Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Combien de biogaz produit 1 m3 de déchets, au moins, au plus

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8008

Message non lupar Did67 » 30/10/11, 20:00

Dédéléco, t'es des fois tristement pitoyable !!!

J'ai travaillé en tant qu'agronome une douzaine d'années en Afrique sahélienne, je te remercie de faire mon éducation à coup de wikipédia à haute dose !

T'auras jamais l'humlité de te taire quand tu n'y connais rien ! Pas moyen de soigner ta névrose autrement ? Non, il te faut bourrer à tout propos tes citations de wikipédia (dont au passage, tout est loin d'être exacte !).

Par ailleurs, dans mon boulot actuel, nous faisons des essais avec du sorgho en Alsace comme culture dérobée (dérobé, c'est pas volé : avant de me prendre une volée de wikipédia, je précise qu'une culture dérobée est une culture qu'on "glisse" entre deux cultures principales - des fois juste comme engrais vert, des fois pour du fourrage, des fois comme là, comme culture énergétique sans concurrencer la culture à vocation nutritive) pour alimenter un digesteur. Et le problème est dès fin septembre, des températures qui descendent sous + 8°, la plante "blanchit" et cesse de croitre. C'est ce que j'ai appelé "gel physiologique".

Quand le poète montre la lune, dédéléco sort wikipédia !

Après, des plantes miraculeuses, y'en a plein les sites internet !
0 x

Avatar de l’utilisateur
antoinet111
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 874
Inscription : 19/02/06, 18:17
Localisation : 29 - Landivisiau

Message non lupar antoinet111 » 30/10/11, 20:13

Salut, dans tes essais, tu l enfoui a quelle date?
0 x
Je vote pour l'écriture de post concret et de sens pratique.
A bas les beaux parleurs et les brasseurs d'air !
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 30/10/11, 20:16

Une plante qui se repose, se flétrit ou abandonne dans de mauvaises conditions pour elle, n'est pas une plante qui gèle, car alors les arbres et plantes qui perdent leurs feuilles à l'automne gèlent aussi " physiologiquement" !!

D"autre part, énervé, inutile de sortir des injures, c'est mauvais pour la santé !!!
Dernière édition par dedeleco le 30/10/11, 20:53, édité 2 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
antoinet111
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 874
Inscription : 19/02/06, 18:17
Localisation : 29 - Landivisiau

Message non lupar antoinet111 » 30/10/11, 20:20

le zéro de végétation serait plus approprié, mais jouer avec les mots ne mène a rien.
0 x
Je vote pour l'écriture de post concret et de sens pratique.

A bas les beaux parleurs et les brasseurs d'air !
clasou
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 553
Inscription : 05/05/08, 11:33

Message non lupar clasou » 30/10/11, 21:20

Bonsoir,
Pour did67 ,quel sont les espèces sur lesquelles tu travailles,est ce des espèces originelles,ou des variétés moderne (ogm) ou autre ,je ne sais pas ce qui se fait exactement dans le domaine des expériences.
a+claude
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8008

Message non lupar Did67 » 30/10/11, 21:37

Juste pour être clair :

- ce n'est pas le zéro végétatif (qui a une autre définition) : la croissance s'arrête mais reprend après (il est de 9° pour le maïs, qui résiste pourtant à des températures voisines de 0°)

- ce n'est évidemment pas la chute des feuilles (qui est un arrêt saisonnier déclenché entre autre par le froid), ni un repos, encore moins un flétrissement (qui est l'effet d'un manque d'eau)

- c'est bien un gel, mais à des températures bien supérieures à 0° (qu'on assimile généralement à gel ou gelées - effet du gel = effet des températures inférieures à 0°) les mécanismes de la cellule sont définitivement altérés, le sorgho ne "récupère" pas...

C'est un des obstacles rencontrés (pas toutes les années !) avec le sorgho en culture dérobée après une récolte de céréales en juillet...

Sinon, le sorgho est déja couramment utilisé en culture fourragère de printemps / été et... comme plante décorative (on en voit de plus en plus fréquemment dans les aménagements des espaces verts en ville - ronds points...).

Je ne dis pas que c'est une plante sans intérêt. Je dis juste que cela fait une plante "miracle" de plus à rajouter à la longue liste des plantes miraculeuses, alors qu'elle est chez nous (enfin, dans le midi moins qu'en Alsace) à la limite Nord de sa zone climatique donc avec "plein de defauts" aussi...

Je suis allergique à l'idée même de "plante miracle" (elles ne le sont en général que pour leurs promoteurs ou ceux qui produisent les semences). Ou pour les écolo amateurs d'éxotisme. Cela me semble une aberration écologique. Une plante, comme tout être vivant, a des aptitudes, des exigences... En général, c'est dans son milieu que son potentiel est le plus élevé... Ce qui ne veut pas dire que telle plante "née" à tel endroit ne rencontrera pas ailleurs des conditions similaires et très favorables... Les anglais ont introduit le thé dans pas mal de contrées, mais pas dans la toundra, ni dans la sahel, ni en Alsace (même si j'ai un bonzaï d'arbre à thé)

On ne s'intéresserait pas au sorgho dans le cadre de notre projet s'il n'avait aucun intérêt !

La luzerne est une plante de chez nous (enfin, aujourd'hui et depuis quelques siècles) qui a un potentiel végétatif à mon sens plus intéressant (sauf qu'elle est trop riche en azote pour la méthanisation - un digesteur est allergique à un taux d'azote trop élevé ; c'est pour ça qu'on cherche autre chose). Et elle enrichit le cyle naturel en captant l'azote de l'air. Tout en faisant preuve d'une remarquable résistance à la sécheresse (avec des racines de plus de 2 m), donc un effet remarquable aussi sur la structure du sol.
0 x
Avatar de l’utilisateur
antoinet111
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 874
Inscription : 19/02/06, 18:17
Localisation : 29 - Landivisiau

Message non lupar antoinet111 » 30/10/11, 22:41

la quantité de cellulose dans le sorgho, n est il pas un frein pour la méthanisation?

je pense a la méthanisation du miscanthus en particulier.

d ailleurs avec l arrivé de variétés riches en lignine, les micro organismes ont de plus en plus de mal a détruire le blé ou le mais,
donc il faudrait trouver une plante pas trop riche en azote et peu lignifiante avec un bon rendement en MS.Ha .
0 x
Je vote pour l'écriture de post concret et de sens pratique.

A bas les beaux parleurs et les brasseurs d'air !
clasou
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 553
Inscription : 05/05/08, 11:33

Message non lupar clasou » 31/10/11, 05:23

Bonjour,
Bon je ne sais toujours pas quelle espèces ou si vous faites des recherches,dans l 'ogm.
Pour ma part ,je ne cherche pas de plante miracle,comme je l'ai dit j'ai du sorgho car on m'as dis que proportionnellement elle prenait une unité dans le sol est en produisait 7.Après l'inconvénient pour le moment c'est pour récupéré les graines ,car on as pas le même temps qu'au mali ,Donc le plus gros c'est détaché facilement de son support mais la fin résiste.Mais comme c'est a des fins de connaissance personnelle.
J'ai aussi des blés anciens qui ont des grains beaucoup plus facile a récupéré ,par contre il sont pour l'année ou j''en ai fait relativement haut et ont tendance a verser.
Après j'oubliai les cannes,une fois sèche sont peut être assez résistantes pour faire des tuteurs,s'en servir pour ou alimenter ou allumer la cheminée.
a+claude
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8008

Message non lupar Did67 » 31/10/11, 09:46

antoinet111 a écrit :la quantité de cellulose dans le sorgho, n est il pas un frein pour la méthanisation?

je pense a la méthanisation du miscanthus en particulier.

d ailleurs avec l arrivé de variétés riches en lignine, les micro organismes ont de plus en plus de mal a détruire le blé ou le mais,
donc il faudrait trouver une plante pas trop riche en azote et peu lignifiante avec un bon rendement en MS.Ha .


1) la cellulose est digérée dans un méthaniseur. C'est grosso modo une "panse de vanche en béton" (d'ailleurs, c'est pour ça qu'il faut la chauffer !).

2) la lignine ne l'est pas, et se etrouve dans le digestat, qui bine que liquide, va contribuer presque autant à la constitution d'humus dans le sol !

3) le sogho en est une, comme le maîs.

Dans notre cas, nous nous refusons à faire des cultures énergétiques à la place de cultures vivrières (céréales, fourrages pour le bétail). C'est un des biais spectaculaires de la politique allemande, avec une explosion de cultures de maïs en tant que biomasse à méthaniser (leur fameux NaWaRo = Nachwachsende Rohstoffe ; littéralement : "matière première qui repousse").

Nous composterons soit des déchets, soit des cultures dérobées (rajouter dans les "creux" du cycle normal des culures = assolement).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 18338
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8008

Message non lupar Did67 » 31/10/11, 09:55

clasou a écrit :Bonjour,
Bon je ne sais toujours pas quelle espèces ou si vous faites des recherches,dans l 'ogm.
Pour ma part ,je ne cherche pas de plante miracle,comme je l'ai dit j'ai du sorgho car on m'as dis que proportionnellement elle prenait une unité dans le sol est en produisait 7.
a+claude


1) OGM non. 1ère houblonnière certifiée Bio : oui. 1er choux à choucroute certifié bio, oui... Si cela peut rassurer (hélas, car en soi, ce n'est pas être idiot que de faire des recherches sur les OGM ; ce que j'écrits aurait exactement la même valeur, car c'est la base de la base de vagues notionsd'agronomie - mais "émotionnellement", évidemment, je serais grillé)

Ce n'est pas moi directement. Je fais partie d'une équipe de direction qui a développé ces projets (et plein d'autres) et à ce titre, je suis au courant.

2) Bon, cette idée de prendre une unité dans le sol et d'en produire 7 m'est toujours incompréhensible. Puisque je ne sais pas "unité" de quoi !

Et vraisembleblement fausse, enfin une confusion avec quelque chose que je ne vois pas, sauf si effectivement il s'agit de biomasse et qu'on considère d'un coté l'humus qui a été dgéradé en une année, et de l'atre la biomasse totale qui retourne dans le sol. Ce qui est comparer chiffons et serviettes...

C'est pour cela que je me suis permis ces longs développement pour expliquer les différents cycles.

Apparemment en vain.

Mais c'est pas grave.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités