chaque pour l’aérien et le maritime), ce qui est beaucoup, mais pas la majorité.
Dans le reste, il y a un très gros morceau qui ne fait pas souvent la une des journaux : manger. Au sens large, c’est plus de 30% du total !

https://jancovici.com/publications-et-co/articles-de-presse/ah-la-vache/


Image
Evolution de la consommation de viande par personne en France (en kg par an) sur 2 siècles.

On peut facilement constater que cette consommation a été multipliée par 5 en deux siècles, et suit plus ou moins l’évolution de la consommation d’énergie par personne.


On constate,encore une fois le rapport évident entre dissipation d'énergie et habitude alimentaire...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7239
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 125

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 07/02/17, 19:30

le facteur le plus important reste l'explosion démographique et l'augmentation du niveau de vie sans lesquels la consommation animale aurait moins d'impact.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5975
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 325

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar sen-no-sen » 07/02/17, 19:41

janic a écrit :le facteur le plus important reste l'explosion démographique et l'augmentation du niveau de vie sans lesquels la consommation animale aurait moins d'impact.


Oui mais c'est une donnée, la encore, directement en rapport avec la dissipation de l'énergie:

Image
Évolution de la démographie de 1650 à nos jours...


Image

Évolution de la consommation d'énergie de 1860 à nos jours...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7558
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 600

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar Ahmed » 07/02/17, 21:56

...donc, si la courbe de l'énergie vient à chuter (comme une courbe de Gauss), la démographie suivra, mais ce sera moins agréable que dans l'autre sens... :roll:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5975
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 325

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar sen-no-sen » 07/02/17, 22:45

Ahmed a écrit :...donc, si la courbe de l'énergie vient à chuter (comme une courbe de Gauss), la démographie suivra, mais ce sera moins agréable que dans l'autre sens... :roll:


Disons que si cette chute résulte d'un effondrement systémique ont devrait logiquement constaté une multiplication des conflits,des famines et donc une réduction de la population,à noter toutefois que si elle se maintenait (en croissance) la population mondiale finirait tout de même par diminuer sévèrement en raison de l'écocide....
Maintenant rien n’empêche d'inverser la courbe volontairement par une politique de sobriété efficace,hélas aucune politique ne va dans un tel sens,la totalité du discours actuel étant axé sur la "continuation dans le pire"...


L'image de la courbe de gauss est intéressante dans le sens ou il faut comprendre l'évolution comme une oscillation autour d'un point d'équilibre*.
Tout ce qui va dans un sens va dans un autre,et tout ce qui a été "gagné" (la croissance économique par ex) est automatiquement perdu plus tard ou plus loin.
Ainsi si le niveau de vie des pays industrialisés augmente,c'est nécessairement au prix d'une destruction des écosystèmes,ou d'autres nations.
De la même façon l'enrichissement d'une classe sociale se fait au dépend d'une autre etc...il existe une sorte de géométrie fractale qui s’enchâsse dans chaque domaine et qui correspond à l'évacuation de l'entropie.


*La politique de développement la plus vertueuse consisterai à se rapprocher de l'équilibrium(condition dans laquelle toutes les influences agissant sont annulées par d'autres, résultant en un système stable, équilibré ou immuable).
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7239
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 125

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 08/02/17, 09:18

Ahmed a écrit :
...donc, si la courbe de l'énergie vient à chuter (comme une courbe de Gauss), la démographie suivra, mais ce sera moins agréable que dans l'autre sens
Oui et non! Certes on peut envisager un scénario catastrophe (pas apocalyptique d'ailleurs dont le sens est différent) comme le fait Sen no sen ou bien assister à un autre scénario.
En effet si la courbe d'énergie vient à chuter, par manque, l'explosion démographique ne se ralentie pas de la même façon (voire augmente encore plus). La solution possible se trouve dans un changement de politique agricole plus tournée vers un circuit alimentaire direct, du végétal au consommateur, plutôt que de passer par son intermédiaire animal et les dépenses énergétiques en deviennent alors bien moindres. C'est donc comme un retour "en arrière" (aux yeux de quelques uns) mais nécessaire malgré tout pour éviter des violences inutiles. Pour la démographie de nos régions, la stérilité augmente de plus en plus et peut devenir un régulateur inattendu. C’est moins évident pour d’autres régions « en voie développement » (sic) où la démographie explose comme l’Afrique, malgré les campagnes sur le pseudo SIDA.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5975
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 325

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar sen-no-sen » 08/02/17, 19:29

janic a écrit :En effet si la courbe d'énergie vient à chuter, par manque, l'explosion démographique ne se ralentie pas de la même façon (voire augmente encore plus). La solution possible se trouve dans un changement de politique agricole plus tournée vers un circuit alimentaire direct, du végétal au consommateur, plutôt que de passer par son intermédiaire animal et les dépenses énergétiques en deviennent alors bien moindres.


Il y a peut de risque d'avoir une chute par "manque" à proprement parlé.
Les ENR jouent un rôle de stabilisateur dans la diminution des ressources fossiles,essentiellement pétrolière,tel est le véritable enjeux du "développement durable"
Il existe encore des réserves colossale de charbon,et si il manque du pétrole,qu'a cela ne tienne on exploitera du gaz (notamment de schiste),du méthane issu de la fonte du permafrost et du thorium pour faire fonctionner des centrales nucléaire de génération 4(qui attendent patiemment dans l'ombre le feu vert politique),le tout saupoudré d'ENR.

Seul un conflit de grande envergure ,par exemple au moyen orient,ou une catastrophe naturelle pourrait entrainer un crise de l'énergie comme ce fut le cas en 1973 et 1979.

Pour la démographie de nos régions, la stérilité augmente de plus en plus et peut devenir un régulateur inattendu.


Effectivement,mais l'immigration de masse vient corriger cette petite déconvenue... :roll: Faudrait quant même pas avoir un manque de main d’œuvre corvéable!

C’est moins évident pour d’autres régions « en voie développement » (sic) où la démographie explose comme l’Afrique,


Le cas du continent Africain est effectivement très préoccupant (entres autres!) car la seule façon d'enrayer l'explosion de la démographie serait d'augmenter le niveau d'éducation,ce qui historiquement signifie industrialiser* ses pays.
Hors dans un premier temps cette mesure n'aurait pas de réelle effet sur la limitation du nombre de naissances en raison d'une certaine inertie(comme ce fut le cas dans les pays européen).
Il faudrait dans un tel scénario au moins 30 ans pour constater une diminution du taux de natalité véritablement significatif,le problème c'est que dans un tel cas l'industrialisation ainsi généré ne ferait qu'accroitre l'écocide...


*A moins de créer une nouvelle forme de développement,que nous sommes nous mêmes incapable de réaliser chez nous... :roll:
Ne rêvons pas de lendemain qui chante,l'échéance est désormais dépassé ,il va falloir se préparer au pire...
Ce qui est triste c'est de constater d'une part un optimisme béat sans fondement,et de l'autre un pessimisme suicidaire,mais ou sont les réalistes?
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7239
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 125

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 09/02/17, 08:19

Il y a peut de risque d'avoir une chute par "manque" à proprement parlé.

J’ai manqué de précision ! Evidemment ce n’est pas la matière première qui va manquer, mais le rapport entre son utilisation et le réchauffement climatique ou la pollution, par exemple, qui incite à son utilisation restreinte.
Seul un conflit de grande envergure ,par exemple au moyen orient,ou une catastrophe naturelle pourrait entrainer un crise de l'énergie comme ce fut le cas en 1973 et 1979.

L’incitation au « tout électrique » [*]est destinée à se rendre moins dépendant des énergies fossiles d’origine extérieure (certes l’uranium en vient aussi), c’est plus une catastrophe imprévisible qui pourrait changer la donne.
Pour la démographie de nos régions, la stérilité augmente de plus en plus et peut devenir un régulateur inattendu.

Effectivement,mais l'immigration de masse vient corriger cette petite déconvenue... Faudrait quant même pas avoir un manque de main d’œuvre corvéable!

Je ne prenais pas en compte une immigration qui se trouve généralement limitée dans le temps et les mêmes phénomènes se reproduisent dans ces populations (modèle américain) ayant adopté les habitudes du pays d’accueil.
C’est moins évident pour d’autres régions « en voie développement » (sic) où la démographie explose comme l’Afrique,

Le cas du continent Africain est effectivement très préoccupant (entres autres!) car la seule façon d'enrayer l'explosion de la démographie serait d'augmenter le niveau d'éducation,ce qui historiquement signifie industrialiser* ses pays.

Le problème d’une éducation selon notre modèle, se fait toujours au détriment des populations concernées (l’explosion démographique fait peur dans le jeu d’équilibre socio-politique) comme pour les indiens d’Amérique.
Hors dans un premier temps cette mesure n'aurait pas de réelle effet sur la limitation du nombre de naissances en raison d'une certaine inertie(comme ce fut le cas dans les pays européen).
Il faudrait dans un tel scénario au moins 30 ans pour constater une diminution du taux de natalité véritablement significatif,le problème c'est que dans un tel cas l'industrialisation ainsi généré ne ferait qu'accroitre l'écocide...

Et même beaucoup plus longtemps pour toucher les populations hors des grandes métropoles et changer leur culture.
mais ou sont les réalistes?

Mais c’est nous, ça tombe sous l’évidence !!! :cheesy:

[*] l'électricité d'origine hydraulique pourrait être largement développée, mais la politique du tout nucléaire l'a mise aux oubliettes.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48893
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 700

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar Christophe » 09/02/17, 14:33

Merci Sen-no-sen pour cette relance de sujet qui montre bien que l'alimentation a un impact important sur l'environnement (ici on le savait déjà mais cela mérite toujours d'être re-dit).
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astuces »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités