Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesSolaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar chatelot16 » 04/07/16, 12:37

les hasard de gogol me font tomber sur ce document sur l'electrolyse
http://mon.univ-montp2.fr/claroline/bac ... MCH213_002

ça precise des chose que je savait deja mais c'est bien de tout trouver dans un document clair

le plus simple des electrolyseur c'est avec de la potasse et des electrode en fer nickelé

les electrolyseur industriel fonctinnent le plus chaud possible , et helas doivent fonctionner au dessus de leur puissance minimum , peu adapté a une puissance intermittante et aleatoire comme le soleil photovoltaique : bon pour une central solaire a vapeur , qui a le même probleme de ne pas marcher a basse puissance

dans ce document il ne parlent que des grosse solution industrielle lourde : il oublie qu'on peut faire un electrolyseur a potasse fonctionnant a froid , donc pouvant fonctionner a puissance variable jusqu'a zero

il n'explique pas exactement pourquoi les electrolyseur industriel ne peuvent pas descendre jusqu'a zero , mais on y voit que a chaque redemarrage il faut un cycle de purge a l'azote ( je suppose pour se debarrasser d'oxygene pouvant diffuser ou il ne faut pas quand il n'y a plus le debit normal )

un electrolyseur conçu pour fonctionner a froid doit etre beaucoup plus gros : impossible pour les application industrielle ou le but n'est pas l'economie d'energie , mais cette plus grosse dimension par W reste admissible quand le but est ecologique

on pourait penser a cette electrolyse pour un site isolé avec photovoltaique et batterie : on charge les batterie en priorité , puis quand les batterie sont completement pleine on fait de l'hydrogene stockable comprimé aussi longtemps que l'on veut pour faire tourner un groupe electrogène

batterie et hydrogène sont complementaire : la batterie a un bon rendement mais mauvais pour longue durée ... l'hydrogene a un moins bon rendement mais peut etre stocké longtemps sans perte
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar chatelot16 » 04/07/16, 13:21

Christophe a écrit :
izentrop a écrit :Pour en faire quoi de l’hydrogène ? A ce jour, il n'éxiste aucune solution vraiment rentable pour sa réutilisation.


La seule utilisation de l'H2 "rentable" est l'espace :)


PRODUCTIONS d'hydrogène : en 2014. Monde : 60 millions de tonnes ... il n'y a pas que l'espace !

de la production d'hydrogene avec les exedent des energie renouvelable irreguliere trouvera facilement acheteur a la place de l'hydrogène produit par combustible fossile

même les avion de ligne pourraient utiliser de l'hydrogène liquide

le probleme de l'hydrogène liquide est sa conservation difficile sur longue duré sauf machine frigorifique impossible a mettre dans un avion ... mais chaque avion pourrait embarquer la quantité d'hydrogène liquide pour le decollage et la monté en altitude , ce qui est une grosse partie de la consomation de l'avion et ne pose pas de probleme de duré de stockage puisqu'on est sur de la consommer ... il y aurait un gros benefice car le poid d'hydrogène serait plus faible que le poid de kerosène que ça remplace

ce qui a fait le succès de l'utilisation d'hydrogène liquide et pile a combustible dans apollo : consomation parfaitement planifié pas de perte

l'hydrogène liquide est completement impossible pour vehicule qui doit pouvoir rester en stationnement aussi longtemps que l'on veut sans rien consommer

l'hydrogène comprimé serait possible pour vehicule avec petit reservoir pas trop lourd ne permettant qu'une faible autonomie : mais ça permetrait de faire chaque jours les 10 premier km a l'hydrogène produit chez soi sans limiter l'autonomie puisqu'ensuite on marche au carburant normal

le rendement est moins bon qu'une voiture electrique mais le poid etant plus faible je trouve que le resultat serait bon ... une bonne instalation d'hydrogene comprimé devrait marcher aussi au methane comprimé
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49266
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 775

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar Christophe » 04/07/16, 13:59

Il faudrait combiner l'H2 à autre chose...l'azote de l'air par exemple pour le rendre plus facilement stockable et donc utilisable, genre H2N2 ou H2N4 (hydrazine, hautement combustible, utilisé aussi dans l'espace d'ailleurs...)...

Il faudrait...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar chatelot16 » 04/07/16, 14:14

la bonne combinaison avec autre chose c'est avec du carbone pour faire de l'essence ou du gazole
0 x
Avatar de l’utilisateur
gildas
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 541
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 39

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar gildas » 04/07/16, 14:42

Bonjour,

Il y a aussi le mystérieux gaz Ohmasa:

C'est le gaz issu d'une électrolyse d'eau mais il ne se produit pas de bulles pendant l'électrolyse. Le gaz HHO obtenue serait stable à la compression et peut se conserver 2 ans en bouteilles.

https://www.youtube.com/watch?v=NUPE0Z9V82E

Voir aussi:
http://peswiki.com/directory:ohmasa-gas ... no-co-ltd-
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4564
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 340
Contact :

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar izentrop » 04/07/16, 19:04

chatelot16 a écrit :batterie et hydrogène sont complementaire : la batterie a un bon rendement mais mauvais pour longue durée ... l'hydrogene a un moins bon rendement mais peut etre stocké longtemps sans perte
Beaucoup de généralités qui n'ont pas lieu d'être. Dépends
  • de l’auto-décharge, donc de la qualité de la batterie
  • des matériaux utilisés et du taux de compression pour l'hydrogène, qui est le gaz le plus volatil qui existe.
Christophe a écrit :Il faudrait combiner l'H2 à autre chose...l'azote de l'air par exemple pour le rendre plus facilement stockable et donc utilisable, genre H2N2 ou H2N4 (hydrazine, hautement combustible, utilisé aussi dans l'espace d'ailleurs...)...
Très énergivore tout ça.

L'électrolyse à froid a un faible rendement, le moteur thermique également, désolé de remettre ça, mais le tout électrique est de loin le plus rentable, même avec un peu d'autodécharge. Ce n'est pas pour rien que la recherche mets le paquet sur le stockage en batterie avec utilisation de matériaux courants et nanomatériaux
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49266
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 775

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar Christophe » 04/07/16, 20:39

Le rendement "pur" importe moins si la source est renouvelable...puisqu'on utilise actuellement qu'une infime partie du potentiel renouvelable!

Que les supers batteries sortent mais le chemin sera long car pour le moment le rapport des capacités massiques est encore de plus de 20 à la faveur des carburants liquides (rendements corrigés) !

1 kg de Lithium = 250 Wh maxi. à 80% de rendement = 200 Wh utiles / kg...
1 kg de carburant pétrolier = 12 500 Wh et à 30% de rendement = 12 500/3 = 4200 Wh utiles / kg...

Donc permet moi de douter sur la voie "toute batterie" sauf saut technologique (que les pétroliers et industriels ne laisseront pas se produire si il arrive...anyway)...

Bref les carburants liquides (pétroliers ou de synthèses) ont encore de beaux jours devant eux!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar chatelot16 » 04/07/16, 22:07

quand on regarde la formule de l'hydrazine ce n'est que le hydrogène et de l'azote ... mais il n'existe aucun moyen direct et economique de les associer ... il faut des methode plus compliqué et energivore les une que les autre ... et le resultat est un produit toxique et instable , utilisable uniquement la ou il y a des moyens suffisant , vraiment pas le carburant de l'avenir

je ne critique pas les batterie : c'est la façon la plus directe de passer du photovoltaique a une autre utilisation dans les jours et semaine qui suivent ... mais les batterie ne permettent pas de stocker de l'été pour l'hivers : des bouteille en acier remplie d'hydrogene le permettent ... l'hydrogène passe plus facilement dans les fuite que d'autres gaz mais heureusement on sait faire des bouteille de gaz sans fuite

l'hydrogène, qui est le gaz le plus volatil qui existe.

un liquide est volatil quand il se vaporise facilement pour devenir un gaz : comment l'hydrogène qui est dèja un gaz peut etre volatil ???
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4564
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 340
Contact :

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar izentrop » 04/07/16, 22:12

Les batteries Li-O2 « peuvent théoriquement atteindre 3450 watts-heures par kilogramme
C'est pour presque bientôt ...
Malgré ces résultats prometteurs, les chercheurs soulignent que la technologie lithium-air (également appelées lithium-oxygène) ne sera pas au point avant au moins une décennie. La commercialisation à grande échelle ne sera possible qu’après avoir développé une batterie stable et plus efficiente, avec des temps réduits pour la recharge et la possibilité de recharger plus de 2000 fois.
https://prixdesinnovateurs.arcelormitta ... -lenergie/
Christophe a écrit :Donc permet moi de douter sur la voie "toute batterie" sauf saut technologique (que les pétroliers et industriels ne laisseront pas se produire si il arrive...anyway)...
Les pays qui ont pris du retard, comme l'Arabie c'est ou dites, commencent à se réveiller.
Avec le prix du pétrole qui va remonter à vitesse grand V, les bonnes idées vont revenir. Je pense que la bagnole individuelle et le transport par camion vont perdre du terrain au profit du train électrique et du fluvial.

Chatelot16, la charge d'entretien existe.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4564
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 340
Contact :

Re: Solaire : Jean Luc Perrier, production d'hydrogène solaire

Message non lupar izentrop » 04/07/16, 23:06

Les chercheurs du CSIRO, RMIT et l'Université de technologie du Queensland ont découvert qu'un bain de sel simple, amélioré les performances des batteries au lithium considérablement.

Les chercheurs Dr Adam Best, le Dr Anand Bhatt et candidat au doctorat Andrew Basile ont découvert que le traitement des électrodes dans un bain contenant des liquides ioniques et des sels de lithium réduit la dégradation de l'électrolyte de la batterie pendant le fonctionnement.

Basile de ITNEWS dit que le traitement fourni plusieurs avantages.

«En permettant au lithium métallique de se comporter de façon sécuritaire et efficace au sein d'une batterie, nous résolvons l'une des nombreuses questions nécessaires afin de rendre les technologies lithium-superoxydes (Li-O2) et le lithium-soufre (Li-S) possibles." at-il dit.

"Ces technologies ont des énergies spécifiques de 3,505 watt-heures par kilogramme (Li-O2) et 2567 Wh / kg (Li-S) qui sont beaucoup plus denses en énergie que les technologies de graphite actuelles (typiquement 100-265 Wh / kg, Li-ion).

"Dans le monde réel, cela signifierait avoir à charger votre batterie moins souvent, ou d'être en mesure de fournir plus de puissance à partir d'une seule pile."

Bhatt dit une batterie lithium-air pratique pourrait avoir la même quantité d'énergie que l'essence, après avoir tenu compte des baisses d'efficacité dans un dispositif réel.
http://www.itnews.com.au/news/aussie-sc ... ugh-420706
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité