Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesCrises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Re:

Message non lupar chatelot16 » 03/06/16, 21:07

Did67 a écrit :On n'arrive pas à savoir clairement de quelle année datent les données.

On compare les gens nés en 1975 (qui ont donc quasiment 40 ans aujourd'hui ! ET ce seraient les "jeunes") à ceux nés en 1925 (qui ont 90 ans) ???

Ou alors cela se situe en 2000 ? ET depuis, notamment en Allemagne, les écarts se sont creusés d'une manière phénoménale, suite aux lois Hartz4 - lire : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9formes_Hartz

[Aujourd'hui, si tu vas à Berlin, tu seras surpris de voir les gens mettre les bouteilles vides sur le bord du trottoir. Explication : l'Allemagne a opté pour le nettoyage des bouteilles de verre (plutôt que de les casser pour rectcler le verre - qui est de la silice qui nje vaut pas chère et surtout de l'énergie !), avec donc une consigne ; les gens "pressés" posent donc la bouteille consignée et il s'est développé tout un secteur informel de "ramasseurs de bouteilles" qui se payent avec la consigne...!!!

http://www.biere-berlin-et-rocknroll.co ... onsignees/


c'est l'eficacité allemande ! une bouteille entiere et utilisable a plus de valeur que du verre cassé dans un container de recyclage ... donc recuperont les bouteille ... c'est comme les vieux compteur edf electromecanique , consciencieusement detruit en france , et en allemagne verifié et vendu sur amazon pour servir d'appareil de mesure pour qui en a besoin !

c'est la vraie ecologie ! quand quelque chose peut encore servir il faut le vendre pas le detruire !

le probleme en france c'est que recuperer pour vendre est mal vu ... vendre est presque plus grave que voler ...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2035
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 126

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Exnihiloest » 04/06/16, 17:37

janic a écrit :
Les questions futures, ce sera comment répartir la richesse que créeront les robots, ou à quoi s'occuper
C'était le discours qui accompagnait le début de la robotisation remplaçant la main d'œuvre humaine. On voit où cela nous conduit...

Oui, à un progrès magnifique, sauf pour les nostalgiques des scieurs de long, des mineurs de fond, des ouvriers agricoles itinérants, au travail exténuant de 50 ou 60h/semaines.
Pourquoi faudrait-il demander à un humain, un travail qui peut être fait par une machine ?! Ca n'a aucun sens. C'est même dévalorisant, sauf à prouver que l'humain aurait une plus-value quand il fait ce que la machine peut faire, ce qui est loin, très loin, d'être le cas général.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2035
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 126

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Exnihiloest » 04/06/16, 17:44

Did67 a écrit :Voici la pyramide des âges : il suffit de la coucher, pour avoir la même présentation que Langlet/

http://www.insee.fr/fr/themes/detail.as ... e_aide.htm

...

Il faut aussi y ajouter 10 ans, les données sont celles de janvier 2006.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2035
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 126

Re: Re:

Message non lupar Exnihiloest » 04/06/16, 17:48

chatelot16 a écrit :
Did67 a écrit :...
c'est la vraie ecologie ! quand quelque chose peut encore servir il faut le vendre pas le detruire !

le probleme en france c'est que recuperer pour vendre est mal vu ... vendre est presque plus grave que voler ...

Tout à fait d'accord. Les déchetteries par exemple, devraient être accessibles aussi bien à ceux qui mettent au rebut, qu'à ceux qui cherchent à ré-utiliser ou re-vendre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16662
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6994

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Did67 » 04/06/16, 18:01

Exnihiloest a écrit :Il faut aussi y ajouter 10 ans, les données sont celles de janvier 2006.


Zut alors, je n'ai pas fait attention. Je pensais que l'INSEE avait un site à jour...
0 x

Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Philippe Schutt » 10/06/16, 17:43

La jeunesse est-elle vraiment sacrifiée ?
quand j'ai acheté mon appartement à 25 ans, mon salaire suffisait à peine. Nous roulions de vieilles bagnoles, allions en vacance dans la famille et les sorties resto étaient rares. Quand je vois les jeunes actuellement, ils veulent acheter sans que cela les prive en quoi que ce soit. S'ils se serraient la ceinture comme nous le faisions, ils pourraient acheter leur logement bien plus facilement qu'à l'époque.
Je pense que c'est un mauvais procès qu'on nous fait là.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8550
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 761

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Ahmed » 11/06/16, 11:44

Il vaut mieux raisonner en tandence plutôt qu'en période: par ex., durant les "trentes glorieuses", phase d'expansion de la classe moyenne (et ainsi baptisée par cette même classe), une bonne part des classes populaires sont restées en marge du mouvement, connaissant des conditions de vie peu enviables, cependant une dynamique était à l'œuvre et d'autant plus célébrée que ne s'exprimaient guère que ses bénéficiaires.
Aujourd'hui, la structure de la consommation a changé et des comparaisons trop symétriques s'avèrent trompeuses. Quant à la dynamique, elle s'est inversée et à l'espoir d'améliorations continues s'est substituée la crainte (fondée) d'un dégradation irréversible: la contestation sur la loi travail en constitue une magnifique illustration, il s'agit maintenant pour la plupart d'essayer de simplement maintenir les conditions antérieures, sachant que les autres domaines participent de la même logique, comme les retraites, etc...
L'allongement de la durée de travail, la compétition accrue pour l'emploi, l'intensification du travail (charge égale à effectifs réduits), apparition du phénomène d'uberisation et multiplication des petits boulots de survie sont des signes difficiles à réfuter et qui témoignent d'une évolution inquiétante qui en laisse plus d'un désemparé.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51480
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1041

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Christophe » 11/06/16, 13:16

Philippe Schutt a écrit :Quand je vois les jeunes actuellement, ils veulent acheter sans que cela les prive en quoi que ce soit. S'ils se serraient la ceinture comme nous le faisions, ils pourraient acheter leur logement bien plus facilement qu'à l'époque.
Je pense que c'est un mauvais procès qu'on nous fait là.


Les chiffres de l'INSEE ce n'est pas moi qui les aient inventés...le prix du logement a été multiplié par 3 rapporté au pouvoir d'achat depuis les années 80...comment peux-tu dire que c'est "facile" ?

Mais de quels jeunes tu parles?

Les ados encore chez leur parents (dans ce cas c'est généralement l'argent de leur parents..)? Ceux que j'appelle la génération facebook (pourrie gâtée et complètement ingrate et dont le modèle social est plus basé sur les réseaux sociaux plus que la vraie vie)? Oui eux n'ont pas à se plaindre car leur parents leur donnent tout ce qu'ils veulent...

[début mode 1/2 hors sujet]

On pourrait aussi parler de la monoparentalité croissante (8/10 de la décision de la mère dans mon entourage...), là aussi cela contribue à faire une génération plus gâtée que les autres: 2 cadeaux d'anniversaires, 2 cadeaux de Noël, 2 fois plus de vacances et sorties...

Et ces conn**ses qui, perturbées par leurs hormones et soutenues par la société, décident de quitter le "géniteur" pensent bien évidement que cela n'aura aucune conséquences sur le développement de l'enfant...Je ferais de la politique, je mettrais des sanctions pour l'initiateur de la rupture familiale (sauf cas graves avérés comme alcoolisme, drogue, violence...)! Bref fermons la parenthèse...

[fin mode 1/2 hors sujet]

Les "jeunes" de 25-45 ans, eux...galèrent beaucoup plus! Malgré les diplômes et qualifications...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51480
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1041

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Christophe » 11/06/16, 13:17

Ahmed a écrit :L'allongement de la durée de travail, la compétition accrue pour l'emploi, l'intensification du travail (charge égale à effectifs réduits), apparition du phénomène d'uberisation et multiplication des petits boulots de survie sont des signes difficiles à réfuter et qui témoignent d'une évolution inquiétante qui en laisse plus d'un désemparé.


Je ne l'aurais pas mieux dit...évidement :)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1541
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 12

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Philippe Schutt » 11/06/16, 17:39

je parle de jeunes majeurs, qui travaillent et achètent un bien immobilier, leur comportement par rapport au nôtre quand nous étions dans la même situation. Idem pour ceux qui se lancent à leur compte: nouvelle bagnole, nouvelle camionnette toute aménagée, outillage de marque pro, vacances etc... Faut qu'ils se plantent 1 ou 2 fois pour remettre les pieds sur terre.
L'INSEE donne des chiffres. Ainsi, SMIC horaire en 1983 : 3.34€, en 2016: 9.67€
prix appart 80 m2 sur le sud de Strasbourg en 1983: 80700€ et en 2016 +-200000€ mais mieux isolé etc...
Pour moi le rapport montre que c'est plutôt plus facile aujourd'hui.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités