Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
perplex
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 275
Inscription : 11/06/07, 13:04
x 4

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar perplex » 30/11/18, 11:37

J-Pierre a écrit :L'argent est le sang de l'économie, et l'écologie du monde a besoin d'une transfusion massive qui évite des guerres et des migrations économiques, des gilets jaunes, etc, etc...


C'est déjà le cas :)

2340 Mds de dette contre 2228 Mds de rentrée :oops:

la banque européenne donne quasiment gratuitement des Mds d'€ aux banques, qui ensuite financent les états (Le % de rémunération, est fixé en partie par les agences de notations, qui décident ou pas si l'emprunteur est malade ou pas.

Le problème de l'état c'est qu'il est éternel, en tant qu'emprunteur, il présente peu de risques sur le très long terme.C'est pour ça que les Us vivent tranquillement avec plus de 20 000 Mds de dette.

Mélenchon propose de purement et simplement de ne plus payer et d'effacer la dette, comme une Société en faillite, ça peut faire peur, mais selon moi, c'est la meilleure solution à court terme même si... On ne pourra jamais rembourser 2340 Mds de dette...Et la grande chasse aux taxes est liées à tout cela.
Dans tous les cas on dépense plus qu'on ne gagne,même si nous repartions de zéro, nous sommes dans un déni de réalité. je ne vois pas combien de temps cela peut durer :)

A++
0 x
suis-je dans le bon topic ?

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7085
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 510

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar Ahmed » 30/11/18, 13:19

J-Pierre, tu écris:
Tant que les revenus du capital ne participeront pas (d'une façon contrainte) aux problèmes du monde, non seulement les problèmes resteront, mais enrichiront le capital (le malheur des uns fait ...).
L'argent est le sang de l'économie et l'écologie du monde a besoin d'une transfusion massive qui évite des guerres et des migrations économiques, des gilets jaunes, etc, etc...
Le 1% le plus riche connait des paradis, et fait vivre un enfer à une grande majorité du monde, mais qui veut sauver l'enfer?

C'est la représentation que les altercapitalistes* se font de la problématique et donc des solutions à mettre en Œuvre. C'est méconnaître gravement les mécanismes économiques et c'est surtout commettre une grave erreur méthodologique: raisonner à partir des catégories du capitalisme (ou de l'économisme, qui est pour moi équivalent, mais présente l'avantage d'être neutre), c'est s'enfermer dans une logique qui vise à lutter contre les conséquences en encourageant les causes. L'ambiguïté résulte avant tout d'une question de temporalité: oui, il est pertinent de vouloir diminuer les injustices sociales, de promouvoir des initiatives visant à limiter les dégâts, de s'opposer aux Grands Projets Inutiles et Imposés, tout ceci dans un premier temps; cependant, ces palliatifs, pour nécessaires qu'ils soient, ne sont absolument pas de nature à remédier aux causes profondes du mal.

La question de la dette des états doit s'envisager en ne se focalisant pas sur ses modalités (assez scandaleuses, je le reconnais volontiers) de délivrance, mais sur leur véritable signification: le fonctionnement du capitalisme dans sa phase terminale de saturation ne peut plus satisfaire à la condition de sa survie (qui est de toujours augmenter la masse de valeur abstraite) par la production habituelle de marchandises et leur échange sur le marché. Ceci du fait du phénomène de saturation: il n'y a plus assez de clients solvables pour absorber l'énorme quantité de marchandises nécessaire à la reproduction du capital.
De ce fait, c'est l'industrie financière qui a pris le relais pour différer l'effondrement final. Pour prendre une comparaison, l'industrie financière est à l'industrie classique ce que les gaz et pétroles de schistes sont aux gaz et pétroles conventionnel: une rallonge qui peut donner l'illusion de l'abondance, mais ne constitue qu'un remède provisoire.
L'effacement de la dette est un aspect mineur: de toute façon ces dettes ne seront jamais remboursées; de plus, une remise à zéro du compteur ne changerait rien à l'obligation de souscrire à de nouveaux emprunts, puisque les conditions de fonctionnement demeureraient semblables à ce qu'elles étaient avant...

* Je ne mets aucune nuance péjorative à ce terme.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1077
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 46

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar Exnihiloest » 30/11/18, 18:13

Christophe a écrit :+1,5°C dans 20 ans? Disparition totale de l'homme? Je croyais que les prédictions du GIEC étaient faites à l'horizon 2100?

Apocalypse now / JEAN-FRANCIS PECRESSE / Le 08/10 à 19:29
...
https://www.lesechos.fr/idees-debats/ed ... 211858.php

Rassurons-nous, ça ne concerne que la disparition de l'homme. Ensuite les petites bêtes, et les grosses, prolifèreront à nouveau petit à petit sur le terrain laissé vacant, ouf, on a failli avoir peur, et pourront passer leur temps à se bouffer les unes les autres comme c'est le cas actuellement chez les rares qui réussissent encore à survivre malgré la pollution outrageusement omniprésente.

La disparition de l'homme, c'est encore mieux que la supression de la consommation, elle résoud aussi le problème du CO2 expiré par la respiration, et celui de la consommation d'eau et d'aliments. Et puis, tous les problèmes humains disparaîtront avec eux, ça c'est de l'efficacité ! Merci au GIEC de nous permettre de nous réjouïr par anticipation grâce à leurs infaillibles prédictions.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48075
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 552
Contact :

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar Christophe » 01/12/18, 14:23

Un rapport des Nations Unis va dans le même sens:

0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1077
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 46

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar Exnihiloest » 01/12/18, 16:37

Christophe a écrit :Un rapport des Nations Unis va dans le même sens:
...

Le "même sens", c'est le sens unique.
En tout cas, jolie récupération par les politiques d'un mouvement au départ contestataire. Aujourd'hui l'éocologisme marche main dans la main avec les pouvoirs en place.
Il tapait sur le diesel, et aujourd'hui le diesel est surtaxé, merci à l'écologisme dit l'Etat, et le renouvellement des véhicules est une bouffée d'air frais pour l'industrie automobile.
Il promouvait les technos alternatives, et aujourd'hui l'industrie verte qui n'a de vert que le nom, est florissante avec éoliennes et panneaux solaires à gogo, grâce aux subventions du public, le tout payé bien plus cher que le nucléaire, en appauvrissant les ménages.
Il tapait sur le nucléaire, et grâce au CO2 de l'hypothétique effet de serre avancé par la science officielle, les sciento-politiques du GIEC, le pouvoir a fait reprendre au nucléaire du poil de la bête dans l'opinion. Bien joué. Prochaine étape, de nouvelles centrales, je vous le parie, justifiées par la voiture électrique donc verte. L'écologisme dira amen.

Le lien passé répond tout à fait au critère 6 de la "Stratégie de manipulation (des peuples)" que tu as toi-même fourni dans l'autre fil :
"Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion", ici à la peur, à grands coups de catastrophisme et de prévisions délirantes dont aucune de celles passées ne s'est jamais réalisée, relayée par les media béni-oui-ouis et par la presse à scandale écologiste laquelle ne se distingue de la presse à scandale tout court que par les sujets montés en épingle pour flatter les bas instincts du public. Du people on passe à la bébête, des frasques sexuels du prince Andrew on passe au pauvre ours blanc qui n'en peut plus sur son iceberg fondant. :cry:
Dernière édition par Exnihiloest le 01/12/18, 16:47, édité 1 fois.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1077
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 46

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar Exnihiloest » 01/12/18, 16:44

Ahmed a écrit :...
De ce fait, c'est l'industrie financière qui a pris le relais pour différer l'effondrement final...

Soyons pragmatique.
L'essentiel est qu'elle le diffère sine die.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5786
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 271

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar sen-no-sen » 01/12/18, 16:51

Exnihiloest a écrit :En tout cas, jolie récupération par les politiques d'un mouvement au départ contestataire. Aujourd'hui l'éocologisme marche main dans la main avec les pouvoirs en place.
Il tapait sur le diesel, et aujourd'hui le diesel est surtaxé, merci à l'écologisme dit l'Etat, et le renouvellement des véhicules est une bouffée d'air frais pour l'industrie automobile.
Il promouvait les technos alternatives, et aujourd'hui l'industrie verte qui n'a de vert que le nom, est florissante avec éoliennes et panneaux solaires à gogo, grâce aux subventions du public, le tout payé bien plus cher que le nucléaire, en appauvrissant les ménages.
Il tapait sur le nucléaire, et grâce au CO2 de l'hypothétique effet de serre avancé pa la science officielle, les sciento-politiques du GIEC, le pouvoir a fait reprendre au nucléaire du poil de la bête dans l'opinion. Bien joué. Prochaine étape, de nouvelles centrales, je vous le parie, justifiées par la voiture électrique donc verte. L'écologisme dira amen.


Ah bah voila! Enfin! Tu vois que tu y arrive avec un peu de bonne volonté! :mrgreen:
Ce que tu dit là c'est que certain sur ce forum explique depuis des années: à savoir l'utilisation du "développement durable" comme paravent écologique à une transformation économique particulièrement rentable pour le secteur industriel...le reste,n'est que publicité sentimentaliste visant à programmer mentalement les individus à ses nombreuses transformations économique majoritairement payé par le citoyen lambda.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1077
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 46

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar Exnihiloest » 01/12/18, 17:05

sen-no-sen a écrit :...
Ah bah voila! Enfin! Tu vois que tu y arrive avec un peu de bonne volonté! :mrgreen:
Ce que tu dit là c'est que certain sur ce forum explique depuis des années: à savoir l'utilisation du "développement durable" comme paravent écologique à une transformation économique particulièrement rentable pour le secteur industriel...le reste,n'est que publicité sentimentaliste visant à programmer mentalement les individus à ses nombreuses transformations économique majoritairement payé par le citoyen lambda.


Il y a longtemps que j'y étais arrivé. Le problème, c'est que l'écologisme, lui, continue à marcher dans la combine, plus royaliste que le roi. Avec de tels ennemis de la consommation ou de la croissance, le capitalisme et le libéralisme n'ont pas besoin d'amis, l'écologisme est leur fer de lance.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6278
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 79

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar janic » 01/12/18, 17:45

grâce aux subventions du public, le tout payé bien plus cher que le nucléaire, en appauvrissant les ménages.
le nucléaire aussi n'a existé que grâce aux subventions du public et continue d'être alimenté par celles-ci. L'EPR en est la démonstration t la remise à niveau des vieilles centrales n'est pas donné non plus. Donc si les ER appauvrissent les ménages, que dire du nucléaire qui va couter des sommes considérables pour être démantelées, pour être décontaminées (ce que l'on ne sait toujours pas faire) et devoir gérer les stocks de déchets fortement comme faiblement irradiés sur des milliers d'années et qui va payer? Pas EDF, ni Areva qui auront mis la clef sous le paillasson depuis.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1077
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 46

Re: 20 ans: voilà le temps qu'il reste à l'humanité pour vivre sur cette planète

Message non lupar Exnihiloest » 01/12/18, 18:05

janic a écrit :le nucléaire aussi n'a existé que grâce aux subventions du public...

Tu compares ce qui n'est pas comparable. A l'époque même les télécommunications et la télé/radiodiffusion était d'état.
Et aujourd'hui, qui voudrait vraiment que le nucléaire passe au privé ?

De plus EDF est payé par ses clients, pas par le budget général, et rapporte à l'Etat 2 ou 3 milliards tous les ans en dividendes, avec Engie.
0 x


Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invités