Déchets, recyclage et réutilisation de vieux objetsLe plastique, c'est (pas si) fantastique!

Impact sur l'environnement des produits en fin de vie: plastiques, produits chimiques, véhicules, marketing de l'agroalimentaire. Recyclage et recyclage direct (upcycling ou surcyclage) et réutilisations d'objets bon pour la poubelle!
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54231
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1564

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar Christophe » 18/10/19, 14:45

Elmer Food Beat est toujours vivant et il vient de sortir ça:

0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4572
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 468

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 27/10/19, 22:38

Une péniche ramasseuse de déchets plastiques sur les rivières polluées de la planète

Par AFP le 27.10.2019

Une association néerlandaise de défense de l'environnement, qui lutte contre la pollution plastique des océans, a dévoilé samedi sa dernière invention: une péniche flottante de ramassage des déchets baptisée "The Interceptor".

Construite par l'organisation non gouvernementale The Ocean Cleanup, cette barge "fermera le robinet" de la plus grande source de déchets se déversant dans les océans, les rivières, a déclaré samedi son inventeur, Boyan Slat, 25 ans, lors d'une conférence de presse à Rotterdam.

Le bateau, qui sera ancré dans des cours d'eaux pollués, est capable de ramasser jusqu'à 50 tonnes d'ordures par jour.

"Dans de bonnes conditions, nous pensons qu'il pourrait même doubler ce chiffre", a estimé le jeune homme.

"The Interceptor" ressemble à une grande péniche à laquelle est attachée une barrière courbée. L'ensemble mesure 24 mètres de long, fonctionne à l'énergie solaire, est entièrement autonome et peut collecter du plastique dans les rivières 24 heures sur 24, a également détaillé le PDG et fondateur de l'ONG.

Placée à des endroits stratégiques d'un réseau fluvial, la barrière du bateau dirige le plastique vers la "gueule" de la barge, qui est ensuite déversé dans une des six bennes à ordures. Sa capacité de stockage est de 50 mètres cube de déchets plastiques, soit l'équivalent de "271.000 Rubik's cubes", a souligné par ailleurs M. Slat.

Une fois rempli à ras bord, un ordinateur de bord envoie alors un message aux opérateurs locaux pour qu'ils sortent les bennes et les vident "aussi facilement que si vous nettoyiez votre aspirateur".

Deux de ces machines sont déjà en service: l'une à Jakarta, en Indonésie, et l'autre en Malaisie. Une troisième est en préparation pour un déploiement au Vietnam tandis que le modèle exposé à la presse dans le port de Rotterdam rejoindra prochainement la République Dominicaine.

Le projet prévoit de s'attaquer aux 1.000 rivières les plus polluées au monde "d'ici cinq ans", contribuant à 80% de la pollution plastique mondiale.

Début octobre, le fondateur du projet a par ailleurs annoncé qu'un navire tirant un gigantesque dispositif innovant de flottaison, avait ramassé pour la première fois avec succès du plastique dans la "grande zone d'ordures du Pacifique" (GPGP), une poubelle flottante trois fois grande comme la France, à mi-chemin entre la Californie et Hawaï.


https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... ete_138609
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54231
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1564

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar Christophe » 19/01/20, 14:34

Cela ne s'arrange pas (comment cela aurait-il pu?), modélisation des déchets dans les océans:

0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4572
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 468

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 19/01/20, 23:00

Malaisie: une péniche innovante contre l'invasion du plastique dans les océans

AFP•16/01/2020

Une grande péniche équipée d'une barrière courbée récupère des déchets à l'embouchure d'un fleuve malaisien pour les empêcher de s'éparpiller dans la mer : "The Interceptor" est une nouvelle arme contre l'invasion du plastique dans les océans.

Quelque huit millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans chaque année, des pailles aux emballages et autres déchets, selon l'ONG américaine Ocean Conservancy.

Ces déchets menacent quantité d'espèces marines et polluent de nombreux sites autrefois vierges. Un problème particulièrement aigu en Asie du Sud-Est.

Face à cette marée de plastique, l'ONG néerlandaise The Ocean Cleanup a mis au point une solution inédite avec son "Interceptor": un bateau de 24 mètres qui ressemble à une péniche et est équipé d'une barrière courbée pour piéger les déchets flottants emportés par les cours d'eau.

Les déchets, essentiellement plastiques, sont dirigés vers une rampe dans la barge puis passent sur un tapis roulant avant de tomber dans des bennes à ordures.

L'"Interceptor", qui fonctionne à l'énergie solaire et est entièrement autonome, peut collecter jusqu'à 50 tonnes de déchets par jour, selon ses concepteurs.

Décharge flottante

En octobre, l'un de ces engins a été placé sur le fleuve Klang, un cours d'eau très pollué qui traverse la capitale malaisienne Kuala Lumpur avant de se jeter dans la mer dans le détroit de Malacca.

L'association Ocean Cleanup collabore avec la compagnie locale Landasan Lumayan, qui s'efforce de nettoyer les cours d'eau depuis 2016 et observe que ses efforts commencent à payer.

"Le fleuve Klang était comme une décharge flottante", explique Syaiful Azmen Nordin, directeur exécutif de la société malaisienne. "Les bateaux n'arrivaient plus à passer tellement il y avait de plastique".

"Maintenant vous pouvez constater que le fleuve ne charrie plus de débris flottants, note-t-il, alors que la barge installée près d'une mosquée de la ville de Klang, retient les déchets.

Ambitieux déploiement

L'ONG néerlandaise espère que son projet aura un impact important, alors qu'elle estime à 80% la part des déchets plastiques qui polluent les océans apportés par les fleuves.

Les eaux du fleuve Klang à elles seules charrient plus de 15.000 tonnes de plastique chaque année dans la mer, selon une carte sur le site internet de l'ONG. Ce cours d'eau fait partie des 50 plus gros contributeurs à la pollution maritime sur la planète.

The Ocean Cleanup s'est fixé pour but d'équiper un millier de cours d'eau, les plus pollués du globe. "Nous savons que cet objectif (...) est ambitieux, mais il est nécessaire", indique Joost Dubois, un porte-parole de l'ONG qui espère en cinq ans pouvoir régler une grande partie du problème de pollution plastique dans les mers.

Mais la tâche est immense. L'ONG a construit à ce jour quatre bateaux, pour 700.000 euros l'unité, même si le coût devrait décroître.

Une barge a été déployée en Malaisie, une autre dans la mégalopole engorgée de Jakarta en Indonésie voisine, et d'autres doivent être installées au Vietnam et en République dominicaine.

La Thaïlande a signé pour en installer une à côté de la capitale Bangkok, et l'ONG est en négociations avec Los Angeles.

En Malaisie, aux côté de la barge, sept barrages filtrants ont été installés sur le fleuve Klang long de 120 kilomètres.

Les détritus récupérés sont déversés dans des décharges actuellement même si des efforts sont en cours pour en extraire les déchets recyclables.

Parmi les quelque 50.000 tonnes d'ordures repêchées dans le fleuve en quatre ans "nous avons trouvé des pneus, des ours en peluche et même des animaux morts (...) mais en général c'est du plastique", remarque Syaiful Azmen Nordin.

Ces dispositifs ne vont fonctionner que si les gens prennent leurs responsabilité aussi et cessent de jeter du plastique à tout va, insiste-t-il néanmoins.

"Certains ne comprennent pas l'impact que peut avoir le fait de jeter des détritus. Ils jettent du plastique dans les rues, qui se retrouve dans les fleuves." "Si on change notre comportement, nous pouvons contribuer à rendre les fleuves plus propres", insiste-t-il.



avec les photos : https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 8cef883055
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4572
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 468

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 18/02/20, 01:20

Des filtres à microplastiques d'ici 2025 sur les machines à laver

AFP•17/02/2020

La France a lancé le chantier de l'installation de filtres à microfibres plastiques dans les lave-linge, une première mondiale destinée à lutter contre la pollution des océans.

"Est-ce que c'est faisable ? La réponse est oui, parce que nous n'avons pas le choix", a souligné la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson lundi à l'issue d'une table-ronde où elle réunissait les constructeurs de machines à laver, des "innovateurs" qui travaillent sur des solutions de filtres, des ONG et des associations de consommateurs.

A compter du 1er janvier 2025, les lave-linge neufs vendus en France, aux professionnels comme aux particuliers, devront être munis de filtres destinés à empêcher le passage dans les eaux usées de fibres plastiques microscopiques libérées par les vêtements au cours du lavage. La mesure figure dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, promulguée la semaine dernière.

Les plastiques utilisés dans la confection (polyester, acrylique, élasthanne) libèrent en effet lors du lavage des particules trop petites pour être filtrées dans les usines de traitement, qui se retrouvent dans l'environnement et notamment dans les océans.

Les microplastiques représenteraient entre 15% et près du tiers des quelque 9,5 millions de tonnes de plastiques déversées chaque année en mer, selon des chiffres de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

- Porter le dossier au niveau européen -

"C'est un défi, c'est très difficile (...) ça ne se fera pas du jour au lendemain" et "ça demande un grand travail de la part des fabricants" et notamment "des changements technologiques", a reconnu Brune Poirson. Mais "il faut qu'on agisse", a martelé la secrétaire d'Etat, qui veut maintenant porter le dossier au niveau européen "pour faire en sorte que cette mesure ne soit pas qu'une mesure française".

Du côté des fabricants, cette première réunion est jugée "constructive" car elle a "permis de soulever de nombreuses questions économiques, techniques et d'utilisation", selon une déclaration de leur fédération professionnelle (Gifam) transmise à l'AFP.

Les constructeurs s'engagent à "tout mettre en oeuvre (...) pour trouver des solutions efficaces" en vue de "réduire la pollution plastique". Mais ils insistent pour que les pouvoirs publics garantissent "une concurrence saine entre les acteurs" et appellent eux aussi de leurs voeux une mesure à l'échelle européenne.

Brune Poirson veut inciter les fabricants à intégrer les filtres dans leurs appareils dès que possible, ce qui leur permettrait d'obtenir un bonus environnemental s'ils le font avant 2025.

"On ne fait pas porter toute la responsabilité aux fabricants de machines à laver", a-t-elle souligné: la solution passe aussi par la filière textile (fabricants et distributeurs de vêtements) avec laquelle elle a également engagé des discussions.

"Nous devrions être optimistes", a assuré de son côté Mojca Zupan, directrice générale de la start-up Planet Care, qui a développé des filtres à microplastiques pour machines a laver.

"Nous avons une solution, qui est prête. Nous l'avons lancée en septembre dernier et nous en avons vendu 500 environ", a-t-elle expliqué, en présentant un filtre extérieur qui se branche à la sortie du lave-linge. Une technologie adaptable à l'intérieur d'une machine à laver, affirme la responsable de Planet Care.

Pour Henri Bourgeois Costa, expert économie circulaire de la Fondation Tara Océan, "il y a un objectif environnemental majeur" qu'il "ne faut jamais perdre de vue" et "ça nous force à réussir". "Réussir, c'est réussir à résoudre le problème et ne plus retrouver ces fibres textiles dans l'environnement", a-t-il insisté.

Quelque 2,7 millions de lave-linge sont vendus en France chaque année, soit plus de 7.000 par jour, selon des chiffres du Gifam. Plus de 97% des foyers français sont équipés d'un lave-linge. Aux ménages s'ajoutent 5.900 établissements professionnels en France qui utilisent des machines à laver (pressings et blanchisseries).

https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 0d81e3db39
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54231
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1564

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar Christophe » 19/02/20, 00:12

Paroles et paroles et paroles...

J’aimerais bien voir la tête du filtre à micro plastique!! On le nettoie comment? A l’eau? :cheesy:

Il aurait peut-être été tellement plus efficace de favoriser les matériaux non synthétiques!!! Mais non...faut toujours vendre plus que de réfléchir plus...

Ceci n’est qu’une grosse opération com pour cette startup qui doit avoir le bras long...
1 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54231
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1564

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar Christophe » 07/06/20, 22:44

Image
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4572
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 468

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 19/06/20, 00:25

Thaïlande: les déchets plastiques explosent avec la pandémie

AFP•18/06/2020

Des canaux débordant d'emballages, des décharges inondées de sacs: en Thaïlande, l'un des plus grands pollueurs des océans au monde, les déchets plastiques ont explosé depuis la pandémie avec le boom des livraisons des repas à domicile.
........


https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 7494cfb853
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4572
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 468

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar moinsdewatt » 02/07/20, 08:24

Les sacs plastiques sont devenus payants au Japon

AFP•01/07/2020

Les commerces au Japon ont commencé mercredi à facturer les sacs en plastique, en vertu d'une réforme législative entrée en vigueur et visant à freiner l'amour immodéré des habitants du pays pour ces emballages polluants.

Les magasins comme les "konbini", supérettes de proximité omniprésentes dans le pays, sont libres de fixer le prix de leur choix pour ces sacs. Aussi leur tarif est symbolique, tournant autour de 3 yens (moins de 3 centimes d'euro).

Cela semblait toutefois avoir de l'effet: "Je fais des courses dans un konbini chaque matin. Je savais (que les sachets allaient devenir payants, NDLR), donc j'ai apporté mon propre sac", a confié une consommatrice à la chaîne de télévision publique NHK.

De nombreuses communes du Japon exigent un tri minutieux (plastique, canettes, papiers, etc.), mais la majeure partie des ordures ménagères y compris du plastique est néamoins incinérée, un procédé producteur de gaz à effet de serre.

Boîte de déjeuner jetables, bananes ou même pruneaux emballés individuellement, emballages doubles: au pays du client roi, le refus d'un couvercle sur son café ou d'un petit sachet pour protéger un aliment déjà sous plastique suscite le plus souvent l'étonnement.

En 2018, le gouvernement a cependant dévoilé un objectif de réduction d'un quart d'ici à 2030 de sa production annuelle de déchets plastiques, qui était de 9,4 millions de tonnes.

Le Japon est le deuxième producteur mondial de déchets en plastique par habitant après les Etats-Unis, selon l'Organisation des Nations unies.

L'introduction d'un paiement généralisé pour les sacs a "pour objectif d'encourager les gens penser à deux fois avant de décider si le sachet est vraiment nécessaire et à revoir leur mode de vie", a indiqué le gouvernement.

https://www.boursorama.com/actualite-ec ... 59d7aaa680
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6531
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 941

Re: Le plastique, c'est (pas si) fantastique!

Message non lupar GuyGadebois » 02/07/20, 12:30

Hiro Tipetishi: "Le sac plastique, ça eut payé, mais ça paye plus, c'est même devenu payant". :cheesy:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)


Revenir vers « Déchets, recyclage et réutilisation de vieux objets »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités