Solaire photovoltaïque: électricité solaireProjet autoconsommation avec batteries Finistère

Forum solaire photovoltaïque PV et génération d'électricité solaire à partir d'énergie solaire en rayonnement direct.
Corre
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 30/11/18, 11:01

Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar Corre » 30/11/18, 13:50

Bonjour à tous,

J'habite dans le Finistère, à côté de Brest. J'ai consulté plusieurs professionnels pour avoir des devis pour une installation solaire en autoconsommation avec batteries.
Un des installateurs me propose une installation avec les batteries de Solarwatt mais je ne souhaite pas donner suite car en cas de coupure d'électricité la batterie n'est pas en mesure de prendre le relai.
J'ai également contacté un fabricant d'onduleurs qui s'appelle Imeon Energy et qui est basée à Brest. Leur produit IMEON 3.6 m'intéresse beaucoup et ils m'ont proposé de me mettre en contact avec un installateur local pour avoir un devis complet car eux ne proposent pas la pose et fabriquent uniquement l'onduleur.
J'aurais voulu savoir si certains d'entre vous ont un avis sur le matériel Imeon: https://imeon-energy.com/onduleur-solaire-hybride/

Merci d'avance pour vos avis.
0 x

enerc
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 161
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 36

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar enerc » 02/12/18, 20:01

Bonjour,

Va sur le forum photovoltaïque (http://forum-photovoltaique.fr) pour faire vérifier tes devis.
0 x
Corre
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 30/11/18, 11:01

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar Corre » 03/12/18, 11:22

Bonjour Enerc,

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. Pour le moment, je n'en suis pas encore à l'étude des devis mais plutôt à l'analyse des systèmes disponibles sur le marché.
Pour la partie onduleur, je souhaite:
Un système pouvant gérer le solaire et la batterie / permettant d'avoir de l'électricité lors des coupures réseau.
Je sais que beaucoup de personnes sur le forum que tu cites sont contre l'utilisation des batteries en raison de leur coût mais ma volonté est autre qu'un simple retour sur investissement.
J'aimerais avoir des avis sur les onduleurs Imeon, cités dans mon premier message, et quels sont les batteries lithium les plus appropriées dans cette liste:
https://imeon-energy.com/wp-content/uploads/2017/11/list-of-lithium-batteries-compatibility-IMEON-ENERGY.pdf

Merci encore pour votre réponse.
0 x
thibr
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 179
Inscription : 07/01/18, 09:19
x 31

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar thibr » 03/12/18, 20:37

...beaucoup de personnes sur le forum que tu cites sont contre l'utilisation des batteries...
quand le réseau est disponible :mrgreen:
0 x
Corre
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 30/11/18, 11:01

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar Corre » 04/12/18, 17:14

Bonjour Thibr,

Je ne comprends pas vraiment ta réponse. Encore une fois, j'ai bien précisé que mes motivations font que je souhaite une installation avec batteries.
J'ai donc des questions concernant le choix des onduleurs permettant la gestion des batteries. Je ne souhaite pas débattre sur "pour ou contre les batteries".

C'est d’ailleurs pour ça que je ne souhaite pas échanger sur le forum photovoltaïque car chaque discussion concernant les batteries tourne autour de "pour ou contre" et les questions initialement posées trouvent très rarement des réponses.

Est-ce que quelqu'un aurait des éléments de réponse concernant mes interrogations ?
0 x

enerc
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 161
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 36

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar enerc » 04/12/18, 19:29

Bonjour Corre,

Si tu es passé sur le forum photovoltaïque, tu es donc informé des arnaques fréquentes. Bon point. Ne prendre aucune société qui appelle et surtout pas celles qui se disent partenaire EDF. C'est l'empreinte type des éco-délinquants.

D'un point de vu écologie, émissions de CO2, pollution, extraction des minerais, etc... mettre des batteries est un non sens aujourd'hui. Ca ne sera plus le cas dans 10-20 ans où on utilisera des batteries un peu partout pour gérer l’intermittence (batteries de voiture, à la maison, etc...).

Sauf à être dans une zone isolée sans accès au réseau, mettre des batteries ne se justifie que par une attitude de défiance par rapport à la politique tout nucléaire de l'Etat et de son bras armé Enedis (EDF) qui pose des contraintes techniques de raccordement insensées pour ralentir l'inévitable.
Poser des batteries est un acte de révolte et/ou militant. Et plus on est à en poser, plus on a de chances d'infléchir les décisions de l'Etat vers une acceptation réelle de l'autoconsommation (réelle, pas le discours actuel de faux cul).

Une fois dans l'action de révolte et de militantisme, il y a quelques contraintes techniques sur le Lithium:
- il faut éviter de décharger à plus de une fois la capacité: si la batterie fait 2 kWh, la puissance maximale ne doit pas dépasser 2000 W. Autrement dit, on ne peut pas décharger la batterie en mois d'une heure.
- c'est identique pour la charge. Que l'on charge avec du solaire ou depuis le réseau (en heure creuse par ex), on devra charger à moins de 2000W cette batterie.
Il faut donc un onduleur dont la puissance de charge et de décharge soit adaptée à la capacité de la batterie.
Faute de quoi, la batterie risque de surchauffer, de prendre feu ou de se dégrader rapidement.

Il y a deux approches:
- soit une autoconsommation petite échelle pour rentrer dans la matrice des auto-consommateurs et protéger son congélateur (quoique le réseau national soit plus fiable qu'une installation d'autoconsommation individuelle). Dans ce cas partir sur une batterie de moins de 2kWc, mais ne pas compter laver le linge avec.
- soit une autoconsommation quasi totale avec une batterie d'au moins 10 kWc et donc avec au moins 3 kWc de PV pour limiter les charges depuis le réseau.

Si l'onduleur ne peut pas injecter le surplus (ça doit être le cas de l'imeon), il faut remplir le formulaire 2017/c/idiot-2A3c modifié 4B. ça doit en fait s'appeler une CAC (à voir si c'est toujours le cas sur le site Enedis)
Si l'onduleur peut physiquement injecter sur le réseau national il faut remplir une CRAE qui implique de faire passer le CONSUEL pour certifier l'installation. Et il faudra payer chaque année la TURPE producteur (pas belle la vie?)

Le soucis c'est que le Linky est un mouchard qui détecte l'injection. C'est à se demander si il n'a pas été fait pour ça. Enedis peut vous couper le courant et résilier votre abonnement avec EDF. Couper le courant ça ne c'est jamais vu, mais exiger des sommes pour du courant que vous avez cédé gratuitement, c'est du déjà vu.
Sans injection, ni vu ni connu: indétectable pour le Linky. Il n'y a que le drone.
Je recommande un onduleur sans injection et de faire les démarche de la CAC sur le portail Enedis.
0 x
Corre
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 30/11/18, 11:01

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar Corre » 05/12/18, 11:47

Bonjour Enerc,

Merci beaucoup pour cette réponse détaillée. J'ai noté ci-dessous quelques une de tes remarques (soulignées) et mis des commentaires en bleu.

Si tu es passé sur le forum photovoltaïque, tu es donc informé des arnaques fréquentes. Bon point. Ne prendre aucune société qui appelle et surtout pas celles qui se disent partenaire EDF. C'est l'empreinte type des éco-délinquants.

Oui, je suis bien au courant des arnaques fréquentes. N'ayant pas de téléphone fixe, je ne suis pas trop embêté par les démarcheurs. C'est moi qui contacte directement des installateurs du Finistère qui sont en mesure de me faire visiter des installations qu'ils ont réalisées.

D'un point de vu écologie, émissions de CO2, pollution, extraction des minerais, etc... mettre des batteries est un non sens aujourd'hui. Ca ne sera plus le cas dans 10-20 ans où on utilisera des batteries un peu partout pour gérer l’intermittence (batteries de voiture, à la maison, etc...).

Il est vrai qu'il faut prendre ces point en compte. D'après les informations que j'ai pu glaner, les batteries lithium sont tout de même plus propres que les batteries au plomb. Il apparaît également que le lithium en lui même représente seulement 5 à 10% de la composition totale d'une batterie.

Sauf à être dans une zone isolée sans accès au réseau, mettre des batteries ne se justifie que par une attitude de défiance par rapport à la politique tout nucléaire de l'Etat et de son bras armé Enedis (EDF) qui pose des contraintes techniques de raccordement insensées pour ralentir l'inévitable.

Je suis complètement dans ce cas de figure.

Poser des batteries est un acte de révolte et/ou militant. Et plus on est à en poser, plus on a de chances d'infléchir les décisions de l'Etat vers une acceptation réelle de l'autoconsommation (réelle, pas le discours actuel de faux cul).


Je suis complètement d'accord avec toi

Une fois dans l'action de révolte et de militantisme, il y a quelques contraintes techniques sur le Lithium:
- il faut éviter de décharger à plus de une fois la capacité: si la batterie fait 2 kWh, la puissance maximale ne doit pas dépasser 2000 W. Autrement dit, on ne peut pas décharger la batterie en mois d'une heure.
- c'est identique pour la charge. Que l'on charge avec du solaire ou depuis le réseau (en heure creuse par ex), on devra charger à moins de 2000W cette batterie.
Il faut donc un onduleur dont la puissance de charge et de décharge soit adaptée à la capacité de la batterie.
Faute de quoi, la batterie risque de surchauffer, de prendre feu ou de se dégrader rapidement.


J'ai bien compris ce point. J'ai pris contact avec Imeon Energy qui m'a donné des informations à ce sujet. Les batteries Pylontech, qui sont compatibles avec leurs onduleurs, peuvent apparemment être chargées en 2h et déchargées en 1 heure. Cependant, ils m'ont indiqué que le BMS de la batterie envoie des "consignes" en temps réel à l'onduleur concernant les puissances max à charger et décharger. Donc, apparemment, il n'est pas possible de dépasser ce que la batterie autorise. Pour les batteries au plomb, les contraintes sont apparemment beaucoup plus fortes puisqu'il faut éviter de les décharger en moins de 5 heures.

Si l'onduleur ne peut pas injecter le surplus (ça doit être le cas de l'imeon), il faut remplir le formulaire 2017/c/idiot-2A3c modifié 4B. ça doit en fait s'appeler une CAC (à voir si c'est toujours le cas sur le site Enedis)
Si l'onduleur peut physiquement injecter sur le réseau national il faut remplir une CRAE qui implique de faire passer le CONSUEL pour certifier l'installation. Et il faudra payer chaque année la TURPE producteur (pas belle la vie?)


L'Imeon peut faire les deux en fonction du paramétrage (injecter sur le réseau ou pas): https://imeon-energy.com/apps/0-watt-meter/. Je verrai après avoir validé a partie matériel pour les aspects administratifs (mais je pense opter pour le blocage de l'injection

Pour les batteries, aurais-tu des préférences de marques ?
0 x
enerc
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 161
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 36

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar enerc » 06/12/18, 07:42

Pour les batteries, aurais-tu des préférences de marques ?

Non.
Il y a 2 technos:
- les NCM qui fonctionnent en extérieur mais qui peuvent prendre feux (marque LG par ex)
- les LiFePO4 qui ne chargent qu'au dessus de 0°C mais qui ne peuvent pas brûler (marque BYD, Pylontech)
Si on peut mettre les batteries en intérieur, je partirai plus sur du LiFePo4. Si c'est en extérieur c'est du NCM, sauf Finistère proche de la mer où il gèle très rarement.
0 x
Petrus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 278
Inscription : 15/09/05, 02:20
x 41

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar Petrus » 08/12/18, 16:20

Je comprends l''intérêt des batteries lithium pour les véhicules où leur densité énergétique est intéressante, mais pour une installation statique quels sont les avantages ? Parce que le prix n'est pas du tout le même que des batteries au plomb.
Quand à l'impact environnemental, les batteries au plomb sont facilement recyclables et les filières existent déjà. Par contre pour les batteries au lithium, qu'est-ce qu-on en fait une fois la batterie usée ?
0 x
Corre
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 30/11/18, 11:01

Re: Projet autoconsommation avec batteries Finistère

Message non lupar Corre » 10/12/18, 16:18

Bonjour Petrus,

d'après mes calculs (qui ne sont peut-être pas bons...), le lithium coûte en fait beaucoup moins chère que le plomb si l'on prend en compte la durée de vis complète des batteries et la profondeur de décharge à laquelle on peut les utiliser. Voilà comment j'ai calculé:

Pour les batteries gel (plomb), pour une batterie Victron 12V / 110Ah:

Prix de vente en ligne pour une batterie: 330€
Energie totale: 1.32kWh
Energie utile (50% de décharge): 0.66kWh
Prix pour 1kWh utile: 500€
Durée de vie (nombre de cycles à 50% de décharge): 800
Prix d'un cycle: 0.625€

Pour les batteries lithium, pour une batterie Pylontech 48V / 50Ah:

Prix de vente en ligne pour une batterie: 1350€
Energie totale: 2.4kWh
Energie utile (90% de décharge): 1.2kWh
Prix pour 1kWh utile: 625€
Durée de vie (nombre de cycles à 90% de décharge): 5000
Prix d'un cycle: 0.125€

Si mes calculs sont bons, le lithium est plus de 5 fois moins chère que le plomb... Je suis preneur si des personnes ont des suggestions d'éléments à ajouter à cette comparaison.

Pour le recyclage des batteries, j'ai beaucoup de difficultés à trouver des renseignements.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire photovoltaïque: électricité solaire »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité