Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
AD 44
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 206
Inscription : 15/04/15, 15:32
Localisation : limite 44 et 49
x 17

Re: France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Message non lupar AD 44 » 08/10/18, 07:51

Salut,

Concertation 2009, 1er appel d offre janvier 2011, octobre 2018 mise en service d une éolienne de 2MW (sur un total de 3000)

Bon...
0 x

J-Pierre
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 13
Inscription : 13/02/17, 17:53
x 3

Re: France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Message non lupar J-Pierre » 28/10/18, 18:06

Eolien ou solaire, cette production d'énergie est une course au toujours plus, donc c'est une course anti-écologique.
https://lejustenecessaire.wordpress.com/
Si on veut donner aux 10 milliards d'humains futurs le tout confort, pour les seules matières premières, il faudra extraire quatre fois ce qui a déjà était utilisé. L'énergie qu'on ne consomme pas est la plus écologique, et ne nécessite aucune éolienne.
Notre nuisance écologique doit être divisée par quatre, donc pourquoi plus d'énergie... pour continuer notre course folle contre la planète, mais aussi contre les générations futures.
0 x
L'économie dévore la terre et nous avec : https://lejustenecessaire.wordpress.com/
Indignons-nous !
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4101
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Message non lupar moinsdewatt » 15/11/18, 22:11

Éolien en mer: le parc de Dunkerque attribué mi-2019

AFP le 15 nov. 2018

Le gouvernement a renvoyé jeudi à "mi-2019" le choix du groupe retenu pour construire un parc éolien au large de Dunkerque, en entérinant une nette baisse des subventions publiques dans les six premiers projets au large des côtes françaises.

À l'occasion d'un comité interministériel de la mer à Dunkerque, le Premier ministre Edouard Philippe a de nouveau précisé le calendrier du parc éolien de 500 mégawatts prévu au large du port nordiste, qui devait initialement être attribué avant la fin 2018. Ce décalage de quelques mois est lié, selon Matignon, à une renégociation sur les six premiers parcs, "qui était un préalable au lancement de l'appel d'offres de Dunkerque".

Pas moins de dix groupements français et étrangers avaient été présélectionnés en mai 2017, dont les deux géants français EDF et Engie, l'espagnol Iberdrola, le norvégien Statoil ou encore le suédois Vattenfall. "Les candidats déposeront leurs offres dans quatre mois et nous serons en mesure de désigner le lauréat à la mi-2019", a annoncé M. Philippe.

La prochaine Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), attendue d'ici à la fin de l'année, "décrira les volumes d'appel d'offres engagés dans les prochaines années", a précisé l'ex-maire du Havre, ville qui doit justement accueillir des usines d'éoliennes en mer.

Le gouvernement, qui a transmis jeudi le cahier des charges définitif aux candidats présélectionnés à Dunkerque, est mobilisé pour le développement ultérieur de la filière éolienne offshore en France", a-t-il assuré.

Impatients de voir cet appel d'offres aboutir, les professionnels de l'éolien ont salué jeudi le lancement de cette phase finale. Celle-ci est aussi "l'aboutissement de (la) procédure de dialogue concurrentiel durant laquelle les services de l'Etat ont échangé (...) avec les 10 candidats présélectionnés", souligne le Syndicat des énergies renouvelables (SER) dans un communiqué.

Le SER appelle toutefois le gouvernement à "une politique plus volontariste" pour accélérer le rythme des appels d'offres d'éolien en mer, à la fois posé et flottant. Pour France énergie éolienne (FEE), la future PPE devrait inclure de 4 à 6 gigawatts (GW) additionnels sur l'éolien en mer posé et de 3,2 à 4,2 GW supplémentaires sur l'éolien en mer flottant, d'ici à 2030. Aucune capacité commerciale n'est en service aujourd'hui en France.

Cinq mois après l'accord négocié par Emmanuel Macron et Edouard Philippe avec les industriels, le ministre François de Rugy a également signé jeudi les courriers approuvant les nouveaux tarifs pour les six parcs, qui doivent voir le jour entre 2021 et 2024.

Parmi les six parcs concernés, trois sont développés par EDF, au large de Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Courseulles-sur-Mer (Calvados), deux par Engie au large du Tréport (Seine-Maritime) et des îles d'Yeu et de Noirmoutier (Vendée), et un par l'espagnol Iberdrola, près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Ils représentent chacun une puissance d'environ 500 mégawatts (MW).

L'an dernier, le gouvernement avait décidé de renégocier les financements publics accordés à ces parcs, attribués lors d'appels d'offres en 2012 et 2014, estimant que les tarifs prévus à l'époque, compris entre 180 et 230 euros par mégawattheure durant 20 ans, étaient devenus excessifs étant donnée la baisse du coût de l'éolien en mer ces dernières années.

La baisse des tarifs subventionnés de l'ordre de 30% permet une économie de "16 milliards d'euros" sur deux décennies pour le consommateur final, a souligné Edouard Philippe. Les tarifs subventionnés sont, in fine, répercutés sur le consommateur d'électricité.

https://www.connaissancedesenergies.org ... 019-181115
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4101
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Message non lupar moinsdewatt » 31/03/19, 23:04

Eolien en mer: au moins six offres déposées pour le projet de parc de Dunkerque

AFP parue le 15 mar 2019

Au moins six candidats ont déposé officiellement leurs offres vendredi pour le projet de parc éolien en mer au large de Dunkerque (Nord), a-t-on appris auprès des entreprises concernées.

........



Détails : https://www.connaissancedesenergies.org ... que-190315
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4101
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Message non lupar moinsdewatt » 31/03/19, 23:05

Feu vert à la construction d'un parc éolien en mer contesté en Vendée

AFP le 06 mars 2019

L'ultime autorisation nécessaire à la réalisation d'un projet contesté de parc éolien offshore au large des îles d'Yeu et de Noirmoutier (Vendée) a été signée par l'État, ouvrant la voie aux travaux, a annoncé mercredi la préfecture.

Il s'agit "de la dernière des dix autorisations sollicitées par la société des éoliennes en mer îles d'Yeu et de Noirmoutier (EMYN) et réseau de transport d'électricité (RTE) avant de pouvoir construire le projet de parc éolien en mer au large des îles d'Yeu et de Noirmoutier", a déclaré la préfecture de Vendée dans un communiqué.

Cette ultime décision porte sur "une dérogation pour arrachage, enlèvement et transport de spécimens d'une espèce végétale protégée et pour perturbation intentionnelle de spécimens d'espèces animales protégées", a-t-elle ajouté.

Tous les feux sont désormais au vert pour entamer les travaux de ce projet en développement depuis quatre ans et dont les demandes d'autorisations administratives, déposées en mai 2017, avaient été instruites pendant dix-huit mois. Elles avaient conduit à une enquête publique entre avril et mai 2018 puis à plusieurs consultations citoyennes dont la dernière a eu lieu en février.

Au total, 76% des personnes qui s'étaient exprimées avaient fait connaître leur opposition au projet, craignant qu'il menace la biodiversité, la pêche locale et les paysages. Au total soixante-deux éoliennes devraient être installées à 11,7 km de l'île d'Yeu et à 16,5 km de Noirmoutier pour un investissement de deux milliards d'euros. La mise en service devrait intervenir en 2021.

Avec une puissance totale de 496 MW, le parc doit produire en moyenne 2 000 GWh par an, soit la consommation électrique annuelle de 850 000 personnes, selon la préfecture.

Le géant japonais Sumitomo Corporation avait annoncé en décembre son entrée au capital de ce projet ainsi qu'à celui au large du Tréport (Seine-Maritime), dont Engie reste l'actionnaire principal aux côtés du groupe portugais EDPR. Plusieurs parcs éoliens en mer sont en projet en France, mais aucun ne produit pour l'instant de l'électricité.



https://www.connaissancedesenergies.org ... ste-190306
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4101
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Message non lupar moinsdewatt » 31/03/19, 23:06

Feux verts préfectoraux au projet éolien offshore du Tréport

AFP le 26 févr. 2019

Les préfectures de Seine-Maritime et de la Somme ont annoncé mardi dans un communiqué commun avoir autorisé par arrêtés la réalisation du parc éolien offshore au large du Tréport et de Dieppe (Seine-Maritime).

La mise en service de ce parc de 62 éoliennes, d'une puissance totale de 496 MW, est prévue pour 2023, selon les deux préfectures.

Le projet prévoit l'installation des éoliennes à 17 km au large de Dieppe et 15,5 km du Tréport, à une profondeur de 14 à 24 mètres, selon le site d'EMDT, filiale du groupe d'énergie Engie retenue pour mener à bien ce projet.

Le parc produirait en moyenne 2.000 GWh par an, soit la consommation électrique annuelle de quelque 850.000 personnes, selon EMDT.

Les différents arrêtés approuvent "la convention de concession d'utilisation du domaine public maritime" entre l'État et EMDT, et autorisent "au titre de la +loi sur l'eau+, l'aménagement et l'exploitation du parc éolien". Un arrêté "espèces protégées" autorise l'exploitant à perturber ou détruire certains spécimens dans le cadre des travaux.

Ce projet suscite, depuis son lancement, une vive protestation des pêcheurs locaux qui craignent son impact sur la ressource en poissons.

Le gouvernement avait donné son feu vert à l'exploitation du parc éolien, le 6 novembre 2018.

https://www.connaissancedesenergies.org ... ort-190226
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4101
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Message non lupar moinsdewatt » 20/09/19, 07:33

Enfin ! Image

Le parc éolien en mer de Saint-Nazaire est officiellement lancé

Publié le 19/09/2019

EDF Renouvelables, RTE (Réseau de transport d’électricité) et la société canadienne Enbridge ont accueilli le jeudi 19 septembre à Saint-Nazaire tous les partenaires et acteurs industriels concernés par la réalisation du premier parc éolien posé en mer français, d’un coût global de 2 milliards d’euros.

« C’est un moment historique, fruit d’un travail collectif avec les élus et tout le territoire, qui s’inscrit dans une urgence climatique, a rappelé Béatrice Buffon, directrice générale adjointe d’EDF Renouvelables. L’éolien en mer fait partie des solutions pour y répondre. »

Jean-Marc Estay, pour l’association environnementale Vert pays blanc et noir, a insisté sur le « devoir d’exemplarité ». Comme Bretagne vivante et la Ligue de protection des oiseaux, elle a choisi d’appuyer le projet de parc en se documentant et en acquérant une expertise qui servira pour les projets suivants, rappelant que ces associations resteraient « vigilantes dans la phase de construction et d’exploitation ».


« Des compromis constructifs »

Un message bien reçu par Georges Walley, d’Enbridge, qui est actionnaire à 50 % du parc : « les engagements pris devront être respectés, en particulier pour le monde de la pêche et l’environnement. » Pour José Jouneau, président du comité régional des pêches des Pays de la Loire (Corepem), « il ne s’agissait pas d’être pour ou contre le projet, mais d’agir en citoyens. Nous n’avons pas été toujours d’accord mais nous avons toujours trouvé des compromis constructifs », a-t-il rappelé.

RTE démarrera les travaux préparatoires nécessaires au raccordement terrestre du câble sous-marin dès la semaine prochaine, plage de la Courance. La mise en service progressive du parc de 480 MW est prévue pour le printemps 2022.


https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... ciellement
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4101
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 394

Re: France : 6000 MW éolien offshore à horizon 2020

Message non lupar moinsdewatt » 08/10/19, 01:45

MHI Vestas fournira les éoliennes de Groix Belle-île

Publié le 07/10/2019

Le projet de ferme pilote d’éoliennes flottante de Groix Belle-île a un nouveau partenaire pour ses turbines. Le constructeur dano-japonais MHI Vestas remplace GE, fournisseur initial du projet.

Le remplacement du fabricant américain, qui a annoncé en avril l’arrêt de la production de l’Haliade 150 prévue à Groix pour se consacrer à l’Haliade X, s’accompagne d’un changement de taille dans le projet. De quatre éoliennes, la ferme pilote est réduite à trois. Elle y gagnera néanmoins en puissance. Depuis juillet 2016, date à laquelle Groix Belle-Île a été l’un des lauréats de l’appel à projets de l’Ademe pour l’éolien flottant, la technologie des turbines a passablement évolué. L’éolienne de MHI Vestas affiche ainsi une puissance unitaire de 9,5 MW contre 6 MW pour l’Haliade 150.

Décalage d’une année
Les deux turbines restent néanmoins dans des gabarits similaires. « Les évolutions techniques apportées à la ferme pilote ne devaient pas entraîner l’augmentation des incidences environnementales analysées dans l’étude d’impact », indique la société Ferme éolienne flottante de Groix et Belle-Île (FEFGBI), porteuse du projet. Avec une éolienne en moins, l’emprise spatiale du projet passerait notamment de 14 à moins de 9 km2.

L’arrivée de MHI Vestas a permis en outre de ratifier les accords de financement du projet entre l’Ademe et l’entreprise FEFGBI dans laquelle sont actionnaires la société chinoise CGN, la Banque des territoires et Eolfi. Le changement de turbines, dont Naval énergies réalisera les flotteurs, s’accompagne par ailleurs d’un décalage d’un an de la réalisation du projet. « L’installation et la mise en service de la ferme sont prévues pour 2022 », indique-t-on chez Eolfi.

Image
La poignée de main entre Philippe Kavafyan (à gauche), PDG de MHI Vestas, et Nicolas Paul-Dauphin de FEFGBI a eu lieu le lundi 7 octobre en présence de Jean-Yves le Drian, ministre des Affaires étrangères (à gauche de la photo) et du prince du Danemark. (Photo : FEFGBI/MHI Vestas)


https://lemarin.ouest-france.fr/secteur ... -belle-ile
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités