Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Chauffage solaire: immeuble avec tampon thermique en Suisse

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51700
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1066

Chauffage solaire: immeuble avec tampon thermique en Suisse

Message non lupar Christophe » 23/11/11, 14:02

Présentation et vidéo d'un cas concret: un immeuble solaire (Jenni) avec tampon thermique solaire à eau en Suisse à Oberburg

Cela fait un peu suite au débat d'hier sur le stockage d'énergie thermique solaire par tampon thermique soit dans l'eau soit dans les sols soit dans des matériaux à changement de phase (MPC) soit les 3 à la fois voir les sujets (entre autre):

a) Stockage dans les sols chauffage-isolation/stockage-et-dephasage-geo-thermique-dans-les-sols-t10470.html
b) Présentation d'un chauffage urbain au Canada: DLSC chauffage-isolation/chaleur-d-ete-pour-l-hiver-a-drake-landing-solar-c-canada-t10828.html
c) Stocker l'énergie thermique par MPC avec huile de palme: solaire-thermique/stocker-de-l-energie-thermique-avec-de-l-huile-de-palme-t7421.html
d) Une autre maison solaire avec tampon thermique à eau sur le même principe, le réservoir rouge aussi ressemble étrangement à celui de l'immeuble : https://www.econologie.com/maison-solair ... -3790.html et solaire-thermique/une-maison-solaire-a-tampon-thermique-presque-autonome-t5233.html

Comment chauffer entièrement un immeuble avec de l’énergie solaire ?

Le chauffage est la principale source de dépense énergétique de notre pays et pour nous chauffer, nous brûlons principalement des combustibles fossiles non renouvelables tels que des produits pétroliers, du charbon ou du gaz naturel. La combustion de ces produits pose problème car elle est une source de polluants atmosphériques et notamment de CO2 et de méthane, gaz qui contribuent au réchauffement climatique. Pourtant, il existe des solutions alternatives qui permettent de se passer complètement d’énergies fossiles, c’est notamment le cas du système particulièrement innovant proposé par l’entreprise Jenni.

Image

Immeuble lors de la construction. On aperçoit très bien le réservoir qui permet de stocker l'eau chauffée par les panneaux solaires.

Construit en 2007 à Oberburg, une commune du Canton de Bern, l’immeuble Jenni est le premier bâtiment entièrement chauffé à l’énergie solaire. Il a été imaginé par Josef Jenni, un des pionniers de l’énergie solaire en Suisse et comprend 8 appartements. Pour pouvoir se passer d’énergie fossile et être autonome, cet immeuble a été très bien isolé et les constructeurs ont élaboré un système qui stocke de l’énergie en période estivale ou lorsqu’il fait beau. Cette chaleur est ensuite restitué lors des journées les plus froides et sans soleil en hiver.

* Les éléments clés de la construction

Le bâtiment est labellisé Minergie P, cela signifie qu’il répond à une norme encore plus exigeante que celle du Label Minergie ! Pour atteindre cette performance, l’immeuble est isolé par l’extérieur, il possède une ventilation double flux qui limite les pertes d’énergies liées à l’aération et possède également des fenêtres en bois double vitrage qui réduisent les pertes de chaleur et permettent aux logements de bénéficier des apports passifs du soleil.

* La chauffage et l’eau chaude sanitaire

Les 276 m2 de panneaux solaires chauffent l’eau d’une citerne de plus de 200’000 litres. Cette citerne accumule la chaleur lors des périodes de rayonnement important (été…) et restitue l’eau chaude selon les besoins (chauffage, usage sanitaire). Elle rend l’immeuble autonome en énergie pour ces usages. Les premiers bénéficiaires de ce système sont les locataires qui ne paient aucune charge de chauffage et d’eau chaude depuis leur emménagement !

« Oil of Emmental » : au pays de l’Emmental, il n’y a pas que du fromage, il y a aussi de très bonnes idées

L’immeuble solaire a été imaginé par Jenni, un des principaux porteurs du projet « Oil of emmental ». Ce projet vise à rendre ce territoire plus autonome en énergie. En effet, cette région doit actuellement importer près de 90% de ses besoins énergétiques ce qui a un coût économique (160 Millions de Francs par an) et écologique (émissions de gaz à effet de serre). Pourtant, selon les connaissances actuelles, la région de l’Emmental pourrait se fournir à 80% grâce à des énergies locales (bois, méthanisation, solaire…) avec à la clé des emplois locaux et un approvisionnement en énergie en grande partie neutre en CO2.


Vidéo sur TSR: http://www.tsr.ch/video/info/journal-12 ... laire.html

Source: http://www.ecowizz.net/articles/2011/06 ... e-solaire/
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51700
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1066

Message non lupar Christophe » 23/11/11, 14:17

Tu vois dedeleco, dans ce cas ils parlent bien d'autonomie totale (hormis coûts électrique de pompage je présume...sauf si il y a quelques PV aussi?)...donc le stockage dans de l'eau peut suffire à condition d'avoir une très bonne classe d'isolation (Minergie dans ce cas)

Jenni aurait déjà vendu 14 000 installations dans le monde dixit le reportage (la plupart doivent être des petits tampons thermiques...)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 23/11/11, 14:27

A lire le titre on a l'impression que l'immeuble est en France et le tampon en Suisse comme le fric !!!!

Je pense que des liens avaient déjà été donnés sur econologie (et wiipedia) même commerciaux, pour cette réalisation à tampon basique que 3 fois celui de Christophe !!!

Il faudrait voir le prix réel hors subventions, typiquement Suisse !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51700
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1066

Message non lupar Christophe » 23/11/11, 15:20

a) Pfff mauvaise foi !

b) Peut être mais perso j'avais jamais vu, j'avais bien vu celle ci https://www.econologie.com/maison-solair ... -3790.html (dont le tampon vient de la même entreprise), vidéo à re-voir!

c) Le prix est annoncé à la fin de la vidéo: pas "beaucoup" plus qu'une installation classique au mazout...cela doit effectivement induire des aides...et alors?

Mieux vaut être aider pour faire une solution vraiment autonome qu'être aider pour installer de la géothermie pseudo verte et cramer de l'uranium...

:|
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
clasou
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 553
Inscription : 05/05/08, 11:33

Message non lupar clasou » 23/11/11, 15:33

Sauf erreur dans les chiffres,suite a la catastrophe ,au japon.
Les suisses ont fait passer de 100 a 200 millions d'euros ,les aides pour l'isolation passive ,(mur et toit).
a+claude
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51700
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1066

Message non lupar Christophe » 23/11/11, 16:52

Obamot doit pouvoir nous renseigner à ce propos...

Un autre exemple, posté ici: https://www.econologie.com/forums/post216933.html#216933

clasou a écrit :Bonjour
@dedeleco
Tiens je viens de voir ça s c'est pas le même systéme que dlsc https://www.econologie.com/forums/chaleur-d- ... 10828.html ça y ressemble
http://www.actu-environnement.com/ae/ne ... 14158.php4

a+claude

Réseaux de chaleur : le solaire thermique peine à s'implanter

Utilisé pour les besoins en chaleur des installations individuelles, le solaire thermique a des difficultés à intégrer les réseaux de chaleur. Mais la baisse des coûts pourrait changer la donne dans le futur.

En France, les projets d'éco-quartiers se multiplient et s'associent parfois à la mise en place de réseaux de chaleur. Ces derniers sont essentiellement alimentés par de la géothermie, de la biomasse et de la chaleur de récupération, mais n'utilisent que trop rarement le solaire thermique. En effet, cette énergie est avant tout déployée pour pourvoir aux besoins en chauffage de maisons et de bâtiments individuels. Pour préciser les gains ainsi que certains obstacles liés à une utilisation centralisée, l'association Amorce a mené une étude intitulée "Solaire thermique & réseaux de chaleur".

En premier lieu, le recours au solaire thermique dans un réseau de chaleur offre la possibilité d'alimenter des bâtiments mal orientés avec de l'énergie solaire. Par rapport à des installations individuelles ou collectives par bâtiment, cette solution permet également d'optimiser l'efficacité de l'équipement et donc d'assurer une meilleure rentabilité économique, critère de plus en plus recherché. Dans ce cas, l'étude souligne aussi le fait que "les coûts d'installation seront nettement plus faibles pour une seule installation centralisée comparé à plusieurs installations". Par ailleurs, le maître d'ouvrage pourra dimensionner le solaire thermique pour palier les pertes liées à la distribution de chaleur.

Une possibilité de stocker l'énergie solaire produite en été

Des systèmes de stockage moyen et long terme existent également pour éviter le gaspillage de l'énergie produite. "Le stockage inter-saisonnier n'est pas nécessaire pour installer du solaire thermique sur un réseau de chaleur, mais le stockage d'une partie de la chaleur d'été pour l'utiliser lors de la saison de chauffe permet d'augmenter très fortement les taux de couverture possibles des besoins annuels de chaleur par le solaire", précise l'étude de l'association. Ce stockage se fait traditionnellement dans un grand ballon, enterré ou pas, dans des couches aquifères. Afin de limiter les pertes thermiques, il s'effectue dans de grands volumes de l'ordre de plusieurs dizaines de millier de mètres cubes, l'objectif étant de minimiser le rapport entre l'énergie stockée et la surface d'échange. Ainsi, "pour une densité de stockage de 50 kWh/m3, un volume de 60.000 m3 permet de stocker environ 3 GWh, soit les besoins annuels en chaleur d'environ 200 logements moyens ou près de 1.000 logements basse consommation." En Europe, quelques sites ont été équipés de ce type de stockage ce qui a permis de "confirmer la faisabilité et la pertinence technique" de cette solution. D'autres systèmes qui présenteraient des densités énergétiques de stockage supérieures sont également étudiés comme les matériaux à changement de phase ou par des techniques de réaction chimique endothermique et exothermique.

Comme pour la biomasse ou la géothermie, les utilisateurs pourront bénéficier d'une TVA réduite à 5,5 % et les maîtres d'ouvrage d'aides du Fonds chaleur lorsque le réseau intègre plus de 50 % d'EnR. Par ailleurs, le fait de choisir un système solaire thermique diminue "une éventuelle pression locale sur les approvisionnements en bois énergie.

Un coût important et le manque de place comme principaux freins

Malgré ces différents avantages, le développement du solaire thermique pour alimenter les réseaux de chaleur se heurte encore à des obstacles, notamment d'ordre économique. Même s'il a fortement baissé depuis quelques années, le coût d'investissement encore onéreux entraîne des coûts de production au kWh plus élevés que les autres EnR. "Même si la pertinence économique par rapport aux énergies fossiles ou au bois n'est pas encore avérée, cette filière reste un atout pour l'atteinte des objectifs nationaux et permet de plus d'améliorer l'image des réseaux de chaleur", analyse l'étude.

Le manque de place peut également être un handicap, l'implantation de centrales solaires thermiques et de systèmes de stockage nécessitant des espaces importants. De plus, aucun texte dans les documents d'urbanisme ne précise pour l'instant les zones utilisables à cet effet. Enfin, "l'installation de solaire thermique raccordée directement au réseau de chaleur nécessite un réseau basse température, ce qui limite son développement sur les réseaux existants en France, généralement conçus pour fonctionner à température élevée", note l'association Amorce. Des nouveaux capteurs solaires (plans haute température, à tubes sous vide et à concentration) fournissant des niveaux de température plus élevés ont été développés, mais ils restent nettement plus chers à l'achat.

Article publié le 21 Novembre 2011

Clément Cygler


Un premier réseau français alimenté en solaire thermique D'ici l'été 2012, le futur éco-quartier de Vidailhan à Balma (31), dans la banlieue de Toulouse, sera équipé d'un réseau de chaleur alimenté par une centrale de production énergétique combinant des capteurs solaires haute température et de la biomasse. Conçue et exploitée par Cofely, une filiale de GDF Suez, cette installation fournira 80 % des besoins énergétiques des 1.200 logements et évitera l'émission de plus de 1.000 tonnes de CO2 par an. La centrale solaire thermique de Balma comportera 800 m² de capteurs qui fourniront environ 15 % des besoins de chaleur, soit 50 % de l'eau chaude et 5 à 10 % du chauffage. La puissance installée en solaire devrait être de l'ordre de 350 kWc pour une production thermique de 500 à 600 MWh par an. Ce projet est estimé à 3,7 millions d'euros, en partie subventionnée par l'Ademe.


Et ma réponse :

Christophe a écrit :Bel article, merci Clasou ! Enfin la France s'y met ! Ca va être le jubilé de dédé ! :cheesy:

A copier dans le sujet de dedeleco : https://www.econologie.com/forums/chaleur-d- ... 10828.html

Le passage particulièrement intéressant est le suivant :

Ainsi, "pour une densité de stockage de 50 kWh/m3, un volume de 60.000 m3 permet de stocker environ 3 GWh, soit les besoins annuels en chaleur d'environ 200 logements moyens ou près de 1.000 logements basse consommation." En Europe, quelques sites ont été équipés de ce type de stockage ce qui a permis de "confirmer la faisabilité et la pertinence technique" de cette solution. D'autres systèmes qui présenteraient des densités énergétiques de stockage supérieures sont également étudiés comme les matériaux à changement de phase ou par des techniques de réaction chimique endothermique et exothermique.


Quelques analyses à comparer avec mon installation https://www.econologie.com/forums/photos-mai ... t5283.html ou celle ci: https://www.econologie.com/forums/une-maison ... t5233.html

a) 3 GWh pour 200 logements = 15 000 kWh par logement = 1800 L de mazout avec 80% de rendement installation
b) 2 GWh pour 1000 logements = 360 L de mazout équivalent = 2 à 3 stères de bois (c'est peu mais réalisable: on est à 4-5 dans les ardennes)
c) 60 000 m3 (d'eau??) pour 1000 logements basse énergie correspond bien à 70 m3 pour 1 logement (ce que j'ai)
c) 50 kWh / m3 = 180 MJ / m3 = estimation d'un delta de 43°C sur de l'eau (c'est assez élevé car cela sous entend un stockage à plus de 70°C pour avoir une énergie utile "basse T°" à au moins 30°C)
d) matériaux à changement de phase = bonne idée mais investissement (beaucoup) plus lourd, lire ce sujet: https://www.econologie.com/forums/stocker-de ... t7421.html

A suivre...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 25/11/11, 01:10

Christophe a écrit :
clasou a écrit :Sauf erreur dans les chiffres,suite a la catastrophe ,au japon.
Les suisses ont fait passer de 100 a 200 millions d'euros ,les aides pour l'isolation passive ,(mur et toit).
a+claude
Obamot doit pouvoir nous renseigner à ce propos...


J'avais entendu parler de Jenni, mais j'ignorais l'existence de ce reportage. Donc merci 1000x.

J'ignorais que les aides avaient augmenté, puisqu'en première intention, la sortie du nucléaire impiquait la suppression de toutes les «aides», justement pour éviter les «malins tireurs de sonnettes» qui sont toujours assez bons pour monter les dossiers et les faire traîner en jonglant avec les chiffres... mais au final avec des montages limite «combinazionne», juste pour toucher l'fric !

Cette nouvelle politique (que j'approuve, vu qu'ici c'est un peu comme en Belgique... à certains points de vue...) avait pourtant été confirmée au Conseil National !!!

Ainsi ils souhaitent que des solutions «qui marchent»... comme ce que fait Jenni (et qui va dans le bon sens...)

Par contre le «national», a tout fait pour supprimer la nécessité de demande «d'autorisation de construire» (il n'y en a désormais plus du tout pour le photovoltaique monté sur chassis légers, ce qui est une révolution) et les recours seront à l'avenir vite balayés...

(donc je ne sais pas si c'est vrai, mais la démocratie est parfois imprévisible en Suisse...)

Tout ce que je peux dire, c'est que Jenni fait mieux que le projet du prof de l'EPFZ... qui lui ne cherche pas de publicité pour une solution "brillante de simplicité"... Normal, il veut valoriser le savoir-faire technique de l'école (...et éventuellement ne pas se fâcher avec certains milieux... Mais cette dernière remarque n'est que pure spéculation!)

Ainsi oui, les solutions les plus performantes, seront celles qui mettront à profit:
— 2 ballons thermiques (l'un en basse, et l'autre en plus haute température)
— Au moins un fluide à déphasage thermique....
Et ce, comme nous essayons de le promouvoir ici, avec une bonne dose de sagesse.... A n'en pas douter, c'est bien là la solution "light" la plus efficiente, sous nos latitudes.
Dernière édition par Obamot le 25/11/11, 05:18, édité 1 fois.
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 25/11/11, 02:55

Je reste effaré par : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué et cher !!
La terre sans réservoir reste bien moins chère pour le même résultat !!
Voir démonstration à www.dlsc.ca

Avec ces méthodes, vous favorisez le nucléaire Français qui aura beau jeu de dire que c'est trop cher, compliqué, réservé à des maisons spéciales, etc ...., comme pour le renouvelable, éoliennes et solaire, qu'on ne peut pas stocker, donc irréaliste, pour remplacer les centrales nucléaires, etc.

Donc, pour chez moi, maisons pas nouvelles, je cherche des rallonges pas chères, de petit diamètre pour perceuses et stocker sous terre le plus simple et le moins cher possible (avec capteurs d'été sans prétentions, tuyaux de 16mm très peu chers et forets à rallonges pas plus chers, je vise le prix d'un beau poêle, car radin, je ne gaspille pas dans des ballons ou des piscines gigantesques, forts chers, avec fuites parfois (Sika fort cher de Christophe), alors que la terre est gratis, exactement comme je récupère le bois gratis de mes voisins qui m'enfument !! )
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 25/11/11, 04:39

Honnêtement, j'ai toujours été touché par ta démarche et ne peux que la soutenir => mais exclusivement avec des solutions éprouvées! Parce que là, j'ai peur que ton projet ne déraille...

Tu dis «gratuit», mais ça ne l'est pas !

Pourquoi? L'installation des canadiens est-elle gratuite? C'est combien leur facture de chauffage au gaz? Tu vois, ça n'est pas clair... Si ça te convient à toi tant mieux, mais on peut aussi être plus exigeant, avec des solutions ENCORE PLUS SIMPLE, et le choix de Jenni l'est...

Pour une fois qu'il y a une installation fonctionnelle SANS apport d'énergie fossile, tu te dis «effaré?» Quel culot tu as ! Tu détiens à toi seul «la vérité», sur le stockage dans le sol ou quoi?

C'est nous qui le sommes, EFFARÉS, car ça fait déjà un moment que l'on constate ton manque de prudence sur ce sujet... Dommage!

Au contraire, les efforts de Jenni montrent que tu te complais dans un concept lourd, coûteux, et qui n'a pas prouvé son efficacité en ZÉRO ÉMISSION... Ça marche le réservoir de JENNI, parce qu'il est parfaitement calculé, et est à l'abri DANS la construction! Ainsi il bénéficie déjà de la température qui règne à (-)400m (soit 20°C, et même plus, puisque le réservoir est isolé, sa température interne peut être BEAUCOUP plus élevée...) Ça montre à l'évidence qu'un ballon thermique en faible profondeur est complètement hors sujet en comparaison: beaucoup trop cher et pas assez efficace et nécessitant le grade de maison passive de très haut niveau... Sinon, tu crois quoi... Jenni l'aurait fait, le stockage dans le sol...! Mais lui n'est pas fou, il sait de quoi il parle et propose quelque chose de haut vol, économique, et surtout QUI MARCHE ! Alors que toi, pour le moment tu soutiens une solution qui est un pas dans la bonne direction, certes, mais qui ne nous satisfait pas entièremement, pour des motifs que tu connais et qu'on n'arrête pas de te répéter....

On a tous compris, que ce que tu souhaites, c'est réhabiliter une construction ancienne... Mais comme tu le vois, tu places la barre beaucoup trop haut ! Je serais toi, je contacterai Jenni, et lui te dirait tout de suite si ton projet est possible ou non... Mais le problème c'est que tu es un peu trop «fixé» sur une solution unique! En pensant que c'est la panacée... Hélas ce n'est pas si simple...

Pourtant, Dieu sait si on s'est montré patients avec toi, en ménageant ta susceptibilité, ça fait des années... mais là c'est la goutte d'eau qui déborde ! (C'est le cas de le dire ^^)

Et personnellement j'ai un saint raz-le-bol que tu pollues le forum avec une adresse dont on n'a même pas de feedback des habitants, qui plus est, qui utilise un chauffage au gaz polluant d'appoint. Oui, vraiment, c'est nous qui sommes effarés !!!

Parler du nucléaire français alors que la Suisse a décidé d'en sortir... Là tu y va un peu fort...

JE TE SIGNALES QUE SUR CE POINT, C'EST TOI QUI ENCOURAGE LE NUCLÉAIRE EN FAISANT DE LA PROMO POUR CE QUI EST DÉSORMAIS, RELATIVEMENT DÉPASSÉ, ET QUI FRISE L'ARNAQUE, EN PRÉTENDANT UNE AUTO-SUFFISANCE ÉNERGÉTIQUE, QUI N'EST PAS RÉELLE DANS LES FAITS! ET TU LE SAIS TRÈS BIEN.

SI TU NE SAIS PAS LIRE;

LES HABITANTS DES LOCATIFS DE JENNI ONT
ZÉRO FRAIS DE CHAUFFAGE !

J'espère que ça rentrera dans ton esprit ! Mais si tu savais à quel point ça me désole d'écrire tout ça à propos de toi: t'as pas idée ! Comment faire pour te ramener à la raison ? :|

Je sais que tu vas réagir, mais tu as tort. Désolé. :roll:
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
fthanron
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 292
Inscription : 13/10/07, 17:56
Localisation : Loir et Cher

Message non lupar fthanron » 25/11/11, 08:49

1000x merci aussi pour ce post et les liens Christophe, que voilà une nouvelle positive dès le matin !
PS: je me suis permis de partager le post sur Facebook et Google+ qu'en penses tu ?
0 x
Frederic


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invités