Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentationsLa Mairie de Cahors équipe une 306 Diesel en dopage à l'eau

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49282
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

La Mairie de Cahors équipe une 306 Diesel en dopage à l'eau

Message non lupar Christophe » 21/08/09, 16:21

Une Mairie a une voiture dopée à l'eau depuis début 2008 et je n'étais pas encore au courant! Voici un mail d'explication qui devrait plaire à pas mal de défenseur du dopage à l'eau! (pb2488 tu devrais en prendre de la graine...). J'ai mis quelques commentaires en italique et en gras les choses les plus importantes...

Je m'appelle Alexandre Tornel. Je suis employé à la mairie de Cahors, au service des Finances. Je suis un pragmatique. Chez moi, 1 + 1 ont toujours donné 2.

Quand j'ai lu les premiers textes sur le dopage à l'eau (je n'aime pas du tout cette expression de "dopage" empreinte d'une idée négative), j'étais assez septique. C'était au début de 2002. Je ne me suis toutefois pas arrêté à cette première impression car il était souvent fait mention de vieux brevets liés au monde automobile.

(J'oubliais de vous préciser que je suis un grand -et le mot est faible- passionné par l'automobile et son histoire)

J'ai donc découvert et étudié plusieurs dizaines de brevets approchant plus ou moins le principe du dopage à l'eau, lu des dizaines de rapports d'expériences plus ou moins heureuses d'inventeurs et autres bricoleurs doués, lu des centaines de pages disponibles sur le Net.

Je me suis fais ma propre opinion et j'ai surtout voulu éviter de suivre aveuglement les moutons qui ne faisaient que recracher certaines imbécillités d'autres moutons qui n'ont pas pris le soin d'étudier ce concept. (et Dieu sait qu'on trouve beaucoup de moutons sur le Net !)

Bien sûr, j'ai lu, entre autres, les expériences de Jean Louis Naudin, les pages simples et dépouillées mais très efficaces du groupe « réaction directe » et suivi quelques forums dont ceux d'éconologie de Monsieur Martz (hé c'est nous les gars!!)

Il n'y a pas de magie avec le dopage à l'eau. Il y a la science. Un point c'est tout.

Fin 2007, j'ai pu convaincre le maire de l'époque de tester le projet.
Inutile de vous dire que la plupart des élus m'ont pris pour un doux dingue. Je sais que certains étaient contre ce projet. « Ce n'était pas sérieux, du grand n'importe quoi, si cela fonctionnait cela se saurait, etc etc. »

Peu importe. Le premier magistrat de la commune m'a soutenu. Et grâce à lui, le projet a pu se faire.

J'ai contacté Alexandre Grégoire de l'association La Pierre Angulaire car le montage qu'il proposait me semblait le plus abouti et le plus réfléchi en matière d'efficacité et de sécurité pour le moteur. La ville de Vitry sur Orne avait d'ailleurs fait appel à ses connaissances et son expérience dans ce domaine. (plus d'infos: dopage à l'eau à Vitry)

Janvier 2008, j'ai constitué une équipe de trois techniciens qui
souhaitaient participer à cette expérience : le responsable de l'atelier de mécanique et deux spécialistes des soudures et travaux délicats. Puis, une Peugeot 306 diesel de 1998 de fonction nous a été allouée pour l'expérience.

En quatre jours et demi, nous avons pu appréhender le principe du dopage à l'eau et équiper la 306.

Les premiers résultats, positifs, ne se sont pas faits attendre. Nous avons retrouvé les résultats habituels : 25 % de réduction de consommation de carburant et 70 % de réduction des émanations polluantes.

Aujourd'hui, en août 2009, ce véhicule roule toujours. Il est un des
véhicules du pôle déplacement et est utilisé quotidiennement.

Qu'avons-nous déduits de cette expérience ? Que penser du dopage à l'eau ?

L'idée est bonne. Le principe est tout à fait valable. Il y a de réelles
économies de carburant. Il y a de réelles réductions de la pollution.

Le système est efficace quand le moteur est chaud. Il est donc préférable de l'installer quand on sait qu'on va rouler quotidiennement plus de dix minutes et que le circuit d'échappement va monter en température.

Inutile de prévoir une installation si on utilise sa voiture seulement pour aller chercher son pain à 500 mètres : le système n'aura pas le temps de chauffer et avouez que la marche à pied, cela fait du bien et dans ce cas là, c'est mieux pour l'environnement !

Le système fonctionne sans "taxes carbones" ajoutées qui donnent la bonne conscience à ceux qui continuent de polluer. Il n'est pas hypocrite et n'utilise pas de produits dangereux.

Si vous voulez en savoir plus sur notre opération, je vous propose d'aller rendre visite au site de Quercy Energie. Vous trouverez des dossiers complets faits par la mairie de Cahors et par Quercy Energie qui fut aussi partenaire de cette aventure.
(voici la page en question)

Si vous souhaitez des informations complémentaires, écrivez-nous !

Merci.

Monsieur Martz, encore merci pour le travail formidable que vous faites depuis quelques années (Merci, ca fait chaud au coeur!)

Si vous voulez me demander des détails, n'hésitez pas !

Au plaisir de vous lire.

Alexandre Tornel


b) 3 documents à télécharger

- Dopage à l'eau à la Mairie de Cahors, plaquette de présentation (2 pages)
- Résultats et analyses sur la 306 diesel de Cahors dopée à l'eau (12 pages)
- Dossier technique complet: peugeot 306 dopée à l'eau (56 pages)

Plus d'infos techniques:
source

VILLE DE CAHORS - DOPAGE A L' EAU DES MOTEURS

Janvier 2008, des agents municipaux de la ville de Cahors ainsi qu'un technicien de Quercy Energies, expérimentent au cours d'une formation, un procédé atypique « le dopage à l'eau des moteurs».

Image

L'objectif de la formation : adapter un véhicule municipal, une 306 Diesel au procédé de « dopage à l'eau des moteurs » .Une technique qui reste peu répandue, mais dont l'existence est pourtant connue depuis longtemps grâce notamment aux expérimentations de Paul PANTONE (inventeur / breveteur). Une formation qui s'inscrit dans le programme d'action de l'agenda 21 local mené par la ville de cahors. Après un an de fonctionnement les résultats sont très concluants...

Image

Le principe observé est une optimisation du rendement d'un moteur : on profite de la chaleur, normalement perdue de l'échappement pour transformer de la vapeur d'eau en gaz de type « vue_de_dessus_du_moteur.jpgplasma » que l'on injecte alors dans les chambres de combustion du moteur au niveau de l'admission d'air. On obtient ainsi une amélioration du bilan énergétique du moteur tout en limitant son usure, ses consommations et rejets.

Résultats constatés d'après les observations des agents techniques municipaux:

Après 1 an de fonctionnement : 25 % en moins de consommation, et 70 % d'émissions de gaz d'échappement évités !
Etonnant que ce système soit encore si confidentiel ! Chacun peut suggérer sa propre explication, à commencer par une trop forte influence du lobby pétrolier voire nucléaire, et d'autre part une timidité des motoristes qui expérimentent tout de même ce système sur des prototypes.


Dans un contexte de crise énergétique, ce type d'opération est un signe fort envoyé à la population, aux industriels de l'automobile et représente un intérêt certain pour l'environnement, les économies financières générées, c'est pourquoi la municipalité entend poursuivre les études sur cette démarche.


Pas sur que cela soit confidentiel, pour preuve ce brevet de renault sur l'injection d'eau posé récemment évoqué dans ce sujet...on dirait que chez Quercy, ils ont eu des infos sur certaines expérimentations?
Dernière édition par Christophe le 16/05/13, 10:24, édité 2 fois.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49282
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 21/08/09, 16:59

Voici plus d'informations:

a) Un joli schéma du montage

Il y a une astuce pour ajuster les débit avec "surpresseur" et "dépresseur", par contre le carbu sur une diesel je comprends pas bien?

Image

b) 3 documents à télécharger

- Dopage à l'eau à la Mairie de Cahors, plaquette de présentation (2 pages)
- Résultats et analyses sur la 306 diesel de Cahors dopée à l'eau (12 pages)
- Dossier technique complet: peugeot 306 dopée à l'eau (56 pages)

J'invite fortement les passionnés par le dopage à lire ces documents en détails, car y a des nouveaux élements!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 21/08/09, 17:27

Bonjour
Beau montage

Plan
Montage pour moteur essence entrée audesus du carburateur

Le même montage s'applique sur un diesel ..

Ce qui est original c'est organe de sécurité pour recuperer les gouttes d'eau

le mélangeur air préchauffe et vapeur en entrée du réacteur
le dosage air vapeur est calibré par un gicleur et aussi assure une certaine aspiration de vapeur dans le GV

A ce point il faut faire une mesure de temperature juste avant l'entrée réacteur un trop grand réchauffage de l'air du surpresseur n'est pas avantgeuse.

A l'usage c'est la cuve a niveau constant qui demande un peu de nettoyage (que j'ai remplacé par un petit reservoir avec controle de niveau éléctrique)

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49282
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 21/08/09, 18:12

Oui André, c'est une spécificité, lire page 9 du document de 12 pages que je viens de lire et donc voici l'essentiel: https://www.econologie.com/mairie-de-cah ... -4127.html
L'auteur aurait pu citer soit mon nom soit econologie car l'historique est presque un copié / collé de certains passage du site (notamment cette page sur les explications et hypothèses)

Nous avons constaté que la vapeur était bien générée immédiatement à chaque coup d'accélérateur.
Le condensat d'eau est bien rejeté : l'organe de sécurité OS fonctionne parfaitement.
En effet, ce petit dispositif permet d'éviter une projection directe d'eau sous sa forme liquide dans la chambre de combustion et empêche donc l'usure prématurée de la tête de piston.


Le moteur semble émettre moins de cliquetis.


Opacité "dynamique":

Avant installation du système : valeur moyenne de K : 0,23 m-1
Après installation du système : valeur moyenne de K : 0,07 m-1
Soit une réduction de la pollution de 69,565 %


Résultats.

Au 30 mars 2009, après plus d’un an de tests, les résultats observés sont les suivants :
- diminution de la consommation moyenne en carburant stabilisée à 25 % : de 7,42 L/100, on descend à 5,57 L/100.
- réduction de l’opacité des fumées (due aux imbrûlés) de près de 70 %.

La consommation d’eau est d’environ de 30 centilitres pour 100 kilomètres parcourus.


(assez faible comme conso d'eau mais si ca suffit...)

De plus, l’eau de pluie, légèrement acide, évite l’entartrage du système et permet une meilleure conductibilité de l’eau.


Qu'avons-nous observé ?

Pendant cette période de tests, des conducteurs ont utilisé cette 306 modifiée pour des petits trajets professionnels en ville et campagne environnante (service Eau et Assainissement). D'autres ont fait de longs trajets d'une seule traite (services Administratifs et Techniques).

Le système est encore plus efficace quand le véhicule a un régime moteur soutenu et régulier.

En effet, la chambre de réaction est chauffée plus rapidement et est maintenue à une température haute. La vapeur d'eau est produite régulièrement et en permanence. L'impact environnemental est réel et l'économie en carburant parfaitement constatée.


Autre problème technique : les camions étudiés (la plupart neufs ou très récents) sont tous équipés d’un système appelé intercooler. Ce procédé de refroidissement des gaz amenés aux chambres de combustion entraîne un problème de taille : la vapeur se condense et des micro-gouttelettes d’eau vont finir par perforer les têtes des pistons.


Pas entièrement d'accord...l'intercooler diminue la T° mais est loin d'atteindre le point de rosé! Sinon l'eau de brouillard ou contenue dans l'air condenserait également (ce qui ferait pas mal de dégat).

Sinon j'aime bien la conclusion finale!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 21/08/09, 19:08

Bonjour
Mon ordinateur a de la difficulté a téledechargé j'essayerais plus tard dans la soiré pour tout lire leur fichiers
j'ai juste réussi a voir un fichier ..

Dans mon cas chaque fois que j'ai essayer de diminer la consomation d'eau j'ai pas eut de bon resultats
ideme quand le ratio vapeur est trop grand ,preferable avoir plus d'air que trop de vapeur (je suppose que ils ont essayé plusieurs gicleur)

Pour une consomation de 6 litres de gasoil cela me prend 1, 2 litres d'eau pour avoir un bon rendement (je peux on passer 1,8 litres sans noyer le réacteur mais sans économie)

La ou le sytéme se (desamorce) c'est dans une longue descente tout se refroidis , mais l'inetire de l'éau est trop longue tu fini par mouiller la tige et cela prend du temps pour que le cela soit operationel .

Il vont touver differrentes astusces pour contrer ces inconvéneants
il ont compris qu'il fallait trapper les grosses gouttes .
Ce qui est important c'est de parler de nos problémes et nos constatations , les differrentes methodes pour les corriger sont variables suivant les montages
Bien que mon sytéme differre un peu du leur, le principe reste le même sauf que je préchauffe faiblement en entrée et plus fortement en sortie ce qui pourrait éxpliquer les plus hautes temperature de sortie réacteur qui varie de 120c a 180c sur mon sytéme (bien que je ne sais pas leur valeurs ?)

Il faut que leur chauffeur aprennent également a conduire avec un dopage a l'eau du fait de l'augmentation de couple il faut exploiter les rapports de vitesse plus grand plus rapidement , utiliser le moteur au régime de son couple maximu sur grand route
Il vont s'apercevoir que sur un tests rouler a 60kmh consomme plus que rouler a 100kmh 110kmh
Que en basse vitese preferable de ne pas envoyer de vapeur dans le réacteur juste de l'air pour le tenir sec.

Cela me rasure 25% en conduite mixte avec differrent chauffeur c'est les chiffres que l'on retrouve , mais quand les gars parlent de 40% et 50% j'ai l'impression d'avoir manqué mon montage

Pour faire un tests idéal pour sortir le maximum ,
je fais un petit tour de 15 km une fois le moteur chaud , je passe a la pompe plein, ainsi que de l'eau et un conduite de 200km sur une route vallonée pour tirer sur le moteur, la cela monte exceptionellement a du 34 % autrement cela roule dans du 25% a 30% suivant le type de parcourt donc on a des valeurs semblables ..

André
0 x

pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 26/08/09, 23:29

Bonjour,
7.42 L/100 pour une 306 diesel? quand même!!!
Cdlt
0 x
"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :
La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 27/08/09, 06:21

Bonjour


pb2488 a écrit :Bonjour,
7.42 L/100 pour une 306 diesel? quand même!!!
Cdlt



Mouai à voir, pas chiffre vérifier:
Un C15 qui fait du 8.25 l/100 et une 306 diesel qui fait du 7.42l/100, ça me parait un peu énorme pour un diesel, surtout que j'ai une 306 diesel. Un banc d'essai avec un organisme qualifié serait de rigueur, je pense.



Tu n'as pas du faire souvent de mesure de consomation sur ton auto

(une autos de service dans une ville chauffer par plusieurs conducteurs cela se promene pas souvent sur autoroute )

Commence par mesurer parcourt urbain avec de nombreux arret et départ
parcour route de campagne
Parcour autoroute
Parcour montagneux

Et refait tous ces tests été, et hiver complie tout cela fait des moyennes . Juste cela, ca demande 20 fois plus de temps que faire un montage dopage a l'eau et une fois le montage fait il faut recommencer les tests..

Dis moi la differrence entre hiver et été sur ta 306 .
Mets la sur le banc d'essaie pendant un 8 heures peut etre que tu aurras l'heure juste.
Quand un gars fait 50000 km qu'il releve tout son carburant et le total des km ..
l'autre test tu roule jusqu'a épuisement du carburant si tu dépasse largement la distance fanchissable habituel et du manufacturier c'est qu'il y a quelque chose ..

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 27/08/09, 09:02

pb2488 a écrit :Bonjour,
7.42 L/100 pour une 306 diesel? quand même!!!
Cdlt
Si les gens ne font pas attention, c'est tout à fait possible avec une proportion de ville importante. De plus, la région de Cahors est très "accidentée" donc ça ne me surprend pas plus que ça...
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49282
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 27/08/09, 09:52

pb2488 a écrit :Bonjour,
7.42 L/100 pour une 306 diesel? quand même!!!
Cdlt


En ville avec un véhicule qui t'appartient pas et pour lequel tu payes pas le carburant...hé bien c'est même bas comme consommation pour un véhicule de 11 ans...

Et après transformation = performances d'un hdi...et peut être même mieux car on suppose que le comportement des conducteur n'a pas changé : ils font pas plus attention qu'avant...!

Encore une fois : tu spécules derrière ton pc...en étant très loin de la réalité!

Renseignes toi donc sur les consommations des véhicules de sociétés conduits par des employés!

Fréquement on voit des camionnettes BTP chargées un max nous dépasser à 130-140 km/h et accélérer "a fond"! Le conducteur, ce qu'il veut c'est tenir les délais ou rentrer chez lui pour l'apéro...la consommation il regarde même pas...Je pense pas qu'une camionette de BTP dans ces conditions passe en dessous des 11-12 L/100...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
Byr
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 16
Inscription : 21/12/05, 19:17

Message non lupar Byr » 27/08/09, 12:36

Bonjour, s'agissant de la consommation d'une 306 1.9D:
J'utilise quotidiennement une 306 1.9D de septembre 98 avec laquelle j'effectue annuellement 60 000 km/an à titre professionnel.
La distance moyenne quotidienne effectuée est de 6 - 700km/j principalement en grandes villes et liaisons autoroutières.
Je relève systématiquement tous mes achats de fuel réalisés de plein à plein (45 - 48l ) 9 fois sur 10 dans les 2 mêmes supermarchés. Les kilomêtres parcourus sont également et précisément relevés chaque fois.
Sur les 410 000 km parcourus avec la clim en permanence + recyclage et le même moteur (d'origine et sans intervention à part courroie distrib), les consos moyennes d'été oscillent entre 5.2l et 5.6l, et celles d'hiver entre 5.6l et 5.9l.
Toutefois, je ne dépasse jamais 110 km/h et roule en 5ième dès 50km/h.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités