Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2405
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 122
Contact :

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar izentrop » 02/01/18, 17:08

Sylvestre spiritus a écrit :Et pour ceux qui s'intéressent au biomimetisme, quand vous voyez , dans un milieu aussi dense que l'eau, un gringalet (une crevette de 3-4 cm) dégommer un poids lourd en boxe (un crabe de 3 fois sa taille) en un claquement de doigt (de pince), ça donne à réfléchir...
Si c'est "La super-crevette d'Idriss Aberkane" un zozo qui nous prends pour des gogos :shock:
1 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.

Avatar de l’utilisateur
Sylvestre spiritus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 23/09/17, 15:03
x 7

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar Sylvestre spiritus » 03/01/18, 21:03

Bonsoir,
Je ne connais pas I. Aberkane, mais je prendrais le temps d'écouter ses propos ...
Ici, il est question de la Pistol Shrimp. J'ai d'ailleurs transmis dans le doc. un lien vers un ralenti vidéo qui permet d'apprécier à la fois la forme et la vitesse de la réaction engendrée.
Ce qu'il faut comprendre, c'est la puissance développée grâce à la vitesse produite: si vous prenez un jet d'eau dans la figure à 1 m/s ou à 1 OOO m/s, le résultat ne sera pas le même.
Et si vous cumulez dans un système, 100 implosions améliorées de ce type toutes les 1/10° voire 1/100° de secondes, vous obtenez entre 1OOO et 10000 implosions/secondes; ça doit pouvoir pousser quelque chose...

En ce qui concerne les recherches actuelles en sonochimie et pour répondre brièvement à Remundo et à Christophe:
Elles se concentrent sur la cavitation acoustique car, plus stable que la cavitation hydrodynamique, elle est plus facile à étudier.
Et les résultats sont à la hauteur des espérances...
Il m'a été confirmé que l'effondrement des bulles trés rapide et les contraintes générées créé un état plasma qui va modifier et recombiner les molécules présentes à la fois à l'intérieur de la bulle mais également en périphérie de celle-ci.
Des réactions sonochimiques seront + ou - fortes et les produits finis seront différents en fonction de ce qu'il y a dans la bulle, à l'extérieur et en fonction des fréquences d'ultrasons utilisées.
Par ex: du HCOOH peut donner du CO2+H2 ou du CO+H2O, ou encore du H2C2O4+CO2 juste en variant la fréquence.

Connaissant le vécu de V. Schauberger et l'évolution de ses travaux et brevets, et en prenant bien soin de mettre de côté tout le sensationnel et le fantasque qui à pu être écrit à son sujet, je suis aujourd'hui persuadé qu'il a réalisé une réaction oxy-hydrogène par implosion.
Je peux défendre cette opinion plus longuement mais le simple fait qu'il se soit très tôt intéressé à la séparation des éléments dans un écoulement en double spirale, son observation de la séparation des charges électriques et de l'importance des gradients thermiques dans l'eau sont déjà de bons indices.
Toute les rumeurs et fantasmes sur l'énergie libre ont malheureusement occulté tout son travail, ce qui rend les choses beaucoup plus difficiles à aborder.

Cordialement
1 x
" L'ignorant croit tout savoir, l'érudit pense qu'il ne sait rien..." Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
Sylvestre spiritus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 23/09/17, 15:03
x 7

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar Sylvestre spiritus » 05/01/18, 19:52

Juste un aparté concernant le biomimetisme et pour répondre à Ahmed:
Sous son air de "donneur de leçons" qui doit profondément agacé ceux à l'égo sur-développé, I. Aberkane a pourtant raison.

Le biomimétisme, c'est d'abord une leçon d'humilité.
Contrairement à l'homme moderne, espèce récente sur Terre et dont la technologie (fossile et nucléaire) n'a guère plus de 100 ans, la Nature a eu des milliards d'années pour tester et expérimenter les meilleures solutions.
Elle a développé des trésors d'ingéniosité pour se développer partout où de l'eau liquide et de l'énergie (tellurique ou solaire) sont disponibles.
Du fil d'araignée (pour sa résistance) à l'escargot à coquille de fer (pour sa protection efficace) en passant par le bec du martin pêcheur (profil économique d'un TGV japonais), la liste serait longue...
C'est une première chose.

D'autre part, notre vision "Struggle for life" (que nous appliquons au quotidien) de la sélection naturelle est un peu simpliste.
En microbiologie aujourd'hui, on commence à peine à mesurer l'ampleur des interactions, associations et symbioses entre espèces qui permettent de valoriser au mieux à la fois les ressources et l'énergie au profit de tout l'écosystème.
(cf. "l'intelligence des arbres")
Ce que l'on observe dans un écosystème forestier se retrouve, à une autre échelle, dans le corps humain.
Car, sans le microbiote cutané, intestinal,ORL (des milliards de bactéries, des champignons et des arthropodes) nous ne serions pas en vie.
L'être humain est lui-aussi un écosystème qui va évoluer dans le temps et dont le rôle de chef d'orchestre incombe au système immunitaire.
Si des déséquilibres apparaissent: on est malade; s'ils sont trop importants : on est mort.

A l'échelle de la Terre, c'est pareil.
Un exemple frappant: Le colonialisme a exploité, avec violence les ressources et les hommes au lieu de créer un rapport profitable à tous.
Il en résulte des vagues d'immigration (qui suivent la richesse qu'on leur a pris), de l'insécurité (l'exploitation à outrance a cristallisé la haine: terreau du terrorisme actuel), voire des pandémies graves (après le sida, les spécialistes s'accordent à dire que du cumul des très mauvaises conditions de vie, du mélange et de la rapidité des mutations: tous les ingrédients sont réunis dans certaines régions pour une nouvelle pandémie).

Dans l'écosystème terrien et compte tenu de notre nombre, nous ne pouvons plus nous permettre de continuer à vivre au détriment de notre prochain au risque de tout déséquilibrer et de le payer, avec les intérêts, par effet boomerang...
Les études sur les monnaies locales qui, tout en favorisant l'échange permettent à chacun d'apporter sa valeur ajoutée, démontrent que ce système créé 5 fois plus de richesses (et pour tout le monde) que notre système actuel basé sur la valorisation de l'argent.
Développer une technologie basée sur le biomimétisme qui respecte son environnement et va profiter à tous me semble également nécessaire.

Cordialement.
0 x
" L'ignorant croit tout savoir, l'érudit pense qu'il ne sait rien..." Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
Sylvestre spiritus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 23/09/17, 15:03
x 7

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar Sylvestre spiritus » 07/01/18, 16:29

Un dernier mot important sur une propriété intrinsèque de cette eau qui constitue tout corps vivant: la réaction oxy-hydrogène ou implosion HHO
Victor Schauberger martelait que "l'implosion de l'eau" était une des bases même du fonctionnement du Vivant.
ça, ça m'a pris du temps...mais heureusement, nous avons fait des progrès en biologie!

Pour faire simple: l'oxygène moléculaire est toujours sous forme gazeuse aux températures et pressions rencontrées sur Terre.
Dans l'eau, on le retrouve sous forme dissoute ou sous forme de bulles si il est présent en sursaturation.

Les deux réactions complémentaires du vivant (photosynthèse et respiration) font intervenir l'eau:
H2O + CO2 -photosynthèse-> (CH2O)n + O2 et (CH2O)n +O2 -respiration-> CO2 + H2O
Tout ceci se passe dans les cellules, un milieu aqueux...
Si vous étiez poisson, voilà ce que vous verriez de la photosynthèse: des bulles qui se forment sur les végétaux et remontent à la surface:
https://svt.ac-versailles.fr/spip.php?article354

A l'inverse, lors de la respiration, tout se passe dans les mitochondries ( les usines énergétiques de la cellule), l'oxygène moléculaire sous forme dissoute se retrouve à des pressions partielles très faibles et en accepteur final des électrons se réduit en eau.
Sur ce lien, dans le schéma de milieu de page, les deux sites de réduction de l'oxygène en eau: l'AOX oxydase et le cytochrome oxydase
http://www.svtauclairjj.fr/arum/details.htm
L'arum est d'ailleurs, avec le lotus, une des rares plantes à pouvoir maintenir la température de sa fleur en sur-exprimant l'AOX oxydase.(schéma de bas de page)
Il y a donc fort à parier que l'oxygène moléculaire se retrouve sous forme de microbulles avant d'être réduit en eau créant ainsi une réaction oxy-hydrogène par implosion à l'échelle nano.
Somme toute, l'effet inverse de la photosynthèse où la bulle se retransforme en eau liquide comme sur l'image qui me sert d'avatar.

Je cite la conclusion du bilan final de ces réactions par l'université de Bordeaux (et ce n'est pas la seule référence disponible):
"Le bilan final de toutes ces inter conversions chimiques, c'est que l'oxydation complète d'une molécule de glucose fournira 30 molécules d'ATP et qu'une molécule d'acide gras, tel que le palmitate (C16), fournira 120 molécules d'ATP. La complexité des inter conversions chimiques qui s'effectuent dans les mitochondries trouve sa justification dans un phénomène de fractionnement de l'énergie libérée qui évite un dégagement excessif de chaleur dû à la condensation de 2H2 et O2 (en 2H2O). L'énergie peut être convertie efficacement en liaisons riches en énergie dans des molécules telles que l'ATP grâce à des réactions couplées."

V. Schauberger aurait donc vu juste...

Bon dimanche
1 x
" L'ignorant croit tout savoir, l'érudit pense qu'il ne sait rien..." Lao Tseu
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5403
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar janic » 08/01/18, 12:43

christophe bonjour
avec un peu de retard
Les ingénieurs automobiles de la planète ne prennent pas beaucoup de risques technologiques, vraiment pas beaucoup...toutes les voitures ne sont-elles pas des (quasi) clones pour cette simple raison :D
C'est oh combien vrai!

Me dites pas qu'on ne pourrait pas trouver mieux dans le concept que le moteur 4 temps avec leur moyens de R&D...seulement tous les ingénieurs ne sont pas bons...et je parle pas du gout de l'innovation et du risque...
Dans certains cas c'est même l'inverse. J'ai eut à travailler pour divers bureaux d'études de constructeurs auto (Peugeot, Renault, opel, etc...) Chez l'un d'eux et je ne dirais pas lequel, je signalais un défaut important (ne touchant pas à la sécurité) d'un produit que les autres cherchaient justement à réduire et éliminer. La réponse des responsables fut de ne pas m'occuper de ce qui me regardait pas. En clair, c'était déjà de l'obsolescence programmée .
Ceux qui osent, les bons ingénieurs donc, rencontrent rarement le succès, le MCE-5 est un exemple récent: nouveaux-transports/mce-5-le-moteur-vcr-i-monte-dans-une-peugeot-407-t7283.html
Très bon exemple! La notion de temps n'est pas la même pour l'individu et l'industrie. Un brevet n'est protégé que 20 ans et tombe ensuite dans le domaine public et n'oblige pas à verser des royalties lors des débouchés industriels qui en découlent.
Supposez que MCE5 (Rabhi)touche des royalties sur chaque moteur adaptant son système dans le monde et il deviendrait rapidement millionnaire, ce qui n'est pas le cas évidemment et actuellement il ne fait qu'essuyer les plâtres (qui ne coutent que peu d'argent au regard des débouchés à suivre) et son brevet touchant à sa fin en 2017, le MCE5 disparaitra comme ses prédécesseurs.
Fin de cette digression!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
Sylvestre spiritus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 23/09/17, 15:03
x 7

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar Sylvestre spiritus » 11/01/18, 19:58

Bonsoir,

Comme le soulignent Christophe et Janic, il y a peu d'innovations avec le moteur à explosion, c'est aujourd'hui l'obsolescence programmée et la conquête de nouveaux marchés dans le monde qui assure la pérennité des ventes; assurant du même coup l'augmentation de la pollution, de l'effet de serre,etc...jusqu'au point de non retour inéluctable!!!

Il y a également un problème de "formatage des esprits" qui nuit gravement à l'innovation...
Un exemple:
le moteur à explosion (combustion d'un liquide qui produit des gaz), tout le monde connait ou presque...mais peu de personnes se sont penchées sur son opposé: l'implosion (condensation de gaz en liquide).
Pourtant la puissance développée est beaucoup plus grande car la vitesse de la réaction est très rapide:
(Pour info, l'implosion d'une bulle ne dure qu'une milliseconde environ)

Cette petite expérience, facile à réaliser, montre très bien ce phénomène d'implosion qui pourrait être mis à profit dans un système cyclonique


Bonne soirée
1 x
" L'ignorant croit tout savoir, l'érudit pense qu'il ne sait rien..." Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
gildas
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 473
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 13

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar gildas » 12/01/18, 13:26

Bonjour,

Vidéo intéressante mais après avis de la modération et de dedelco (ça date un peu), une implosion c'est juste un bar de pression atmosphérique tandis qu'un moteur thermique c'est 30 ou 40 bar de pression sur le piston..

Cdlt
0 x
Avatar de l’utilisateur
Sylvestre spiritus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 23/09/17, 15:03
x 7

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar Sylvestre spiritus » 12/01/18, 18:13

Bonsoir,

L'implosion résulte du ré-équilibrage d'une différence de pression entre un milieu interne de faible densité et un milieu extérieur de plus forte densité.
Elle n'est pas obligatoirement lié à la pression atmosphérique.
Un autre exemple, dans l'eau cette fois, avec un zeste de folie:

Des explications claires sur le phénomène, et l'effet rebond que l'on peut également observé, à partir de 5 mn 55.

bon week-end.
1 x
" L'ignorant croit tout savoir, l'érudit pense qu'il ne sait rien..." Lao Tseu
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3186
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 224

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar moinsdewatt » 12/01/18, 19:49

Mais vous voulez en venir ou avec ce fil à part nous montrer de jolies bulles ?

Au lieu de s'intituler Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2 ca devrait s' appler De jolies bulles en folie.

Image
1 x
Avatar de l’utilisateur
Sylvestre spiritus
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 23
Inscription : 23/09/17, 15:03
x 7

Re: Un générateur de supercavitation cyclonique à H2O/CO2

Message non lupar Sylvestre spiritus » 12/01/18, 22:09

La physique de la cavitation n'est pas facile à expliquer en quelques mots et il faut bien répondre aux questions...ce qui dilue l'essentiel.

Le principe d'un générateur qui utilise l'énergie thermique de l'eau à basse température pour produire de l'électricité l'est encore moins.
L'essentiel est dans le pdf transmis.

Maintenant, notre dépendance à l'énergie ne sera pas résolu avec du photovoltaïque ou des éoliennes, il faut revoir notre copie...

Autre chose aussi quand vous passerez à la pompe, j'ai eu la confirmation récemment que les grands groupes pétroliers poursuivent des recherches avec des budgets quasi-illimités sur de réelles solutions durables... pour les mettre sur le marché lorsque ça sera le plus intéressant pour elles!
Pourquoi changer une équipe qui gagne autant?

Non, les solutions d'avenir sortiront plus vite si elles sont portées par des associations de compétences dans un but commun.
Encore faut il avoir l'esprit ouvert à la nouveauté, quitte à se retourner les méninges...
Pour finir, cette citation de Schopenhauer qui, à mon avis, illustre bien les travaux et les difficultés rencontrées par V. Schauberger:
« Toute vérité franchit trois étapes.
D’abord, elle est ridiculisée.
Ensuite, elle subit une forte opposition.
Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. »
0 x
" L'ignorant croit tout savoir, l'érudit pense qu'il ne sait rien..." Lao Tseu


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités

Recherches populaires