Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesCrises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar janic » 18/06/16, 07:32

did bonjour
dont le coût est mutualisé,
ce qui a donné une arme à double tranchant quand cette mutualisation devient une vache à lait pour les industriels.
parce qu'on estime qu'un cancer, ce n'est pas directement de ta faute ;

Oui et non! Les conditions qui conduisent au développement, que dis-je l'explosion des cancers de tous genres, sont de mieux en mieux connues et si certaines conditions (souvent professionnelles) sont difficiles à éviter, d'autres dépendent de nos choix de vie et, malheureusement, ces choix ne sont pas fait par ignorance ou par refus de savoir. (alcool, tabac; produits animaux, produits alimentaires industriels, etc...)
que l'éducation des enfants, cela ne doit pas être d'abord une charge pour les seuls parents.
au contraire, l'éducation est le seul fait des parents qui doivent servir de modèle à leur progéniture. Or on confond trop souvent éducation et instruction, cette dernière étant souvent hors de portée de bien des parents. Mais, et là il y a une grosse carence, il n'existe pas d'école des parents pour les préparer à leur rôle d'éducateur et ceux -ci apprennent, par le quotidien, ce qu'il aurait fallu faire, mais trop tard! Or, là encore, cette formation était assurée par les parents des parents dans des familles où toutes les générations étaient réunies sous un même toit. L'éclatement de cette structure a produit ce que l'on constate actuellement, où les jeunes parents croient avoir la science infuse à ce sujet.
Donc pour reprendre une de mes expression favorite: "on commence à être mûrs pour élever nos enfants lorsqu'ils sont sur le point de quitter le foyer"
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1194
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 152

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar phil53 » 18/06/16, 07:44

Non évidemment pas pour l'instant, c'est marginal.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16820
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7091

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Did67 » 18/06/16, 11:52

Je ne vais pas relancer un débat dont ma contribution, citée par extraits très partiels qui les dénaturent complètement [on reconnait là janic !], dte de 2011.

@janic :

Dans mon texte original, il ya justement la mention des abus possibles, mais mon raisonnement attirait l'attention du risque de balancer toute forme de mutualsiation et de socialisation en raison de ces abus...

Même si chacun a une part plus ou moins grande dans certaines maladies (pas toutes, de loin !), je ne souhait toujours pas qu'on mette chacun seul, face à son risque.

Je ressort de nouveau de cardiologie, malgré une hygiène de vie très bonne, même si pas aussi extrême que la tienne : dois-je payer la facture, si je suis ton raisonnement ?

Soit c'est oui. Soit inutile de me contredire pour le plaisir de contredire !

Moi, c'est clairement non. Je suis pour une mutualisation. Clairement.

Au risque que les imbéciles extrémistes (les ayatollahs en toutes choses, ou les Daechs de la vie de tous les jours) renversent tout.

Je suis rarement méchant, mais les imbéciles qui ont jetés des pierres contre l'hôpital Necker, je leur ai juste souhaité un malaise cardiaque sérieux sur le coup. Et qu'on leur dise : "Désolé, on peut pas vous admettre, va falloir attendre quelques heures, il y a des manifestations qui bloquent l'entrée !". Oui, j'y ai pensé. Pour une fois !
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar janic » 18/06/16, 12:40

Je ressort de nouveau de cardiologie, malgré une hygiène de vie très bonne,

Tout est question de savoir ce que signifie très bon pour chacun! Sauf pathologie héritée de ses ascendants, les problèmes vasculaires sont directement liés au mode de vie
même si pas aussi extrême que la tienne :

Pas si extrême que ça! Je suis loin d'être en harmonie avec tout ce que je souligne dans mes interventions (elles représentent un "idéal" de certains aspects de la vie), mais je suis bien conscient de ces différences et des inconvénients possibles de celles-ci.
dois-je payer la facture, si je suis ton raisonnement ?
Non! je suis aussi favorable à cette mutualisation, mais qui est aussi une arme à double tranchant car cela incite à ignorer les causes de certaines pathologies puisque le système est là pour y pourvoir "gratuitement" (en fait que tous paient évidemment). Or, par expérience, je sais que dès que la relation entre cause et effet est mise en avant les individus ne sont pas disposés, y compris moi, (à quelques exceptions près lorsque le torchon brûle) à modifier les habitudes qui en sont la cause.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16820
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7091

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Did67 » 18/06/16, 18:32

janic a écrit :
Sauf pathologie héritée de ses ascendants, les problèmes vasculaires sont directement liés au mode de vie



Et voilà.

"Sauf"... comme tu dis

[Pour info, dans mon cas, ma mère décédée d'un accident cardiaque, un oncle, mon frère a fait un infarctus à 50 ans à peine... Mon voisin à l'hôpital il y a deux jours : quadruple pontage il y a 20 ans, 2 frères pontés, 2 autres frères dépistés à temps et plusieurs fois "stentés"...

Si tu rajoutes que les facteurs à risques, loin d'être tous des "abus comportementaux", tels qu'hypertension, diabète peuvent aussi être héréditaires...

Et qu'un des facteurs majeurs, le stress est souvent imposé (travail, hiérarchie...) et en tout cas pas si facilement maîtrisable quand on a un profil psychologique à douter, à craindre...

Ton "sauf", qui semble supposer, mine de rien en passant, que c'est une exception ne l'est pas !]

Et ceux-là, donc, on fait quoi ? On leur fait vendre la baraque si on un condamne un système de "mutualisation du risque" ???

Car je le rappelle, c'est cela le débat ici. Je défends une mutualisation, comme je l'ai écrit dans mon premier post en 2011, "malgré le fait qu'il y a des abus" [les abus de ceux qui profitent du système de sécu sociale pouvant être tant l’industrie du médicament que certains médecins que certains patients]...

Donc soit clair, qu'on comprenne où tu veux en venir !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16820
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7091

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Did67 » 18/06/16, 18:43

janic a écrit :
dois-je payer la facture, si je suis ton raisonnement ?
Non! je suis aussi favorable à cette mutualisation, mais qui est aussi une arme à double tranchant car cela incite à ignorer les causes de certaines pathologies puisque le système est là pour y pourvoir "gratuitement" (en fait que tous paient évidemment). Or, par expérience, je sais que dès que la relation entre cause et effet est mise en avant les individus ne sont pas disposés, y compris moi, (à quelques exceptions près lorsque le torchon brûle) à modifier les habitudes qui en sont la cause.


Voilà.

C'est exactement ce que j'ai écrit ! Malgré des abus, des risques d'abus, des possibilités d'abus, je suis pour une mutualisation.

Petit bémol tout de même : je connais peu de gens qui aiment aller à l'hôpital ! Vraiment, très peu (sauf ceux qui y travaillent !). Et donc je pense que le problème d'une mauvaise hygiène est bien plus complexe. C'est notamment la question des "habitudes inculquées", des comportements sociaux, des addictions... Il y a ceux qui disent "quand on veut on peut", et ceux qui admettent que les hommes peuvent être faibles, psychologiquement compliqués.

Je l'ai écrit ailleurs, du temps où je travaillais encore : je veux bien cotiser un max sans jamais avoir besoin de couverture sociale ! Hélas, mon souhait n'a pas été entendu..

Je rajoute, pour que ma pensée soit complète : la mutualisation est un acte de civilisation (je comprends que ce qui arrive à mon prochain est impossible à porter, pour lui ; je partage sa peine, ses coûts ; je donne un coup de main....), alors que l'individualisation est un acte de barbarie ou du moins de sauvagerie (dans la jungle, chacun n'a qu'à se défendre ; celui qui n'est pas assez fort, pas assez malin, se fait bouffer ; c'est normal ; tant pis pour lui. C'est ce qui se passe chez les animaux..). La tendance à la remise en cause de ce que nous avons en commun -tendance à la privatisation aussi) est, pour moi, un signe de régression...

Et pour être complet, il me faut donc évoquer le fait que la seule sortie à cette problématique, à mon avis toujours, est l'éthique : c'est-à-dire un comportement digne et respectueux de tout le système... De même qu’on n'arrivera pas à éliminer la fraude fiscale, on aura du mal à supprimer les abus ! Sans éthique.
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1548
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 14

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Philippe Schutt » 28/06/16, 18:25

je veux bien soutenir, mais pas aider à se multiplier. Voilà un sujet à controverse à soi tout seul ;)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51923
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1104

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Christophe » 14/07/16, 07:25

Débordés par la pression, trop sédentaires et en manque de sommeil, beaucoup de jeunes adultes ne s'en sortent plus. Conséquence : une véritable épidémie de troubles psychiques, selon l'oms. Une situation qui réclame des mesures rapides.

David Gourion


http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages ... -37106.php
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Re: Crises économiques, jeunesse sacrifiée et pauvreté

Message non lupar Obamot » 31/08/16, 19:50

Il y a peu, l'Université d'été du MEDEF sur BFM-TV.

Le patron de CISCO y déclarait:

— "80% des entreprises qui existent aujourd'hui, auront disparu dans dix ans [...]"
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités