Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Et si le CO2 n'était pour rien dans le réchauffement?

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49284
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 17/06/08, 20:03

Bonne remarque, non pas regardé car je pensais que le 0 (à droite) était l'an 2000...

Donc la courbe n'est pas "complète"...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 17/06/08, 20:05

Christophe a écrit :Dans ce cas MeteoFrance est en contradiction avec l'Esa...

https://www.econologie.com/forums/animation- ... t5057.html

ps: je transmet http://www.meteofrance.com/FR/glossaire ... x_view.jsp au Monsieur
Mwoué... faudrait s'entendre sur la définition de l'homogénéité...

Ce que montre la carte de l'ESA, ce sont surtout des variations saisonnières avec un décalage des hémisphères et il me semble qu'il n'y a jamais plus de 5 à 10 ppm d'écart entre chaque point de la carte. Soit entre 1 et 3% de variation. Pas de quoi fouetter un chat.
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49284
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 17/06/08, 20:11

Certes mais il montre tout de meme des fortes disparités régionnales...c'est vraiment con qu'on ait pas l'antartique quand meme...puisque c'est là ou sont fait les carrotages...

Moi je pense qu'on fait finalement surtout bcp de spéculations sur le climat du passé mais surtout sur celui du futur...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 17/06/08, 20:19

Christophe a écrit :Certes mais il montre tout de meme des fortes disparités régionnales...c'est vraiment con qu'on ait pas l'antartique quand meme...puisque c'est là ou sont fait les carrotages...

Moi je pense qu'on fait finalement surtout bcp de spéculations sur le climat du passé mais surtout sur celui du futur...
Le brassage entre hémisphère se fait à l'échelle de quelques mois, voire une année et la différence (a Mauna Loa) entre pleine saison de végétation (plus d'absorption de CO2) et basse saison (plus de décomposition) se monte à 5 ou 6 ppm. C'est à peu de choses près ce que montre le satellite de l'ESA.

Beaucoup de spéculations sur le passé ? Sur le futur ? Tu veux dire quoi au juste ? :shock:

Au fait 387ppm c'est maintenant, pas en 2006.
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49284
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 17/06/08, 20:20

Bucheron a écrit :Au fait 387ppm c'est maintenant, pas en 2006.


Mesuré à quel altitude? :mrgreen: :mrgreen: Ca va je déconne hein!! (quoique...)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Lietseu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2320
Inscription : 06/04/07, 06:33
Localisation : Anvers Belgique,Skype lietseu1
x 1

Message non lupar Lietseu » 17/06/08, 22:07

J'ai lu vos considérations avec délice, les affirmation lancée par le "spécialiste des gaz en chambre" m'a laissé rêveur....comment en effet considérer la planête comme une éprouvette ou...une cave!?

Enfant déja (merci TomTit, et ses expériences amusantes) nous savions que le gaz carbonique est + lourd que l'air, mais ce monsieur semble oublier que si il disait vrais nous serions simplement tous morts asphixiés sur la planête ou nous vivons...n'aurait survécus que les gens habitants en altitude et encore...si on se réfère au sujets des torchères qui brûlent toute l'année 24/24H et la quantité de co quelles dégagent (sans compter l'oxygène qu'elles brulent).
Enfin, imaginer une planète ou les gaz ne se mélangeraient pas nous ferait penser à ses coctails de couleurs ou l'on profitent des lois de la physique pour nous en mettre plein la vue et les papilles, jolis mais...à consommer avec modération !
Heureusement que "bon génies" les échanges thermiques nous ont "inventé" le vent... bien sur si un diable arrêtais toute cette alchimie , il ne nous resterait pas longtemps à vivre, hein !?
0 x
En éloignant l'Homme de La Nature, on l'a éloigné de Sa Nature ! Lietseu
"Le pouvoir de l'amour, doit être plus fort que l'amour du pouvoir" un contemporain de Lie Tseu ?
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible, pour les yeux...
Avatar de l’utilisateur
Lietseu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2320
Inscription : 06/04/07, 06:33
Localisation : Anvers Belgique,Skype lietseu1
x 1

Message non lupar Lietseu » 17/06/08, 22:36

Question aux deux spécialistes du sujet, (et aux autres aussi) la masse en constante évolution des gaz lourds, ne pourait elle pas être a l'origine de vent plus violents?
L'effet de masse ne pourait-il pas influencer la violence des courants d'air?
Lesquels, après tout, sont des "fluides"...donc si les constituants de ses fluides ont une densité plus grande...cela doit forcément avoir un impact sur la rapidités des déplacements de ceux ci...(verticalement en se réchauffant et en se refroidissant 1 litre d'air avec 387ppm de co2 monte plus lentement et descend donc plus vite que son ancêtre qui en contenait 180...que dire d'un M³ et donc de milliard de M³?) avec la constante augmentation des gaz les plus lourds et la constante diminution des plus légers, les tempêtes et autres phénomènes météo ne sont que + évident a comprendre.(et je ne parle pas des phénomènes électro-statique dû aux poussières des polluants)
Merci de me donner votre avis !
0 x
En éloignant l'Homme de La Nature, on l'a éloigné de Sa Nature ! Lietseu

"Le pouvoir de l'amour, doit être plus fort que l'amour du pouvoir" un contemporain de Lie Tseu ?

On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible, pour les yeux...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49284
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 17/06/08, 22:43

Bonnes remarques...mais j'aurais du mal à y apporter un avis sérieux et constructif.

Je ne pense pas que le "surpoids" du CO2 ait une grande influence surtout que si on applique le théoreme d'archimède l'effet s'annule...par contre il est clair que l'augmentation de l'évaporation, des océans par exemple, du fait d'un effet de serre plus important va lui augmenter le risques des tempetes...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 17/06/08, 23:04

Lietseu a écrit :Question aux deux spécialistes du sujet, (et aux autres aussi) la masse en constante évolution des gaz lourds, ne pourait elle pas être a l'origine de vent plus violents?
L'effet de masse ne pourait-il pas influencer la violence des courants d'air?[..]
La question est de savoir si l'augmentation de 100 ppm d'un gaz environ 1.5 fois plus lourd que le mélange d'origine a une influence sur la dynamique des fluides ?

Essayons de voir plus clair :
78 % de N2 et 21 % de O2, plus 0.027 % (270 ppm) de CO2 donnent une masse moyenne de (28*0.78+32*0.21 + 0.00027*44) = 28.57188 en négligeant tous les autres.
En passant à 390 ppm soit 0.039% et en négligeant la diminution concommitante d'O2, on obtient une masse de 28.57716...

Est-ce que la mécanique des fluides est influencée à des hauteurs perceptibles par l'humain pour des variations au 5ème chiffre significatif d'une grandeur ? Je ne le pense pas mais c'est subjectif...
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 17/06/08, 23:06

Pour aller dans le même sens que Christophe, je pense que des phénomènes d'échanges d'énergie sont, et vont, être beaucoup plus surement impliqués dans des changements perceptibles dans l'atmosphère.
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités