Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsNouveau Potager du Paresseux dans le 37

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12257
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4017

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar Did67 » 02/05/18, 10:58

Pour le liseron, ne pas se tromper de diagnostic : il était là avant, mais contrarié, il se voyait moins... Maintenant, on ne le dérange plus, et donc il est "resplendissant" (d'autant plus que lui aussi profite de la fertilité !).

Comme "outil" supplémentaire : des boites de conserve de collectivité. Le principe étant de "vider" les réserves dans le rhizome, il faut lui faire produire beaucoup de biomasse à partir de ses réserves ("spaghettis blancs"), sans lui laisser le temps d'étaler ses feuilles pour refaire le stock... Songer que tout cela fonctionne comme une voiture électrique : chaque fois qu'il construit des "spaghettis blancs", c'est comme si tu roules - tu tires sur les batteries. Chaque fois qu'il réussit à étaler ses feuilles, c'est la recharge... S'il tire et qu'on ne lui laisse pas le temps de recharger, les batteries finissent par être à plat !

Donc une fois que tu as repéré les "spots" où le liseron émerge, tu mets une boite (ou un seau noir, ou un pot de fleurs opaque) dessus et il "tourne, tourne, tourne..." en puisant dans ses réserves... De temps en temps, tu retires les spaghettis, que tu compostes en surface !

Pour ceux qui ont de la place : j'étais hier chez un "permaculteur qui couvre avec du foin" (professionnel) - ou "phénoculteur en buttes" - ; il a de superbes buttes recouvertes de plants de toutes sortes, salades, choux, oignons, tomates... Et aucun dégât de limaces... C'était une prairie l'année passée. Le miracle : il avait fait un enclos et toute la fin de l'été et l'automne, ses canards coureurs indiens ont divagué... Ils ont éradiqué les limaces. Elles n'ont pas pondu. Pas de limaces, pas de limaçons, etc...
1 x

Avatar de l’utilisateur
guibnd
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 234
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 58

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar guibnd » 02/05/18, 16:12

j'ai le souvenir qu'avant de "foiner", certaines années alors que je cultivais en sol nu, j'avais une multitude de petites limaces noires qui mangeaient jusqu'à mes oignons et échalotes ! les salades n'en parlons même pas !
je ne suis pas sûr que ce soit pire avec le foin ( ni mieux d'ailleurs côté limaces ).
et mes poules, elles font la fine bouche, elles ne mangent même plus les limaces tellement elles sont gavées :cheesy:
0 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12257
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4017

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar Did67 » 02/05/18, 18:59

En tout cas, dans ma serre, où une partie est restée en sol nu car j'y avais repiqué des salades, donc je n'ai pas rechargé cet automne-hiver, c'est de ce coté-là que j'ai trouvé le plus de limaces, et les plus grosses ! Et les plus gros dégâts !

Je pense qu'il y a parfois un effet d'illusion complet : en général, quand on change de façon de cultiver, et qu'on passe de jardiange en sol nu (et pas bio du tout - souvent !), en jardinage type "permaculture", on arrête d'utiliser des "granules", en même temps qu'on couvre avec de la paille ou du foin... Résultat : je pense qu'on attribue trop vite à la couverture ce qui n'est peut-être que la conséquence de l'arrêt du métaldéhyde (matière active du principal "anti-limace" non "bio").
0 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 632
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 148

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar Julienmos » 02/05/18, 22:13

Did67 a écrit :Je pense qu'il y a parfois un effet d'illusion complet : en général, quand on change de façon de cultiver, et qu'on passe de jardiange en sol nu (et pas bio du tout - souvent !), en jardinage type "permaculture", on arrête d'utiliser des "granules", en même temps qu'on couvre avec de la paille ou du foin... Résultat : je pense qu'on attribue trop vite à la couverture ce qui n'est peut-être que la conséquence de l'arrêt du métaldéhyde (matière active du principal "anti-limace" non "bio").


les limaces, les grosses (les vraies) ne m'ont presque pas embêté la saison dernière. Elles sont restées rares.

Par contre ce ne fut pas le cas des minuscules loches grises, omniprésentes et tout aussi gloutonnes, et là il est quasi impossible de lutter, d'une part trop nombreuses (c'est le nombre qui fait leur force) et d'autre part elles se désintéressent totalement du ferramol.

Par contre, moi il m' en reste des granulés de métaldéhyde... et je me demande si, en cas d' infestation de limaces, je ne vais pas céder à la tentation de l'utiliser :twisted:
est-ce très très très très très nocif ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12257
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4017

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar Did67 » 02/05/18, 22:40

Je pense que c'est assez sévère quand même, notamment pour l'environnement. Voici ce que dit Wikipédia :

"Le métaldéhyde est un composé très toxique pour les animaux domestiques (chats, chiens) et sauvages (notamment le hérisson qui en avalant les limaces empoisonnées s'empoisonne à son tour) ainsi que pour l'homme. Il est généralement utilisé sous forme de comprimés ce qui favorise les risques d'empoisonnement par ingestion notamment chez les enfants. Son utilisation est donc à déconseiller si l'on a de jeunes enfants ou des animaux domestiques.

L'action du métaldéhyde est mal connue du point de vue toxicologique. En effet, bien qu'il soit facilement hydrolysé en acétaldéhyde notamment et que ce dernier est un neurotoxique bien connu, les effets sur l'organisme du métaldéhyde ne correspondent pas à ceux de l'acétaldéhyde. Le métaldéhyde a un effet irritant prononcé. Il induit également une sorte d'ébriété et une hypersalivation.

Certains auteurs placent la dose létale humaine à 43 mg/kg. Une ingestion de traces peut donner une hypersalivation, une rougeur faciale, de la fièvre des crampes abdominales, des nausées et des vomissements. Jusqu'à 50 mg/kg, les autres effets suivants ont été constatés : somnolence, tachycardie, spasmes, irritabilité. Jusqu'à 100 mg/kg, ataxie et augmentation du tonus musculaire apparaissent. En augmentant les doses jusqu'à 400 mg/kg, se succèdent les effets suivants : convulsions, tremblements, hyperréflexie, contractions musculaires, coma, mort".


Le centre anti-poison belge dit ceci : https://www.centreantipoisons.be/profes ... -de-m-tald
1 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12257
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4017

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar Did67 » 02/05/18, 22:42

Julienmos a écrit :
Par contre ce ne fut pas le cas des minuscules loches grises, omniprésentes et tout aussi gloutonnes, et là il est quasi impossible de lutter, d'une part trop nombreuses (c'est le nombre qui fait leur force) et d'autre part elles se désintéressent totalement du ferramol.



Je me demande si tu n'avais pas eu des pontes abondantes l'année précédente... Peut-être aurait-il suffit d'éradiquer quelques "grosses" avant ?
1 x
Avatar de l’utilisateur
Julienmos
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 632
Inscription : 02/07/16, 22:18
Localisation : l'eau reine
x 148

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar Julienmos » 03/05/18, 01:19

Did67 a écrit :
Julienmos a écrit :
Par contre ce ne fut pas le cas des minuscules loches grises, omniprésentes et tout aussi gloutonnes, et là il est quasi impossible de lutter, d'une part trop nombreuses (c'est le nombre qui fait leur force) et d'autre part elles se désintéressent totalement du ferramol.



Je me demande si tu n'avais pas eu des pontes abondantes l'année précédente... Peut-être aurait-il suffit d'éradiquer quelques "grosses" avant ?


je suis pas sûr du tout que ces loches soient de la même "race" que les grosses. Chez moi, les grosses sont le plus souvent orange. Les loches grossissent aussi, mais n'atteignent pas la même taille et restent de couleur grisâtre. A l'âge "adulte" je les ramasse quelquefois à la main. Mais les petites "mini', très nombreuses, sont à peine visibles... surtout à la nuit, et c'est là qu'elles sévissent...
0 x
pheno37
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 12
Inscription : 25/03/18, 19:21
Localisation : Indre et Loire
x 2

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar pheno37 » 03/05/18, 09:22

Did67 a écrit :Pour le liseron, ne pas se tromper de diagnostic : il était là avant, mais contrarié, il se voyait moins... Maintenant, on ne le dérange plus, et donc il est "resplendissant" (d'autant plus que lui aussi profite de la fertilité !).

Pas d'erreur de diagnostic: je le vois aussi chez mes voisins "traditionnels", y compris chez un collègue phénoculteur situé à quelques encablures, qui avait chargé son foin encore plus épais:
http://pheno37.free.fr/_img/liseron.jpg
Je dis juste que l'élimination est plus compliquée car le liseron se développe sous le foin avant d'émerger en surface et ça, mes lombaires ne l'avaient pas anticipé... Je vais souffrir un peu pendant deux mois.
:mrgreen:
Did67 a écrit :Comme "outil" supplémentaire : des boites de conserve de collectivité. Le principe étant de "vider" les réserves dans le rhizome

Ok mais avec entre cinq et dix pieds de liseron par M2, c'est vers une culture de boites de conserves que je vais déboucher…

Ceci dit, c'est une première année effectuée dans des conditions pas très optimales, avec les inévitables tâtonnements. Du coup, je ne regrette pas de n'avoir couvert que la moitié de la surface.
On va adapter la voilure, tout simplement et sans états d'âme. Je n'avais pas prévu de faire des semis; je vais m'y tenir.
pour l'instant: 2 rangs de pommes de terre et j'attends encore une quinzaine pour tomates, potimarrons, courgettes, concombres même si la température du sol a déjà dépassé les 14°C et que la météo des 8 prochains jours est plutôt optimiste en Touraine.
Merci à tous pour vos observations et vos conseils.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12257
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4017

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar Did67 » 03/05/18, 11:23

Julienmos a écrit :je suis pas sûr du tout que ces loches soient de la même "race" que les grosses. Chez moi, les grosses sont le plus souvent orange. Les loches grossissent aussi, mais n'atteignent pas la même taille et restent de couleur grisâtre. A l'âge "adulte" je les ramasse quelquefois à la main. Mais les petites "mini', très nombreuses, sont à peine visibles... surtout à la nuit, et c'est là qu'elles sévissent...


Moi non plus, je ne suis pas sûr. D'où mon "je me demande si..."...

Un des inconvénients d'un Potager du Paresseux, c'est qu'il y a toujours des connaissances qui manquent ! Par exemple, les espèces de limaces et leur caractéristiques !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Diabolorent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 51
Inscription : 13/02/18, 16:37
Localisation : Digne les Bains
x 17

Re: Nouveau Potager du Paresseux dans le 37

Message non lupar Diabolorent » 12/06/18, 08:59

Salut Pheno !

Et tu sais pas cuisiner la limace ?!!!! :shock:

J'avoue que j'ai eu très peur, vu l'humidité ambiante :frown: , des limaces. L'an passé, juste avant que je prenne connaissance de la pheno :mrgreen: j'en étais infesté :shock: Des grosses noires (on parle bien de limace hein !) et des oranges énormes !

Cette année, mis à part un peu de bave et un oignon + une ou deux échalotes grignotés c'est pas l'affluence et je vais pas m'en plaindre :cheesy:
J'ai quand même étalé ci et là quelques feuilles de laitue autour de mon potager au cas ou ... :oops:
Sais pas si c'est efficace, certains disent que oui (les limaces préfèreraient les feuilles en cours de décomposition) mais moi ça me rassure et, de plus, ça va bien avec la politique du paresseux : en faire le moins possible et ne pas faire entrer dans ma terre des substances toxiques :wink:

Pour ce qui est de l'humidité et de la température du sol je pense que chacun doit faire des tests et voir les résultats sur son sol et dans son biotope.
J'ai planté des tomates et des courgettes beaucoup trop tôt (Mi ou fin avril il me semble) en me disant que ces plants allaient surement péricliter avant la belle saison. Je n'ai donc rien fait pour les booster, juste planté dans le foin.

Si tu vois sur mes photos, ce sont les plus beaux et plus forts plants que j'ai en ce moment !
Les autres, plantés "dans les temps" sont encore au stade d'adaptation :!:

Depuis, et malgré que je n'ai pas encore eu de résultats (1ère année en phéno), j'ai une tendance toujours plus forte à faire confiance et à laisser faire la nature.
C'est la leçon qu'on apprend tous en venant ici je pense, se libérer l'esprit, analyser les problèmes seulement quand ils arrivent, et non pas les anticiper à grand coup de "****cides", pour le reste le transat (ou le hamac) reste le meilleur outil :lol:

A+
0 x
« Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté à une société malade » Jiddu Krishnamurti.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires