Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3952
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 936

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par GuyGadeboisLeRetour » 28/02/21, 12:23

Les voyous "recadrés".
Une dizaine de médecins du collectif Fakemed viennent de recevoir un blâme, tandis le trésorier de l’association, a écopé d’une suspension d’exercice de trois mois, suite aux plaintes déposées par les homéopathes. Nous avons contacté le président du collectif pour obtenir ses réactions.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article ... ns-de-trop
Ils vont faire appel... :mrgreen:

Tiens, toi qui parlait de "tambouille" entre amis:
Six médecins ont écopé d’un blâme de la part de l’Ordre, nous apprend Le Quotidien du Médecin (Marie Foult) On trouve parmi eux le Dr Mathias Wargon, chef de service des urgences de l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis – observons que le Dr Wargon est l’époux d’Emmanuelle Wargon, aujourd’hui secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Truyphion)

Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16583
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1315

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par Obamot » 28/02/21, 12:37

Là où Yves35 se trompe, c’est que si il pense que ce forum est un bazar de débats sans fin, c’est parce qu’il n’y a toujours pas de politique claire dans ce forum. Il est très difficile de modérer un forum tout en y participant, ça donne de la complaisance sur certains sujets et certains en profitent. Et voilà le résultat, les “inébranlables” comme Izy, ABC, Pédro, Simple et Yves35 AU CHAMP DE VISION RÉTRÉCIT (par la presse de boulevard) s’incrustent.
0 x
Club des “marrants” du forum: ABC2019, Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple (rien ne change)

Liste des bloqués: Sicetaitsimple (insulte à l’intelligence, sophisme et TOC non suivis par un psy)
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4983
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 533

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par moinsdewatt » 28/02/21, 15:28

izentrop a écrit :Ce sujet peut être fermé, le débat est clos
Le 1er janvier prochain, les médicaments homéopathiques cesseront intégralement d'être remboursés. https://www.marianne.net/societe/sante/ ... 2030%20%25.


Bonne nouvelle
Merci.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12530
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 962

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par janic » 28/02/21, 15:48

moinsdewatt » 28/02/21, 16:28
Le 1er janvier prochain, les médicaments homéopathiques cesseront intégralement d'être remboursés. https://www.marianne.net/societe/sante/ ... 2030%20%25.
Bonne nouvelle
Merci.
Oh, les petits rigolos! L'homéopathie n'a été remboursée que récemment et ça fait deux siècles qu'elle ne l'a pas été et ce n'est pas cette mesurette qui va même égratigner l'H. étant donné le faible coût des médocs H. à environ 2 euros le tube! Vu tout ce qui est gaspillé par ailleurs, 2 E ça ne ruinera personne!
1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4983
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 533

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par moinsdewatt » 28/02/21, 15:55

2 € vaut mieux les utiliser pour acheter un kilo de pommes. :idea:
0 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12530
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 962

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par janic » 28/02/21, 15:59

par moinsdewatt » 28/02/21, 16:55

2 € vaut mieux les utiliser pour acheter un kilo de pommes.
bien polluée aux pesticides qui rendront les consommateurs malades qui devront aller chez le médecins qui prescrira d'autres produits chimiques qui couteront bien plus que 2 E. Le train train quotidien en somme! :?
1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12530
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 962

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par janic » 28/02/21, 16:38

1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12530
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 962

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par janic » 01/04/21, 14:06

puisque les autres topics favorables à l'homéopatie sont verrouillés, mais les opposés eux restent ouverts, allons y pour une démonstration sur le terrain de l'H.

En moyenne, les cas hospitalisés demeuraient 6 à 8 jours sur leur brancard
spécial avant de pouvoir repartir chez eux. Allongés sur une simple bâche
plastique, les malades étaient perfusés, tandis qu’une large ouverture au
milieu du lit leur permettait d’évacuer les selles dans un grand seau sans avoir
besoin de se lever. Pour vomir, il leur suffisait de se pencher sur un autre grand
récipient à la tête du lit.(...)
Une première inspection des patients me montra que les vomissements et les
selles étaient aqueux et abondants. Ils n’avaient pas l’aspect « eau de riz »
classique du choléra, mais on pouvait voir en suspension dans le liquide clair
de nombreuses particules blanchâtres floconneuses aux contours mal définis,
ce qui évoquait immédiatement à mon esprit des « boules de suif » pour établir
une concordance avec la matière médicale. Sachant d’autre part que tous les
patients avaient dès le début de l’affection une soif intense pour de l’eau la plus
froide possible, un premier candidat pour désigner le remède épidémique me
venait à l’esprit.
Ces premières constatations ne devant pas m’influencer, je passai à l’examen
du premier cas. Ce patient venait d’être hospitalisé. La veille, il avait été saisi
de vomissements et de diarrhées. En même temps qu’il s’affaiblissait très vite, il
avait présenté une soif très importante pour de l’eau froide. Ce qui était frappant
chez lui, comme chez tous les autres cas, c’était la dégradation très rapide de
l’état général, mais aussi l’absence de crampes ou de fortes douleurs. Le fait
d’avoir ce genre de cas aussi peu algique me permettait d’exclure Cuprum et
Veratrum.
Dans les cas aigus, c’est une bonne routine de s’enquérir si le patient a chaud
ou froid. Dans le choléra, il n’y a jamais de fièvre, mais ce patient se plaignait
spontanément d’éprouver des chaleurs. Comme toujours en homéopathie,
nous devons affiner un symptôme pour le rendre utilisable, ce qui revient à
le caractériser. Localisation, sensation, modalité, concomitant, irradiation sont
notre leitmotiv.
Or, ici le patient montrait clairement que sa chaleur était ressentie dans le dos.
Cela me permettait de dégager très nettement Phosphorus, au vu de mes
premières constatations. Mieux encore, en demandant au patient de bien
préciser où dans le dos cette chaleur se localisait, il parvint à se tourner pour
nous montrer la région dorsale entre les omoplates.
Le diagnostic de Phosphorus ne souffrait aucun doute, mais il était prudent de
chercher désormais à valider le choix par la recherche de signes plus généraux,
ce qui prend quelques instants de plus :
« A quel moment de la journée êtes-vous le pire ? » A cette question le patient
répond spontanément « le soir, dès que la nuit tombe ».
« Avez-vous besoin qu’on vous laisse tranquille ou préférez-vous qu’il y ait
quelqu’un près de vous ? » Décontenancé un instant par la question, le patient
nous montre sa mère et nous dit « surtout le soir, je serais content qu’elle soit
avec moi »
Que demander de plus pour prescrire Phosphorus ? Nous avions préparé
plusieurs médicaments sous forme de spray en solution hydro-alcoolique,
suivant les conseils de Kaviraj qui possède une très grande expérience des
« traitements de masse » en Inde. Il suffit de faire ouvrir la bouche et pschitt,
une petite giclée de Phosphorus 200. Le médicament touche ainsi une grande
surface muqueuse à la fois, ce qui accentue nettement son effet.
La plupart des cas n’auront besoin que d’une seule prise pour se rétablir…
Phosphorus, encore Phosphorus, toujours Phosphorus.
Les cas deviennent rapidement monotones quand le génie épidémique s’affirme
avec autant de clarté. Mais le plus surprenant c’est que chaque malade faisait
son propre tableau de Phosphorus selon sa propre constitution.
Les signes communs qui se retrouvaient chez tous les malades étaient :
Affaiblissement, vomissement, diarrhées, soif pour de l’eau très froide en
grande quantité, aggravation le soir, désir de compagnie.
Mais à chaque cas on trouvait de nouvelles keynotes de Phosphorus, voici
quelques exemples :
Cas 2 : chaleur dans le dos, comme de l’électricité qui monte jusqu’au vertex.
Cas 3 : douleur de l’abdomen qui irradie de partout dans le ventre (pain
extending across abdomen)
Cas 4 : grande agitation, la jeune femme se dévêt devant tout le monde, les
seins nus (ce qui est très rare dans un pays où les gens sont très pudiques)
Cas 5 : ictère très marqué des conjonctives, langue jaune, douleurs hépatiques
Cas 6 : vieille femme maigre, délire loquace
Conclusion
Phosphorus guérit la plupart des cas en 6 à 12 heures, certains demandant
une répétition de la dose.
Les résultats sont tellement surprenants qu’on voit
la plupart des patients se redresser dans leur lit peu après la prise du remède.
Seules les personnes âgées demandent plus de temps pour se remettre debout.
Dans l’heure qui suit l’administration du médicament, les douleurs et autres
malaises sont soulagés, puis les vomissements s’estompent ainsi que les
diarrhées. Les patients demandent à manger et leur état général s’améliore très
rapidement. A la fin de notre séjour, on avait renoncé à poser des perfusions
aux patients nouvellement admis et tous avaient droit d’office à leur spray de
Phosphorus.
Finalement le plus surprenant a été la réaction des médecins haïtiens.
Contrairement à leurs confrères occidentaux qui refusent de voir l’évidence
et demandent des « preuves », ils ont rapidement compris l’intérêt de
l’homéopathie et désirent ardemment l’apprendre.
A travers notre modeste expérience haïtienne (qui demande à être développée
sur des bases plus rigoureuses), nous avons voulu montrer la supériorité de
l’homéopathie dans les situations infectieuses même les plus graves, et qu’il
est très simple de la mettre en œuvre rapidement et efficacement pourvu qu’on
ait bien compris l’enseignement de Hahnemann.

C’est pourquoi je voudrais que notre petite étude donne envie d’étudier
sérieusement la doctrine car se lancer dans la pratique de l’homéopathie
sans avoir jamais étudié l’Organon revient à nous priver de la conscience qui
forme l’ossature même du futur homéopathe et tourner le dos à l’héritage de
Hahnemann.
Ceci expose toujours aux mêmes fléaux :
- devenir la proie des inventeurs de systèmes et payer leurs coûteuses
formations
- picorer ici et là des fragments de l’homéopathie pour obtenir au final une
pratique approximative, toujours très inférieure aux résultats que peut apporter
l’étude de l’ensemble de la méthodologie Hahnemannienne, fruit de plus de 50
années d’expérimentations et d’améliorations incessantes.
Seuls les résultats comptent : qui est capable d’aller sans trembler devant
un cas de typhoïde, de choléra ? Qui est capable de gérer une polyarthrite
rhumatoïde, une épilepsie, un ulcère d’estomac ?
La réponse est univoque : seul celui qui aura pénétré la pensée du Fondateur.
Docteur Edouard Broussalian


file:///C:/Users/Alexandre/Downloads/lettre-32-2.pdf
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7874
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 352

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par ABC2019 » 01/04/21, 14:43

moinsdewatt a écrit :2 € vaut mieux les utiliser pour acheter un kilo de pommes. :idea:

et acheter la meme quantité de sucre pour quelques centimes :). Parce qu'au prix du sucre, l'H, c'est quand même super cher !
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3952
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 936

Re: Les dangers de l'homéopathie et des alternatives alimentaires




par GuyGadeboisLeRetour » 01/04/21, 14:48

CQFD bis. Moquerie, tournage en dérision, mépris amusé. Toute la panoplie.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Truyphion)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 26 invités