Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLe BIO est mort... Vive le HVE !

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1728
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 130

Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar grelinette » 13/03/19, 22:27

Le BIO ne convainc plus les consommateurs. (même si, malgré tout, ils achètent plus Bio maintenant)

De régulières analyses faites par des associations de défense des consommateurs montrent que de nombreux produits alimentaires labellisés Bio sont plus chargés en produits phytosanitaires que d'autres non Bio !

Les élus écolos apprennent avec horreur, malgré une alimentation saine et bio, que l'analyse de leur cheveux révèle des teneurs élevées en pesticides et autres herbicides.

Bref, le concept du "Bio" agonise...

Maintenant c'est le label HVE (Haute Valeur Environnementale), annoncé avec force et conviction par notre nouveau Ministre de l'Agriculture en marche, qui va porter le drapeau de l'alimentation (enfin) saine. On est sauvé !

Pour une « Agriculture positive » tournée vers l’action
Alors qu’Emmanuel Macron lance « One Planet Lab », un laboratoire d’idées internationales parrainé entre autres par l’économiste britannique Nicholas Stern et de l'ancien PDG d'Unilever Paul Polman, le monde agricole se réunissait comme à son habitude à cette époque de l’année Porte de Versailles pour le Salon de l’agriculture.

Véritable vitrine du savoir-faire agricole français, toutes filières et territoires confondus, c’est un lieu d’échange entre les mondes rural et urbain, répondant chacun à différents modes de vie, usages, temporalités et des géographies différents.

Si un mot devait résumer le salon de l’agriculture 2019, c’est l’optimisme. Du Ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume aux acteurs de la filière (interprofessions, associations, acteurs de la grande distribution) en passant par les exploitants eux-mêmes, tous s’accordent sur la nécessité de développer une « Agriculture Positive ». Il s’agit maintenant de changer concrètement les choses en bonne intelligence, de libérer la filière des discours en favorisant l’action.

Point de bascule vers une nouvelle forme d’agriculture durable, responsable et pérenne, la « Haute Valeur Environnementale » faisant, chose rarissime, l’unanimité à la fois dans les filières agricoles, les ONG environnementales et chez les distributeurs, pourrait en être un des fers de lance. Car, au-delà de son aspect normatif, la HVE désigne un nouveau mode de penser, une nouvelle architecture de choix, l’avenir de l’agriculture.

Faire de la « Haute Valeur environnementale », la marque label de la transition agro-écologique
Comme la bio, la HVE est un label public. Il correspond au 3ème niveau de certification environnementale des exploitations. Ce signe officiel n’est pas concurrent mais complémentaire du Bio. Issue du Grenelle de l’Environnement, présentée par les autorités publiques comme le futur 2ème grand signe de qualité à côté du bio, la HVE a été porté jusqu’ici par des pionniers : l’ONG FNE (France Nature Environnement) et le Mouvement des Vignerons Indépendants de France.

Mais après les Etats Généraux de l’Alimentation et les engagements gouvernementaux en termes de biodiversité et de fourniture de la restauration collective, la démarche HVE apparait aujourd’hui comme la seule permettant de respecter les engagements ambitieux pris par le gouvernement.

Une démocratisation en cours
Après la viticulture, de nouvelles filières agricoles s’engagent chaque jour plus nombreuses : arboriculture, maraichage, horticulture, céréales… ce qui permet à Intermarché d’annoncer le lancement de ses premiers produits certifiés HVE dès avril prochain, devançant ainsi ses concurrents qui tous travaillent aussi sur ce sujet.

Pour beaucoup, la HVE va devenir un segment aussi important que la Bio et représentera même, à terme, 1/3 du marché alimentaire. Ceci permettra d’atteindre l’objectif de 50 % des productions agricoles françaises sous signe de qualité environnementale, pour le plus grand bien à la fois de la biodiversité sur nos territoires, mais aussi de la rémunération de nos agriculteurs ayant pris des engagements forts a cet égard.

Pour fédérer tous les acteurs du marché.
La démarche HVE va permettre de fédérer toutes les démarches de metteurs en marché ou de distributeurs qui ont éclot depuis plusieurs années de façon anarchique donc inefficace.

Cette certification HVE est gérée par le Ministère de l’Agriculture avec le soutien actif de son Ministre Didier Guillaume et par l’association pour le développement de la HVE, crée par le mouvement des Vignerons Indépendants de France. Cette association créée sous l’égide de la secrétaire d’état, Brune Poirson, est devenue aujourd’hui le lieu de rencontre et de coordination entre les filières, les transformateurs, les ONG et les distributeurs.

Pour répondre à une demande sociétale forte
La démarche HVE va redonner confiance aux consommateurs en assurant que les produits proposés, à un prix abordable, soient issus d’une agriculture soucieuse de l’environnement et produits en France.

Ainsi, cela permettra comme l’indiquait le Ministre, de répondre à « Nos concitoyens qui nous demandent plus de transparence, plus de sécurité, moins de produits phytosanitaires et plus de bien-être animal ».

Pour défendre un savoir-faire français
La démarche HVE va mettre enfin en lumière la dimension artisanale de l’agriculture, celle qui allie savoir-faire manuel et expertises technologiques, pilotée par un exploitant entrepreneur, animé par une vision durable et responsable de son métier. « Mon métier et mon art, c’est vivre » disait Montaigne ; ce mode de vie, celui de nombreux exploitant perdurera avec la HVE.

Pour aller vers une agriculture positive, authentique et durable au service des acteurs de la filière, des exploitants et des consommateurs, démocratisons la Haute Valeur Environnementale. Prenons appui sur la dynamique en cours pour agir et construire l’après transition écologique.

Jean-Jacques Jarjanette - Directeur Général des Vignerons Indépendants de France


Bon, bin...
Si c'est le nouveau Ministre de l'Agriculture qui le dit !

vache.jpg
vache.jpg (25.65 Kio) Consulté 1364 fois
1 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4864
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 375
Contact :

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar izentrop » 13/03/19, 23:45

Vu que dans ces tests, on cherche des traces et pas un potentiel toxique, je ne parierais pas ma tête à couper qu'on en trouverait pas dans les cheveux d'un député "en marche" nourrit exclusivement aux HVE :mrgreen: :mrgreen:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8200
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar janic » 14/03/19, 08:45

@ grelinette
il n'y a pas de mort du bio, comme le montre le travail de Did sur "le plus que bio" et le succès qu'il remporte. Sera-ce la mort du "moins que bio" pas sûr! le HVE n'est qu'un intermédiaire entre les deux ou trois acteurs représentant des niveaux de perception et d'action sur le sujet.
On peut comparer cela au sport avec des disciplines différentes les unes des autres avec des niveaux de pratique importants selon les individus (et je ne parle pas des sportifs vautrés sur leur canapé devant la télé) Les très exigeants iront vers le plus que bio, les moins exigeants vers le bio officiel, encore moins exigeants vers le HVE et les pas exigeants du tout vers big phyto.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 522

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar Moindreffor » 14/03/19, 09:49

janic a écrit : les pas exigeants du tout vers big phyto.

tu devrais préciser le big phyto de synthèse car le bio est big phyto naturel, d'où le post de grelinette :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8200
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar janic » 14/03/19, 10:38

janic a écrit :
les pas exigeants du tout vers big phyto.

tu devrais préciser le big phyto de synthèse car le bio est big phyto naturel, d'où le post de grelinette :mrgreen:

Ouarf encore une fois! En Bio c'est little phyto, pas big phyto en comparaison avec big pharma évidemment! Sort de ta bulle!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort

Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 522

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar Moindreffor » 14/03/19, 12:52

janic a écrit :
janic a écrit :
les pas exigeants du tout vers big phyto.

tu devrais préciser le big phyto de synthèse car le bio est big phyto naturel, d'où le post de grelinette :mrgreen:

Ouarf encore une fois! En Bio c'est little phyto, pas big phyto en comparaison avec big pharma évidemment! Sort de ta bulle!

qu'est-ce que tu en sais? tu tu en sais ce que disent les chiffres mais dans la réalité? donc tu ne fais que rapporter des chiffres, qui sont donc justes pour le big phyto de synthèse voire sous-estimés et little voire sur-estimés quand on parle du bio, tu n'es pas objectif, donc inutile de débattre

tu as raison donc à 100% et tu en es certain, donc laisses nous débattre entre ceux qui doutent, puisqu'on n'arrivera jamais à te faire bouger de ta ligne, donc aucun intérêt de partager avec toi

débattre c'est chercher le compromis, toi tu le refuses, donc tes interventions, sont inutiles
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8200
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 140

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar janic » 14/03/19, 13:24

qu'est-ce que tu en sais? tu tu en sais ce que disent les chiffres mais dans la réalité? donc tu ne fais que rapporter des chiffres, qui sont donc justes pour le big phyto de synthèse voire sous-estimés et little voire sur-estimés quand on parle du bio, tu n'es pas objectif, donc inutile de débattre
qu'est-ce que tu en sais? tu tu en sais ce que disent les chiffres mais dans la réalité? donc tu ne fais que rapporter des chiffres, qui sont donc justes pour le big phyto de synthèse voire sous-estimés et little voire sur-estimés quand on parle du bio, tu n'es pas objectif, donc inutile de débattre
je ne suis pas plus objectif que toi. Je ne suis pas agriculteur, eux seuls peuvent y répondre, contacte-les !
tu as raison donc à 100% et tu en es certain, donc laisses nous débattre entre ceux qui doutent, puisqu'on n'arrivera jamais à te faire bouger de ta ligne, donc aucun intérêt de partager avec toi
parce que tu ne crois pas avoir raison à 100% sur les médocs chimiques, les vaccins, voire l’H alors que tu refuses d’examiner les chiffres officiels complets. Où fais-tu partie de ceux qui doutent sur ces points là ? puisqu'on n'arrivera jamais à te faire bouger de ta ligne, donc aucun intérêt de partager avec toi
débattre c'est chercher le compromis, toi tu le refuses, donc tes interventions, sont inutiles

Débattre c’est échanger des points de vue uniquement et les compromis ne sont que le signe de manque de conviction réservé aux politiciens, le p’tet ben qu’oui, p’tet » ben que non ! Or qui est-ce qui ne recherche pas le compromis, tout en s’en recommandant ? mais qui s’arque boute sur ses croyances !
Pas moi qui ne recherche pas le compromis, mais au contraire à vérifier que ces convictions sont solides par comparaison entre présupposés et expérience.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
"je pense aussi que les lobbies ont crus que comme chez nous, ils pouvaient imposer leurs lois, mais quand on pousse des hommes dans leurs retranchements, ils ne vont plus respecter les règles établies qu'elles le soient par un gouvernement, ou des groupes industriels" Moindreffort
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 522

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar Moindreffor » 14/03/19, 18:35

janic a écrit :
qu'est-ce que tu en sais? tu tu en sais ce que disent les chiffres mais dans la réalité? donc tu ne fais que rapporter des chiffres, qui sont donc justes pour le big phyto de synthèse voire sous-estimés et little voire sur-estimés quand on parle du bio, tu n'es pas objectif, donc inutile de débattre
qu'est-ce que tu en sais? tu tu en sais ce que disent les chiffres mais dans la réalité? donc tu ne fais que rapporter des chiffres, qui sont donc justes pour le big phyto de synthèse voire sous-estimés et little voire sur-estimés quand on parle du bio, tu n'es pas objectif, donc inutile de débattre
je ne suis pas plus objectif que toi. Je ne suis pas agriculteur, eux seuls peuvent y répondre, contacte-les !
tu as raison donc à 100% et tu en es certain, donc laisses nous débattre entre ceux qui doutent, puisqu'on n'arrivera jamais à te faire bouger de ta ligne, donc aucun intérêt de partager avec toi
parce que tu ne crois pas avoir raison à 100% sur les médocs chimiques, les vaccins, voire l’H alors que tu refuses d’examiner les chiffres officiels complets. Où fais-tu partie de ceux qui doutent sur ces points là ? puisqu'on n'arrivera jamais à te faire bouger de ta ligne, donc aucun intérêt de partager avec toi
débattre c'est chercher le compromis, toi tu le refuses, donc tes interventions, sont inutiles

Débattre c’est échanger des points de vue uniquement et les compromis ne sont que le signe de manque de conviction réservé aux politiciens, le p’tet ben qu’oui, p’tet » ben que non ! Or qui est-ce qui ne recherche pas le compromis, tout en s’en recommandant ? mais qui s’arque boute sur ses croyances !
Pas moi qui ne recherche pas le compromis, mais au contraire à vérifier que ces convictions sont solides par comparaison entre présupposés et expérience.

c'est l'art du compromis qui fait avancer les choses, camper sur ses convictions ne conduit qu'à l'affrontement stérile, où le plus fort l'emporte qu'il soit dans le bon ou le mauvais,
donc si par malheur (ou bonheur) tu es dans l'erreur, tu auras toute ta vie défendu la mauvaise (ou la bonne cause), et donc si tu es du mauvais côté, il restera quoi de tes convictions? par contre que tu sois du bon côté ou du mauvais en cherchant le compromis dans l'un ou l'autre des cas tu auras participé à l'élaboration de quelque chose de meilleur

le bio ne se développe pas comme les gouvernements le voudraient et pour poursuivre l'illusion, on rétrécit de plus le cahier des charges et même ça, ça ne suffit pas et au contraire c'est plutôt contre productif, donc on est un peu comme avec les fromages en ce moment, le"vrai" bio va rester mais de façon homéopathique comme le fromage au lait cru, donc pour une minorité, mais ça c'est ce que tu défends, une minorité qui aura accès face aux autres qui n'auront plus le choix

il existe entre les deux, un tas de possibilités, c'est le compromis, mais tu y es opposé
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1409
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 72

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar Exnihiloest » 14/03/19, 19:49

janic a écrit :...
Débattre c’est échanger des points de vue uniquement...

Les piliers de comptoirs font ça très bien. Mais comprends que tout le monde n'a pas eu cette chance de passer par leur école. Certains de tes interlocuteurs ont un peu plus d'exigences intellectuelles, par exemples de logique, de démonstrations, de faits, de preuves. Je sais, leurs demandes sont lamentables, mais il faut les comprendre et faire preuve de tolérance, tout le monde n'a pas le bonheur d'avoir la science infuse.
0 x
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3168
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 522

Re: Le BIO est mort... Vive le HVE !

Message non lupar Moindreffor » 14/03/19, 20:05

Exnihiloest a écrit :
janic a écrit :...
Débattre c’est échanger des points de vue uniquement...

Les piliers de comptoirs font ça très bien. Mais comprends que tout le monde n'a pas eu cette chance de passer par leur école. Certains de tes interlocuteurs ont un peu plus d'exigences intellectuelles, par exemples de logique, de démonstrations, de faits, de preuves. Je sais, leurs demandes sont lamentables, mais il faut les comprendre et faire preuve de tolérance, tout le monde n'a pas le bonheur d'avoir la science infuse.

"On ne nous dit pas tout..."
Anne Roumanoff enlève ton masque :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité