Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentationsDopage sur 2,8l JTD 2005 127 cv

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13722
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 496

Re: bonne nouvelle

Message non lupar Flytox » 01/08/12, 22:36

chris59 a écrit :sur le véhicule sa donne ça

https://www.econologie.info/share/partag ... FyjOke.jpg


Ton tuyau fait une "grande" longueur droite et ne semble pas tenu vers le bout (coté alimentation en air). Tu as un risque qu'il se mette à vibrer à un certain régime et finisse par se casser près de sa fixation sur le pot...

Pour vérifier , moteur en marche, tu fais accélérer doucement quelqu'un pendant que tu regardes sous le véhicule s'il se met à danser à un certain régime. :P
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

Avatar de l’utilisateur
chris59
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 04/07/12, 03:03
Localisation : Nord , Avesnois

fixation du tuyau

Message non lupar chris59 » 03/08/12, 13:50

salut

j'ai fait une fixation pour le tuyau j'ai mis un collier de plomberie avec un bout de tuyau en caoutchouc pour faire silent block .

https://www.econologie.info/share/partag ... 4LPEaI.jpg

Sur le réacteur j'ai mis de niveau mon tuyau d'arrivé (la ou arrive l'air et l'eau ) au même niveau que la sortie inox (sans tuyau de cuivre raccordé) ,en fait quand j'ouvre l'eau sa coule des deux coté.
Est que c'est comme ça qui faut le mettre ou il faut que je baisse un peu plus d'un coté ou de l'autre.Sachant que quand je raccorde le tuyau de sortie en cuivre je monte encore un peu pour aller vers le tuyau d’admission.
c'est pas trop claire j’espère que tu comprendra.

https://www.econologie.info/share/partag ... 51XPFL.jpg

merci d'avance
0 x
Vive l'éconologie
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13722
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 496

Message non lupar Flytox » 03/08/12, 14:04

Avec cette patte cela ne vas pas se barrer :D


AMHA il faut une pente pour pas que l'eau s'engouffre d'un seul coup dans le réacteur au premier freinage (tout sauf horizontal). Les ac coups dans le débit d'eau donnent des résultats imprévisibles...enfin non.... pré visiblement mauvais. :| Noyade du réacteur, choc thermiques, expulsion de flotte dans le haut moteur....
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13722
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 496

Message non lupar Flytox » 03/08/12, 14:08

Pour la video que j'arrive pas à lire, c'est un problème connu , incompatibilité entre Flash Player / Firefox qui traine depuis au moins 1 mois ou 2, et sans solution pour le moment. :mrgreen:
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
chris59
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 04/07/12, 03:03
Localisation : Nord , Avesnois

Message non lupar chris59 » 03/08/12, 16:34

Salut
J'ai bien mis mon reacteur avec de la pente , mais j'ai fais un essai en remplissant le reacteur d'eau pour voir ou l'eau aller sortir en premier
Et la j'ai fais en sorte que l'eau sorte des deux cote en même temp .

Relis mon message precedent , la je suis avec mon tel c'est pas évident de rediger un message

Essai google chrome c'est un navigateur tres leger .
0 x
Vive l'éconologie

Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13722
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 496

Message non lupar Flytox » 09/08/12, 01:32

Suite à ton message perso:

Construction d'un bulleur:

Son volume , hauteur diamètre entrées et sorties des différents tuyaux doivent être définis avant de commencer.....la place sous le capot est une denrée rare :mrgreen:

Matériau au choix: Cuivre , Inox, laiton , PVC, ou ferraille si tu veux des problèmes de corrosion.

Le volume d'eau peut aller de à la louche 150 cm3 à 2 litres ?.
En fait plus il y a d'eau plus c'est difficile; à chauffer (pas assez chaud), à caser sous le capot, et l'inertie thermique de la masse d'eau devient de plus en plus gênante.

Le volume d'air au dessus de l'eau est certainement nécessaire ( pas fait d'essais la dessus). Il faut en tout cas une hauteur d'air suffisante au dessus de l'eau pour les bulles éventuellement formées ne remontent pas dans la tuyauterie et aillent vers le réacteur ( hauteur 10 cm ?).

La température de 57 à 90° ? Trop bas 57° j'ai des doutes sur l'efficacité, et trop haut 90° d'après André la vapeur qui en sort n'est plus bonne.

Si entrée d'air réglable (diamètre 2 à 6 mm environ).
Si entrée d'air non réglable (Si la restriction est faite plus loin dans le circuit) diamètre 10 mm à 15 ?)

Hauteur de bullage dépendante de l'aspiration et du régime moteur de la présence d'un venturi etc...
Hauteur faible, bullage dès les bas régimes.
hauteur plus importante (10 cm?), bullage plus efficace mais à régime plus élevé. (pratique quand elle est réglable)

Taille des bulles dans le bulleur, plus les bulles sont fines mieux cela marche, plus la quantité d'eau emportée est importante ( passage au travers d'un disque percé fin (1 à 1.5 mm) avec de nombreux trous (150 à 200). La taille des bulles est très liée au diamètre des trous.

Chauffage de l'air entrant dans le bulleur. Ne change pas grand chose en été, l'hivers (pas fait ces essais).

Filtrage de l'air:
Si la prise d'air n'est pas trop près du sol (< 40cm) c'est pas obligatoire. Le bullage nettoie.....et forme la boue au fond du bulleur. Une grille grossière suffit.

Chauffage du bulleur:
1)- par les gaz d'échappement direct (salope tout, eau noire etc..., consommation d'eau incalculable).
2)- par l'échappement à travers un tuyau (puissance de chauffe à ajuster, faible inertie).
3)- par le liquide de refroidissement (excellente régulation de température et stabilité de fonctionnement, un peu plus lent à démarrer que solution n°2)

Niveau d'eau:
- Electrique ( flotteur), n'aime pas les remous, freinages etc...
- Niveau constant genre purge automatique de chauffage central (extrêment difficile à faire fonctionner correctement, ne peux pas gérer les variations de pression)
- Alimentation en continu par petite pompe et retour par trop plein (quand le réservoir d'eau est situé plus bas que le reste de l'installation, plus compliqué mais très sûr)

Différents tuyaux:
- liquide de refroidissement diamètre (8 à 16 mm intérieur ?)(éviter les points hauts qui peuvent se remplir de gaz faire des problèmes de purge du circuit de refroidissement)
- Le tuyau d'arrivée d'eau diamètre 4 mm intérieur (sans points haut + flitre)
- Sortie vapeur en cuivre ou synthétique diamètre( 8 à 15 intérieur ?) avec éventuellement un déflecteur anti- éclaboussures sur freinage etc...)

Entretient / vidange:
Nettoyage possible de la boue / cristallisations qui vont se déposer au fond du bulleur.

Positionnement du bulleur:
- idéalement sous le niveau / hauteur de l'admission (sécurité anti siphonnage).
- Tuyauterie courtes (anti refroidissement)
- Accessible pour le remplissage / entretient.
- Pas dans 'habitacle (sécurité eau bouillante).
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
pablo
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 72
Inscription : 29/06/11, 09:49
Localisation : France sud ouest Ariege
x 1

Message non lupar pablo » 09/08/12, 15:01

Yep !
La température de 57 à 90° ? Trop bas 57° j'ai des doutes sur l'efficacité, et trop haut 90° d'après André la vapeur qui en sort n'est plus bonne.


dit donc c'est quoi ça? j'savais pas moi.... :cry:

Sa veut dire que le GVI n'est pas adapté ? vapeur trop chaude?

Pasque bon c'est vrais c'est pas spectaculaire, mais y' a quand même une baisse de conso, et pi une meilleure reprise a l'acceleration...

faudrai mesurer tout ca! mais bon, pas l' temps alors....
0 x
Avec de la patience, le verger devient confiture.
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13722
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 496

Message non lupar Flytox » 09/08/12, 23:43

Bonjour Pablo

pablo a écrit :Yep !
La température de 57 à 90° ? Trop bas 57° j'ai des doutes sur l'efficacité, et trop haut 90° d'après André la vapeur qui en sort n'est plus bonne.


dit donc c'est quoi ça? j'savais pas moi.... :cry:

Sa veut dire que le GVI n'est pas adapté ? vapeur trop chaude?


Pasque bon c'est vrais c'est pas spectaculaire, mais y' a quand même une baisse de conso, et pi une meilleure reprise a l'acceleration...

faudrai mesurer tout ca! mais bon, pas l' temps alors....


Les conseils pour la fabrication d'un bulleur , c'est juste la vision / synthèse du moment (Aout 2012) de Flytox et rien de plus :mrgreen: . D'autres solutions et montages fonctionnent aussi, et peut être sans respecter les valeurs que j'ai données. ( je sujet est trop vaste, l'instrumentation trop sommaire, et les expériences non exhaustives pour qu'on puisse donner des limites strictes figées etc...)

AMHA, le GVI ne fonctionne pas sur le même principe que le bulleur. Le bulleur fait une "mousse " de bulles dans l'eau chaude et envoie la vapeur produite dans un tuyau (plus ou moins long) jusqu'au réacteur, le GVI fait de la caléfaction sur ses parois surchauffées. La vapeur ainsi produite rentre "immédiatement" dans le réacteur et cela marche aussi, comme le bulleur quand c'est bien dimensionné mis au point. :P

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cal%C3%A9faction

La caléfaction (du latin calefacere : chauffer) est un phénomène d'isolation thermique d'un liquide par rapport à une surface chauffante ayant atteint une température seuil Ts supérieure à la température d'ébullition du liquide Te. Ce phénomène est dû à la formation d'une couche de vapeur entre la surface chauffante et le liquide, rendant le transfert thermique beaucoup plus lent. Quand la température de la surface diminue (mais reste comprise entre Te et Ts) il se produit une ébullition brutale (cause de nombreuses explosions de chaudières aux premiers temps de la machine à vapeur).

Goutte en caléfaction.

La caléfaction est couramment observée quand une goutte d'eau tombe sur une plaque chauffante. La goutte semble rouler sur la surface et ne se vaporise pas immédiatement. De la même manière, l'azote liquide lorsqu'il est déversé sur une surface à température ambiante forme des gouttelettes qui roulent sur la surface.


Je n'ai pas de relevé de température pour un GVI, si quelqu'un pouvait renseigner... :P
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
chris59
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 04/07/12, 03:03
Localisation : Nord , Avesnois

premier essai sur route

Message non lupar chris59 » 10/08/12, 21:11

salut
Voici ma conclusion après un peu plus de 1000 Km
- Premier plein
j ai fait environ 350 km avec mon gouttes a gouttes régler sur 200ml/heure
conso 12,86 l d'habitude sans remorque sur départementale je consomme environ 12,9l a 13,5 l .
- Deuxième plein
j ai fait 468 km avec mon gouttes a gouttes régler sur 250ml/heure
j'ai pris 145km d'autoroute vitesse sur l'autoroute pour pas consommé de trop entre 95 et 110 maxi 14.74 L .
- Troisième plein
Dégoûté d'avoir payé 96.56€ pou 468 km je remet mon GPS a l'inverse de ma voiture sur itinéraire court (départementale) je pousse le goutte a goutte sur environ 500ml/h (le réglage du goutte a goutte que j'ai s’arrête a 250ml/h donc j'avais fait des repères avant)
je respire 500.90 km clim a fond 13.37l d'habitude je fait 13.5l avec la clim.

80 km avant chez moi je prend la décision comme me la dit flytox de pousser a 1l/heure le moteur tourne normalement aucun bruit.
20 km avant chez moi je pousse a 1.5l/h je suis rentré moteur tourne pareil .

J'arrive chez moi ,je laisse le moteur en marche je me dépêche d'aller jetter un oeil en dessous pas de fuite l'eau va bien dans l'admission ,quelques secondes plus tard l'eau ressort par l'entré .

j'en déduit que quand je roule le moteur boit l'eau et que quand je suis arrivé chez moi a 800 T/mm le turbo et la dépression ne siphonne pas assez d'eau .

j'ai jamais ouvert l'eau tant que l'aiguille de température moteur n'été pas a son niveau de fonctionnement habituel .

j'ai usé environ 9 litre d'eau sur 1300km .

Voici mon schéma que j'avais envoyé a Flytox il m'a conseillé de le mettre sur le post (je suis nul en schéma)


https://www.econologie.info/share/partag ... zgs2Jl.jpg

le trait en point tiré c'était mon niveau d'origine et le trait rouge c'est le niveau conseillé par flytox ,finalement pendant mes 1300 km j'ai mis un poil au dessus du réglage de flytox .

je repart lundi dans le jura je vais mettre le réglage a 1l/h et je vais essayer de monté mon niveau ,pour dire de noyé un peu le réacteur pour voir un peu .

J'ai aussi remarqué un truc quand mon réacteur a débordé par le tuyau d'arrivé ,l'eau coulé le long du tuyau en plastique en vibrant .
je suis presque sur que dans mon tuyau de cuivre l'eau vibre ,comme si on mettais un récipient avec de l'eau posé sur un moteur.

j’espère avoir été clair malgré que chui du nord.
0 x
Vive l'éconologie
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13722
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 496

Message non lupar Flytox » 10/08/12, 23:40

Il faudrait que tu surveilles la température sortie vapeur, c'est un bon indicateur pour savoir si on est en train de noyer le réacteur. C'est vivant de 70 à 150° ( à la louche) avec les changements de charge moteur, mais quand tu noies, tu tombes en quelques secondes au dessous de 60° par exemple. Cela arrive surtout en ville ou sur toute petite accélération, ou s'il y a vraiment beaucoup trop d'eau n'importe quand.

Autrement il faut attendre que ça cogne pour se rendre compte qu'on est allé trop loin avec le débit de flotte. :|
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités