Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxLes dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6655
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 99

Les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 03/06/17, 08:11

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mortalit%C3%A9_en_France
sur 540.000 décès annuels:147.000 cancers ; 140.000 maladies cardiovasculaires; 94.000 de drogues (légales pour sa majorité) ; 55.000 d’obésité ; 32.000 de diabète et 25.000 de maladies infectieuses (En 2013, environ 85 % des décès causés par les maladies infectieuses et parasitaires ont eu lieu chez des personnes de plus de 65 ans 32).
En clair l’allopathie est la cause de la majorité des décès en France pour cause d’incapacité à résoudre des pathologies importantes comme les cancers, maladies cardiaques et drogues, etc…
Mais heureusement il a été trouvé 1 enfant en Europe dont ils ne soient pas responsables de la mort. Cela ne rappelle-t-il pas les animaux malades de la peste de la Fontaine.

L'Âne vint à son tour, et dit : J'ai souvenance
Qu'en un pré de Moines passant,
La faim, l'occasion, l'herbe tendre, et je pense
Quelque diable aussi me poussant,
Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net.
A ces mots on cria haro sur le Baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit Animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir.


Pour l’instant ces puissants, qui jugent les péchés d’autrui, sont les lobbies DE TOUS GENRES qui accusent et condamnent tout ce qui les empêche de faire leur business mortifère.
Les populations en ont raz le bol de tous ces poisons que l'on répand sur cette planète et elles prennent progressivement conscience que cela ne peut durer indéfiniment. D'où, de plus en plus, recours à l'AB, à l'homéopathie et autres médecines alternatives, à une agriculture sans pesticides, ni perturbateurs endocriniens et une alimentation sans conservateurs, ni colorants, ni le reste et par conséquent de moins en moins la médecine chimique toute aussi dangereuse pour notre santé et celle des générations futures et qui laisse tellement de personnes sur le carreau.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5872
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 294

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar sen-no-sen » 03/06/17, 12:00

janic a écrit :En clair l’allopathie est la cause de la majorité des décès en France pour cause d’incapacité à résoudre des pathologies importantes comme les cancers, maladies cardiaques et drogues, etc…


Janic tu semble tombé dans les même travers que notre ami "sorti à partir de rien",dans une version "Yin" toutefois.
Affirmer que "l'allopathie"(je préfère le terme pharmaco-chimie) serait responsable de l'ensemble des décès en France est une absurdité(!).
Sans tout ses traitement nous serions justement dans l'incapacité de traiter la plupart des maux et la population serait pour le coup largement amputé!
Il existe certes de nombreux scandales sanitaires liés à l’emploi de ses médicaments (médiator,josacine etc..)mais cela serait sans compter sur les millions de personnes sauvées grâce à elle!
Le bénéfice va clairement dans le sens de celle ci,et tout bénéfice entraine des risques.
Je pense que tu opère une confusion entre les dérives de l'économisme appliqué à la médecine, des traitements en eux même.

L’homéopathie ne fait hélas pas le poids face à certaines pathologies,notamment infectieuses,ce qui ne lui enlève pas pour autant une certaine utilité dans le traitement de certaines maladie chronique.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6655
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 99

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 03/06/17, 14:09

janic a écrit :
En clair l’allopathie est la cause de la majorité des décès en France comme les cancers, maladies cardiaques et drogues, etc…

Janic tu semble tombé dans les même travers que notre ami "sorti à partir de rien",dans une version "Yin" toutefois.

Evidemment, il s’agit de la réponse du berger à la bergère. :cheesy:
Affirmer que "l'allopathie"(je préfère le terme pharmaco-chimie) serait responsable de l'ensemble des décès en France est une absurdité(!).

je n'ai pas dit ça, mais: "pour cause d’incapacité à résoudre des pathologies importantes" ! C’est juste savoir si l’on parle du verre à moitié vide ou du verre à moitié plein. Réussir à moitié ou être en échec pour la moitié aussi!
Or cette médecine est (que cela plaise ou non) la médecine dominante en France, par une sorte de monopole qui ne doit pas se discuter ni remettre en cause, malgré ses échecs nombreux chiffrés au dessus.
Sans tout ses traitement nous serions justement dans l'incapacité de traiter la plupart des maux et la population serait pour le coup largement amputé!

Cà c’est entièrement « faux dans son esprit". En effet, mais uniquement pour les occidentaux, depuis son expansion de l’après guerre, l’allopathie ou pharmaco-chimie si tu préfères, s’est établie comme la seule et unique voie à suivre interdisant (par sa domination dans les universités, dans les cabinets médicaux, dans les pharmacies enfin,) de préconiser et de distribuer autre chose que les poisons de big pharma, sans se poser la question si d’autres voies, sans dangers toxiques, étaient possibles.
De plus c’est prendre, encore une fois, le problème à l’envers en cherchant à s’attaquer aux effets sans remettre en questions les causes (moins maintenant avec la prise en compte que le mode de vie y serait pour beaucoup)
Il existe certes de nombreux scandales sanitaires liés à l’emploi de ses médicaments (médiator,josacine etc..)mais cela serait sans compter sur les millions de personnes sauvées grâce à elle!
Pour les plus connus seulement! Les médocs chimiques ne sont qu'une petite partie des poisons chimiques que l'on fait consommer aux gens.
C’est comme dire que grâce aux secouristes des vies sont sauvées sans prendre en compte que la plupart d’entre elles sont dues à des consommations d’alcool, de drogue, d’imprudences, de transgression des interdits protecteurs. Cela ne remet pas en cause (du moins au départ et chez certains idéalistes) l’intention de faire bien, mais l’enfer est aussi pavé de bonnes intentions et après des décennies d’observation de notre société de malades, ce n’est pas folichon.
Le bénéfice va clairement dans le sens de celle ci, et tout bénéfice entraine des risques.

Uniquement si tu considères que ce moyen EST LE SEUL ET UNIQUE MOYEN POSSIBLE, donc à défaut d’autre chose. Or les médecines naturelles (celles que leurs anciens ont pratiquées pendant des millénaires (et je ne parle pas ici de la période obscurantiste de notre société) pratiquées de par le monde, disent le contraire. Un guérisseur, un herboriste oriental fait aussi bien, voire mieux sans présenter les risques importants de la médecine chimique qui s’est imposée de façon exclusive aux populations occidentales et s'est étendue, partiellement, au reste du monde car c'est plus facile d'avaler une pilule (et c'est valable pour l'H aussi).que de modifier ses comportements culturels, dont la grande bouffe (dixit jean pierre Cofffe: "C'est de la merde!"=
Je pense que tu opère une confusion entre les dérives de l'économisme appliqué à la médecine, des traitements en eux même.

Non, et heureusement, que non ! Certes, comme toutes les entreprises de petite ou grande envergure, leur fonctionnement exige de considérer son aspect économique pour subsister et perdurer, comme le nucléaire chez nous.(Mais 20.000% c'est beaucoup!) La question, non posée, est de savoir si c’est la bonne voie qui a été empruntée et si les pathologies croissantes sont (comme le Dr Knock) le résultat d’un affaiblissement des populations et donc la nécessité de les traiter ou venant des traitements qui affaiblissent les populations.
Or c’est, après des décennies de domination de l’A. (donc chimique) que la comparaison pourrait être faite par rapport à…. A rien puisqu’elle est monopolistique, cherchant par des campagnes de dénigrement, de diffamation, de mensonges de toutes sortes, à maintenir et conserver celui-ci comme tout système économique qu’aiment à analyser Ahmed et toi. Rien ne différencie ceux-ci que ce soit en termes de médicaments ou de chaussettes comme de brosses à dents.
L’homéopathie ne fait hélas pas le poids face à certaines pathologies,notamment infectieuses,ce qui ne lui enlève pas pour autant une certaine utilité dans le traitement de certaines maladie chronique.

Non, encore une fois non ! Ce discours est tenu par l’industrie pharmaco chimique pour faire croire que c’est bel et bien le cas, ce qui arrange bien ses affaires. Renseignes-toi aux vrais sources professionnelles compétentes (H unicite ou pluraliste uniquement homéopathe, diplômé en A, donc compétent pour faire des comparaisons sur les limites possibles de l’H (et elle en a comme n’importe quelle technique !) comme de l'A.
Ainsi que je le dis plus tôt, même avec un même niveau professionnel, un ingénieur en aéronautique n’a pas les mêmes compétences (et inversement) qu’un sous marinier, ce sont deux spécialités très différentes, avec quelques points communs malgré tout, mais aucune ne peut se substituer à l’autre. Or si les H sont diplômés de médecine allopathique et donc avec une double compétence, les A. n’en ont aucune et sont donc incompétents pour juger sur LEURS critères UNIQUEMENT la spécialité voisine.
N’importe quel imbécile se rendrait facilement compte que ça n’est pas crédible, mais dans ce domaine il y aurait une sorte d’exception « miraculeuse » qui donnerait à ceux-ci les compétences manquantes. Restons sérieux, rationnels !
Mais tout est faussé ! Si l’A donne un médoc et que ça marche, on dit que le produit est efficace vis-à-vis de la pathologie, mais si c’est une autre médecine qui en fait autant, (et je en parle pas de l’H seulement) c’est le hasard, un placebo ou bien c’est le gentil médecin H. ou naturopathe prescripteur plutôt que le méchant médecin A. précédent, qui a soigné. On prend vraiment les gens pour des imbéciles, des demeurés.

NB: pour l'anecdote, déjà citée. Rika Zaraî, adepte des médecines naturelles, avait mis au défi les Pr de médecine qui la critiquait, de réunir un jury d'honneur composé de médecins et de patients et de prendre des malades et soit de le "guérir" tous et ces messieurs devraient reconnaitre la validité de ce type de thérapie, ou bien elle n'y parviendrait pas et ils auraient de quoi prouver que ça ne marchait pas. Aucun n'a voulu y participer: or qu'avaient-ils à y perdre s'ils étaient persuadés d'avoir raison?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5872
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 294

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar sen-no-sen » 03/06/17, 14:35

janic a écrit :je n'ai pas dit ça, mais: "pour cause d’incapacité à résoudre des pathologies importantes" ! C’est juste savoir si l’on parle du verre à moitié vide ou du verre à moitié plein. Réussir à moitié ou être en échec pour la moitié aussi!
Or cette médecine est (que cela plaise ou non) la médecine dominante en France, par une sorte de monopole qui ne doit pas se discuter ni remettre en cause, malgré ses échecs nombreux chiffrés au dessus.


Et tu veut la remplacer par quoi?
L’homéopathie je présume?
Déjà il est faux d'affirmer que la pharmaco-chimie est incapable de résoudre les pathologies lourdes,nombre de maladies autrefois mortelles sont traité avec des niveaux de guérisons très élevés.

Il existe encore des pathologies ou les médicaments pharmaco-chimique sont inefficace,principalement les maladie neuro,mais l'homéo ne fait pas mieux...

Rika Zaraî, adepte des médecines naturelles, avait mis au défi les Pr de médecine qui la critiquait, de réunir un jury d'honneur composé de médecins et de patients et de prendre des malades et soit de le "guérir" tous et ces messieurs devraient reconnaitre la validité de ce type de thérapie, ou bien elle n'y parviendrait pas et ils auraient de quoi prouver que ça ne marchait pas. Aucun n'a voulu y participer: or qu'avaient-ils à y perdre s'ils étaient persuadés d'avoir raison?

Cela ne l'a pas empêcher d'avoir un AVC dernièrement...tu idéalise un peu trop les médecines naturelles.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6655
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 99

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 03/06/17, 19:37

janic a écrit :
je n'ai pas dit ça, mais: "pour cause d’incapacité à résoudre des pathologies importantes" ! C’est juste savoir si l’on parle du verre à moitié vide ou du verre à moitié plein. Réussir à moitié ou être en échec pour la moitié aussi!
Or cette médecine est (que cela plaise ou non) la médecine dominante en France, par une sorte de monopole qui ne doit pas se discuter ni remettre en cause, malgré ses échecs nombreux chiffrés au dessus.

Et tu veut la remplacer par quoi?

C’est bien ! C’est ce genre de question que chacun devrait se poser au préalable.
Je précise que je ne donne ici qu’un point de vue personnel donc non comme une référence. Donc:
Pourquoi remplacer une médecine totalitaire par une autre qui prendrait sa place avec les mêmes prétentions (les fameux mêmes que tu évoques régulièrement)
Je l’ai déjà exprimé , mais tout le monde ne me suis pas, pas à pas, (joli triplé pas facile à placer) je suis pour une ouverture maximale vers TOUTES les thérapies qui peuvent aider, soulager et si possible guérir toute personne en souffrance, sans à priori, culturel, sociétal, religieux ou athée.
L’homéopathie je présume?

L’homéopathie n’est qu’une technique au milieu d’une multitude d’autres et aucune n’a et ne peut avoir la prétention de tout résoudre seule.
Déjà il est faux d'affirmer que la pharmaco-chimie est incapable de résoudre les pathologies lourdes,nombre de maladies autrefois mortelles sont traité avec des niveaux de guérisons très élevés.

Donnes des exemples QU’AUCUN AUTRE MOYEN n’aurait pu résoudre?
Ensuite, je le répète une nouvelle fois (combien en faudra-t-il encore ?) il n’est pas question de contester l’efficacité, même passagère, de la pharmaco-chimie, mais de sa toxicité et sa dangerosité.
Une bombe est toujours plus efficace que des pourparlers de paix, mais il est rare que cela n’ait pas des conséquences.
Il existe encore des pathologies ou les médicaments pharmaco-chimique sont inefficace, principalement les maladie neuro,mais l'homéo ne fait pas mieux...

Il n’y a pas que le pharmaco-chimique qui soit inefficace face à certaines pathologies quant celles-ci sortent de leur domaine de compétence. Or et je le rappelle pour la Xieme fois, l’H. ne suit pas le même processus que l’A , ni d’autres moyens d’ailleurs, elle n’est pas fixée sur des réactions physiologiques « classiques » , plus ou moins héritées du pasteurisme qui est obsédé par les virus, microbes et autres bactéries hérités de l’esprit guerrier qui ne voit que des adversaires et des ennemis partout. Or sans virus, sans bactéries, sans microbes nous ne serions même pas vivants et même n’existerions-nous pas.
Pasteur était opposé à Béchamp qui défendait, lui, la notion de terrain (l'état du système immunitaire) chacun ayant sa part de vérité d'ailleurs puisque les infections sont bien causées par des agents infectieux, mais ces agents infectieux sont combattus jusqu'à rétablissement de l'équilibre physiologique par l'action de ce système immunitaire.
Donc ces derniers ne sont pas des ennemis à abattre, mais ils donnent lieu à des réactions physiologiques qui indiquent un disfonctionnement (pour ce seul aspect pris en compte) du système immunitaire qui, au pire, ira jusqu’à un SID, c'est-à-dire un système immunodéficient, caractéristiques de certaines maladies.
Et cela est valable pour TOUTES les pathologies et donc pour toute thérapie à appliquer en fonction de cette déficience.
L’H (parce qu’elle est remise en cause) ne fonctionne pas selon les protocoles habituels de l’A ce qui déroute autant les médecins qui ne maitrisent pas cette technique que les malades qui ne voient pas le rapport entre, par exemple (et n’importe quoi de préférence), avoir des suées entre 2 et 3 heures du matin, avoir une odeur acide, et des tas d’autres signes qui ne sont pas pris en compte par l’A ,alors que ce sont eux qui indiquent le similinum et lui seul, pas un autre lui ressemblant. Alors qu’en A plusieurs médocs correspondront aux symptômes réducteurs pris en compte par celle-ci.
Pour les dilutions tu es suffisamment fan de physique quantique pour comprendre que le principe homéopathique se situe dans ces eaux là, mais à l’époque d’Hahnemann, personne ne se doutait de la révolution scientifique sur la physique newtonienne que cela représenterait.

pour rika Zaraï!
Cela ne l'a pas empêcher d'avoir un AVC dernièrement....

Cela est exact ! Mais elle n’était que VGR pas VGL,( à l’époque) ce qui fait encore une différence importante entre ces deux systèmes alimentaires, alors même que les maladies cardio vasculaires sont liées à ces produits en question. Mais comme je ne connais pas son mode alimentaire quotidien, je n’ai aucun avis sur ce sujet.
Par contre, il faut lire son ouvrage ma médecine naturelle où elle explique pourquoi elle en est devenue adepte suite à l’accident qu’elle avait eut et dont les médecins disaient qu’elle ne remarcherait plus jamais étant donné la gravité de sa pathologie. C’est donc auprès d’un chef de file VGR qu’elle fut conduite à appliquer ces méthodes de soins et son rétablissement fut extrêmement rapide eut égard à ce qu’elle avait. Et elle a remarché sans aucune séquelle à la surprise des toubibs qui l’avaient jugée « perdue »
.
tu idéalise un peu trop les médecines naturelles
Est-ce mieux d'idéaliser la pharmaco-chimie?
Or je n’idéalise pas, je pratique, MOI, contrairement à ceux qui discutent dans le vide, sans expérience personnelle, ou connue, vécue, il est donc absurde de parler d’idéalisation.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5872
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 294

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar sen-no-sen » 03/06/17, 20:50

janic a écrit :Donnes des exemples QU’AUCUN AUTRE MOYEN n’aurait pu résoudre?


Je ne pense pas que l'homéo ou l’acupuncture soit efficace pour guérir l'hépatite B par exemple.
Dire que la pharmaco-chimie est totalitaire est exagéré,elle est plutôt totalisante,nuance ,car à ma connaissance l’hypnothérapie,l'acupuncture,ou la phytotherapie ne sont pas interdites,certaines mutuelles en rembourses les consultations.

Cela est exact ! Mais elle n’était que VGR pas VGL(Rika Zarai ndlr),( à l’époque) ce qui fait encore une différence importante entre ces deux systèmes alimentaires, alors même que les maladies cardio vasculaires sont liées à ces produits en question.


Et donc si elle avait été végétalienne elle n'aurait pas été touché par un AVC? Et puis si elle avait été végétalienne tu aurais dit ,ah mais oui mais elle a commencer trop tard! :lol: C'est un peu facile comme argument!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6655
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 99

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 03/06/17, 21:36

janic a écrit :
Donnes des exemples QU’AUCUN AUTRE MOYEN n’aurait pu résoudre?

Je ne pense pas que l'homéo ou l’acupuncture soit efficace pour guérir l'hépatite B par exemple.
tu vois tu ne peux t'empêcher de considérer, a priori, qu'il n'y a pas et ne peut y avoir d'autres moyens que big pharma
Or tu penses mais tu ne sais pas, donc tu parts d’un a priori, d’un présupposé seulement. Or je viens d’écrire toutes les thérapies possibles pas seulement une ou deux !
Dire que la pharmaco-chimie est totalitaire est exagéré, elle est plutôt totalisante,nuance ,car à ma connaissance l’hypnothérapie, l'acupuncture ou la phytotherapie ne sont pas interdites, certaines mutuelles en rembourses les consultations.

Aujourd’hui et encore ! La pharmaco chimie c’est comme l’agriculture chimique car peu connaissent suffisamment toutes les luttes qui ont été nécessaires pour grignoter quelques espaces de pratique. L’acupuncture, l’ostéo étaient interdits d’exercice en France et ses pratiquants poursuivis par l’ordre des médecins se fichant complètement de savoir si les malades allaient mieux ou pas. Quelques rares, très rares, pharmacies, ou plaque médicale professionnelle indiquaient homéopathie ou acupuncture. L'AB était ridiculisée par les journaux aux ordres de l'agrochimie et aujourd'hui on en clame les vertus. La mémoire des choses est volatile à ce point?
Les choses ont une histoire qu’il ne faut pas oublier.
Donc Ils n’ont lâché du lest que parce que la pression populaire a fini par passer outre ces interdits en médecine comme en agriculture d’ailleurs et le combat n’est pas fini avec ces zigotos qui continuent leur propagande malgré leur ignorance profonde des techniques en question.

Et donc si elle avait été végétalienne elle n'aurait pas été touché par un AVC?

Absolument pas. Les avancées en diététique ont décortiqué chaque composant de la nourriture et n’importe quel nutritionniste en connait la composition et donc ses effets. Le VGL en supprime une grande partie et donc en réduit d’autant les risques.
Et puis si elle avait été végétalienne tu aurais dit ,ah mais oui mais elle a commencer trop tard!

En plus de cela c’est souvent vrai et did en a fait la douloureuse expérience.
C'est un peu facile comme argument!

Toujours la même chose!
Les arguments ne servent à rien face à la réalité de l’individu confronté à ses choix de vie. Or que connais-tu sur la différence entre VGR et VGL étant donné le peu d’études existantes sur le sujet et quand celles-ci sont disponibles, elles ne sont même pas pris en considération sauf peut être 50 ans plus tard quand plus personne ne peut sérieusement les contester. Pour rappel, il y a 50 ans justement TOUTE la littérature officielle criait haro sur le VGR comme sur le VGL (et l'AB), et aujourd’hui on lui trouve des tas de vertus tout en continuant à casser du sucre sur le dos du VGL avec la même dose d’ignorance.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6655
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 99

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 05/06/17, 10:08

Par hasard , en fait après une indication de son site par Ahmed,je tombe sur cet article de Nicolino (qui n’est pas une référence pour tous évidemment)
http://fabrice-nicolino.com/?cat=1
« Je laisse la parole à l’un des vieux lecteurs de Planète sans visa, Frédéric Wolff. Et avec un plaisir vrai.

Dans un sursaut d’indulgence, on pourrait qualifier ces phénomènes d’anomalies, de dérives accidentelles, isolées. Je ne le crois pas une seule seconde. Ces dysfonctionnements sont structurels, inhérents à tout système qui dépasse un certain seuil, ce qu’avait dévoilé Ivan Illich à propos de l’entreprise médicale, notamment (Némésis médicale, 1975). La médecine qui rend malade, l’expression a quelque chose d’iconoclaste. Des maladies iatrogènes, c’est ainsi que l’on nomme des pathologies résultant d’un acte médial réalisé dans les règles de l’art. Des effets secondaires aux affections nosocomiales, nous en avons tous entendu parler. Mais le propos va beaucoup plus loin. La médecine industrielle est à l’image de la société du même nom. L’une comme l’autre ne jurent que par les prothèses. Elles nous détournent des remèdes vernaculaires, de notre propre autonomie. Elles colonisent toutes les dimensions de nos existences. Tout doit être médicalisé, et plus l’industrialisation du monde gagne du terrain, plus la médecine étend son emprise, plus il devient difficile d’y échapper.
L’empoisonnement appelle l’empoisonnement. Le corps (comme la terre), court-circuité trop longtemps, ne peut plus se passer de perfusion. Il faudrait cesser d’appeler médecine ce qui n’est plus qu’une machine toxique, ne plus parler de produits phyto-sanitaire mais de poison chimique. Il y a rupture d’harmonie, éclipse de la capacité naturelle des organismes à revenir à leur état d’équilibre (l’homéostasie). La santé, ça pourrait être cette capacité autonome, précisément, et l’on comprend sans peine que cette faculté apparaisse comme insupportable pour une société marchande.
Plus je me penche sur ces questions, plus je prends la mesure de la complexité inouïe du vivant, pour ne pas dire de son mystère. Ce que nous gagnons en connaissances, nous le perdons en compréhension. Notre savoir est de plus en plus spécialisé, je vous l’accorde. Mais ce qui caractérise le vivant, ce sont les liens qui se nouent à l’intérieur de lui, entre lui et son environnement. Prétendre faire œuvre de santé sans mettre en question cet environnement toxique, sans essayer de comprendre ces liens, c’est une imposture absolue. C’est aller à l’encontre du but recherché. Ce ne sont pas quelques minutes passées dans un cabinet médical à expédier des symptômes à coups de molécules chimiques qui règleront quoi que ce soit, pas plus qu’un scanner ou je ne sais quelle technologie de dernier cri.
»
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1201
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 57

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar Exnihiloest » 06/06/17, 16:43

...
En clair l’allopathie est la cause de la majorité des décès en France pour cause d’incapacité à résoudre des pathologies importantes comme les cancers, maladies cardiaques et drogues, etc…
...

Dommage de trouver à répétition sur ce forum la promotion de l'obscurantisme, ses falsifications des faits, et ses mensonges.
L'écologie n'est-elle pas une science ? Elle ne sera jamais mature tant qu'elle ne rejettera pas de ses rangs ses extrémistes qui en prennent prétexte pour leur petit combat réactionnaire anti-tout-ce-qui-est-académique, dans le déni du progrès scientifique.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6655
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 99

Re: les dangers de l'allopathie vs inocuité des médecines alternatives

Message non lupar janic » 06/06/17, 17:41

Dommage de trouver à répétition sur ce forum la promotion de l'obscurantisme, ses falsifications des faits, et ses mensonges.
L'écologie n'est-elle pas une science ? Elle ne sera jamais mature tant qu'elle ne rejettera pas de ses rangs ses extrémistes qui en prennent prétexte pour leur petit combat réactionnaire anti-tout-ce-qui-est-académique, dans le déni du progrès scientifique.
si j'ai bien compris tu voudrais te faire virer du forum? :roll
pendant que j'y suis, il est intéressant que tu prenne comme avatar, non pas l'image d'un scientifique, mais d'un radiesthésiste avec son pendule que, tes "tout-ce-qui-est-académique " considèrent comme du charlatanisme. :evil:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités