Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astucesLa viande en France et dans le monde: production, conso...

Consommation et alimentation durables et responsables, trucs et astuces au quotidien pour réduire ses consommations d'énergie et d'eau, ses déchets...Mieux manger: préparations et recettes, trouver des aliments sains, de saison et locaux, informations sur la conservation alimentaire...
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6099
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 368

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar Ahmed » 27/02/17, 19:48

L'évolutionnisme appliqué à l'anthropologie était une colossale erreur des premiers anthropologues, depuis elle a été rectifiée... et elle ne sévit plus aujourd'hui, en dehors de son champ scientifique légitime, qu'en matière sociale. Mais, comme tu le remarques, son influence sur les courants transhumanistes persiste.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5304
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 174

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar sen-no-sen » 27/02/17, 23:41

Ahmed a écrit :Sen-no-sen, tu écris:
J'ai beaucoup mal à penser que des personnes consommeraient de la viande pour asseoir leurs dominations avec une volonté (un plaisir?) à mastiquer ,digérer puis déféquer un animal.... :roll:

Sans doute cela ne se peut supposer consciemment, mais le succès des idées transhumanistes indiquent assez clairement le rejet de la part animale qui est la nôtre et, comme conséquence ultime, la destruction de l'humain au profit de la machine. Un homme "machinal" peut-il imaginer autre chose qu'un prolongement de la rationalité performative qui l'anime?
Je vois une continuité dans la détestation de la nature, des animaux et de ce qui en nous s'incarne d'elle et d'eux. Je précise que je ne fais référence ici qu'à l'aspect objectif de nos comportements et non à nos subjectivités individuelles...


Il n'y a pas trace me semble t'il dans l'histoire ancienne de détestation de la nature*.
La "machinisation" du monde ,phénomène récent est une conséquence du technologisme et correspond à un effet de seuil atteint dans l'abstraction technique.
Se sont les mèmes de la technologies qui en colonisant nos cerveaux nous poussent vers une évolution de type transhumaniste,et non un désir subconscient primitif(le cas échéant qu'est ce qui en serait à l'origine?).

On constate d'un point de vue meta-historique que l'humanité n'est que l'hôte à un complexe d'idées extrêmement puissant (économisme/technologisme) et que faute de prendre conscience du phénomène, nous courons,à "l'insu de notre plein gré" vers un destin des plus funeste.
Il ne s'agit pour autant que d'un simple processus, ni plus ni moins...

*Les sociétés antiques vénéraient une multitudes de divinités mi-humaine mi-animale,héritage de l'animisme et du culte de la nature,c'est avec l'apparition du monothéisme que l'affirmation du genre humain en tant qu'espèce dominante c'est institué.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5304
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 174

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar sen-no-sen » 27/02/17, 23:56

janic a écrit :
L'ennui, c'est que l'enfance de l'humanité représente une durée telle qu'il est bien présomptueux de se fonder sur le mode de vie des dernières sociétés primitives telles que nous les décrit la science récente de l'anthropologie et d'en tirer des conclusions pertinentes.
effectivement! L 'anthropologie s'appuie, quasi uniquement, sur le discours de l'évolutionnisme et le transhumanisme n'en est que le prolongement au travers de la technique se substituant à une nature insuffisante et imparfaite, conduisant à une sorte d'immortalité "relative" qui n'est d'ailleurs, là aussi, que le prolongement des discours religieux. Bonnet blanc/ blanc bonnet! 8)


Le but de chaque chose est de persévérer dans sont être,conséquence du seconde principe de la thermodynamique.
Lorsque que les humains ont commencés à développer les premiers outils,ils ont, sans le savoir ouvert la boite de Pandore.
L'émergence de la technique, puis de la technologie à tout logiquement(auto-complexification) suivit une processus de développement en apportant un avantage sélectif majeur à notre espèce, nous donnant l'illusion d'être les maitres du monde.
Le technologisme œuvre donc à travers nous vers la saturation du monde et devrait aller jusqu’à au bout de sa logique (L'IA),une fois cette tache accompli nous devrions logiquement disparaitre(plutôt par "solubilité" que par le biais d'une extinction violente).

Toutefois ta remarque sur le prolongement entre évolutionnisme et transhumanisme semble relever de l'attaque à caractère idéologique sous entendant que le...créationnisme ne porterait pas dans ses mèmes la possibilité du transhumanisme,ce qui est historiquement faux.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 28/02/17, 08:41

Toutefois ta remarque sur le prolongement entre évolutionnisme et transhumanisme semble relever de l'attaque à caractère idéologique sous entendant que le...créationnisme ne porterait pas dans ses mèmes la possibilité du transhumanisme,ce qui est historiquement faux.

On bien c’est ce raisonnement qui est faux ! En effet, il faut déjà savoir ce que chacun met sous l’étiquette créationnisme avec toutes ses variantes possibles selon les cultures, les époques.
Pour ma part, mais cela n’engage que mon point de vue, il ne s’agit pas ici d’un rapport quelconque avec le créationnisme, mais d’une « évolution» des mœurs et des techniques qui ne s’embarrassent pas de religions ni de leurs morales, sinon que l’espérance du transhumanisme est de faire un monde meilleur que celui qui existe, considérant celui-ci comme imparfait et donc à améliorer. Or qu’il le reconnaisse ou pas, c’est l’autre face de la religion qui promettait un avenir meilleur aussi mais par une intervention extérieure à cette nature en question . De ce fait, ce sont les techniques humaines qui se substituent aux « miracles » de la foi dont tout le monde profite, croyants ou pas. Sauf que toute pièce à son revers et qu’il n’est pas possible d’avoir le beurre et l’argent du beurre et c’est ce que croit, dur comme fer, le transhumanisme c'est-à-dire un monde sans lois, sans règles préétablies, donc sans dieu, dans le droit fil de l’évolutionnisme.

Maintenant :
le créationnisme ne porterait pas dans ses mèmes la possibilité du transhumanisme,ce qui est historiquement faux.

Le créationnisme, en tant que système, n’existe pas en dehors de ce monde et celui-ci va vers ce transhumanisme parce qu’il n’a guère le choix.
Je rouspète régulièrement contre les vaccins, les médicaments chimiques, ou encore les greffes, les transfusions qui ne sont que quelques aspects de cette substitution technique (et ça marche!), aux moyens puissants que possède le vivant pour résoudre ce genre de situation. En quelque sorte, une fois de plus, l’humain pense être plus fort, plus doué, plus puissant que cette nature en question (et là oui, œuvre d’une intervention extérieure à cette nature qui n’est aussi qu’un produit) et où l’humain se fait dieu au travers de ses techniques de substitutions.
Ainsi, pour en revenir au sujet, l'humain a été "créé", construit, végétalien; tous ces mécanismes correspondent à cette nature, mais pour les diverses raisons invoquées, il a dévié vers d'autres modes alimentaires et la science actuelle démontre, de plus en plus, que cette déviance se retourne contre lui par diverses pathologies et donc plutôt que de rectifier nos erreurs, le transhumanisme maintient celles-ci pour justifier ses interventions améliorantes et qui se révèleront, comme d 'habitude, catastrophiques.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6099
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 368

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar Ahmed » 28/02/17, 10:28

Sen-no-sen, je ne situais pas l'idée de détestation de la nature dans un passé lointain et encore moins originel, mais plutôt comme une conséquence de l'influence croissante de la technologie, donc le surgissement de ce sentiment est récent. Il me semble que la célébration de l'artificiel implique un rejet subjectif d'une nature que ce projet condamne d'autre part objectivement.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 28/02/17, 11:15

ce soir sur France 5 à 20h50, dans le monde en face: la fin de la souffrance animale.
86kg de viande par habitant par an; un milliard d'animaux sacrifiés par an dans des conditions insupportables.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6099
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 368

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar Ahmed » 28/02/17, 11:56

Tu as oublié le point d'interrogation à la fin du titre!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 28/02/17, 12:51

Tu as oublié le point d'interrogation à la fin du titre!
Ah, zut! j'ai cru que c'était déjà arrivé. :(
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5397
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 01/03/17, 09:44

finalement ce n'est pas un point d'interrogation qui manque mais une dizaine!
Vu du coté de VGL que je suis, rien de nouveau sinon qu'il montre que quelles que soient les professions exercées, et pas seulement en agriculture/élevage, chacun justifie la situation qui lui assure son gagne pain, pardon bifteck, quotidien dans la plus profonde indifférence de ce qui se passe ailleurs et dans une autojustification permanente.( Les trois singes: ne rien voir, ne rien dire, ne rien entendre!) Bien évidemment est évoquée la comparaison avec le nazisme et ses gazages et abattages humains. Pourtant il est vrai que la différence n'est qu'à peine sensible (sinon que ce n'était que des animaux humains, de leur point de vue, comme à l'époque de l'esclavage des noirs) puisque moins que le type de victime sacrifiée, c'est l'indifférence, le manque de compassion au sort d'autrui qui domine dans tous les cas.
Il est vrai que tant qu'il y aura de la demande, il y aura de l'offre et ce n'est pas près de s'arrêter sauf si chacun y met du sien! :roll:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5304
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 174

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar sen-no-sen » 01/03/17, 12:58

Ahmed a écrit :Sen-no-sen, je ne situais pas l'idée de détestation de la nature dans un passé lointain et encore moins originel, mais plutôt comme une conséquence de l'influence croissante de la technologie, donc le surgissement de ce sentiment est récent. Il me semble que la célébration de l'artificiel implique un rejet subjectif d'une nature que ce projet condamne d'autre part objectivement.


Nous sommes bien d'accord,mais cela prouve bien que cela n'est au final que lointainement en rapport avec nos désirs inconscients d'humains.
Si l'humanité tend vers l'artificialisation,c'est en raison du degré de colonisation des cerveaux opéré par le technologisme,preuve qu'il existe une force à l’œuvre et que celle ci nous utilisent pour parvenir à son avènement.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astuces »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires