Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Et si le CO2 n'était pour rien dans le réchauffement?

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48892
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 700

Message non lupar Christophe » 17/06/08, 23:11

Rah t'as osé calculé le "surpoids".

Mais le fait est que ce surpoids est le même partout (en supposant que tout soit homogène comme tu as incisté dessus avant): donc je ne pense pas qu'il aurait aucune influence puisqu'il s'agit de fluide suivant le principe d'archimède...

Par contre il devrait avoir une influence "au 1/10 000 prés" sur la pression atmophérique...

Je pense que l'augmentation de la vapeur d'eau dans l'atmosphere à la place de l'O2 aura bien plus d'influence...pas simple en tout cas comme probleme...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Targol
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1897
Inscription : 04/05/06, 16:49
Localisation : Région bordelaise

Message non lupar Targol » 17/06/08, 23:49

Merci à vous 2 pour cette discussion bien constructive.

Pour ma part, n'ayant ni la culture scientifique nécessaire, ni la science infuse pour infirmer ou confirmer les dires de ce monsieur (qui n'est pas le 1er, soit dit en passant à lancer de telles affirmations), je me contenterais du constat suivant :
Qu'on impute l'effet de serre au CO2 ou au méthane n'a que peu d'importance dans la mesure où les concentrations relatives de l'un comme de l'autre ont quitté leur seuil "normal" du fait des activités humaines et de la gabegie énergétique qui s'y associe (voir les courbes présentées par Christophe en 2ème page).

Les rapports de cause à conséquence entre la concentration de ces gaz dans l'atmosphère et le réchauffement sont, à mon avis intimement liées (voir l'exemple du permafrost qui se dégèle lentement relâchant des tonnes de méthane dans l'atmosphère qui lui-même génère du réchauffement, etc...).
Néanmoins cet avis est plus basé sur l'intuition qu'autre chose.

Quel est l'intérêt de savoir pourquoi le feu s'est déclenché quand la maison brûle ? On essaie d'abord d'éteindre !!!

C'est étrange, mais à chaque fois que je vois ce genre de théories, j'ai l'impression que le message subliminal qui est dérrière est "continuez à vous goinfrer, l'écosystème saura gérer".

Que ce soit le CO2 ou les pets de ma grand mère qui soient responsables du réchauffement climatique, après tout, quel importance ? N'y a t'il pas aussi une question morale derrière nos habitudes de vies ? Peut-on continuer à piller l'écosystème et les économies des pays du sud juste pour notre petit confort egoïste indéfiniment ?
Malheureusement, ce genre de considérations morales pèse peu devant le dernier modèle de 4x4 climatisé ou un bel écran plasma 127cm.
Alors, vrai ou pas ? Si le CO2 peut servir d'épouvantail et réfréner les velléités consuméristes d'un certain nombre, qu'on continue à en parler.
Après tout, les religions, dans leur grande majorité ne sont-elles pas des "mensonges" (ou du moins des sommes d'informations impossibles à vérifier) dont le but est de modifier les comportements humains ? Pourquoi ne se servirait-on pas des mêmes recettes pour tenter de sauver ce qui peut l'être encore dans notre écosystème ?

Bref, excusez cette parenthèse ésotérique au milieu d'une discussion scientifique... Continuez, je prend grand intérêt à vous lire !
0 x
"Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou, ou un économiste." K.E.Boulding
Avatar de l’utilisateur
Lietseu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2320
Inscription : 06/04/07, 06:33
Localisation : Anvers Belgique,Skype lietseu1
x 1

Message non lupar Lietseu » 18/06/08, 00:05

Désolé les gars, mais...cette homogénéïté des gaz est toutes théorique (comme le reste de notre discution d'ailleurs)

La question que je me posait avait bien à voir avec les déséquilibres qui doivent forcément exister à l'echelle de la planète...

Pour Targol: il va de soi qu'aucun de nous ne veux remettre la "faute" à qq d'autre, l'éconologie c'est déja s'engager, dans un processus de réflexion qui est: je sort de ma bulle, je vois ce que d'autre font, pour voir ce qu'ensemble nous pouvons faire...je propose des solutions, j'offre le produits de mes heures passée sur le net pour les partager etc... tiens voila un lien:

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/physique-1/d/des-batteries-a-nanofils-de-tres-longue-duree_13995/

ou encore un autre qui ne manquera pas de t'intéresser : http://www.eolprocess.com/Index.php
0 x
En éloignant l'Homme de La Nature, on l'a éloigné de Sa Nature ! Lietseu
"Le pouvoir de l'amour, doit être plus fort que l'amour du pouvoir" un contemporain de Lie Tseu ?
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible, pour les yeux...
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 18/06/08, 15:48

Lietseu a écrit :Désolé les gars, mais...cette homogénéïté des gaz est toutes théorique (comme le reste de notre discution d'ailleurs)

La question que je me posait avait bien à voir avec les déséquilibres qui doivent forcément exister à l'echelle de la planète...
[...]
Je t'ai donné mon avis. Fais-en ce que tu veux.
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8457
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 134

Re: Et si le CO2 n'était pour rien dans le réchauffement?

Message non lupar Remundo » 18/06/08, 16:15

Bonjour tout le monde !

Ah j'ai vu ça, c'est rigolo comme théorie !! :lol:

"Le CO2 est plus lourd que l'air et donc pas d'effet de serre."

Enorme !! :cheesy:

Bien que je confirme que dans les milieux confinés et en l'absence de toute convection, le CO2 migre vers le bas, dans l'atmosphère, il en va tout autrement. Je confirme aussi qu'à Clermont Ferrand, des gens sont morts dans les grottes/caves et que le test est d'avoir une bougie à ras du sol et de surveiller si elle ne s'éteint pas pour certifier de la présence de suffisamment de dioxygène...

Ainsi, songez que si le raisonnement de ce Monsieur F. Tatard était juste, nous serions tous en train de respirer de l'oxygène PUR puisque le diazote est plus léger que le dioxygène.

Ou bien que les Alpinistes mourraient immédiatement d'asphixie en montagne, ou bien les passagers d'un aéronef... :idea:

Hors les mesures montrent qu'à toute altitude, il y a sensiblement la même proportion de O2 et N2.

Imaginez que vous avez un verre de sirop, et que vous agiter doucement avec une cuillère, votre sirop sera toujours à 99% homogène.

Vous avez là une bonne image de l'atmosphère doucement remuée par le rayonnement solaire.

Et quand bien même le CO2 serait dans les couches basses de l'atmosphère, cela n'en annule aucunement son effet de serre.

Par ailleurs, l'eau dissout le CO2 (sous forme H2 CO3) et l'emporte dans les nuages, ou aussi les mers (d'où problème de formation calcaire, milieux marins déséquilibrés...).

Dernière remarque, pourquoi la couche d'ozone ne tombe pas sur le sol (O3 est encore plus lourd que CO2 :?: :P

Tout cela s'homogénéise à quelques pouillèmes près.

Enfin, on rigole bien :lol:
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 18/06/08, 22:57

[Mode Humour ON]
Ben oui, l'été dans les grandes villes, la couche d'ozone elle tombe à ras des paquerettes (s'il en reste dans les pelouses). La preuve il y a plein d'alertes pour pollution à l'ozone :lol:
[Mode Humour OFF]
Tout se mélange dans l'atmosphère. Il suffit qu'un gros cumulo nimbus arrive et hop il joue le rôle de cuillère géante.
0 x
[Mode MODO=ON]
Zieute mais n'en pense pas moins...
Avatar de l’utilisateur
Lietseu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2320
Inscription : 06/04/07, 06:33
Localisation : Anvers Belgique,Skype lietseu1
x 1

Message non lupar Lietseu » 18/06/08, 23:24

:cheesy: le plus fou dans cette histoire c'est le côté, "humour anglais" un peu (beaucoup) décalé :D

Merci pour le sujet Christophe, c'est un plaisir !
0 x
En éloignant l'Homme de La Nature, on l'a éloigné de Sa Nature ! Lietseu

"Le pouvoir de l'amour, doit être plus fort que l'amour du pouvoir" un contemporain de Lie Tseu ?

On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible, pour les yeux...
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 10/04/12, 02:44

highflyaddict a écrit :Tenez ! http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/le-co2-aurait-bien-mis-fin-au-dernier-acentge-de-glace_37995/.

Un gros bâton dans les roues des négationnistes du réchauffement climatique d'origine anthropique !


L'article de Nature est très important, car énorme travail US, Chinois et français, sur tout le globe en 80 endroits, de mesures dans les glaces et sédiments sur les 22000 dernières années des températures et valeurs de CO2 passées, ce qui n'est pas une simulation, mais montre la réalité passée, que la température moyenne du globe a suivi le CO2 et surtout que la T de l'hémisphère nord a été très en retard sur le CO2 et la T globale, réchauffée bien avant de faire fondre la calotte glacière au nord.
Donc il est prouvé par cette expérience passée que le CO2 dégagé par un premier réchauffement local, a déclenché un réchauffement global de toute la terre, qui a dégagé encore plus de CO2, qui a alors fait fondre avec des milliers d'années de retard, la calotte glacière au nord. Avec ces calottes glacières, le climat de la terre est très instable.

Cet article scientifique est tellement important que je mets sur econologie avec des figures.
Il est à lire avec grand soin, car il a mesuré la réalité climatique de la déglaciation sur les 22000 ans passés sur toute la terre, et conditionne tout notre futur, avec le CO2 actuel qui va faire fondre encore beaucoup de calottes glacières, environ 20 m de montées des mers, avec le CO2 actuel et bien plus si nous continuons à le faire monter ce CO2 !!

https://www.econologie.info/share/partag ... XYam3n.pdf

Image
Image
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités