Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentationsDopage à la vapeur d'eau

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13802
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 532

Re: Dopage à la vapeur d'eau

Message non lupar Flytox » 10/11/19, 22:40

kistinie a écrit :Les moteurs d'avion récents n'ont plus rien à voir avec les moteurs anciens. Par exemple ils utilisent des filtres à vortex, et du traitement EM du carburant.


Surtout les moteurs les plus récents sont plus optimisés sur tous les rendements partiels d'entrée d'air, de compresseur, redresseurs, turbines chaudes et libres , distributeurs, chambre de combustion, injecteurs, matériaux réfractaires, calculateurs, accessoires divers etc... Au final les moteurs récents sont plus performants en conso et pollution. Tout cela rendu possible par les puissances de calcul toujours plus importantes, des logiciels de plus en plus performants, permettant des simulations de plus en plus fines et donc des redimensionnements plus adaptés / performants.
Que je sache, Il n'y a rien de spécial sur les moteurs récents pour le "traitement" du carburant qui est filtré, pressurisé, préchauffé, dosé, mesuré etc...de la manière la plus classique / normale / optimisée comme sur les moteurs de la génération précédente.

Les filtres à vortex, oui et alors ?

Et encore une fois, si cela ne fonctionnait pas, je n'aurais pas pu obtenir des baisses significatives sur mes véhicules. Ma Golf6 TDI2.0, juste avec un traitement magnétique était à 5,1L/100 à 130 et 4,2 à 80Km/h. Soit moins que la donnée constructeur de la fiche d'homologation.


Chai pas si ta baisse de conso vient du "traitement magnétique" mais ce que je sais, c'est qu'après des années de mesures de conso sur ma R19 Gillier Pantonisée j'ai fait un récapitulatif des mesures de conso et calculé la marge d'erreur....qui était beaucoup plus grosse que prévue....dans les 10% :(
Depuis, je me méfie de mes mesures et fait régulièrement des contre essais pour vérifier que tous les paramètres étaient bien maitrisés.
Tu peux facilement faire un contre essai en double aveugle. Tu démarres sans savoir si une tierce personne t'a enlevé ou laissé les aimants en place. Tu refais la mesure X fois sur même trajet, même nombre de km, même conducteur , même pression pneus , même charge vitesse , même circulation, même condition météo / saison , même plein du réservoir, etc...et tu compares les résultats.

Pour ce qui est de la modulation de la production de vapeur, avec mes brumisateurs, il n'y en pas. La régulation est juste celle de la forte cylindrée et du couple élevé à bas régime qui permet de circuler à bas régime, à faible charge, de passer les vitesses à 1500Tr/mn.

Bof....
La production de brume est "constante" alors que les paramètres moteurs varient de manière significative en fonctionnement (débit d'air, débit carburant, pression , température, régime moteur, PME etc...) . A quel moment la brume produite améliore / détériore les performances et comment le quantifie t on ?
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités