Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation...Entre croyance et intuition

Les transports et nouveaux transports: énergies, pollution, innovations moteur, concept car, véhicules hybrides, prototypes, dépollution, normes antipollution, taxe. Modes de transport non individuels: transports en commun, organisation, carsharing ou covoiturage. Les transports sans ou avec moins de pétrole.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 07/02/14, 13:02

Donc une réfléxion scientifique peut très bien représenter un acte de foi
Non seulement elle le peut, mais ne peut s'en passer.
Si l'on ne croit pas en la possibilité d'une chose, on ne cherchera, ni ne trouvera sa véracité. Mais la pseudo rationalité cultive le doute, le scepticisme, comme une vertu première. Après cela comment s'étonner que le schmilblick n'avance pas!
0 x

Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 08/02/14, 06:25

C'est vrait que toute personne a une croyance ou une foi (selon le degré de certitude) et en est plus ou moin conscient, par exemple, sur ce forum, beaucoup ont la foi au Réacteur Pantone, ce qui les motive a faire des essait et de prendre du temps pour cela (et j'avoue que j'ai une bonne croyance sur ce thème). D'autre croient en l'écologie ou en l'éconologie :) ,d'autre plutôt en ce qui voient et peuvent « toucher », c'est a dire expérimenter eux même une chose, ils sont alors très critique sur ce qui est spéculé. De même le plus grand des matèrialiste a la foi en son matèriel (souvent argent, bien être présent..). Un scientifique athé, c'est pareille, il a la foi ou la croyance que son acte scientifique ou « scientifico-social » est bon, ceci le fais souvent vivre, et le motive a avancer. Notre foi nous donne des but et de l'espoir en telle ou telle chose. Ce qui est finalement une recherche de LA vérité, quelque soit sa forme. Mais la vrait question c'est qu'est ce que LA vérité ?
La tendance actuelle est de renier tout ce qui est appelé spirituel, religieux, c'est vieux jeu, passé de mode, ça fait partie d'un monde trop immatèriel, difficil a cerner, difficil a aborder même pour certain. On recherchent plutôt a s'en débarasser, a le ridiculiser sans raison, ou par mauvaise expèrience passé et personnelle. Et comme le dit Janic, on rentre dans un monde Pseudo-matèrialiste qui malheureusement ne satisfait pas vraiment.
Une foi ou une croyance amènent la personne conserné a un point dépendant de sa foi/croyance :
Certaine mêne a la frustration, d'autre a faire le mal, d'autre a faire le bien (bien sur subjéctivement!), d'autre a espérer, d'autre a se discipliner et s'astreindre a une montagne de règles plus dur les une que les autres (sportif extrème, religieux extrème) pour un but (juste pour le but! Ce qui est une forme d'orgueil).
La mienne finalement, mène a l'amour, la joie et la paix intèrieure, une identité divine, et donne gratuitement la vie éternelle. Elle est pour moi LA vérité, c'est celle de Jésus mort et récussité, le fils de Dieu. Mais c'est bien sûr mon point de vue.
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!
https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 08/02/14, 08:45

Pascalou bonjour
La mienne finalement, mène a l'amour, la joie et la paix intérieure, une identité divine, et donne gratuitement la vie éternelle. Elle est pour moi LA vérité, c'est celle de Jésus mort et ressuscité, le fils de Dieu. Mais c'est bien sûr mon point de vue.

Toute foi est donc respectable, mais ta formulation est incompréhensible pour qui n’est pas « initié » à ce langage. C’est comme chanter l’internationale au milieu d’une messe : l’effet est garanti « l’internationale sera le genre humain »

Refrain :
C’est la lutte finale
Groupons-nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain :

Couplet 2 :
Il n’est pas de sauveurs suprêmes:
Ni Dieu, ni César, ni Tribun.
Travailleurs, sauvons-nous nous-mêmes;

Travaillons au salut commun.
Pour que les voleurs rendent gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot,
Allumons notre grande forge!
Battons le fer quand il est chaud!
wikipedia

Autre philosophie, mais avec la même finalité : se libérer des jougs imposés par d’autres, c’est une sorte de bonnet blanc, blanc bonnet.
Le salut ne vient plus de l’extérieur comme le prêchaient les religions, mais par un effort personnel « sauvons-nous nous mêmes » puisqu’à l’évidence les religions n’y sont pas parvenues, voire même ont augmenté les jougs en question. A une espérance se substitue une autre espérance, aussi vaine d’ailleurs puisqu’historiquement l’échec est le même dès que l’individu se réagrège à un groupe disparate dans ses choix et croyances.
C’est ce qui explique aussi ce refuge qu’offre les religions du tout scientifique : le salut vient alors par la science (ou pour d'autres par les petits hommes verts en un retour vers un salut extérieur). Même chose bonnet blanc, blanc bonnet !
Donc, en clair, tous les humains ont des espérances dites de foi : « la foi c’est la ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles que l’on ne voit pas » trouve-t-on dans hébreux 11-1
Cette formulation de la foi est, je pense, universelle que l’on soit croyant ou non. Ce qui diffère c’est le canal par lequel cette foi sera exprimée : par JC, par l’internationale, la "science" de la matière (ou ce qui s’y substitue)!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 09/02/14, 07:49

Je ne pence pas que tu a raison janic, Jésus touche les cœurs des hommes, initié ou pas. Il n'a lui rien de purement culturelle, mais universel, son amour touche depuis plus de 2000 ans, et ça ne s'arrête pas, bien au contraire. Va voire en Chine par exemple, des gens sont touché profondément par cet amour, et Jésus était un juif, rien a voir avec des asiatiques. Ne mélange pas messe morte et puissance de dieu.
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!

https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 09/02/14, 16:27

Pascalou
Je ne pence pas que tu a raison janic,

Je ne cherche pas à avoir raison, mais seulement à exprimer un point de vue, partagé ou pas.
Jésus touche les cœurs des hommes, initié ou pas.

Le problème c’est que ce mot, jésus, file des boutons à nombre de personnes pour avoir été utilisé et mangé à toutes les sauces.
D’un coté le judaïsme qui ne croit pas en l’incarnation de dieu en chair d’homme, l’islam pas plus, un certain nombre de « chrétiens » non plus et les non croyants ou croyants en d’autres religions, non plus.
Donc l’évocation de ce nom est non significative pour une grande partie de la population, non seulement française, mais aussi et surtout mondiale. Ce nom peut d'ailleurs être comparé à celui de bouddha où, à part quelques uns, il ne veut rien dire;
Il n'a lui rien de purement culturelle, mais universel, son amour touche depuis plus de 2000 ans, et ça ne s'arrête pas, bien au contraire.

D'une part, il ne semble pas que l'amour apparaisse seulement il y a 2.000 ans et il faut s’entendre sur le mot culturel ! Il y a d’une part le coté normatif des textes fondateurs que ce soit ceux de l’AT ou du NT ; ensuite il y a la façon dont ceux-ci sont perçus et interprétés avec des nuances majeures qui sont, elles, d’ordre culturel.
Ainsi ce Jésus est tantôt considéré comme un usurpateur messianique, le messie lui-même, un prophète seulement, voire une invention religieuse mythique: qui a raison?
Va voire en Chine par exemple, des gens sont touché profondément par cet amour, et Jésus était un juif, rien a voir avec des asiatiques. Ne mélange pas messe morte et puissance de dieu.

Justement, tu soulignes là un point important à savoir le coté sentimentaliste, affectif, qui manque à d’autres religions et dont certaines personnes ont besoin et auquel ce discours fait écho. D’où ces « j’aime Jésus, Jésus m’aime » et autres formules proches très prisées des mouvements évangélistes, et qui soulignent ce besoin d’aimer et d’être aimé, fut-ce par un mythe, une idéologie, voire un personnage réel.
Donc il ne s’agit pas de minimiser la force de la foi, au contraire, mais il faut éviter un certain nombrilisme où le judaïsme, par exemple, voit tout ou presque par la loi qui seule apporte le salut, les christianismes qui voient tout par la grâce apportant ce salut, l’islam où dieu est miséricorde infinie, le bouddhisme qui voit tout dans la sagesse, etc… alors que chacun ne fait que montrer une partie seulement d’un tout. Même le rationalisme athée voit ce même salut par la connaissance matérielle ou par "l’internationale" comme cité.
En fait peu importe, on reconnait un arbre à ses fruits et non à un simple acte de foi et tous et chacun, quelle que soit sa démarche, porte les fruits de sa sensibilité, de ses croyances, de son affectivité, et accessoirement pour certains l’obéissance aux lois de la vie…dites de dieu !
Et donc pour reprendre une formule qui doit t'être familière: "c'est à leurs fruits que vous les reconnaitrez:!"
0 x

Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 09/02/14, 21:16

Dit moi, que dit tu de toi même Janic? Moi je suis chrétien, attaché au christ ressucité, je n'en est pas honte. Et toi Janic, quel est ta foi? Est tu en recherche? Je trouve que tu tourne beaucoup autour du pot sans te révéler vraiment. C'est bien de réfléchir et chercher, mais a un moment il y a un choix a faire.
corréction: dans l'islam, l'homme est un Pécheur et le resteras toujours, il ne peut que éspérer la compassion d'Allah, qui ne seras jamais vraiment révélé si ce n'est a sa mort. de là a dire que Dieu est miséricorde infinit...
On dirait que tu est fan du syncrétisme qui fait un peu sa sauce, mélange d'influence disparates, reconaissant des vérité dans chaque religion et refusant de voir ce qui les distingue vraiment l'une de l'autre. Pourtant le christianisme se différencie trés clairement de tout autre Dieu: Jésus a dit: Je suis le chemin, la vie , la vérité, seul a travers moi vous pouvez connaitre Dieu. Donc un chrétien est un chrétien, si il connais Christ, il le suivras et l'aimeras. Sans pouvoirs s'atacher aux autre Dieux. C'est vrait qu'on est trés lié aux judaïsme, mais avec une valeur ajouté: la grace de Jésus mort et réssucité, cet acte de grâce est unique, tu le trouve nul part ailleur.
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!

https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 10/02/14, 08:10

Pascalou bonjour
Dit moi, que dit tu de toi même Janic? Moi je suis chrétien, attaché au christ ressucité, je n'en est pas honte.
Il n’y a pas à avoir honte de ses choix, c’est la vie !
Et toi Janic, quel est ta foi?
Jettes un coup d’œil sur le sujet évolution ou création, je m’y suis largement exprimé.
Est tu en recherche? Je trouve que tu tourne beaucoup autour du pot sans te révéler vraiment.
C’est simple, je déteste les petite boites bien fermées et étanches où on ne voit plus rien de ce qui entoure : ce que j’appelle le nombrilisme !
C'est bien de réfléchir et chercher, mais a un moment il y a un choix a faire.
Comme en politique ?
corréction: dans l'islam, l'homme est un Pécheur et le resteras toujours, il ne peut que éspérer la compassion d'Allah, qui ne seras jamais vraiment révélé si ce n'est a sa mort. de là a dire que Dieu est miséricorde infinit...
Même chose pour les « christianismes » ! Seulement (il faut connaitre l’histoire de cette religion) ces « christianismes » ont largement dévié de leurs origines pour donner ce mélange de foi déiste et de paganisme d’où un certain nombre de croyances impossibles à retrouver dans la bible dans son ensemble. D’où l’évocation de l’influence des cultures .
On dirait que tu est fan du syncrétisme qui fait un peu sa sauce, mélange d'influence disparates, reconaissant des vérité dans chaque religion et refusant de voir ce qui les distingue vraiment l'une de l'autre.
Il y a de ça ! Chaque religion (dont l’athéisme) s’enferme sur ses certitudes d’être la détentrice de la vérité, la vrai, la seule : vanité des vanités !
Pourtant le christianisme se différencie trés clairement de tout autre Dieu: Jésus a dit: Je suis le chemin, la vie , la vérité, seul a travers moi vous pouvez connaitre Dieu.
A condition que cette formulation soit bien comprise dans le texte lui-même (nécessité d’une exégèse) autant que dans son environnement géographique, historique, culturel, social, humain,etc…
Donc un chrétien est un chrétien, si il connais Christ, il le suivras et l'aimeras.
Seulement la question est : qui connait vraiment le christ ou bouddha ou Marx ou tout autre philosophe ou théologien ? Ce que beaucoup appellent connaitre le christ se résume en des réactions affectives avec une connaissance superficielle du NT comme de l’AT et cela donne une sorte de catholico-protestantisme avec ses doctrines et ses dogmes auxquels ses aficionados sont soumis ou bien seront exclus du système.
Sans pouvoirs s'atacher aux autre Dieux.
pourtant, autant le judaîsme que l'islam considèrent que la trinité (absente des textes At et NT) est une déviance de l'unicité absolue de dieu.
C'est vrait qu'on est trés lié aux judaïsme, mais avec une valeur ajouté: la grace de Jésus mort et réssucité, cet acte de grâce est unique, tu le trouve nul part ailleur.
C’est bien dommage d’avoir un regard aussi réduit sur le sujet. Un simple coup d’œil, même superficiel, sur une concordance te montrera que la grâce n’apparait pas avec le christ Jésus, mais fait partie de l’enseignement du judaïsme que Jésus le christ (qui est lui même un docteur de la loi comme Paul) va rappeler à ses contemporains qui avaient tendance à l’oublier. « vous avez entendu qu’il a été dit…mais moi je vous dis ! » qui a été interprété comme une remise en question de la loi mosaïque alors que l’exégèse du texte montre qu’il réagit aux discours déformés par les scribes et rabbins ainsi que par le peuple soumis à ces discoureurs.
Mais si tu veux te lancer dans une exégèse approfondie de la bible, on va sortir du cadre de ce sujet, sinon ça va en lasser plus d’un avant d’être fermé.
Donc vis avec ta foi tant que celle-ci ne va que dans le sens de te faire du bien et d’en faire autour de toi. Malheureusement (ce sont les leçons de l’histoire, la grande) bien des foi ont été déviées au nom de dieu, de jésus ou de n’importe quel autre gourou (au sens non péjoratif) pour devenir cause de division.
Donc si tu veux continuer un travail d'exégèse ce sera par MP.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 11/02/14, 07:35

pascalou bonjour
Petit rectificatif: il ne s'agit pas d'évolution ou création, mais de l'évolution des espèces biologiques et le hasard.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Pascalou
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 89
Inscription : 23/01/14, 10:08
Localisation : Magdeburg, Allemagne

Message non lupar Pascalou » 05/03/14, 14:48

Mais revenons a notre sujet :
Prenons une idée x
L'intuition est seulement la naissance de cette idée x, la croyance, c'est de croire a cette idée x, la foi c'est la validation plus ou moin objéctive que cette idée représente la vérité.
Donc une réfléxion scientifique peut très bien représenter un acte de foi :
Je réfléchie pourquoi cette variante x réagit de telle ou de telle façon, je crois que c'est pour cette raison y . Je choisit donc de tester scientifiquement cette raison y . Finalement ça marche ! Donc j'ai la foi (ou la certitude) que la raison y m'apprend plus sur la variante x. Si ça ne parche pas, je vais alors tester la raison z, et ainsi de suite.
Cette science peut être physique, spirituelle, metaphysique...

Vos remarque messieux les scientifiques
0 x
L'énergie est illimité, elle n'est pas un problème, l'homme constitue le problème!

https://www.econologie.com/fichiers/partag ... xfBlcC.doc
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9319
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 177

Message non lupar janic » 05/03/14, 16:19

pascalou bonjour
Tout à fait! La foi, la croyance (pas spécifiquement religieuse au sens traditionnel) est le moteur des actions. Si une personne ne croit pas que...elle ne fait plus rien. (Comme Turbi qui, si il ne croyait pas à ce qu'il fait...ne le ferait pas! C'est une vérité de La palisse! :cheesy: )
PS: je n'ai trouvé aucun MP.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Nouveaux transports: innovations, moteurs, pollution, technologies, politiques, organisation... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités