Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 279
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 99

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar bardal » 01/12/18, 18:21

janic a écrit :
grâce aux subventions du public, le tout payé bien plus cher que le nucléaire, en appauvrissant les ménages.
le nucléaire aussi n'a existé que grâce aux subventions du public et continue d'être alimenté par celles-ci. L'EPR en est la démonstration t la remise à niveau des vieilles centrales n'est pas donné non plus. Donc si les ER appauvrissent les ménages, que dire du nucléaire qui va couter des sommes considérables pour être démantelées, pour être décontaminées (ce que l'on ne sait toujours pas faire) et devoir gérer les stocks de déchets fortement comme faiblement irradiés sur des milliers d'années et qui va payer? Pas EDF, ni Areva qui auront mis la clef sous le paillasson depuis.


Si tout ce que tu racontes sur les vaccins et le traitement du cancer est du même niveau de connaissance que ce que tu racontes sur EDF, je ne suis pas prêt de suivre tes conseils et recommandations… Misère de misère...
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5786
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 271

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar sen-no-sen » 01/12/18, 18:37

Exnihiloest a écrit :
janic a écrit :le nucléaire aussi n'a existé que grâce aux subventions du public...

Tu compares ce qui n'est pas comparable. A l'époque même les télécommunications et la télé/radiodiffusion était d'état.
Et aujourd'hui, qui voudrait vraiment que le nucléaire passe au privé ?


Par nature le nucléaire était destiné à être un secteur industriel d'état obéissant à la stratégie K,c'est à dire à exister sous la forme de structures de grandes dimensions de type monopolistique, centralisé et doté d'un faible pouvoir d'évolution.
Le secteur éoliens obéissait quant à lui à un principe strictement inverse à savoir la stratégie r,c'est à dire développé par de petites entreprises dans le but de créer des unités de productions décentralisés de petites dimensions à fort pouvoir concurrentiel.
D'une façon assez paradoxale mais assez logique on constate que désormais l'éolien tends à devenir un outils aux mains des monopoles et que les aérogénérateurs tendent à devenir de plus en plus grands,on retrouve la notre stratégie K...dans le même temps de plus en plus d'entreprises du nucléaire du secteur privé tendent à mettre aux points des centrales de petites dimensions à fort pouvoir adaptatif(stratégie r)


Rappel de biologie évolutive, ici j'ai fait un comparatif entre biologie et industrie éolienne et nucléaire:
Stratégie r exemple souris ou éolienne période 1980/2015

Fécondité élevée/ très nombreux projets d'éoliens.
Faible investissement parental dans la survie de chaque descendant/faible investissement financier de départ.
Mortalité infantile importante/très nombreux projets avortés.
Cycle de vie court/durée de vie d'une éolienne entre 5/20 ans
Croissance rapide/Installation en quelques semaines.
Maturité sexuelle précoce/ maturité technologique rapide.
Mortalité adulte importante/ non avenu
Faible capacité de compétition/peu compétitive au vu des autres sources d'énergies
Grande capacité de dispersion/ C'est pour cela que les Allemands ont fait ce choix! :wink:

Stratégie k exemple élephant... ou nucléaire période 1960/2020.
Fécondité faible/nombre de projet limité
Un fort investissement parental dans la survie de chaque descendant/fort investissement d'état.
Une mortalité infantile moindre/projet largement épaulé par l'état afin qu'il ne périclite pas.
Cycle de vie long/ durée de vie d'une centrale 40/60,80(?)ans
Croissance lente construction d'une centrale nucléaire 5 ans.
Maturité sexuelle tardive/maturité technologique assez longue.
Très forte capacité de compétition/Le nucléaire tiens très bien tête aux fossiles.
Survie élevée/ Nucléaire un jour nucléaire toujours!
Petite capacité de dispersion /difficulté de vendre des centrales nucléaires.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6278
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 79

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar janic » 02/12/18, 09:02

bardal bonjour
Si tout ce que tu racontes sur les vaccins et le traitement du cancer est du même niveau de connaissance que ce que tu racontes sur EDF, je ne suis pas prêt de suivre tes conseils et recommandations… Misère de misère...
ce que tu dis ici est judicieux! En effet, hors expérience personnelle, tous, sans exception, nous ne faisons que rapporter le discours tenu par d'autres.
Donc ne crois pas plus ce que je raconte que ce que disent d'autres qui croient mieux savoir et passe directement à l'expérimentation.
Si tu as un cancer (ça devient banal puisque plus de 385.000 cas révélés par an, mais 150.000 échecs certains) tu as la possibilité de croire aveuglement au système en place, c'est plutôt inefficace mais extrêmement rassurant, ou bien sortir des sentiers battus, du correctement penser et là, tu te retrouves tout seul dans la désapprobation totale de ton entourage familial, des "autorités " sanitaires en tous genres et encore si cela ne fait que te concerner en tant qu'adulte, mais c'est pire encore s'il s'agit d'un enfant. Pour cela il faut avoir des couilles comme des pastèques pour te lancer dans un combat qu'on te dit perdu d'avance, sauf quand tu n'as plus confiance dans le système (parce que la mort se rapproche chaque jour un peu plus pour réclamer son dû) et son bourrage de crâne. et ça ne se fait pas avec un claquement de doigt.
Donc ne me crois surtout pas (je n'ai d'ailleurs rien proposé concernant le cancer sinon que c'est la totalité du comportement qu'il faut repenser) et c'est la même chose pour les vaccins. Tant que tout va bien, pourquoi se poser des questions? Quand tout va mal et que la chair de ta chair se trouve brutalement victime, changeras-tu d'opinion?

Chiffres cancer 2015
385 000 nouveaux cas de cancers estimés en 2015 en France métropolitaine
211 000 nouveaux cas chez les hommes
174 000 nouveaux cas chez les femmes
149 500 décès par cancers estimés en 2015
84 100 chez les hommes
65 400 chez les femmes
3 millions de personnes ont survécu à un cancer.
43 000 patients sont inclus dans des essais cliniques

Source : Les cancers en France en 2015, INCa
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3501
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 215
Contact :

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar izentrop » 05/12/18, 23:13

Les Suisses ont eu des épisodes exceptionnels cet année.
Pour la première fois, ils en parle et envisagent le pire :
https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/ ... -la-suisse
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1077
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 46

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar Exnihiloest » 09/12/18, 20:44

Parti dans une bourrasque, leur page "changement-climatique-pour-la-premiere-fois-un-scenario-de-grande-ampleur-est-brosse-pour-la-suisse" ?

En tout cas des épisodes exceptionnels de climat, cet année, je trouve la formulation un peu bizarre.
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3501
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 215
Contact :

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar izentrop » 10/12/18, 00:09

Oups ! lien incomplet ...
Et concrètement https://www.rjb.ch/rjb/Actualite/Suisse ... tique.html

Pas que "des épisodes exceptionnels" .. mécréant :wink:
En Suisse, la température moyenne a augmenté de 2 degrés, soit plus du double de la moyenne mondiale, a poursuivi le président de la Confédération. L'impact le plus visible est la fonte puis la disparition des glaciers. Ceux-ci ont perdu un 5e de leur volume au cours des dix dernières années, a rappelé M. Alain Berset.
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
yves35
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 106
Inscription : 27/09/15, 23:22
Localisation : rennes
x 13

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar yves35 » 10/12/18, 01:31

bonjour,


Chiffres cancer 2015
385 000 nouveaux cas de cancers estimés en 2015 en France métropolitaine
211 000 nouveaux cas chez les hommes
174 000 nouveaux cas chez les femmes
149 500 décès par cancers estimés en 2015
84 100 chez les hommes
65 400 chez les femmes
3 millions de personnes ont survécu à un cancer.
43 000 patients sont inclus dans des essais cliniques
Source : Les cancers en France en 2015, INCa

il y a un moyen évident et trop peu diffusé (merci janic!!!) de lutter contre les cancers: lutter contre les vaccins . Plus de gens qui meurent de maladies infectieuses , c'est moins de cancéreux âgés . On aura soin de décrédibiliser les antibiotiques et de préconiser les tisanes d'orties.

yves
1 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3501
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 215
Contact :

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar izentrop » 10/12/18, 02:48

Ton intervention aurait plus sa place dans ce sujet post349959.html#p349959
Cela dit, c'est tout a fait pertinent, Yves 35 :wink:
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6278
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 79

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar janic » 10/12/18, 09:54

Yves 35
il y a un moyen évident et trop peu diffusé (merci janic!!!) de lutter contre les cancers: lutter contre les vaccins . Plus de gens qui meurent de maladies infectieuses , c'est moins de cancéreux âgés . On aura soin de décrédibiliser les antibiotiques et de préconiser les tisanes d'orties.
quoi que déformé par rapport à la réalité, ce n'est pas si faux que ça. En effet chaque année il y a quasiment le même nombre de morts quels que soient les moyens utilisés pour tenter de réduire le nombre de ces décès. Que ce soit donc avec ou sans vaccins, avec ou sans tisanes d’orties, c’est un fait statistique. Mais si tu as la solution miracle tu deviendras un héros national, encore plus adulé que Pasteur.
Plus de gens qui meurent de maladies infectieuses, c'est moins de cancéreux âgés

Ou bien moins d’enfants qui meurent de maladies infectieuses, c’est plus de gosses qui meurent du cancer (statistiques de l’INVS, INSERM et cie) ça marche aussi. Donc fait ton choix ! la nature a horreur du vide et lorsqu’une place se libère elle est aussitôt occupée par autre chose :maladie infantile ou cancer infantile.
Pour ce qu’il en est des adultes, mais tu ne connais peut-être pas suffisamment le sujet, les adultes ayant fait leurs maladies infantiles sont protégées POUR LA VIE et donc ne mourront pas de ces maladies infectieuses en question, du moins certaines comme ces maladies d’enfants, que la littérature OFFICIELLE reconnait comme étant la plupart du temps BENIGNES.
Pour les antibiotiques, ce sont ceux qui ont été utilisé à partir des plantes qui ont permis de développer ces produits en question et ça marchait très bien. La synthèse de ceux-ci marche beaucoup moins bien et ils perdent de leur efficacité comme le souligne et le reconnait le corps médical car les organismes deviennent antibiorésistants. Et c’est la grosse inquiétude de scientifiques qui n’ont guère de solution de rechange !….sauf la tisane d’orties ? :cheesy: :cheesy:
Par ailleurs, le même phénomène se produit aussi concernant les virus[*] qui mutent à toute vitesse s’adaptant aux nouvelles situations biologiques des êtres vivants.(voir le jeu du chat et de la souris entre la grippe et les vaccins avec à chaque fois un métro de retard)
Mais la foi fait des miracles parait-il et donc tant que tu crois au miracle vaccinal, ça peut marcher !
Et comme finalement, selon le sujet, il ne nous reste que 20 ans," mangeons et buvons car demain nous mourrons"

[*]https://www.planetoscope.com/Le-corps-humain/1670-nombre-de-virus-respires-par-chaque-personne.html
Nous inhalons en moyenne 200 000 virus par minute, soit 3333 virus par seconde ou 105 milliards par an !
Les virus sont de l’ordre de grandeur du micromètre (0.001 millimètre) et sont présents partout. Ils appartiennent à la famille des vivants (même si cet aspect est un débat), mais on ne connait que peu de chose sur eux. Ils sont l’une des dernières frontières dans l’exploration biologique sur Terre.
Des chercheurs Sud-Coréens ont mené une étude métagénomique (étude génétique d’échantillons trouvés dans la nature) sur l’atmosphère au niveau du sol. Celle-ci, première du genre, évalue entre 17 000 et 400 000 le nombre de virus inhalé jusquà nos poumons chaque minute. Lors d’un footing, il est possible d'en respirer jusqu’à 2 millions à la minute.

1 mètre cube d’air contient entre 1.7 et 40 millions de virus,
1 m3 d'air = de 860 000 à 11 millions de bactéries.

Plus généralement, l’étude de cette population invisible a été faite dans différents types d’endroits et pendant différentes périodes, afin de mieux comprendre les facteurs influenceurs de la propagation virale. Trois sites différents ont été retenus à Séoul : un quartier résidentiel, un milieu industriel et une forêt. Les relevés ont duré plusieurs mois et consistaient à capter les organismes inférieurs au micromètre grâce à une sorte de filtre liquide, à les nettoyer, extraire l’ADN pour enfin les comparer aux banques de données existantes.
Etonnant : l’amplitude des résultats ne dépend pas du milieu de capture, mais de la période pendant laquelle elles ont été effectuées. En effet, l’air contient plus de virus en hiver. Un pic est atteint en janvier pour redescendre avec l’arrivée du printemps.
D’un point de vue scientifique, l’aspect le plus intéressant de l’étude est la découverture de nombreux virus.

Plus de la moitié des séquences génétiques analysées n’appartenaient à aucune base de données, l’essentiel étant de simples branches d’ADN, tels les Geminiviridae. Ce sont des découvertes logiques lorsque l’on sait que très peu de recherches ont été réalisées sur l’écologie microbienne de l’air, notamment car ces analyses sont très complexes et relativement longues à réaliser. Aujourd’hui, les études sont aidées par la métagénomique. (source : biolaune)

Chouette, le labos vont pouvoir créer des centaines de milliers de vaccins pour faire face à tous ces méchants virus que nous respirons chaque jour.(ils travailleraient sur 200 vaccins déjà, parait-il!) Ca c'est de l'or en barre pour le business! :?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3501
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 215
Contact :

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar izentrop » 12/12/18, 19:55

D'ici 2050, 50 à 700 millions de personnes pourraient être forcées de migrer à cause... de l'état "critique" des sols https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... nes_122473
Les sols perdent en qualité lorsqu'ils sont surexploités ou mal exploités. Les terres cultivables deviennent de moins en moins nombreuses sur la surface de la planète et cela va entrainer, de manière croissante, les populations à se déplacer. "D'ici 2050, cette dégradation conjuguée aux problèmes de changement climatique, qui y sont étroitement liés, va contraindre 50 à 700 millions de personnes à migrer", précise les chercheurs.

Selon l'étude, les projections les plus optimistes (50 millions de personnes obligées de se déplacer pour trouver une meilleure qualité de sols), seront atteintes même si tout est mis en place pour réduire notre impact et minimiser le changement climatique. Le rapport souligne également que "la diminution de productivité des sols rend les sociétés plus vulnérables à l'instabilité sociale, en particulier dans les régions sèches, où des années de très faibles précipitations ont été associées à une hausse des conflits violents allant jusqu'à 45%". La dégradation des sols serait donc source de guerre.
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.


Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invités