Société et philosophieHollande: encadrement des loyers...et la défiscalisation ?

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54980
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1650

Message non lupar Christophe » 16/05/12, 09:59

Obamot a écrit :— Il suffit au propriétaire de devenir ...locataire!


Ben je pars sur une autre piste mais beaucoup de propriétaires sont locataire...de leur banquier...

En fait j'aimerais bien connaître le % du parc immobilier possédé en fait par les banques (c'est à dire encours de crédit)...cela doit bien tâter les 40-50%...non?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
sherkanner
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 386
Inscription : 18/02/10, 15:47
Localisation : Autriche
x 1

Message non lupar sherkanner » 16/05/12, 10:13

Surtout a quel taux... ce qui contribue a créer de la richesse a partir de rien. Richesse qui ne seras certainement pas réinvestie en France, ni même en Europe...
0 x
Quand on travail, il faut toujours se donner à 100%: 12% le lundi; 25% le mardi; 32% le mercredi; 23% le jeudi; et 8% le vendredi
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13086
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 461

Message non lupar Obamot » 06/06/12, 22:21

Encadrement des loyers, Hollande tient bon:
http://www.humanite.fr/societe/un-encad ... ine-497870
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 238

Message non lupar chatelot16 » 06/06/12, 22:55

bon il dit qu'il va empecher les loyer d'augmenter ... pour faire plaisir a ceux qui y croient ... et faire voter socialiste

je voterai peut etre socialiste aussi ... pour eviter la pagaye d'une cohabitation

mais ce n'est pas avec des mesure aussi primitive que ça va avancer

il faut chercher la cause des loyer trop élevé !

est ce la cupidité des propriétaire ?

non la cause est évidemment la pénurie de logement

pour en sortir il faut construire !

autre cause de logement trop cher : empilage de normes et de règlement imposant des dépenses inutiles
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 07/06/12, 02:20

il faut chercher la cause des loyers et prix des logements trop élevés !


Ce jour , un petit mot dans ma boite aux lettres, me demandant si je ne peux pas vendre ma maison à des jeunes qui cherchent un logement sans trouver !!

Une cause, trop de retraités comme moi, qui occupent des logements sans leurs enfants, devenus grands, au lieu d'être morts ou dans une petite chambre de maison de retraite !!


Il n' y a qu'à encadrer le nombre de chambre occupées par les retraités, comme moi !!

Plus du tout de pénurie, après !!

Mes enfants possèdent tous leur logement avec au départ notre aide, donc eux aussi occupent des logements qui amplifient la crise du logement !!!

Les Espagnols, après leur bulle immobilière éclatée, n'ont plus du tout ce problème de pénurie de logements !!!

Les prix des logements sont aussi dans une bulle en France, qui pourrait éclater un peu.

Tout système rigide, qui dure a des effets pervers, et seuls les très vieux se souviennent de la loi de 1948, sur les loyers !!
Avec ceux chanceux d'un loyer pas cher, et les autres pas chanceux, payant fort cher :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_1948

Effet de la loi de 1948

En dépit des espoirs, la loi ne résolut pas les problèmes de logement (avant 1973, c'était trouver un logement — et non trouver un travail — qui était difficile). Son résultat fut un maintien de la pénurie, motivant de nouvelles politiques coûteuses (notamment par le mécanisme de l'exonération fiscale) pour contrebalancer la démotivation des investisseurs.

Pour les investisseurs privés, l'essentiel du marché restait constitué de logements règlementés, ce qui biaisait négativement leur perception et réduisait leur capital disponible. Le coût des constructions nouvelles imposait des loyers considérablement plus élevés que dans le parc locatif général, compliquant la commercialisation. Il était bien prévu un rattrapage progressif des loyers soumis à la loi, mais, dans les faits, les gouvernements successifs n'ont pas pris le risque politique de mécontenter les nombreux locataires et l'écart se maintint.

Faire sortir un immeuble de la loi de 1948 était même devenu quasiment un métier, compliqué mais rémunérateur (grâce à l'écart entre la valeur d'achat, réduite par cette loi, et la valeur de revente possible, sur le marché normal), en profitant des conditions données par la loi et au fur et à mesure des libérations (souvent suite à un décès). Le parc des logements « loi de 1948 » s'est progressivement réduit, notamment sous l'effet de la loi de 1986 qui visait expressément à mettre fin à ce régime, en interdisant toute relocation sous son empire.


0 x

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 6

Message non lupar elephant » 07/06/12, 09:28

En Belgique, seuls les loyers commerciaux sont taxés. Mais déduits fiscalement comme frais par le locataire, bien sûr.

Défiscaliser le loyer dans le chef d'un locataire privé n'a pas trop de sens, étant donné qu'une bonne part des locataires à petits revenus ne paie pratiquement pas d'impôts

En Belgique, nous avons connu en 20 ans , un doublement des loyers et un coefficient 3 à 5 sur les ventes d'immeuble alors que les revenus des travailleurs ne progressaient que de 85 %

L'investissement brique est un investissement roi:

non seulement, tu touches 6 à 12 % d’intérêts ( pratiquement exonéré d'impôts ), mais ton capital gagne 5 à 15 % l'an, également exonéré.

L'état ne fait rien, puisqu'il profite de ces plus values: 6 à 12,5 % chaque fois qu'un immeuble est revendu.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1913
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 211

Message non lupar grelinette » 07/06/12, 09:56

Je connais très bien la loi dite "de 1948" ou de "la surface corrigée" pour avoir développé un logiciel informatique, lorsque j'étais étudiant, pour un cabinet d'expertises immobilières afin de la mettre en pratique très rapidement. Aujourd'hui un simple tableau Excel permettrait de faire le calcul en quelques secondes.

Le fondement de cette loi et plein de bon sens et permet d'avoir une base très concrète, cohérente, objective pour une évaluation de loyer ou de prix de vente.

Cette loi avait été faite après guerre pour distinguer les loyers des logements de vieux immeubles (construits avant 1948), et de ceux construit après1948.

Mais cette loi peut tout à fait s'adapter aux logements actuels, quelque soit la date de construction. D'ailleurs certains cabinets d'expertises immobilières s'en inspirent encore aujourd'hui !

Le principe est simple :

Vous énumérez toutes les pièces et caractéristiques d'un logement : type de logement, dénomination des pièces (chambre, salon, sdb, couloirs, placards, remises,...), leurs surfaces, celles des fenêtres, hauteur sous plafond, etc...

Vous indiquez l'environnement du logement, les commodités, les avantages ou nuisances éventuelles, les dernières réfections et travaux d'entretien, etc...

Un calcul simple permet de classer chaque pièce en catégorie (pièce principale, secondaire ou annexe) avec un coefficient de surface corrigée (1, 0.9, 0.6), et vous donne une surface corrigée.

Par exemple un logement de 100 m² pourra être ramené à une surface de 80 m² voire moins, ou dans certains cas à 120 m² (on peut rajouter des m² théoriques pour des aménagements, des avantages ou un cadre exceptionnels).

Un tableau d'indices édité chaque année par un organisme national indique le prix au m² (vente ou location). La multiplication de la surface corrigée par l'indice officiel local vous donne le montant théorique de la valeur du logement concerné.

C'est mathématique, imparable, et surtout c'est complètement indépendant des phénomènes de spéculation, de mode ou de lobbies. (Contrairement aux discours des commerciaux de l'immobilier, voire au effets pervers de certaines "lois détournées").

Même quelqu'un qui n'y connait rien en immobilier peut en quelques minutes faire une évaluation de prix très cohérente pour un logement. (Je l'ai fait pendant des années pour le cabinet d'expertises quand j'étais étudiant !).

Le principe de la Surface Corrigée devrait être remis en service comme indicateur objectif de la valeur d'un logement à la vente ou à la location.
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 238

Message non lupar chatelot16 » 07/06/12, 11:14

bien sur qu'il y a des retraité et des divorcée qui occupent des logement trop grand

mais la aussi si il n'y avait pas de penurie chacun pourrait vendre le logement plus grand et acheter un logement mieux adapté

mais c'est a cause de la penurie que chacun garde ce qu'il a

par example des retraité gardent leur logement tout près de l'entreprise ou il travaillaient , alors que ceux qui y travaillent habitent loin

un nombre suffisant de logement vacant pour faciliter la mobilité est une neccessité !

effet secondaire : une baisse des prix de l'immobilier pour moi souhaitable sera une catastrophe pour ceux qui considere la pierre comme un moyen de speculation ... tanpi pour eux

un nombre suffisant de logement vacant permet aussi d'y faire des travaux impossible a faire quand tout est occupé

j'aimerai bien connaitre ce qui se passe en espagne ... j'entend dire effondrement de l'immobilier , et banque qui ont des probleme ... si il n'y a que les banques qui ont des probleme ce n'est pas si grave
0 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 07/06/12, 11:17

chatelot16 a écrit :mais la aussi si il n'y avait pas de penurie chacun pourrait vendre le logement plus grand et acheter un logement mieux adapté

Dédé a 3 logements. Crois-tu que ce soit la pénurie qui l'empêche d'en vendre ?
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13086
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 461

Message non lupar Obamot » 07/06/12, 11:56

Je ne vois pas ce que les maisons de Dédé, viennent faire dans le débait politique!

Il est clair que le milieu des propriétaires en général, et celui des grands propriétaires fonciers en particulier, ne sont pas de gauche. J'en sais quelque chose, je ne suis pas locataire (enfin pas tout le temps).

Il est clair que ce sont eux qui organisent (ou ont organisé) la pénurie avec l'aide des banques et des compagnies d'assurances, qui veulent valoriser à un coef toujours plus élevé, leur parc immobilier.

Il est clair que ce ne devrait pas être du rôle des assurances ni des banques que d'endosser la casquette de propriétaire et d'être tenté de spéculer sur les hausses: ça devrait leur être strictement interdit. Si il souhaitent des valeurs stable de garantie, il serait naturel que ce soit charge à eux de créer les conditions cadre économique, pour que celle-ci ne soit pas un château de carte. En bref, il ne faudrait tout simplement pas qu'elles sortent de leur rôle initial!

La propriété privée à abolir, ce sera le dernier tabou à faire tomber (mais il faudra avoir étudié comment le faire), par exemple par le biais des successions...

Mébon, j'affirme, j'affirme: c'est juste mon humble avis. :mrgreen:
0 x


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités