Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon potager du Moindre effort

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13105
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4468

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 01/07/18, 10:10

nico239 a écrit :
Maintenant (à moins que j'ai manqué quelque chose du style : «vous me gonflez adios») et pour l'avoir déjà vécu il y a parfois des hasards malencontreux.



Je n'ai pas recherché le passage, mais il me semble pourtant qu'il y avait quelque chose du genre...
0 x

Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1173
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 254

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 01/07/18, 10:50

Did67 a écrit :
nico239 a écrit :Maintenant (à moins que j'ai manqué quelque chose du style : «vous me gonflez adios») et pour l'avoir déjà vécu il y a parfois des hasards malencontreux.

Je n'ai pas recherché le passage, mais il me semble pourtant qu'il y avait quelque chose du genre...

de mémoire c'était à propose du bokashi, si je me souviens bien, Paysan.bio trouvait ça très utile, il en parlait d'ailleurs dans un autre fil ou sur son blog, et Didier répondant à un autre post a du écrit "tout ça c'est inutile" (sans préciser le "ça") et paysan.bion a pris pour lui que toutes les optimisations qu'il apportait étaient inutiles, Didier ne cherchant pas l'optimisation mais la paresse, les 2 points de vues étaient alors fatalement contradictoire
dommage, moi avec mes 32m2 les optimisations de paysan.bio m'intéressaient, je n'ai pas fait non plus l'effort de le rechercher ailleurs dans d'autres fils

sinon j'ai eu des nouvelles de sicetaitsisimple, très occupé, de son côté, donc il (elle) reviendra

comme on le dit plus haut, je pense qu'il faut limer un peu son ego quand on va sur un forum, j'en ai souvent fait l'expérience, on laisse décanter et certains reviennent à la raison.
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1934
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 193
Contact :

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar nico239 » 02/07/18, 00:40

Moindreffor a écrit :
Did67 a écrit :
nico239 a écrit :Maintenant (à moins que j'ai manqué quelque chose du style : «vous me gonflez adios») et pour l'avoir déjà vécu il y a parfois des hasards malencontreux.

Je n'ai pas recherché le passage, mais il me semble pourtant qu'il y avait quelque chose du genre...

de mémoire c'était à propose du bokashi, si je me souviens bien, Paysan.bio trouvait ça très utile, il en parlait d'ailleurs dans un autre fil ou sur son blog, et Didier répondant à un autre post a du écrit "tout ça c'est inutile" (sans préciser le "ça") et paysan.bion a pris pour lui que toutes les optimisations qu'il apportait étaient inutiles, Didier ne cherchant pas l'optimisation mais la paresse, les 2 points de vues étaient alors fatalement contradictoire
dommage, moi avec mes 32m2 les optimisations de paysan.bio m'intéressaient, je n'ai pas fait non plus l'effort de le rechercher ailleurs dans d'autres fils

sinon j'ai eu des nouvelles de sicetaitsisimple, très occupé, de son côté, donc il (elle) reviendra

comme on le dit plus haut, je pense qu'il faut limer un peu son ego quand on va sur un forum, j'en ai souvent fait l'expérience, on laisse décanter et certains reviennent à la raison.


Les discussions écrites sont des pièges absolus pour des tas de raisons.

Par ailleurs je reprend mon idée des groupes.

Si nous étions des millions ma foi 2 groupes de 50 millions ça mange pas de pain

Mais comme nous sommes nettement minoritaires (pour le moment) dans notre approche du maraîchage nous diviser ou nous chicaner n'a pas beaucoup de sens.

Que le gars cultive en faisant des incantations, avec la lune, les astres, l'horoscope de sa belle soeur ou les runes je m'en tape le coquillard du moment qu'il ne cultive pas en balançant des substances toxiques et qu'il respecte le sol et la nature environnante (pour faire simple)

Pour moi l'essentiel est atteint. Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13105
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4468

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 02/07/18, 09:22

Là où, à l'inverse, j'étais en posture de vouloir convaincre que sans faire grand chose, on pouvait produire beaucoup. Ce qui est quand même la raison d'être du fil sur le Potager du Paresseux ! J'admets que face à la mode des fils "permaculturiens", je ne pense pas conduire à l'extinction de ces autres approches. Qui ne me semblent pas des "pensées en voie de disparition". [Elles le seront, plus tard, parce que le système a de tels défauts intrinsèques - très faible productivité du travail - et que comme tout effet de mode, cela va passer, c'est le propre des modes).

Je reste convaincu du fait que "substituer" une approche où "l'homme fait le bonheur de son jardin" au lieu de "faciliter la vie aux organismes du sol qui le font plus naturellement que lui" recèle des pièges... Le "bio" est l'exemple qui montre qu'on n'a pas changé le paradigme (la façon de voir les choses). On a changé les moyens qu'on utilise (on a remplacé les produits de synthèse par des produits naturels, dont certains se révèlent avoir des effets très négatifs, et par plus de travail du sol). De mon point de vue, on s'est piégé, parce qu'on n'a pas poussé la logique au bout, en toute cohérence. On est resté au milieu du gué. Pas étonnant qu'on ait les pieds mouillés !

Donc c'est vrai que je réagis, parfois vite et trop brutalement je l'ai admis, à ces approches (dont les cultures hydroponiques dans des tours de verre sous éclairage artificiels en ville sont un autre avatar, mort né - car où prendra-t-on toute cette énergie quand le prix de celle-ci aura flambé ??? Sauf, bien entendu, si les EPR sont des succès, et si ITER prospère).

Mais en relisant le fil, n'oubliez pas qu'au départ, j'étais parfaitement inconnu. Et qu'il me fallait bien boxer un peu pour qu'on m'entende. Enfin, c'est comme ça que j'ai réagi. Il y avait peut-être d'autres voies possibles ???? Je ne sais pas. C'est celle-là que j'ai choisie. Sans réfélchir. Avec ses doses de provocations. D'intolérance parfois sans doute aussi. On discute là a posteriori. On est toujours plus malin.

Donc oui, je ne laisse pas pisser le mérinos... Et je peux être cassant. Dans la masse de mes réactions, il y a forcément du déchet.

Je vais clore ce débat, car je pense avoir été honnête avec vous.

Rien ne dit que paysan.bio est parti parce qu'il n'a pas trouvé ici l'audience ou les "adeptes" qu'il espérait ?? Peut-être pensait-il me convertir à sa vision des choses ??? Alors que cela a été dit par Moindreffor : notre objectif et notre paradigme (notre façon de voir les choses) n'étaient pas les mêmes...
1 x
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1173
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 254

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 02/07/18, 10:16

nous sommes donc d'accord
ne cherchons pas ce que nous n'avons pas besoin de trouver

tout est dans le titre, le potager du paresseux, cet adjectif résume à lui seul, l'objectif, avec du recul, Didier a maintenant expérimenté pas mal de choses, il en expérimentera bien d'autres, mais en conservant toujours l'objectif de départ, le travail minimal, parfois ça marche, parfois non, gardons ce qui fonctionne, explorons d'autres pistes pour le reste

je me revendique depuis des années comme étant partisan du moindre effort, comment faire pareil en dépensant le moins d'énergie possible, c'était mon slogan déjà l'année de mon bac. Je dirai que c'est un peu ce qui m'a sauvé quand je suis tombé malade, quand tu n'as presque plus d'énergie soit tu ne fais plus rien, soit tu trouves comment faire sans, c'est aussi pourquoi je me sens si en phase avec la façon de penser de Didier, nous sommes sur la même longueur d'onde (en tout cas c'est ce que je ressens, Didier me contredira au besoin)

donc m'embarrasser de choses inutiles m'est très difficile, c'est pourquoi je réagis parfois de façon excessive quand on me propose une vidéo, soit disant intéressante, où je n'apprends rien, je me dois d'être sélectif

Le livre de Didier est super en ce sens car il regroupe tout ce que peut contenir ce fil, j'ai lu le fil en entier, ça m'a pris du temps, après j'ai lu le livre, ça m'a pris moins de temps, et je n'ai rien découvert, c'était simplement bien plus clair, mais grâce à cela je sais quoi faire et sait pourquoi j'observe telle ou telle chose dans mon potager, Didier m'a donné les bases suffisantes pour mettre en place mon potager du paresseux, du moindre effort, grâce à ce qu'il m'a appris, je vais disposer très vite d'un sol, où ce que je mettrai en terre se développera

l'Homme était un cueilleur, la nature se chargeait de cultiver, il a nécessairement détruit la nature pour cultiver à sa place, avec le retour à un respect du sol, j'espère devenir un semeur-cueilleur (je parle de respect du sol et non pas de phénoculture, car tout le monde aura bien compris que l'usage du foin c'est être le plus paresseux possible, mais qu'on peut arriver au même résultat avec d'autres solutions)
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6974
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 498

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Ahmed » 02/07/18, 23:06

Moindreffor: à propos de ton dernier paragraphe, le peu que l'on sait sur nos ancêtres paléolithiques (peu, car c'est une période extrêmement longue), on parle de chasseurs-cueilleurs (comme tu le sais) et, concernant le côté cueilleur, il est bien possible que c'était plus le fait des femmes (+enfants et vieux). L'important est que le passage au stade d'agriculteur-éleveur s'est traduit par une diminution de la taille, de la robustesse, de certains caractères physiques et des pathologies nouvelles qui ont entraînés une diminution de la durée de vie maximale (même si la durée de vie moyenne, hors juvéniles, croissait probablement [moins d'accidents de chasse, mais plus de conflit armés]. Un autre trait fut également l'augmentation de la fécondité (la sédentarisation permettait d'élever plusieurs jeunes enfants en même temps et le lait animal complémentaire aidait aussi). Ces symptômes sont ceux de la domestication, en l’occurrence, ici, auto-domestification.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Moindreffor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1173
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 254

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Moindreffor » 03/07/18, 07:31

Ahmed a écrit :Moindreffor: à propos de ton dernier paragraphe, le peu que l'on sait sur nos ancêtres paléolithiques (peu, car c'est une période extrêmement longue), on parle de chasseurs-cueilleurs (comme tu le sais) et, concernant le côté cueilleur, il est bien possible que c'était plus le fait des femmes (+enfants et vieux). L'important est que le passage au stade d'agriculteur-éleveur s'est traduit par une diminution de la taille, de la robustesse, de certains caractères physiques et des pathologies nouvelles qui ont entraînés une diminution de la durée de vie maximale (même si la durée de vie moyenne, hors juvéniles, croissait probablement [moins d'accidents de chasse, mais plus de conflit armés]. Un autre trait fut également l'augmentation de la fécondité (la sédentarisation permettait d'élever plusieurs jeunes enfants en même temps et le lait animal complémentaire aidait aussi). Ces symptômes sont ceux de la domestication, en l’occurrence, ici, auto-domestification.

j'étais plus sur le fait que la nature non cultivée marchait toute seule, et que l'Homme avec un "H", pouvait trouver ce dont il avait besoin, n'avait qu'à tendre le bras :mrgreen: , quand on change de mode de vie, on a des gains et des pertes, on doit aussi changer son mode de société, la sédentarisation a aussi permis de développer l'artisanat, l'entraide, le travail collectif et spécialisé

en redonnant le premier rôle à la nature, j'espère et j'en suis certain aux vues de mes premiers résulats, que je n'aurai moi aussi qu'à tendre le bras pour déposer mes graines, mes plants, et pour récolter
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6974
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 498

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Ahmed » 03/07/18, 11:09

J'avais bien compris le sens de ton message et le mien se voulait simplement un complément. Nous sommes effectivement dans le cas d'une synthèse (très!) approximative entre le mode d'exploitation paléolithique et néolithique :D .

Ton dernier message appelle une autre remarque (je suis incorrigible, comme tu le sais :wink:) : tu écris:
la sédentarisation a aussi permis de développer l'artisanat, l'entraide, le travail collectif et spécialisé.

En tant que groupes pratiquant la chasse de gros gibiers, toute la lignée, fort longue, des hominidés d'avant le néolithique ont du compter avant tout sur une solidarité sans faille (dont une des conséquences était le partage des prises entre tous) et une coordination parfaite des tactiques de chasse (assez risquée!), d'où certainement l'évolution du langage et in fine, l'association avec les loups (domestication=>chien).
Je pense aussi que que l'augmentation de la spécialisation des tâches va à l'encontre de l'entraide; dernier point, tu emplois le mot "travail" qui est un concept tout à fait anachronique pour des chasseur-cueilleurs et devrait être utilisé avec beaucoup de précautions dans le cas des premiers agriculteurs-éleveurs, même si, dans ce dernier cas, il acquiert sensiblement plus de substance.
Pour aller dans ton sens (et celui de l'initiative démiurgique de Did!), le mythe du jardin d'Eden retranscris ce passage de l'ère d'abondance à celui de la peine: je souhaite évidemment que cette tendance puisse s'inverser quelque peu! 8)
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13105
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4468

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 03/07/18, 11:31

Ahmed a écrit :
(et celui de l'initiative démiurgique de Did!),...



Démiurgique ? Rien que ça ?

La moitié d'une urgence ???

Recherche faite (j'aime le langage précis ; j'aime apprendre...), cela me semble un peu excessif !

[demiurge : Littéraire. Personne qui crée quelque chose d'important.(Larousse en ligne).]
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6974
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 498

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Ahmed » 03/07/18, 12:20

Le retour au jardin d'Eden mérite bien ce qualificatif! :lol:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 5 invités