Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesStockage inter saisonnier du solaire thermique

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar raymon » 07/07/16, 12:08

@lilian07
Il y a un truc qui me gène dans ce système c'est qu'il faut être sur qu'il n'y a pas trop de circulation d'eau souterraine sinon les calories risquent de partir dans la nappe phréatique.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar chatelot16 » 07/07/16, 12:34

pourquoi la batterie au plomb disparaitrait ? c'est plus simple , bon rendement quand on la surdimensionne , facile a recycler ... la batterie n'est pas eternelle mais le plomb est eternellement recyclable

la batterie au plomb est la seule que je serait capable de fabriquer de A a Z avec des moyen rudimentaire

le recyclage du plomb des batterie fait partie des activité couteuse en energie qui peuvent etre faite uniquement quand il y a du soleil en rab ... une usine de stockage a plomb utiliserait le rab d'energie pour recycler les plaques usée et en refaire des neuves
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar chatelot16 » 07/07/16, 12:44

lilian07 a écrit :
chatelot16 a écrit :si c'est trop complexe et qu'on ne peut pas calculer comment justifier de passer a la realisation ?


Car lorsqu'on arrive à une précision acceptable des mathématiques et qu'on a évalué le risque on doit passer à la réalisation. La théorie ne vaut rien lorsqu'elle ne sert pas à la mise en pratique.

lilian07 a écrit :la chaleur dans le sol je ne vois toujours pas de resultat


https://fr.wikipedia.org/wiki/Stockage_ ... de_chaleur



dans les calcul que tu a presenté je ne trouve que des resusltat intermediair comme la distance ou avance la chaleur : ce n'est pas le resultat utile : le seul resusltat utile c'est quelle surface de panneau solaire pour quelle energie utile en hivers , et quelle quantité de forage

même un resultat aproximatif avec l'hypothese d'un sol homogène serait utile ... tant que je ne vois pas ce genre de resultat j'ai peur d'un piege
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar Obamot » 07/07/16, 13:26

raymon a écrit :@lilian07
Il y a un truc qui me gène dans ce système c'est qu'il faut être sur qu'il n'y a pas trop de circulation d'eau souterraine sinon les calories risquent de partir dans la nappe phréatique.

Et pourquoi crois-tu qu'on fasse des carottages pour connaître la composition du sous-sol ? (Après première analyse sismique.)
Et pourquoi crois-tu que dans certains cas on injecte du lait de ciment sous pression à l'extrémité la plus profonde de l'enveloppe du puit? (ou un bouchon de ciment si on est allé trop bas, puis en remontant depuis le bas ensuite, jusqu'à trouver la couche compacte "qui va bien"...)
Et dans d'autres cas on utilise de la bentonite (ou que sais-je, ça dépend du sous-sol) ?

Il est quand même risqué d'utiliser les forums comme salle de classe ! :roll:
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4574
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 341
Contact :

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar izentrop » 07/07/16, 14:11

raymon a écrit :@lilian07
Il y a un truc qui me gène dans ce système c'est qu'il faut être sur qu'il n'y a pas trop de circulation d'eau souterraine sinon les calories risquent de partir dans la nappe phréatique.
Dans ce cas, le plus simple est la PAC eau eau, avec l'accord de la Drire. :wink:
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar raymon » 07/07/16, 14:18

raymon a écrit :
@lilian07
Il y a un truc qui me gène dans ce système c'est qu'il faut être sur qu'il n'y a pas trop de circulation d'eau souterraine sinon les calories risquent de partir dans la nappe phréatique.


Et pourquoi crois-tu qu'on fasse des carottages pour connaître la composition du sous-sol ? (Après première analyse sismique.)
Et pourquoi crois-tu que dans certains cas on injecte du lait de ciment sous pression à l'extrémité la plus profonde de l'enveloppe du puit? (ou un bouchon de ciment si on est allé trop bas, puis en remontant depuis le bas ensuite, jusqu'à trouver la couche compacte "qui va bien"...)
Et dans d'autres cas on utilise de la bentonite (ou que sais-je, ça dépend du sous-sol) ?

Il est quand même risqué d'utiliser les forums comme salle de classe ! :roll:

Le problème ne me semble pas être le puits lui même mais simplement l'infiltration dans le sol. Une nappe à moins de 10m est extrêmement courant.Merci pour la leçon de choses sympa!
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar chatelot16 » 07/07/16, 14:30

chez moi la nappes principale est a 100m de profondeur , c'est du calcaire sec en été ... mais ça ne veut pas dire que c'est toujours sec ! chaque fois qu'il pleut il y a de l'eau qui traversse le calcaire ou elle veut ... ou elle a l'habitude de passer : un stockage de chaleur dans ce genre de sol risque d'etre souvent perdu
0 x
lilian07
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 470
Inscription : 15/11/15, 13:36
x 36

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar lilian07 » 07/07/16, 15:19

raymon a écrit :@lilian07
Il y a un truc qui me gène dans ce système c'est qu'il faut être sur qu'il n'y a pas trop de circulation d'eau souterraine sinon les calories risquent de partir dans la nappe phréatique.


Oui Raymon c'est le plus gros risque avec la difficulté du forage que je n'ai pas essayé (à faible profondeur > 6 m et petit diamètre).

Un des avantages du micro-forage c'est que c'est à la fois un sondage et à la fois un forage...mais il y a d'autre inconvénient.

chatelot16 a écrit :dans les calcul que tu a présenté je ne trouve que des résultat intermediaire comme la distance ou avance la chaleur


Un petit schéma vulgarisé

température perte.GIF
température perte.GIF (3.04 Kio) Consulté 1618 fois


Ce schéma est linéaire en réalité c'est pas tout a fait vrai mais c'est englobant par rapport à une diffusion réelle...

chatelot16 a écrit :le seul resusltat utile c'est quelle surface de panneau solaire pour quelle energie utile en hivers


j'ai besoin de "stocker 10 Mwh / an" qui correspond à la déperdition calorifique moyenne de ma maison (on peut l'évaluer avec la consommation de gaz/fuel ou électricité PAC....ou avec le nombre de buche qu'on brule)
chez moi l’ensoleillement sous estimé me donne 1000 Kwh/m2 mon installation auto construite n'est pas très efficace je la sous estime à 30% de rendement annuelle sans stockage....je capte 300 Kwh/m2 je perds disons 600 Kwh/m²/an plutôt en période estival qui font souffrir mes panneaux et bouillir mon eau...les 100 kwh restant c'est pour les erreurs de rendement non pris en compte comme le circuit supplémentaire engendré par le BTES.

J'ai besoin en surestiment de 20 m2 pour couvrir mes besoins (10 Mwh/an) 600 kwh x 20 = 12 Mwh....

En sous estimant la capacité calorifique du sol je suis à 10 kwh d’énergie stockée dans 1 m3 de sol (delta exploitable 30°)...j'ai besoin de 1000 m3 de terre pour stocker mes 10 Mwh.

Le cylindre dont la Hauteur est égale au diamètre (pour minimiser la surface du volume)...je suis dimensionnant et je vois un cube de 10m de coté.
Je suis prévoyant et j'augmente le nombre de forage pour au délà de la capacité à injecter la puissance et au delà de la capacité à la restituer en réalisant un forage tout les 2m en forme de carré. en réalité plutôt ça vu du ciel

BTES.png
BTES.png (3.17 Kio) Consulté 1618 fois



CA fait 36 forages max de 16m de profondeur car les 6 premiers mètres ne sont pas exploité "isolation" (zone ou l'effet thermique atmosphérique se font ressentir) il reste 10m en dessous prévu pour l'injection sur une surface de 100 m2.

chatelot16 a écrit :tant que je ne vois pas ce genre de resultat j'ai peur d'un piege


On est d'accord...il faudra passer par une phase expérimentale soit 3 forages alignés (0...50cm....100 cm pour mesurer la diffusion, préciser les différent dimensionnement profondeur, distance entre forage,(diamètre forage)....faire une injection de calorie sommaire, réactivité du milieu)
Pièces jointes
sonde BTES.jpg
sonde BTES.jpg (57.33 Kio) Consulté 1618 fois
1 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar chatelot16 » 07/07/16, 18:45

je ne vois pas dans ton calcul tenir compte de ce que le sol va perdre sans te le rendre ... si le sol en perd la moitie il faudra 40m2 de panneau au lieu de 20 ... et j'ai peur que ça soit pire

dire que la chaleur avance de 3m en 1 ans ne chiffre pas la perte d'energie
0 x
lilian07
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 470
Inscription : 15/11/15, 13:36
x 36

Re: Stockage inter saisonnier du solaire thermique

Message non lupar lilian07 » 07/07/16, 19:31

Si j'ai bien compris la question, on mesure un rendement global du BTES de 40% ce qui veut dire que le BTES restitue 40% de la puissance injectée.
En règle général, la température piégée à l'intérieur du volume est exploitable tant que la source est supérieure au vecteur thermique (40° pour plancher chauffant et environs 7°pour PAC pour conserver un COP acceptable ....)
Mais les 60% qui diffuse au delà du volume n'est pas complétement perdu car on dit que le BTES se bonifie dans le temps la zone périphérique augmente mais soyons réaliste compte tenu des dimensions du BTES au niveau individuel la bonification ne sera pas vérifiable et il y a fort à parier que la température mesurer en plein hiver sera identique d'année en année.


chatelot16 a écrit :chez moi la nappes principale est a 100m de profondeur , c'est du calcaire sec en été ... mais ça ne veut pas dire que c'est toujours sec ! chaque fois qu'il pleut il y a de l'eau qui traversse le calcaire ou elle veut ... ou elle a l'habitude de passer : un stockage de chaleur dans ce genre de sol risque d'etre souvent perdu


Le calcaire a un très gros pouvoir calorifique...c'est certainement le meilleurs sol pour stocker avec les défauts probables évoquées....
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités