Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentationsDopage à la vapeur d'eau

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

Dopage à la vapeur d'eau

Message non lupar Flytox » 12/03/07, 23:05

Bonjour à Tous

Nouveau venu sur le site mais passionné de mécanique et d'écologie depuis longtemps. Je suis en train de monter une R19 Diesel en dopage à la vapeur d'eau. C'est mon premier montage et j'aimerai bien recevoir vos critiques expertes sur mon schéma de montage avant de tout finaliser. Peut être pas très explicite le crobar....Le principe c'est d'essayer de doser l'eau en amont du GV plutôt qu' en aval avec la vapeur d'eau. Cela m'a paru plus 'facile' à priori.

Image


Econologiquement vôtre
Flytox
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 12/03/07, 23:14

Salut bienvenue
Waow :shock: c'est de la haute technologie... Très joli schéma.
Je reconnais la partie régulation de la pompe de lave glace :cheesy:
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 13/03/07, 00:54

Bonjour
bienvenu dans le dopage a l'eau ,beau dessin ,
tu fais pas les choses a moitié, cela demande bien de l'énergie materialiser un tel montage du moins l'automaticité
je n'ais pas compris pourquoi l'eau est prechauffé avec l'eau du moteur avant d'aller dans l,évaporateur échappement ? dans la phase démmarrage ou les 4 premiers km ce prechauffage est inexistant, le cyclone non plus, tu veux t'assurer rien que de la vapeur et separer le liquide , mais en principe une fois passé autour de l'échappement c'est pas mal vapeur

Si tu veux pas trop dépenser d'energie teste d'abord un apport de vapeur simple dans le collecteur avec un ajustage manuel et verrifie les resultats et ou tu dois te concentrer dans le control
ou la sorte de vapeur..
Je te dis cela parceque faire un aussi beau montage sans savoir si il y a resultats au bout cela peut etre frustrant pour toi a la fin si les resultats ne sont pas comme tu veux...
A moins que tu as equipement materiel et outillage et que tu du temps disponible a consacrer au projet..
Demande conseil a Laurent c'est lui qui est le plus avancé sur la vapeur direct dans les moteurs..

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

dopage à la vapeur d'eau

Message non lupar Flytox » 14/03/07, 18:24

Message perdu
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

dopage à la vapeur d'eau

Message non lupar Flytox » 14/03/07, 20:08

Bonjour Pitmix , André et les autres

Apparemment mon message d'hier s'est perdu, j'ai pas compris pourquoi. J'ai du faire le boulet avec une commande?!

C'est sympa de vous intéresser à mon schéma.

Quelques infos, pour essayer d'être plus clair:
L'idée de base, c'est de faire un GV le plus réactif possible, 'capable' de suivre les besoins du moteur quand la charge varie. Donc j'ai choisi un volume d'eau à chauffer faible (1/4 à 1/2 litre ?).
Pour améliorer encore la réactivité, le GV est constitué de 4 tuyaux 6/8 mm cuivre directement brasés à l'extérieur, sur le cintre d'échappement . ( La surface de chauffe est très grande par rapport au volume d'eau chauffé ). Pour finir, l'eau qui arrive au GV est préchauffée avec une dérivation du circuit de refroidissement. ( 70 ° ? ).
Quand la voiture retourne au ralenti la température de peau de l'échappement chute à une température < 100° en à peine quelques secondes. Il y a donc très peu de calories disponibles pour l'évaporer l'eau dans le GV. Donc si l'eau est déjà chaude on gardera une production de vapeur 'un peu plus' longtemps. C'est plus facile d'évaporer de l'eau chaude que froide).

Idéalement, quand on est à charge moyenne ou élevée, l'eau se vaporise presque instantanément en rentrant dans le GV et le volume d'eau contenu dans les tuyaux est très faible et donc la réponse est 'instantanée' aux réglage de débit d'eau. (Si ça trouve je suis pas en train de dire une conn.....)

Pour le cyclone, dans mes essais préliminaires, j'ai chauffé au chalumeau mes tuyaux de cuivre 6/8 mm en y injectant de l'eau plus ou moins 'brusquement'. De l'autre coté il sort souvent une violente bouffée de vapeur qui entraine avec elle plein de grosses gouttes d'eau. Ce fonctionnement m'a paru trop instable et il m'a semblé important de ne jamais envoyer de l'eau en 'paquet' dans le moteur.

Une anecdote, j'ai vu un moteur diesel avec le joint de culasse qui pissait l'eau de refroidissement dans la chambre de combustion ( depuis trop longtemps). Résultat , une culasse criblée de dizaines de trous ( détonation ) avec un aspect genre mousse au chocolat mais en plus indigeste culasse et piston mort.


André, je suis d'accord avec toi, j'aurai pu faire beaucoup plus simple et je n'ai aucune garantie ou certitude pour cela que mon montage marchera ( surtout du premier coup ). Mais le plaisir de la mécanique cela ne se comptabilise pas...Pour le temps , la place et le matériel pour mettre tout ça au point, je pense pas être mieux loti que les autres.

Image
Image
Image
Image
Image

Légende: Abaisseur de tension, Partie haute du GV, Electrovanne 3 voies, Ensemble admission avec cyclone, Schéma électrique.
(Pas électricien de formation......j'espère que ça marche )

Question: Faut il craindre que le résonateur d'admission finisse par condenser beaucoup d'eau et me fasse des problèmes? Faut il mettre une purge ou alors le passage d'air est il assez énergique pour enlever l'eau au fur et à mesure qu'elle se condense ?

Pitmix, ton montage avec niveau constant et pompe d'essuie glace, lui arrive t'il de se désamorçer ' sans raison' ? Le mien charrie des bulles de temps en temps. La pompe peut elle travailler à l'horizontale ?

Bonne mécanique
Econologiquement vôtre
Flytox
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

dopage à la vapeur d'eau

Message non lupar Flytox » 14/03/07, 20:20

0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 14/03/07, 20:41

Salut
C'est super ce que tu fais.
Tu as des idées c'est bien, vas jusqu'au bout, et surtout si ça ne marche pas, ne perds pas espoir.
Ma pompe sur la R5 fonctionnait à l'horizontal mais elle ne se désamorçait pas sans raison, puisqu'il n'y avait pas de prise d'air.
L'eau était pulvérisée par un trou plus petit qu'une aiguille d'insuline. Le jet était aussi fin qu'un cheuveux. Donc l'air ne pouvait pas entrée par là. La pompe était placée bien en dessous du niveau mini de mon reservoir d'eau pour éviter le désamorçage.
Le vrai problème c'est plutôt d'utiliser de l'eau très propre non calcaire et filtrée juste avant le gicleur pour éviter qu'il ne se bouche.
Même comme ça de temps en temps il vaut mieux verifier si il n'est pas bouché.
En fait avec la sonde de température vapeur tu sais très rapidement si c'est bouché ou non.
Sur ma R5 ça ne chauffait pas s'il n'y avait pas d'eau.
Suprimmes les espaces dans tes noms de fichiers
0 x
Avatar de l’utilisateur
zac
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 1446
Inscription : 06/05/05, 20:31
Localisation : piton st leu
x 2

Message non lupar zac » 14/03/07, 23:05

salut
"Plus c'est moins simple, moins c'est plus compliqué."
fait un pantone avec un carbu de maquette et une vanne a depression de scooter sur le 1.9l renault c'est l'enfance de l'art,ça marche impec et tu va pas te prendre la tête 6 mois.

@+

PS: contacte moi en MP si tu veux des tuyau plus précis

PS2:ton wouaf à vraiment une bouille sympa
0 x
Dit le zèbre,homme libre (race en voie d'extinction)
C'est pas parce que je suis con que j'éssaye pas de faire des choses intélligentes.
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

Dopage à la vapeur d'eau

Message non lupar Flytox » 14/03/07, 23:30

https://www.econologie.com/fichiers/partager/3voies.jpg

Merci Pitmix pour tes infos.
Tu as une idée de la durée de vie de la pompe d'essuie glace?
Comme elle chauffe beaucoup en 12 V (c'est fait pour un usage intermittent) je l'alimente en 9V, j'ai pas besoin de beaucoup de débit et de pression ( aujourd'hui). Cela me dis pas si c'est capable de faire autant d'heures que le moteur. Tu as mesuré ta pression avant ta seringue ? La mienne dépasse pas 1.2 bars à 10V. (Renault)
Chao
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
camel1
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 322
Inscription : 29/01/05, 00:29
Localisation : Loire
x 1
Contact :

Re: dopage à la vapeur d'eau

Message non lupar camel1 » 14/03/07, 23:33

Salut Flytox !

Flytox a écrit :...
L'idée de base, c'est de faire un GV le plus réactif possible, 'capable' de suivre les besoins du moteur quand la charge varie. Donc j'ai choisi un volume d'eau à chauffer faible (1/4 à 1/2 litre ?).
Pour améliorer encore la réactivité, le GV est constitué de 4 tuyaux 6/8 mm cuivre directement brasés à l'extérieur, sur le cintre d'échappement . ( La surface de chauffe est très grande par rapport au volume d'eau chauffé ). Pour finir, l'eau qui arrive au GV est préchauffée avec une dérivation du circuit de refroidissement. ( 70 ° ? ).
Quand la voiture retourne au ralenti la température de peau de l'échappement chute à une température < 100° en à peine quelques secondes. Il y a donc très peu de calories disponibles pour l'évaporer l'eau dans le GV. Donc si l'eau est déjà chaude on gardera une production de vapeur 'un peu plus' longtemps. C'est plus facile d'évaporer de l'eau chaude que froide).


Bon, j'ai regardé ton schéma, suivi tes explications, je crois que tu vas bien te prendre la tête pour pas grand chose...
Le concept de GVI, c'est de chauffer une très faible quantité d'eau à la fois, DIRECTEMENT par les gaz d'échappement, dont la température est elle même fonction des appels en puissance moteur (et ça réagit beaucoup plus vite que tu ne le pense !)
Mes mises au point, en la matière, m'ont montré que la génération de vapeur suit fidèlement ces sollicitations à la pédale d'accélérateur.
Dans mon esprit, le GVI, c'était le moyen de s'affranchir de tout un bazar d'asservissements, de vannes et d'électronique, et de faire en sorte que par le dessin et le dimensionnement judicieux des éléments, on ait le résultat escompté avec le minimum d'éléments en jeu (moins il y a d'éléments, plus tu diminue le risque de problème).

Je sais bien que lorsqu'on tombe sur un truc aussi simple que ça :
http://reaction.directe1.free.fr/205D/gv.htm
on puisse se dire : "C'est trop simple, je vais faire mieux"
Dis toi bien que ce dessin est le résultat de longues séances de papier/crayon, suivies de longues séances d'essais/mise au point/mesures, pour arriver à stabiliser une forme qui marche et affiner empiriquement les dimensions...

Je remarque du reste que, dans les dernières réalisations, on s'oriente de plus en plus vers le principe du GV, ce qui est une bonne chose en soi. Mais à vouloir modifier la recette qui marche pour lui donner sa patte perso, on peut très vite aller vers le désenchantement et le découragement.

Si j'ai pris la peine de donner les plans (avec les explications complètes et dimensions), c'est pour éviter aux nouveaux de perdre un temps précieux, qui fait de plus défaut à la plupart d'entre nous...

Si j'ai un conseil à te donner, c'est de commencer par t'inspirer d'un dessin "simple" (mais pas si simpliste qu'il y paraît), de le réaliser (il y a loin du papier à la ferraille), de le poser, puis de mesurer tes résultats...
Ensuite, tu pourras toujours te poser la question de l'amélioration...

Et pour paraphraser ta signature :

Plus tu pédale moins vite, et moins t'avance plus doucement ! :lol:

Bonnes cogitations, et bienvenu au club !

Michel
0 x
Nous étions au bord du gouffre, mais nous avons fait un grand pas en avant...


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité